Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

photo

  • MDR

  • L'homme qui soi-disant est le plus puissant du monde est débile!

    États-Unis : Joe Biden chute 3 fois de suite en montant les escaliers d’Air Force One

     

     

    Joe Biden just fell 3 times in a row trying to go up the stairs to Air Force One pic.twitter.com/gTUTckUH32

    — Caleb Hull (@CalebJHull) March 19, 2021

    Cet évènement a suscité de nombreuses réactions :

    “Je me souviens que la presse a critiqué Trump pour avoir touché le rampe. Biden tombe à plusieurs reprises, mais je suis sûr qu’il est en pleine forme. Pas étonnant que tous nos ennemis se jettent simultanément sur lui et se moquent de lui publiquement.”

    I remember the press bashing Trump for touching the rail once. Biden falls repeatedly but I’m sure he’s the picture of health. No wonder all our enemies are pouncing simultaneously and mocking him publicly. pic.twitter.com/R1qN9DDHFW

    — Donald Trump Jr. (@DonaldJTrumpJr) March 19, 2021

    “Vous avez peur de nous, la Chine ?”

    Do you fear us yet, China? https://t.co/xzRoGP6OpP

    — Scott Adams (@ScottAdamsSays) March 19, 2021

    “L’empereur n’a pas de fonction cognitive.”

    The emperor has no cognitive function. https://t.co/cGdP7O4GU4

    — Jenna Ellis (@JennaEllisEsq) March 19, 2021

    “Donald Trump tenant un verre d’eau et descendant lentement était la preuve qu’il n’allait pas bien. Il sera intéressant de voir comment les mêmes médias couvriront la chute de Joe Biden.”

    Donald Trump holding a glass of water and walking slowly down a ramp was evidence that he wasn’t well. Interesting to see how same media will cover Joe Biden’s fall here. pic.twitter.com/XEa4r4OpeC

    — Clay Travis (@ClayTravis) March 19, 2021

    It had to be done. pic.twitter.com/7PsDHGKbiC

    — Caleb Hull (@CalebJHull) March 19, 2021

    Qui a fait ça? pic.twitter.com/pDXdsD20Uv

    — Heleane (@paxipax_heleane) March 19, 2021

    Kamala Harris vient de réaliser qu'elle n'aura pas longtemps à attendre pour s'installer à la Maison Blanche… pic.twitter.com/SzF5bk4BuN

    — Barbara78 (@dragonduclos) March 19, 2021

     

     

    https://www.fdesouche.com

  • Je vous l'avais dit!

    Pillages, agressions : le vivre-ensemble à l’épreuve des faits

     

    Hier soir, à Trappes, une supérette de quartier a été pillée par une quinzaine de jeunes. Je vous laisse bien sûr le soin d’imaginer le profil de ces personnes. De nombreux témoignages indiquent que dans des grandes surfaces, des gens se sont battus pour du papier toilette, de l’eau, agressant là encore les employés des magasins. Des groupes de personnes, comprenant de nombreuses femmes voilées, trustent les rayons et chargent leur caddy, bloquant l’accès aux autres. Dans les hôpitaux, des médecins et infirmiers sont déjà pris à partie, souvent par des jeunes de la diversité, qui trouvent qu’il y a trop d’attente, qu’on ne s’occupe pas assez d’eux…

    Bonjour le civisme, la solidarité, le respect des autres et des consignes qui siéent à la situation. Bien sûr, les médias taisent ces cas, mais leur multiplication probable dans les semaines à venir, et le relais des réseaux sociaux amènera tout cela à la une de l’actualité, n’en déplaise aux doctrinaires des plateaux télé.

    Et nous n’en sommes qu’au début. Quand la situation économique va s’aggraver, que les gens n’auront plus d’argent, que les trafiquants resteront avec leur came sur les bras, dans quelques semaines, quelques jours, nous verrons bien comment tout cela tournera. Le général de Villiers avait alerté, dans l’indifférence générale, sur le surarmement des caïds de cités et l’incapacité qu’auraient nos forces de l’ordre à prendre le dessus en cas d’insurrection générale. Les généraux Martinez et Tauzin évoquent depuis des mois les risques d’émeutes, voire de guerre civile, et l’insuffisance des moyens pour juguler tout cela.

    Or, nous y arrivons à grands pas, en tout cas de nombreuses conditions sont aujourd’hui réunies, en cette période de privations et de danger… Et alors, nous en reparlerons, de l’angélisme des journalistes et des politiques sur les plateaux télé. Nous verrons si les mêmes oseront venir exiger du calme, de la compréhension, de la tolérance. La naïveté de nos élites se payera au prix fort, mais encore une fois, c’est nous qui sommes exposés : eux resteront tranquillement barricadés dans leurs appartements, et nous supplieront de ne surtout pas faire d’amalgame…

    Olivier Piacentini

    https://ripostelaique.com/pillages-agressions-le-vivre-ensemble-a-lepreuve-des-faits.html

  • Eric Woerth: son guide vient à la rescousse et diffuse d'autres photos

    Par Auteur Amaury Bucco

    Moqué sur les réseaux sociaux pour une photo d'alpinisme, Eric Woerth a démenti tout montage et livré à Valeurs actuelles sa version des faits. Son guide de haute montagne, auteur de la photo, s'est également confié à nous en nous fournissant d'autres photos de l'ascension du député.

    Depuis 24 heures, les détournements et parodies se succèdent sur les réseaux sociaux. Ce lundi 12 août, Eric Woerth publiait sur Twitter une photo de lui en train de redescendre l'aiguille d'Argentière, par le glacier du milieu, dans le massif du Mont-Blanc, prise le premier week-end d'août. Or, plusieurs détails avaient frappé les internautes et discrédité la prouesse sportive du député. Notamment la présence, en bas de la photo à droite, de deux hommes debout sur la même pente, mais aussi l'inclinaison de sa lanière de parqua.

    Conclusion pour les internautes: ce n'est pas tant la pente qui est raide, que l'angle de la photo qui donne cette impression. Eric Woerth aurait tout simplement voulu en jeter plein la vue à la twittosphère par un grossier tour de passe-passe visuel: preuve supplémentaire de l'avilissement des hommes politiques.

     

    EBxER26XYAAQSwT.jpg

    Contacté par Valeurs actuelles, l'intéressé dément tout trucage: "La vérité c'est que c'est tout bêtement une photo de montagne. Je ne me mets pas en scène, c'est juste une photo de moi!". Actuellement en vacances à Chamonix, ce passionné d'alpinisme détenteur du niveau “5 sup” en escalade, s'étonne de l'emballement médiatique.  Ça fait quarante ans que je pratique ce sport, et depuis trois ou quatre ans, une fois par an, je partage une photo de cette passion sur Twitter pour dévoiler une part importante de ma personnalité. L'année dernière, j'avais publié une photo toute aussi impressionnante des Grandes Jorasses. Personne n'en avait parlé!".

    Concernant les personnes debout, dans le coin inférieur droit de la photo, l'ex-ministre se souvient d'elles. "Nous avons aidé ces deux grimpeurs à descendre. Ils étaient plus jeunes et plus rapides que nous. Leur position debout s'explique par l'inclinaison de la pente. Le glacier du milieu de l'aiguille d'Argentière, dispose d'une pente très raide sur 300 à 400 mètres, où je me trouve lors de la prise de la photo. Ce qui n'est pas le cas 150 mètres plus bas, où marchent les deux silhouettes". Un montage? Eric Woerth balaye donc l'hypothèse: " Il ne s'agit pas d'un selfie! C'est mon guide qui a pris la photo avec son téléphone. Sur le moment je n'ai pas vu qu'il prenait le cliché".

    En rouge le glacier du milieu emprunté par Eric Woerth avec son guide

    Pas de quoi pour autant gâcher les vacances du député, même si de nombreux amis l'ont appelé pour lui faire part de l'emballement des réseaux sociaux. "Je lis très rarement les commentaires de mes tweets. Ce qui m'inquiète en revanche, ce sont tous ces esprits tordus et ces thèses complotistes qui circulent sur les réseaux sociaux dès que la vérité est hors-norme. En détournant ma photo, ont créé du mensonge. Ce mécanisme est assez effrayant".

    Pas de quoi non plus amoindrir son amour pour la montagne et l'alpinisme, en partie transmis par son père, randonneur chevronné. "J'aime l'esprit de cordée, le rapport à la nature et l'effort. Mais j'ai aussi un très grand respect pour les hommes et femmes de montagne. Il faut une sacrée dose de courage et d'énergie".  

    Egalement contacté par nos soins, son guide, Jean-Franck Charelet, confirme les dires du député, tout en concédant que l'angle puisse être accentué, du fait de sa propre position sur la pente lors de la prise du cliché. D'où l'impression d'une pente très raide. "C'est un classique en montagne. Les réactions épidermiques des réseaux sociaux traduisent une méconnaissance totale de l'alpinisme. Et un très, très mauvais esprit". Guide d'Eric Woerth depuis une dizaine d'année, Jean-Franck Charelet lui sert aussi de photographe à l'occasion, comme en témoigne les autres clichés de cette même journée. On y voit l'homme politique au sommet de l'aiguille d'Argentière, puis lors de sa descente.

    "Eric Woerth est un excellent alpiniste qui a fait nombre de grandes ascensions telles que l'Eiger, le Cervin, les Grandes Jorasses, la Verte, les Drus, les Aiguilles du Diable... a écrit Jean-Franck Charelet sur son compte Facebook, pour couper court à la polémique, alors qu'il marche actuellement en Italie.  C'est dire si au cours de sa carrière d'alpiniste il s'est trouvé dans des lieux autrement plus impressionnants que celui de la photo. Je suis très étonné que cette simple photo ait suscité tant de commentaires critiques et ironiques de la part d'internautes et d'alpinistes". 

    Des cons, jaloux et incompétents!

  • L'ordre mondial change

    Lisez

    Dans l'intro ce que recouvre la notion de "grand jeu" ( le Rimland et le heartland ), concept qui date de l'époque Victorienne 

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com

     

    Oui, je sais, c'est long... mais vous allez apprendre de drôles de choses! et, notre pays risque d'avoir de plus graves soucis, de vrais graves....

     

  • Non, mais.. je rêve!?

    La bague de fiançailles, un cadeau sexiste?

    Si nous nous mariions aujourd’hui, nous nous y prendrions autrement. Les rapports homme-femme ont tellement changé en douze ans que je n’accepterais plus le déséquilibre. Je ne peux pas être féministe uniquement quand ça m’arrange. Mais comment ferais-je? Oserais-je, comme mon amie Agnès, demander mon mec en mariage et me passer de bague? J’en doute. On ne remet pas si facilement en cause la tradition. Et, même si j’ai du mal à l’admettre, pour moi, elle est une preuve d’amour, à mes yeux et aux yeux des autres.

    Pour m’aider à avancer dans ma réflexion, je demande son avis à Fanny, une amie créatrice de bijoux. "Évidemment que c’est un cadeau sexiste, tranche-t-elle. Tout le rituel de la demande en mariage l’est. Mais ce qui me choque le plus, c’est son aspect commercial. En sociologie, on dit qu’il n’y a pas de cadeau, qu’on donne toujours pour recevoir. Que donne la femme? Sa main? Sa vie? Elle vaut donc… une bague? "Fanny ne condamne pas: "Il y a une part de joie et de jeu dans les rites, et pour beaucoup d’hommes, ce n’est pas une expression de leur domination mais un plaisir, un moment de vie émouvant. Ils sont heureux d’offrir à leur future femme un beau bijou qu’elle gardera toute sa vie“.

    tr.news.lexpress.fr