Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Science/Tech

  • Le brûlot de Fabien Bouglé sur les éoliennes

    Les éoliennes, technologie obsolète et néfaste, ont détourné énergies et capitaux aux dépens de l’innovation et de la recherche, seuls à même de trouver une solution à une trop grande dépendance à l’égard des énergies fossiles.

    Voici un livre sur les éoliennes qui vient à son heure. Dans cette triste époque de délire mystico-religieux et d’irrationalité satisfaite, Fabien Bouglé remet les pendules à l’heure. Il dénonce l’escroquerie environnementale, économique et politique que représentent les éoliennes.

    On aura rarement aussi bien démonté le mythe des prétendues énergies renouvelables. Que le discours sur les éoliennes soit du vent, on le sentait bien, mais sans avoir toujours tous les éléments d’informations réunis de façon commode.

    Fabien Bouglé démonte aussi, de façon précise, le business juteux des vertueuses ONG, si promptes par ailleurs à dénoncer les méchants lobbies du nucléaire, du pétrole ou des OGM. Pour paraphraser Voltaire, les prétendus défenseurs de l’environnement crachent dans la soupe pour mieux en dégoûter les autres. Mais ne comptons pas trop sur la presse pour trop se pencher sur certains conflits d’intérêt.

    L’idéologie "planétophile", comme l’appelle l’auteur, enthousiasme les citadins et se fait aux dépens des ruraux.

    L’idéologie écologiste repose sur des paradoxes continuels: les paysages naturels sont défigurés au nom du respect de la nature! Les éoliennes gigantesques se substituent aux clochers, comme l’écologisme supplante le christianisme.

    Bien sûr, derrière l’enthousiasme lyrique continuel propagé par les médias se révèlent des intérêts financiers bien juteux, dont certaines ONG, par le biais de prises d’intérêt, profitent largement. Fabien Bouglé dénonce dans l’industrie éolienne "une arme de destruction massive de l’environnement".

    Un bilan environnemental désastreux

    Bien que l’information, très biaisée, qui existe sur Internet essaie de faire croire au caractère recyclable des éléments constituant les éoliennes, seul le mât l’est réellement. La nacelle exige l’utilisation des fameuses terres rares que nous retrouvons dans les voitures électriques, les panneaux voltaïques et téléphones portables, si chers à la boboïtude conscientisée. Or rien de plus polluant, notamment sur le plan radioactif, que l’exploitation des terres rares.

    Il est curieux que les adversaires acharnés du nucléaire prônent des éoliennes dont la construction entraine l’accumulation de déchets radioactifs et de graves problèmes de santé pour les ouvriers chargés de l’extraction et les populations environnantes.

    La durée de vie des éoliennes étant brève, guère au-delà de 25 ans, que faire des stocks de pales à peu près impossibles à recycler et dont les composants se révèlent dangereux pour la santé? Et en songeant aux 14 000 éoliennes qui rouillent sur place en Californie, on frémit à ce qui nous attend en France et en Europe.

    Le "bilan carbone", si cher à notre époque, est absolument désastreux pour les éoliennes comme le montre l’auteur. Elles provoquent même un réchauffement local là où elles sont installées!

    Le bon élève doit imiter le cancre

    Le vent est certes inépuisable mais ce n’est pas le vent lui-même qui produit directement l’énergie. Et le vent souffle où et quand il veut, comme le savait la sagesse antique. Notre époque paraît avoir oublié cette vérité élémentaire. L’intermittence est un des nombreux talons d’Achille de notre symbole vert. Cette intermittence exige une régulation par l’utilisation de centrales thermiques. En d’autres termes, plus vous utilisez d’éoliennes plus vous devez recourir à des énergies fossiles. Le soi-disant " renouvelable " dépend totalement du non-renouvelable!

    On en arrive à cette situation ubuesque où la France, élève modèle de l’Europe en termes d’émissions de CO2, se voit enjointe d’imiter le modèle allemand qui émet 10 fois plus de CO2 par kWh produit.

    Divers chapitres sont consacrés aux problèmes subis par les riverains des éoliennes ou au massacre de grande ampleur des oiseaux et de chauves-souris, mais aussi, ce qui est moins connu, du monde marin.

    Dictature verte et capitalisme de connivence

    Un chapitre porte un titre significatif, " La nouvelle dictature verte ". Visiblement les règles de la démocratie ne s’appliquent pas pour les installations d’éoliennes. Le chapitre suivant qui fait allusion à une certaine Greta se penche sur le " capitalisme vert ". Derrière les jeunes filles aux nattes se cachent toutes les tares du capitalisme de connivence: exonérations d’impôts, subventions, tarifs subventionnés. Bref, toutes les joies du profit sans risque assuré par le contribuable qui n’en peut mais. Une belle bulle artificielle qui n’aurait jamais existé si le marché avait pu jouer son rôle.

    Et à l’horizon se profile un désastre économique, surtout pour notre pays qui bénéficie largement de la manne touristique: mais pour combien de temps? Touristes et éoliennes ne font pas vraiment bon ménage.

    En bref, les éoliennes, technologie obsolète et néfaste, ont détourné énergies et capitaux aux dépens de l’innovation et de la recherche, seules à même de trouver une solution à une trop grande dépendance à l’égard des énergies fossiles.

    Sans vouloir déflorer davantage le contenu d’un ouvrage très documenté, qui mérite la plus large diffusion, je ne peux que vous inviter à le lire au plus tôt!

    Fabien Bouglé, Éoliennes, la face noire de la transition écologique, éditions du Rocher, 2019, 240 p.

    Gérard-Michel Thermeau, docteur en Histoire, est professeur agrégé d'Histoire-Géographie et de Cinéma-audiovisuel dans un lycée de Saint-Etienne.

  • QUI L'A ANNONCÉ EN PREMIER?

    L’armée américaine a mis au point un laser qui permet d’identifier des personnes grâce à leurs battements de cœur

    L’armée américaine a mis au point un laser qui permet d’identifier des personnes grâce à leurs battements de cœur.

    Jetson, ce tout nouveau laser infrarouge peut nous reconnaître grâce à nos battements de cœur, même à travers nos vêtements… enfin une chemise ou un t-shirt, à la rigueur une veste… mais pour l’instant pas à travers une grosse doudoune d’hiver!

    Comme on a chacun nos empreintes de doigts, notre propre iris de l’œil, on a notre propre signature cardiaque. Elle est déterminée par la forme, la taille, la position, le rythme de notre cœur et toutes ces données varient en fonction de la personne. L’avantage par rapport aux autres données biométriques comme le doigt, l’œil, la forme du visage, cette innovation fonctionne à distance, jusqu’à 200 mètres. Et ni l’accélération, ni le ralentissement des battements du cœur ne changent notre signature cardiaque. Un des chercheurs qui travaillent sur le sujet estime que la précision atteint aujourd’hui 95%.

    Le Jetson est en phase de test et le principal obstacle à son fonctionnement pour le moment est que la mesure prend une bonne trentaine de secondes, sur une personne immobile. En plus, pour que le système soit vraiment opérationnel, il faudrait constituer une base de données. […]

    rtl

     

     

  • Il parait que l'armée française cherche des futurologues…

    Y'a moi!

     

    Publié le samedi 10 janvier 2009

    https://www.dailymotion.com/video/x7zo20

     

    et aussi:

    Vos descendants de l'an 3000- 5e sur le même compte

     

    On y arrive petit à petit mais je l'avais vu il y a 10 ans!

      

    Une nouvelle technique permettrait de faire léviter et propulser des objets uniquement avec la lumière

    Au cours des dernières années, la manipulation d’objets microscopiques grâce à la lumière a donné lieu au développement de nouvelles technologies comme la lévitation photonique nanométrique et les pincettes optiques. Récemment, une équipe de physiciens a proposé une nouvelle technologie permettant une lévitation et une propulsion photonique d’objets de toute taille, de l’échelle d’une molécule à celle d’un vaisseau spatial.

    Des chercheurs du California Institute of Technology (Caltech) affirment avoir trouvé un moyen de faire léviter et de propulser des objets en n’utilisant que de la lumière — bien que, pour le moment, le travail reste théorique. Ils espèrent que cette technique pourrait être utilisée pour " le contrôle de trajectoire d’engins spatiaux ultra-légers et même de voiles lumineuses (ou solaires) à propulsion laser pour l’exploration de l’espace ", selon l’article publié dans la revue Nature Photonics.

    Cela signifie qu’aucun carburant n’est nécessaire — il suffit d’un puissant laser tiré sur un vaisseau spatial depuis la Terre. Les chercheur de Caltech ont mis au point le système de " lévitation et propulsion photoniques " en concevant un motif complexe pouvant être gravé à la surface de l’objet.

    levitation photonique objet

    La façon dont le faisceau lumineux concentré est réfléchi par la gravure provoque la stabilisation autonome, alors qu’il tente de rester à l’intérieur du faisceau laser focalisé. La première avancée qui a jeté les bases de cette nouvelle recherche a été la mise au point de pincettes optiques, des instruments scientifiques utilisant un puissant faisceau laser pour attirer ou repousser des objets microscopiques.

    Dans leur article, les chercheurs de Caltech affirment que leur manipulation de la lumière pourrait théoriquement fonctionner avec un objet de toute taille, du micromètre à la taille d’un vaisseau spatial.

    Bien que la théorie n’ait pas encore été expérimentalement testée, les chercheurs pensent que si elle se développe suffisamment, elle pourrait permettre d’envoyer un vaisseau spatial à l’étoile la plus proche en dehors de notre système solaire en seulement 20 ans.

    "Il existe une application audacieusement intéressante pour utiliser cette technique comme moyen de propulsion d’une nouvelle génération d’engins spatiaux. Nous sommes loin de cela, mais nous sommes en train de tester les principes" conclut Harry Atwater, physicien au Caltech.

    Sources : Nature Photonics

    Si quelqu'un peut montrer cela au commandement militaire....

     

  • Sciences: les nouveaux obscurantistes

     […] L’ampleur du phénomène devrait inquiéter, parce qu’il percole (hé crétin, tu bois trop de café: on dit: infuse…) dangereusement dans la société. Tous les sondages précités font la même analyse: les plus jeunes se trouvent être les plus défiants vis-à-vis de la science. Un fossé générationnel se creuse insidieusement.

    Aux Etats-Unis, une professeur de biologie à au William College, une université privée du Massachusetts, a fait part dans une retentissante tribune sur le site The Atlantic de son désarroi face à sa difficulté à enseigner à certains de ses élèves des notions de biologie et de génétique (héritabilité, QI, etc.) et de se sentir contestée au nom de "l’égalité, de l’antiracisme et de l’antisexisme". Avant de conclure: "Si les étudiants [continuent à nier] l’évidence scientifique, cela aura un effet sur la façon dont les professeurs enseigneront“.

    On va tous se retrouver à l'obscurantisme du Moyen-âge!

    De ce côté-ci de l’Atlantique, les effets de ce nouveau politiquement correct ne se font pas autant ressentir sur les bancs des facs: "Je ne crois pas que nous rencontrons le même type d’opposition, confie Erwann Gueguen, chercheur en microbiologie à l’université Claude-Bernard-Lyon I. Sur ces questions, mes étudiants peuvent engager une discussion, mais ne sont pas dans la contestation. "En revanche, cette résistance semble perceptible aujourd’hui au niveau du secondaire, où des élèves plus jeunes peuvent être guidés par des croyances religieuses“.

    L’Express

    Obscurantisme, etc…

     

  • Bon à savoir...

    Pourquoi vous ne verrez plus "sans paraben" ou "sans silicones" sur les étiquettes de vos cosmétiques

    Les allégations "sans", qui ont une valeur marketing mais peu d'intérêt informatif, disparaissent des étiquettes des produits cosmétiques pour faire place à la liste des ingrédents qui les composent.

    A partir du 1er juillet, les allégations "sans..." sur les produits cosmétiques vont être interdites.

    Les étiquettes des cosmétiques vont être revues de fond en comble. À partir du 1er juillet, les mentions "sans paraben", "sans silicones", "sans sulfates" ou encore "hypoallergénique" disparaissent des bouteilles de shampoing et autres tubes de crème en France et dans toute l'Europe.

    La composition des produits ne change pas

    "Quand vous achetez des pâtes farcies, vous savez ce qu'il y a comme farce! s'exclame Anne Dux, directrice scientifique de la Fébéa, le syndicat de l'industrie cosmétique. C'est de la communication positive, donc il faut, quand vous achetez un produit cosmétique, que vous sachiez réellement ce qu'il y a dans le pot et il est temps d'apporter au consommateur de l'information réelle sur ce qu'il y a dans le produit."

     

    Cela implique des emballages qui vont communiquer sur ce qu'il y a dans le produit au lieu de communiquer sur ce qu'il n'y a pas.”

    — Anne Dux

    Un produit sans silicones n'a plus le droit de l'annoncer comme tel sur son emballage, mais ça ne signifie pas que des silicones seront réintroduits dans la composition du produit. "On va expliquer par exemple, qu'on met du karité pour adoucir la peau, détaille Anne Dux, tel ou tel conservateur pour éviter la prolifération bactérienne, qu'on met des filtres solaires pour que le produit soit efficace, ou pour son activité anti-rides, mais la composition des produits ne change pas."

    Une base de données accessible à tous

    Les mots-clefs rassurants pour les consommateurs, comme les expressions "sans paraben", "sans phtalates" ou "hypoallergénique" (qui reste autorisée mais dont l'utilisation devient très encadrée et difficile à obtenir). Les as du marketing vont devoir trouver de nouvelles formules, dont on ne sait pas encore si elles déclencheront l'achat.

    "Évidemment on ne va pas faire les mêmes allégations pour un produit capillaire que pour un produit de soin de la peau, affirme Isabelle Orquevaux Hary, directrice scientifique et réglementaire de L'Oréal. Il n'y a pas eu d'unicité dans le remplacement des allégations "sans". Il n'y a pas de retrait sur le marché donc, ce n'est pas un changement du jour au lendemain. Après on verra si on a effectivement plus de questions des consommateurs." Par manque de place, dans certains cas les ingrédients ne pourront pas tous figurer sur les emballages.

    ”On développe des sites des marques, le site 'Au cœur de nos produits', pour apporter des informations complémentaires pour le consommateur qui souhaite en avoir”

    — Isabelle Orquevaux Hary

    Les industriels de la beauté ouvrent une base de données dans laquelle 25 000 ingrédients sont répertoriés selon leur fonction, leur origine, et tout ce que la science sait sur ces composants. Cette base de données est accessible aussi bien aux professionnels et aux consommateurs pour informer, et pour redonner confiance aux clients.

     

  • Trop chaud?

    Quand il fait chaud, très chaud, on est plutôt flapi-e et cela dure tout l'été. Bien sûr, j'espère que vous avez pu vous faire installer comme moi, la climatisation. Dans ce cas, dépêchez-vous de demander un devis avec un vrai professionnel qui possède l'agrément EDF pour profiter d'une prime de l'Etat qui varie selon votre budget installation: il est important que votre logement soit construit depuis plus de deux ans.

    Attention: aussi, la prime va disparaitre d'ici un an et quelque mois. Perso, j'ai fait installer un clim pour les chambres (je ne l'avais que dans la salle à manger), le travail a été fait fin mars et bien qu'EDF a accepté le très gros dossier à fournir (impôts sur le revenu), je n'ai toujours pas reçu ma prime… donc, la patience est une vertu.

    ATTENTION aux climatiseurs mobiles que vous transportez d'une pièce à l'autre: vous vous allez sans aucun doute regrettez ce choix. Comme il faut laisser la fenêtre pour le tuyau, l'appareil doit fonctionner très fort donc, dépense d'électricité plus importante.

    Quelques astuces pour rafraîchir son corps et supporter cet épisode de chaleur (sans clim).

    Ventilateur souffler de l'air frais

    Quand il fait trop chaud, le ventilateur souffle de l'air chaud. Du coup, l'effet recherché tombe à plat. Pour que votre ventilateur vous rafraîchisse, l'astuce consiste à placer sur son axe de ventilation (devant lui) un saladier de glaçons ou deux bouteilles d'eau très fraîches. En soufflant dessus, l'air va se rafraîchir dans la pièce.

    Humidifier vos rideaux ou placer des draps mouillés devant la fenêtre

    Si vous avez des doubles rideaux, fermez-lez; pour les voilages simples, l'idée est de rafraîchir l'air qui rentre de l'extérieur. Humidifiez vos rideaux (bombe) ou placez un drap humide sur votre fenêtre (si c'est possible) pour rafraîchir l'air chaud extérieur lorsqu'il pénètre chez vous.

    Bien sûr, on ouvre la nuit et l'on referme les volets dès 8 heures du matin car c'est à cette heure précise que cela commence à chauffer en période de canicule. Le mieux serait d'avoir un thermomètre (avec testeur sur la fenêtre) et l'autre à l'intérieur de la pièce à rafraichir… si la température extérieure dépasse celle de l'intérieur, il est plus que temps de fermer vos volets.

    Il vaut mieux le faire avant bien sûr, environ 1° et demi avant. Il faut noter que le béton retient la chaleur, donc, le testeur de l'extérieur peu indiquer une température bien plus élevée. Testez plusieurs fenêtres du même coté de façade.

    Faites sécher votre linge dans la chambre

    La présence de linge humide contribue à faire baisser la température de la pièce. Placez un ventilateur devant votre linge et l'air ventilé sera lui aussi plus frais.

    Si vraiment la canicule est insupportable, n'attendez-pas que le linge soit entièrement sec avant de le porter…. attention cependant, si vous avez des rhumatismes.

    Une serviette mouillée sur la nuque

    Vous êtes déjà passé sous la douche ? Mouillez un gant de toilette ou une petite serviette et placez-la sur la nuque. Cette astuce peut aider les enfants à s'endormir...

    Un lit frais

    Si vous éprouvez des difficultés à vous endormir, pulvérisez un peu d'eau sur vos draps, ou votre oreiller de façon à rafraîchir votre lit. Une bouillote passée au congélateur est également efficace. Vous pouvez aussi essayer de mettre votre oreiller dans le frigo. Placez-le dans un sac en plastique pour le protéger des denrées alimentaires. En espérant que vous avez fait de la place.

    Mangez frais bien sûr.

    En temps de canicule, le corps a besoin de se refroidir. Plus épaisses que les boissons, les soupes froides ont un effet désaltérant et rafraîchissant très efficace. Privilégiez les repas froids comme des salades, des gaspachos et des sorbets en dessert. Si votre système digestif sature par la faute des crudités, n'hésitez pas à cuire vos légumes en amont, et à les consommer frais en salade. Côté viande, le rôti de porc ou le filet de poulet sont délicieux froids, avec ou nom des sauces froides.

    Prendre une douche tempérée

    La douche froide vous tente? Ce n'est pas forcément la meilleure option pour aider votre corps à réguler sa température. En optant pour une température tempérée à 20 degrés, vous ressentez déjà une sensation de fraîcheur sans provoquer de choc thermique. N'hésitez pas à mouiller votre tête, la sensation de fraîcheur sera plus forte.

    Achetez un brumisateur

    Les atomiseurs d'eau minérale (bombes aérosols à emporter partout) procurent une agréable sensation et atténuent momentanément la sensation de chaleur.

    Sachez qu'il en existe des modèles "fixes", spécialement adapté pour le jardin. Idéal quand les enfants s'amusent à l'extérieur. Rafraichissez-le avant de sortir… après une pulvérisation, un coup d'éventail peut être super lorsque l'on se sent mal. Dès que la peau est sèche, vite, recommencez.