Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2015

Australie : découverte du plus grand cratère d’impact au monde

 

Avec ces 400 kilomètres de diamètre, le cratère découvert en Australie est le plus grand dû à un impact d’un astéroïde.

C’est par hasard, en faisant des recherches géothermiques, que des scientifiques ont découvert un gigantesque cratère d’impact sous la surface de l’Australie. Il a une taille de 400 kilomètres de diamètre et aurait été créé par un astéroïde qui aurait percuté la Terre il y a plus de 300 millions d’années.

Alors que l’on sait que notre planète a déjà été percutée par des astéroïdes, cette découverte est majeure vu qu’elle démontre que l’histoire de la Terre a été plus mouvementée que prévu, bien avant l’apparition de l’homme.

C’est en Australie, dans le centre du pays, que cette découverte record a été faite. D’après les estimations, le cratère mesurerait 400 kilomètres et aurait, avec le temps, été enterré sous la surface, devenant invisible. C’est en réalisant des forages à deux kilomètres de profondeur, dans le Warburton Basin, qu’il a été mis en évidence lorsque les scientifiques sont tombés sur des morceaux de roche ayant visiblement été changés en verre, ce qui suggère des conditions extrêmes de température et de pression pour permettre cette transformation, des conditions que l’impact d’un énorme astéroïde aurait pu générer.

Selon les chercheurs, il s’agirait en fait non pas d’un impact, mais de deux. Il y aurait deux cratères reliés, ce qui suggère que l’astéroïde s’est scindé en deux avant de frapper la surface de la Terre. "Les deux astéroïdes devaient faire au moins 10 kilomètres de large“, a expliqué Andrew Glikson, scientifique de l’Australian National University qui a dirigé la recherche.

Il est encore difficile d’avoir une idée précise de l’impact et de l’époque exacte de ces impacts. Les chercheurs estiment qu’il a eu lieu il y a au moins 300 millions d’années et qu’il n’aurait pas été sans conséquence pour la planète : " Il a dû provoquer la disparition de nombreuses formes de vie présente sur la planète à cette époque ", ajoute Andrew Glikson.

L’équipe qui publie son étude dans la revue Tectonophysics précise n’avoir pas été en mesure d’établir un lien entre cet impact et une extinction de masse survenue sur Terre., comme cela a été le cas pour la météorite tombée au Mexique qui a conduit à la disparition des dinosaures. Il s’agit encore d’un mystère dans le cas présent : " C’est un mystère, nous ne pouvons pas trouver d’extinction qui correspond à ces collisions. Je soupçonne que l’impact pourrait être encore plus vieux que 300 millions d’années ", a souligné Andrew Glikson.

En fait, cette découverte pourrait aussi conduire à de nouvelles théories sur la manière dont la Terre a évolué au cours des derniers millions d’années. " Des impacts aussi conséquents que ceux-là pourraient avoir eu un rôle bien plus significatif dans l’évolution de la Terre que nous ne pensions auparavant".

Il a à préciser que le plus grand cratère d’impact actuellement connu se trouve en Afrique du Sud. Connu sous le nom de Vredefort, il mesure environ 300 kilomètres de diamètre et remonte à environ 2,02 milliards d’années.

 

Les commentaires sont fermés.