Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Science/Tech

  • Alerte: prorogation du passe sanitaire européen au 23 juin 2023!

    C’est à nouveau la vigilante et courageuse eurodéputé, Virginie Joron, qui nous en avise. Alors que le passe sanitaire européen devait s’arrêter au 30 juin 2022, la Commission européenne en a demandé, sans justifications, la prorogation jusqu’au 23 juin 2023, sans débat parlementaire. Autre déni de démocratie: en février dernier, la Commission a fait semblant d’ouvrir une consultation publique sur ce sujet, laquelle a donné lieu à 385 000 avis très majoritairement contre le maintien du QR code.

    Cette prorogation semble donner lieu à d’intenses négociations entre les États-membres et la Commission sur le degré de liberté que ces États conserveront à l’avenir en matière de lutte contre le Covid… l’objectif d’Ursula étant de confisquer un maximum de pouvoir sur ce sujet dans la mise en œuvre du Great Reset.

    Le passe sanitaire européen ne régit que les déplacements entre États-membres, ne dispensant pas chaque pays d’adopter, dans le cadre de ses frontières, une législation propre sur le sujet.

    Lors de son lancement, le passe sanitaire avait été vendu aux opinions publiques comme transitoire et éphémère… Il sera durable et incontournable, ainsi en a décidé la dictature bruxelloise avec la complicité de 27 suppôts de Pfizer dont Foutriquet.

    Toutefois, la Commission a commis l’erreur d’écrire noir sur blanc que le passe sanitaire vise à inciter à la vaccination, non à prévenir la propagation de l’épidémie. Cette précision fracasse la doctrine du Conseil d’État sur le sujet, lequel a soutenu que le passe sanitaire ne portait pas d’atteinte disproportionnée aux libertés parce qu’il limitait les contagions, et qu’il n’était en rien une obligation vaccinale déguisée. Faisons confiance au Conseil d’État pour trouver une pirouette pour se dédire.

    Ursula et son mari, Pfizer, McKinsey, Macron, etc., n’ont pas encore gagné suffisamment de pognon, il leur faut des millions de morts et de malades en plus !

    Multipliant les mensonges et les mesures liberticides, ils seront sans pitié. N’oubliez pas qu’avant de prendre la suite de Véran, Brigitte Bourguignon s’occupait entres autres des Ehpad où tant de nos seniors furent anéantis grâce au décret Rivotril de mars 2020…

  • Ils pillent la France, la preuve!!!

    Plus on fabrique de turbines, plus on est déficitaire, comment est-ce possible?", l’ancien site Alstom de Belfort serait dépouillé de ses profits par General Electric

    Après McKinsey, au tour de General Electric (GE) ! Le Parquet national financier est saisi d’une plainte contre l’Américain pour blanchiment de fraude fiscale, abus de confiance, recel, faux et usage de faux. La plainte a été déposée par Eva Joly le lundi 30 mai au nom des syndicats de la branche énergie de GE, ex-Alstom, avec le soutien des ONG Attac et d’Oxfam France. Révélations.

    " Plus on fabrique de turbines, plus on est déficitaire, comment est-ce possible ? " s’interrogeaient depuis des années les syndicalistes de General Electric Belfort. La réponse est désormais connue : elle figure dans la plainte déposée auprès du Parquet national financier (PNF) contre General Electric pour blanchiment de fraude fiscale, abus de confiance, recel, faux et usage de faux, au nom du Comité économique et social de la branche énergie de GE (Energy Products France, GEEPF) et des syndicats CFE-CGC et Sud-Industrie, par Eva Joly et le cabinet Baro Alto, ce lundi 30 mai.

    D’après des documents dont Marianne et LeTrois.info, un site d’information locale de Belfort, ont eu connaissance, la multinationale américaine est soupçonnée d’avoir eu la main lourde sur la délocalisation en Suisse et au Delaware (un paradis fiscal au cœur des États-Unis) de profits réalisés en France. Péché de gourmandise ? En tout cas, un gros paquet de factures. " De 2016 à 2019, GEEPF a été privé de gain à hauteur de 555,5 millions d’euros par suite de tarifications intragroupe inappropriées ", estime la plainte. Qui cingle : " GEEPF semble avoir été “dépouillée” de ses profits dans l’intérêt d’autres sociétés du groupe ".

    Pour ce faire, trois mécanismes auraient été massivement actionnés. Premier d’entre eux, la redevance de marque : le site de Belfort, qui fabrique les turbines, paie le droit d’utiliser la marque GE à une société localisée dans l’État américain du Delaware. Si le mécanisme est légal, le taux effectivement acquitté s’avère supérieur à celui stipulé dans le […]

    Article abonnés de Marianne

     

  • Bon à savoir

    L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) publie régulièrement la liste des effets secondaires associés aux « vaccins » utilisés en France contre le Covid-19. Du moins ceux qui lui ont été remontés du terrain : de nombreux praticiens préfèrent, pour des raisons qu’on devine aisément (la profession pratique volontiers l’adage « pour vivre heureux, vivons cachés »), éviter d’alerter l’ANSM par l’intermédiaire de sa plateforme dédiée et attribuer l’état de leurs patients à des causes annexes. l’ANSM utilise également les synthèses des enquêtes menées les centres régionaux chargés de la pharmacovigilance et des mises à jour du suivi des vaccins. Ces enquêtes sous-estiment vraisemblablement fortement les remontées du terrain. Pour l’instant, en France, seuls deux praticiens ont eu le cran d’assigner un laboratoire en justice.

     

    ***

     

    Après ceux liés aux vaccins de Moderna et Pfizer, l’ANSM publiait le 29 avril dernier la liste mise à jour des effets indésirables associés au vaccin AstraZeneca (prudemment renommé Vaxzevria par le laboratoire anglo-suédois… ). La liste est longue : prenez votre souffle, cher lecteur :

     

        Saignements cutanéo-muqueux (principalement des ecchymoses et des saignements du nez),

        Elévation de la pression artérielle,

        Dyspnées et asthme associés à des syndromes pseudo-grippaux,

        Pathologie démyélinisante centrale,

        Erythème noueux,

        Colite ischémique,

        Vascularites,

        Surdité/baisse de l’audition,

        Myocardites/Péricardites,

        Troubles du rythme cardiaque,

        Echecs vaccinaux,

        Vascularites cutanés,

        Artérites à cellules géantes,

        Pancréatites,

        Syndrome de Parsonage-Turner,

        Sarcoïdose,

        Maladie de Still,

        Evénement thromboembolique veineux et artériel,

        Infarctus du myocarde,

        Pseudopolyarthrite rhizomélique,

        Réactivations virales,

        Vascularite nécrosante systémique,

        Syndromes pseudo-grippaux : l’Agence européenne du médicament (AEM) a conclu à l’existence d’un lien entre le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria et la survenue de syndrome pseudo-grippaux.

        Thromboses associées à une thrombocytopénie : à ce jour, on retient un total de 30 cas répondant à la définition de thrombocytopénie thrombotique immunitaire induite par le vaccin (TTIV),

        Syndrome de fuite capillaire : l’AEM a conclu que le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria peut entraîner de façon extrêmement rare un syndrome de fuite capillaire et a considéré que le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria ne doit pas être utilisé chez les patients ayant des antécédents de syndrome de fuite capillaire. Le résumé des caractéristiques du produit (RCP) et la notice ont été mis à jour avec ces informations,

        Syndrome de Guillain-Barré (SGB) : après une analyse des cas de syndrome de Guillain-Barré déclarés en Europe, l’AEM considère qu’ils constituent un effet secondaire possible très rare du vaccin AstraZeneca-Vaxzevria. La mention de cet effet indésirable figure dans le RCP et la notice de ce vaccin,

        Thrombopénies immunitaires : l’AEM a conclu à l’existence d’un lien entre le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria et le risque de thrombopénies immunitaires. La mention de cet effet indésirable, accompagnée d’un avertissement pour les professionnels de santé et les patients figure désormais dans le RCP et la notice de ce vaccin,

        Paralysie faciale : l’AEM a conclu à l’existence d’un lien entre le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria et le risque de paralysie faciale. La mention de cet effet indésirable figure désormais dans le RCP et la notice de ce vaccin,

        Myélite transverse : l’EMA a conclu à l’existence d’un lien entre le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria et le risque de myélite transverse.

  • Les sondages sont archifaux!

    En 2012, l’Intelligence artificielle a donné les 10 premiers candidats dans l’ordre!

    En 2012 l’Intelligence artificielle a donné les 10 premiers candidats dans l’ordre!!

    C’est tout simplement époustouflant. Aucun sondeur ne serait capable d’un tel exploit. ( Filteris, c’est l’ancêtre de l’application Qotmii )

    Comparez ci-dessus les prévisions de l’IA et les résultats du premier tour 2012. L’écart est minime. Bluffant!

    Et cette année, l’IA place Zemmour premier ou second depuis 4 mois sans interruption.

    Il faut donc croire à l’IA car les sondages sont soit totalement dépassés donc faux, soit truqués et sciemment manipulés. Entre le choix de l’échantillon et les corrections finales apportées par les sondeurs, on peut décréter que le soleil est bleu et que la mer est jaune.

    Je crois plutôt à une manipulation voulue par le Système, afin de décourager l’électorat zemmourien et susciter un " vote utile " pro-Marine.

    Et ça marche, car tous les médias se gardent bien de divulguer les chiffres quotidiens de l’application Qotmii, qui n’a jamais envisagé un remake de 2017 Macron/Marine, mais plutôt un duel Macron/Zemmour. Ce que le Système redoute.

    Voici le classement donné par l’IA ce jour:

    Macron 23,2%

    Zemmour 16,3

    Marine 14,8

    Mélenchon 13,8

    Pécresse 6,9

    Des chiffres parfaitement crédibles compte tenu de la fabuleuse campagne d’Éric Zemmour, capable de mobiliser 100 000 personnes au Trocadéro, capable de rassembler 120 000 adhérents en trois mois avec son parti Reconquête, capable de susciter une ferveur et un espoir inégalés, capable de faire exploser l’audimat sur tous les plateaux TV, capable d’être présent à trois évènements par jour. Il est celui qui fait le buzz sur les réseaux sociaux, comme le Président.

    Mais surtout, Éric et ses équipes ont fourni un fabuleux travail pour élaborer un programme décapant, à des années lumière des mesurettes réchauffées de ses concurrents mondialistes.

    En 35 fiches synthétiques parfaitement claires, Zemmour vous livre un programme complet, crédible et chiffré, alors que d’autres n’ont tout simplement pas de programme, comme Macron!

     

    https://programme.zemmour2022.fr/

    Avec Éric, c’est l’assurance d’un retour de la France gaullienne et c’est la fin de cette mondialisation dévastatrice, qui veut la peau de notre patrimoine culturel, de notre Histoire et de notre art de vivre.

    Marine à 23% et Eric à 10%, c’est absolument impossible. 

    Comment expliquer un tel écart alors que le programme de Marine est de moins en moins cohérent, de moins en moins clair, tant celle-ci a retourné sa veste pour se couler dans le moule bien-pensant afin de se dédiaboliser.

    Elle a adopté la religion mondialiste et s’accommode désormais de l’impérialisme bruxellois sans sourciller. Elle ne changera rien et fera tout pour être réélue. 

    Avec l’IA, Zemmour a longtemps été devant Macron, mais la guerre en Ukraine a donné un net avantage au candidat-Président, c’est évident.

    Je n’ai pas les chiffres de l’IA pour l’élection de 2017, qui fut un coup d’État politico-judiciaire soutenu ardemment par les médias. 

    Depuis la fin 2021, époque à laquelle Éric Zemmour avait dépassé Marine dans les sondages, devenant menaçant pour le Système, on a vu brutalement  la courbe ascendante s’inverser et redescendre peu à peu vers les bas-fonds, plaçant le meilleur candidat de cette élection à la quatrième ou cinquième place.

    Tout a été bon chez les sondeurs pour justifier leurs études bidon, Éric ne pouvant dire le moindre mot sans que ses propos ne deviennent polémiques, à la plus grande joie des médias.

    En quelques jours, Éric est devenu le Diable personnifié et Marine, l’ex-Hitler en Jupons, est devenue Mère Teresa. 

    Du moins pour le premier tour. Car nul doute que le Système va la diaboliser à outrance si d’aventure elle se retrouve à nouveau face à Macron.

    Regardez l’incohérence des sondages quand on compare Zemmour à Valérie Pécresse.

    Les sondeurs placent Zemmour et Pécresse à égalité dans les bas-fonds autour de 10% chacun.

    On nous dira que Pécresse ne s’est jamais remise de son crash au  Zénith et que Zemmour ne fait que payer les polémiques qu’il suscite régulièrement. Soit.

    Mais dans ce cas, comment expliquer que l’IA place Pécresse en 5e position, alors que Zemmour reste scotché à le seconde place, après avoir tenu la première place jusqu’en janvier 2022?

    Visiblement, si la place de Pécresse semble cohérente, entre les sondages et l’IA, il est clair que pour Zemmour l’IA donne un résultat à l’opposé des sondages. Preuve d’une manipulation.

    Zemmour est pénalisé de 5 à 8 points dans les sondages et Marine est surévaluée d’autant, pour nous imposer le scénario catastrophe de 2017.

    Par conséquent, faisons confiance à l’Intelligence artificielle. Ne cédons pas au découragement et au fatalisme.

    Le staff de Zemmour a rappelé récemment que l’IA le plaçait en seconde position et Guillaume Peltier, dans une courte vidéo, nous cite quelques exemples des élections passées.

    Les sondages se sont toujours trompés. Ne vous laissez pas berner, ne vous laissez pas voler cette élection vitale pour l’avenir de la France.

    Seul Éric peut battre Macron dans un débat. Seul Éric est courageux, sincère et honnête. Tous les autres candidats s’en remettront à Bruxelles et se coucheront devant les diktats mondialistes.

    https://youtu.be/_loxlilMHD4

    Voici ce que disait le créateur de l’application Qotmii, le 27 janvier 2022, à propos de la présidentielle:

    " À l’inverse des sondeurs, en ce moment, nous captons une tendance forte en regard d’Éric Zemmour que l’on voit assez haut (autour de 19%-21%), en première ou deuxième position, juste devant Emmanuel Macron que nous donnons ces jours-ci autour de 16%-19%, alors que les sondeurs le situent entre 22% et 26%. "

    Depuis, il y a eu la guerre en Ukraine qui a propulsé Macron au devant de la scène. Mais Éric reste toujours en seconde position.

    Mais si vous souhaitez davantage d’immigration, davantage d’islam, davantage d’insécurité et de violence, davantage de désindustrialisation, de pauvreté et de déclassement économique, si l’avenir de vos enfants vous importe peu, alors, ne votez surtout pas Zemmour.

    Votez pour n’importe quel autre candidat, ce sont tous des mondialistes fossoyeurs de la France et de notre civilisation. Ils sont tous des clones de Macron aux ordres de Bruxelles.

    Ils nous conduiront à terme vers la faillite et la guerre civile, faisant de la France le Liban des années 1980.

    Jacques Guillemain

  • Les techniques de manipulation s’adressent à l’inconscient

    Avec l’expérience accumulée, les médias sont devenus des experts dans les  techniques de manipulation des cerveaux, par le choix des informations et de la manière de les traiter, mais aussi par l’orientation des films, des séries télévisées, et même par le biais de la publicité. Voici quelques exemples non exhaustifs de ces techniques.

    L’INDIGNATION SURJOUEE

    Pour nuire à une personnalité dont les idées risquent d’entraîner l’adhésion, les journalistes choisissent un bout de phrase hors de son contexte, et trouvent toujours un politicien ou un artiste, ou même un représentant d’une association pour trouver scandaleux des propos qui en fait ne sont qu’anodins, et qui ne reflètent qu’une opinion.

    Propos de Z sur les élèves handicapés: la préoccupation normale serait l’efficacité de l’enseignement et de savoir si les conditions sont bien adaptées, mais non, on fabrique une égalité artificielle qui n’a jamais existé.

    La réflexion sur de nombreux sujets est ainsi bloquée, comme par exemple sur l’immigration ou même les théories du genre. Il suffit de l’aplomb d’un journaliste connu qui refuse de discuter du sujet, et le tour est joué, l’intimidation faisant le reste.

    LA CAUTION DES EXPERTS

    De nombreuses personnes considèrent que la parole des experts, en particulier ceux qui passent à la télévision, est parole d’évangile. Or, il n’est rien, bien souvent les experts ne sont pas d’accord entre eux, car les mêmes faits peuvent donner lieu à des interprétations différentes, même si ceux-ci sont de bonne foi, car ils ne sont pas immunisés contre les préjugés. Le film judiciaire classique " Ouragan sur le Caine " montre comment un bon avocat peut démolir les affirmations des experts.

    Il faut toujours avoir à l’esprit qu’en science comme ailleurs, les faits sont rarement prouvés directement, même pour une théorie comme la relativité générale. La valeur d’une théorie dépend du nombre de mesures diverses qu’elle est capable d’expliquer, c’est la même chose dans le domaine judiciaire par exemple, on considère que la culpabilité est prouvée si l’on dispose d’un faisceau de preuves suffisant susceptibles d’expliquer le déroulement des faits. Mais bien souvent, il y a plusieurs explications concurrentes qui peuvent se contredire, et un expert a évidemment ses préférences.

    D’autre part, les experts sont souvent rémunérés par des groupes commerciaux, comme les soi-disant vaccins contre le covid, ils ne sont donc pas neutres, mais comme ils figurent dans les émissions de télévisions, ils ont un énorme impact sur les masses.

    LE FAUX CONSENSUS IMPLICITE

     

    La technique est redoutable, car en faisant semblant de considérer que la grande majorité des gens sont d’accord avec un point de vue, on fait passer les autres pour des excentriques, voire même de mauvais citoyens. Les sondages en sont une variante, car on ne publie en général que ceux qui sont favorables à leurs commanditaires. Ils visent évidemment à faire croire qu’une majorité de gens sont d’accord avec leurs idées, les autres étant considérés comme des excentriques ou des empêcheurs de tourner en rond. Par exemple, un des derniers sondages prétend qu’une majorité de Français seraient favorables à la GPA, comment un tel revirement serait-il possible?

    LE MENSONGE PAR OMISSION

    Tous ceux qui prennent la peine de s’informer à travers des médias différents connaissent ce procédé. Les médias relatent et mettent en valeur les faits qui confortent leur point de vue, et passent sous silence ceux qui les contredisent, ou les déforment si c’est impossible. Les exactions des néonazis ukrainiens sont actuellement totalement passées sous silence, les fautes des troupes russes  exagérément grossies.

    Le rôle essentiel de l’inconscient dans la formation des opinions

    Les rêves utilisent les matériaux qui sont à leur disposition, que ce soient des souvenirs ou des pensées, et en les recombinant de différentes manières, suscitent souvent de nouvelles idées enrichissantes. Mais ceci n’est vrai que si la personne prend son temps et réfléchit vraiment par elle-même, sinon le rêve  tourne comme un moulin à vide et régurgite simplement la pensée conforme de la propagande officielle.

    Dans le contexte actuel de matraquage médiatique, le simple fait de ne pas suivre régulièrement les soi-disant nouvelles diffusées par la radio et la télévision, mais de réfléchir par soi-même aux causes et aux conséquences des faits avérés, constitue un acte de résistance. C’est difficile quand le cerveau a subi la propagande pendant longtemps, car il faut accepter de se remettre en cause, et de nos jours, peu de gens sont capables de dire: je me suis trompé, je dois changer mon fusil d’épaule.

    Alors résistez, résistez de toutes vos forces, la récompense sera l’indépendance d’esprit et la sérénité retrouvée.

     

    Gilles Mérivac