Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

occitanie

  • Sentiment d'insécurité

    À l’attention de Messieurs les ministres de la Justice – garde des Sceaux et de l’Intérieur, quelques " faits divers " au cours de ce mois de mai 2022 dans notre "“ Douce France“ " où, selon eux, l’insécurité ne serait qu’un sentiment“ !

     

    Semaine 21 – du 21 au 27 mai:

    21/05 – " Alliance citoyenne " ne compte pas arrêter la bataille à sa première victoire, Grenoble ; bien au contraire, ces activistes islamistes vont progresser dans de nombreuses villes sensibles à leur cause: Rennes, Lyon, Villeurbanne, Saint-Denis, Aubervilliers et bien d’autres villes et communes. Il ne s’agit pas uniquement du " burkini " dans les piscines mais également du port du "hidjab" dans tous les disciplines sportives, et plus particulièrement dans le foot féminin.

     

    Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, met en garde contre cette progression dangereuse, notamment auprès du maire écologiste de Lyon: une ville devenue, pour lui, et pour nous également, "“ la ville la plus dangereuse de France“ ! Avec, hélas, bien d’autres, et notamment Montpellier (34), où deux témoins d’une agression gratuite sur un piéton, et qui tentaient de porter secours à la victime, ont été poignardés en pleine rue Foch, dans l’Écusson, centre historique de la ville, et transportés aux " Urgences ". Les deux agresseurs sont activement recherchés.

     

    Toujours à Montpellier, un jeune homme de 29 ans, qui attendait le tramway, à l’arrêt Plan-Cabanes , a été agressé " sans raison " par un individu de 23 ans, à coups de tête et de poing. L’agresseur, dont on ignore l’identité, a été déféré.

     

    Même une ville comme Aurillac (15) n’échappe pas à ce qui n’est pas " un sentiment d’insécurité": les commerçants alertent les autorités " devant l’insécurité grandissante et pesante, depuis ces trois dernières années, dans le centre-ville, où les actes se multiplient ". Ils posent la question: " Comment sera notre ville dans 5 ans " ?

     

    Et ce n’est pas ce qui vient de se passer à Bobigny (Seine-Saint-Denis), qui nous réconciliera avec notre justice, puisque, pour une erreur de procédure, un passeur de migrants, originaire du Sri Lanka, qui a fait venir en France des dizaines de clandestins, a été remis en liberté, en compagnie de quatre autres membres de cette bande organisée, " pour une erreur de convocation ", par la chambre de l’instruction de Paris. Je me suis très souvent indigné contre ces " erreurs de procédure " qui bénéficient aux accusés, quelquefois même des meurtriers. S’il y a " erreur " elle doit être corrigée et permettre aux délinquants et criminels d’être, malgré l’erreur, jugés pour leurs crimes, et non pas remis en liberté.

     

    22/05 – Paris (75): Gare de l’Est: armé d’un couteau, un migrant clandestin nigérian, demandeur d’asile, attaque un vigile, puis des policiers " dans le but de se faire abattre ". Placé en garde à vue, il est remis en liberté et devrait être jugé en novembre prochain… s’il est toujours " demandeur d’asile en France " ?

    Chalabre (11): Ouail, 40 ans, et Ilham, une femme de 33 ans, sont jugés pour avoir ligoté, séquestré, violenté, torturé, volé puis imbibé d’essence en le menaçant " d’allumer le feu ", Rémy, 54 ans, pour leur indiquer où se trouvait " un coffre-fort " imaginaire. Un troisième agresseur, Mouhsine, retourné au Maroc, était absent.

    Nice (06): Menacé de mort à plusieurs reprises, Philippe Vardon est aujourd’hui en danger à cause du candidat RN de sa circonscription " qui a publié son adresse personnelle sur Twitter ". Cette information est restée plusieurs heures sur les réseaux sociaux. Le candidat RN s’excuse et invoque " une erreur " de son équipe, mais quelle sera sa responsabilité si un malheur frappait Philippe Vardon !

     

    Puy-l’Evêque (46): Le 17 janvier 2021, un couple de vignerons à la retraite reçoit la visite de deux individus, à bord d’une BMW, venus acheter du vin. Sous la menace d’une arme de poing, le mari se retrouve à terre. Alertée par le bruit, l’épouse du vigneron arrive armée d’une fourche, les deux cambrioleurs s’enfuient, laissant le vigneron à terre. Butin du vol: 350 euros. Les deux multirécidivistes, des moins de 30 ans, viennent d’être condamnés à 4 ans et 30 mois de prison, par le tribunal de Cahors.

    Les Sables-d’Olonne (85): Un migrant clandestin d’origine algérienne, âgé de 33 ans, résidant chez sa sœur, à Courbevoie (92), aide deux jeunes filles âgées de 20 ans en les prenant en charge dans son fourgon de travail (pas de titre de séjour mais un certificat de travail !). Elles seront séquestrées dans ce véhicule plusieurs heures. Sa comparution devant le tribunal fournira sans aucun doute des explications.

     

    23/05 – Morangis (91): À la sortie d’une boîte de nuit, dans le sud de cette banlieue parisienne, un individu, qui a pris la fuite, a frappé et blessé plusieurs personnes avec une arme blanche. Un homme de 28 ans, touché à la gorge, est décédé. Le mobile ainsi que l’identité sont, pour le moment, inconnus.

    Nancy (54): Un couple et une mineure de 16 ans ont été mis en examen pour proxénétisme aggravé. Ils ont été dénoncés par une mineure de 13 ans car " ils cherchaient à la prostituer ". L’adolescente, qui s’était réfugiée dans un commerce après s’être enfuie, a été rendue à sa mère. L’identité du couple et ses origines ne nous sont pas connues.

    Perpignan (Pyrénées-Orientales). Décidément la ville devient une plaque tournante de la délinquance. Un affrontement entre une quarantaine d’adolescents, en début de soirée, sur le parvis, a choqué fortement les riverains de la cathédrale Saint-Jean. La police municipale est intervenue mais aucune interpellation n’a eu lieu.

    Loon-Plage (59): Rafales de kalachnikov dans un campement de migrants en situation irrégulière. Deux clandestins blessés. On peut se poser la question: comment des armes de guerre peuvent circuler dans un campement de migrants clandestins contrôlé par l’association Adra. Selon une autre association " Utopia ", des coups de feu se font entendre depuis plusieurs jours et il y aurait eu au moins trois blessés.

     

    24/05 – Châteauroux (36): Une bagarre a opposé deux individus fortement alcoolisés en plein centre-ville, rue de la Poste. L’un des deux a été poignardé à mort. Le meurtrier a été appréhendé et placé en garde à vue.

    Montpellier (34): À deux pas du parc René-Dumont, sur l’avenue de Maurin, un individu de 20 ans a tout d’abord poignardé un cycliste puis un second, tous deux Rémois de 24 et 27 ans. " Je n’en reviens pas de cette violence gratuite " souligne un témoin. L’agresseur a été interpellé, après avoir dégradé plusieurs véhicules et biens publics.

    Redessan (30): Une bande de " jeunes " a insulté, harcelé et menacé de mort un couple homosexuel et leurs deux enfants, puis " caillassé " leur maison, près de la place Saint-Jean, durant trois longues heures. Quatre mineurs ont été interpellés.

    Évreux (Eure): Un groupe de six individus " de type africain " a attaqué et poignardé un homme sur le parking du cinéma, le blessant légèrement. Les motifs sont inconnus à ce jour.

    Lyon (69): À la sortie de la gare de Vaise (9e arrondissement), un homme, âgé de 46 ans, a été poignardé sauvagement. Il est entre la vie et la mort. Une seconde personne, septuagénaire, a également reçu un coup de couteau, avant de se réfugier dans un commerce. L’agresseur a pu être appréhendé dans le quartier Gorge de Loup.

    Évry-Courcouronnes (91): Participant à une course d’orientation, de jeunes collégiens ont été attaqués par une bande de voyous. L’un des élèves a été gravement blessé d’un coup de sabre japonais. Le professeur, qui tentait d’intervenir, a également été frappé. L’académie de Versailles a déposé plainte auprès du commissariat d’Évry.

     

    25/05 – Toulouse (31): Elle s’affaisse sur le trottoir, victime d’une crise d’asthme. Il a 24 ans et se précipite, non pas pour la secourir mais pour l’agresser sexuellement, armé d’un couteau. Cet individu, dont nous ignorons les origines, a été placé en garde à vue.

    Saint-Denis (93): À proximité du stade de France, dans l’hôtel (social) du Parc, 112 rue Danielle-Casanova, un résident a tué de plusieurs coups de couteau un autre résident. L’enquête se poursuit.

    Pantin (93): Alors qu’il se promenait avec sa famille, un enfant de 5 ans a été renversé lors d’un rodéo sauvage. Son pronostic vital n’est pas engagé malgré plusieurs blessures au visage. Quatre individus ont été appréhendés.

     

    Et au Festival du Film, à Cannes, un film sélectionné fait l’apologie de ces " rodéos sauvages ", œuvre de Lola Quivoron (qui se fait la complice de ces individus et " qui rend responsable les policiers de tous les accidents produits par ces voyous ". Honte à ceux qui ont retenu ce " navet " dans une sélection !

     

    Selon un tout récent sondage de l’institut CSA: 96 % des Français se prononcent contre.

     

    Corse – À Bonifacio: Sept individus d’origine roumaine ont été condamnés pour l’agression d’une mère et de sa fille, à leur domicile, pour extorsion en bande organisée, tentative de meurtre et de viol. L’avocat général avait réclamé jusqu’à 24 ans de réclusion criminelle mais les peines prononcées vont de 2 à 16 ans.

     

    Chambéry (73): À une cinquantaine de mètres de la fontaine des Éléphants, rue Claude-Martin, en plein centre-ville, une femme de 29 ans a agressé " gratuitement " une personne âgée de 79 ans. Tirée par les cheveux, projetée contre une vitrine puis sur le sol et frappée, la victime est toujours hospitalisée. L’autorité judiciaire décidera si " cette furie " doit faire, ou non, l’objet de poursuites…

     

    Marseille (13): Le record sera-t-il battu cette année ? Il ne s’agit pas de l’OM bien entendu, mais du nombre de tués: rien qu’en ville, et surtout dans les quartiers Nord, déjà plus d’une douzaine, sans compter le dernier, lundi, sur le parking d’un supermarché de la cité Castellas, dans le 14e. Un suspect a été interpellé non loin de l’exécution.

     

    26/05 – Bordeaux (33): Devant un " squat ", au 146 rue de Bègles, quartier de la gare Saint-Jean, une altercation entre plusieurs individus. L’un d’eux tire quatre coups de feu et blesse deux hommes de 20 et 32 ans. Le suspect, qui a pris la fuite, avait retrouvé sa voiture avec les pneus crevés.

    Sarcelles (95): Dans les jardins de la résidence Valery-Larbaud, quartier Camille Saint-Saëns, au cœur des Trois-Fontaines, " pour un mauvais regard ", suivi par un affrontement entre jeunes de quartiers rivaux, Giovanni, 16 ans, a été abattu de deux balles dans la tête et un autre jeune blessé également par balle.

    Nantes (44): Une policière de l’identité judiciaire est aspergée avec un extincteur par une dizaine d’adolescents, alors qu’elle relevait des empreintes sur une scène de cambriolage. Il serait étonnant qu’elle se soit trouvée seule et portant il n’est pas question d’arrestation !

    Rennes (35): Une antenne de l’Assurance maladie, située sur la dalle Kennedy, dans le quartier de Villejean, se trouve devant l’obligation de fermer ses portes " pour assurer la sécurité de son personnel " (encore du jamais vu en France !) et cela à cause du trafic de drogue, des menaces, des caillassages, des injures et des projectiles lancés depuis les immeubles. La CPAM recherche un autre local.

    Canet (34): Une femme, mère de famille d’une cinquantaine d’années, promenait son chien sur les berges de l’Hérault, sur un chemin balisé de randonnée, aux alentours de 19 h 30. Elle a été agressée violemment puis violée par un individu caché derrière des fourrés. Appréhendé, il a été mis en examen puis en détention provisoire.

     

    27/05 – Nice (06): En pleine rue, sur le boulevard Louis-Braille, un homme d’une trentaine d’années a été abattu d’une balle dans la tête. Il s’agit certainement d’un règlement de comptes, mais les habitants de certains quartiers sont choqués par cette montée de la violence dans leur ville.

    Biscarrosse (40): Un " Biscarrossais ", paraît-il ? (il s’agirait d’un Espagnol normal !) a été condamné à six mois " en semi-liberté " pour menaces " Protégez vos familles. Je vais vous trancher la gorge comme en Syrie et je boirai votre sang ! ", mais il a été relaxé de l’apologie du terrorisme.

    Metz (Moselle): Un demandeur d’asile, d’origine serbe et âgé de 29 ans, qui avait agressé trois jeunes filles sur l’île du Saulcy, violant l’une d’elles, sur le campus de Metz et sous la menace d’un tournevis, a été condamné à 12 ans de prison. Sera-t-il expulsé ?

    Marseille (13): Quartier Montolivet, dans le 12e arrondissement, les riverains en ont " ras le bol": " Notre coin tranquille s’est complètement transformé " s’inquiète ce professeur d’arts martiaux. En effet, les agressions, les menaces, les incivilités, les cambriolages, les voitures incendiées, sont devenus le lot quotidien. Ils manifesteront le 25 juin devant la préfecture.

    Caen (Calvados): Pour avoir agressé sexuellement, entre avril 2021 et mars 2022, trois jeunes femmes dans le quartier de la gare, Ibrahim, un Somalien de 26 ans, arrivé en France en 2012 et hébergé au foyer le Tremplin, a été condamné à 2 ans d’incarcération. " D’habitude, les filles, elles ne disent rien " a-t-il expliqué devant les juges.

    Saint-Nazaire (Loire-Atlantique): Le 2 mai, un élève d’une école de quartier découvre une arme à feu chargée dans la cour de l’école. Le personnel n’est pas accusé, bien entendu, mais l’on ne s’explique pas " pourquoi les parents n’ont pas été informés et l’ont appris par la presse ? ". Située près d’un point de deal, l’arme a pu être jetée par un trafiquant afin qu’elle ne soit pas découverte par une descente de police. Les parents réclament des renforts de sécurité.

     

    Italie – Plusieurs organisations (dites) humanitaires, des ONG, sont dans le collimateur de la justice italienne, notamment " Médecins Sans Frontières ", accusées de complicité avec des passeurs de migrants. Un dossier de 30 000 pages, des centaines d’enregistrements et 21 suspects, membres d’équipage des navires " Save the Children " et " Jugend Rettet ".

     

    Angleterre – 12 migrants, acceptés régulièrement par le Royaume-Uni, sont accusés d’avoir exploité sexuellement des enfants dans le district de Bradfort. Leurs origines n’ont pas été communiquées.

     

    Grèce – À Larissa: Un migrant afghan fait pénétrer illégalement trois clandestins pakistanais et les loge dans son appartement. En son absence, les trois migrants tentent de violer sa compagne, une ressortissante bulgare de 40 ans. Les quatre individus ont été arrêtés.

     

    Et ce n’est pas la dissolution du CCIF, par le ministre de l’Intérieur, qui apaisera le climat aussi bien en France qu’en Europe, car cette association, parmi les plus radicales, s’est reconstituée en Belgique et pèse dorénavant, et volontairement, sur les élections législatives françaises, en présentant " 5 projets pour lutter contre l’islamophobie ".

    Manuel Gomez

    C'EST CELA LA VRAIE FRANCE!

  • La vérité sur les vaccins ne peut être cachée longtemps!

    Sommet mondial du Covid: 17.000 scientifiques dénoncent les crimes de BigPharma

    source:

    Le "Global Covid Summit" (Sommet mondial du Covid) réunit plus de 17.000 médecins et scientifiques du monde entier. Lors d’une conférence de presse tenue le 11 mai 2022 (vidéo ci-dessus), dix membres de ce Sommet mondial du Covid – des médecins reconnus par leurs pairs comme des sommités dans leur spécialité – ont présenté un document en dix points qui dénonce les politiques sanitaires désastreuses menées par nombre de gouvernements dans le monde, sous l’influence des grands laboratoires pharmaceutiques et de leurs complices dans le monde politique et médiatique.

    "Nous sommes un groupe de médecins et de scientifiques médicaux du monde entier qui défendons la vérité et l’intégrité de la science", affirment ces médecins, qui poursuivent :

    "Nous défendons les pratiques de la science et de l’intégrité, de l’humanité et de l’éthique qui doit être restaurée. C’est notre quatrième déclaration au monde. Nous sommes ici pour déclarer que l’intégrité et l’éthique médicale -auxquelles nous avons prêté serment- doivent être restaurées, et que ceux qui ont commis des crimes contre l’humanité doivent rendre des comptes.

    Nous, médecins et scientifiques médicaux du monde entier, unis par notre loyauté au serment d’Hippocrate, dénonçons le fait que les désastreuses politiques de santé publique Covid-19 imposées aux médecins et à nos patients sont le point culminant d’une alliance médicale corrompue d’institutions pharmaceutiques, d’assurances et de soins de santé, ainsi que des trusts financiers qui les contrôlent.

    Ils ont infiltré notre système médical à tous les niveaux et sont protégés et soutenus par une alliance parallèle de grandes entreprises technologiques, de médias, d’universitaires et d’agences gouvernementales qui ont profité de cette catastrophe orchestrée.

    Cette alliance corrompue a compromis l’intégrité des sociétés médicales les plus prestigieuses auxquelles nous appartenons, générant une illusion de consensus scientifique en substituant la propagande à la vérité.

    Cette alliance continue d’avancer des affirmations non scientifiques en censurant des données, en intimidant et en licenciant des médecins et des scientifiques pour avoir simplement publié des résultats cliniques réels, ou traité leurs patents avec des médicaments dont la sécurité et l’efficacité ont été prouvées.

    Ces décisions catastrophiques ont été prises aux dépens d’innocents qui souffrent dorénavant de graves problèmes de santé – quand ils ne sont pas décédés – à la suite d’un refus intentionnel de traitements critiques et urgents, ou à cause d’injections forcées de thérapies géniques qui ne sont ni sûres ni efficaces.

    La communauté médicale [NdA : l’immense majorité est soumise aux intérêts de BigPharma] a refusé aux patients le droit humain fondamental de recevoir un véritable consentement éclairé pour les injections expérimentales de " vaccins " contre le Covid-19.

    Les patients sont également privés du droit d’obtenir les informations nécessaires pour comprendre les risques et les avantages des vaccins et des traitements alternatifs, en raison de la censure et de la propagande largement répandues par les gouvernements, les responsables de la santé publique et les médias.

    Les patients continuent d’être soumis à des confinements forcés qui nuisent à leur santé, à leur carrière, à l’éducation de leurs enfants et portent atteinte aux liens sociaux et familiaux essentiels à la société civile.

    CE N’EST PAS UNE COÏNCIDENCE:

    Dans un livre intitulé "Covid-19 : the Great Reset", les dirigeants de cette alliance ont clairement indiqué que leur intention était de tirer parti du Covid pour "réinitialiser" l’ensemble de notre société, de notre culture, de nos structures politique et de notre économie, et de reconstruire en mieux".

    Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du Forum économique mondial, a fait une déclaration célèbre: "La pandémie représente une fenêtre d’opportunité idéale – mais étroite – pour réfléchir et réinitialiser notre monde"

    Nos 17.000 médecins et scientifiques médicaux membres du Sommet mondial du Covid représentent une communauté médicale mondiale éclairée, unie et prête à affronter la colère de l’alliance médicale corrompue, afin de défendre la santé de ses patients.

    La mission du Sommet mondial du Covid est de mettre fin à cette crise orchestrée qui a été illégitimement imposée au monde, et de déclarer formellement que les actions de cette alliance corrompue ne constituent rien de moins que des crimes contre l’humanité.

    Nous devons rétablir la confiance de la population dans la médecine ce qui commence par un dialogue libre entre les médecins et les scientifiques médicaux.

    Nous devons rétablir les droits médicaux et l’autonomie des patients. Cela inclut le principe fondamental de la relation sacrée entre le médecin et le patient.

    La nécessité sociale de cette mesure s’est fait longtemps attendre, et c’est pourquoi nous, les médecins du Sommet mondial du Covid, sommes obligés d’agir.

    Après deux ans de recherches scientifiques, des millions de patients traités, des centaines d’essais cliniques réalisés, et de données scientifiques partagées, nous avons démontré et documenté notre succès dans la compréhension et la lutte contre le Covid-19. "

    "Lors de l’examen des risques et des avantages des grandes décisions politiques, notre Sommet mondial du Covid est parvenu à un consensus sur les dix principes fondamentaux suivants [NdA : chacun de ces dix points est présenté par l’un des dix membres présents à la conférence de presse du 11 mai. Cette "charte" est une véritable déclaration de guerre à BigPharma et à tous ses affidés du monde politico-médiatique] :

        Vers 8’53, présentation et intervention du Dr Robert Malone :

        "Nous déclarons, et les données l’ont confirmé, que les injections par thérapie génique expérimentale Covid-19 doivent cesser " (…)

        Vers 13’46, présentation et intervention du Dr Richard Urso :

        "Nous déclarons que les médecins doivent toujours être en droit de fournir un traitement qui sauve des vies " (…)

        *Vers 16’11, intervention du Dr Harvey Risch sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine et de l’ivermectine dans le traitement précoce du Covid-19.

        *Vers 22’10, intervention du Dr Brian Tyson, également sur l’efficacité des traitements précoces (hydroxychloroquine, zythromax, zinc, vitamine D, vitamine C, dexaméthasone, albutérol, budésonide)

        Vers 26’46, présentation et intervention du Dr Peter McCullough :

        " Nous déclarons qu’il doit immédiatement être mis fin à l’état d’urgence nationale qui facilite la corruption et étend la pandémie " (…)

        Vers 30’05, présentation et intervention du Dr Kirk Milhoan :

        " Nous déclarons que le secret médical ne doit plus jamais être violé " (…)

        Vers 32’14, présentation et intervention du Dr Lynn Fynn :

        " Nous déclarons que les masques ne sont pas et n’ont jamais été une protection efficace contre un virus respiratoire transmis par voie aérienne dans un contexte communautaire " (…)

        Vers 37’22, présentation et intervention du Dr David Wiseman :

        " Nous déclarons que les coûts de la vaccination anti-Covid ayant entraîné la mort ou la souffrance de patients doivent être financés et faire l’objet de recherches " (…)

        Vers 41’50, présentation et intervention du Dr Mary Talley Bowden :

        " Nous déclarons que quiconque refuse de se faire injecter une dose d’un " vaccin " anti-Covid ne peut se voir empêcher d’exercer un emploi dans notre société, y compris dans l’éducation, l’armée, les carrières médicales " (…)

        Vers 43’50, présentation et intervention du Dr Fady Hannah-Shmouni :

        " Nous déclarons que les violations du 1er Amendement et la mise en place d’une politique de censure par le gouvernement, les laboratoires pharmaceutiques et les médias doivent cesser, et qu’il faut rétablir au plus vite l’état de droit. " (…)

        Vers 46’22, présentation et intervention du Dr Michael Yeaden :

        " Nous déclarons que Pfizer, Moderna, BioNtech, Janssen et AstraZeneca, ainsi que leurs complices ont délibérément dissimulés et omis de communiquer aux patients et aux médecins des informations cruciales en matière de sécurité et d’efficacité, et doivent être immédiatement inculpés pour fraude. " (…)

        Vers 49’48, présentation et intervention du Dr Ryan Cole :

        " Nous déclarons que les agences gouvernementales et médicales doivent être tenues pour responsables. " (…) "

    CONCLUSION DU DR ROBERT MALONE:

    "Merci de prendre le temps de nous écouter, mes collègues et moi-même, vous parler du fond du cœur de ce que nous avons observé, et de ce que nous recommandons, en tant qu’équipe du Sommet mondial du Covid, qui regroupe plus de 17.000 médecins et scientifiques du monde entier.

    Nous avons été stupéfaits et consternés par ce que nous avons observé au cours des deux dernières années, et nous n’avons cessé de nous exprimer.

    J’espère que ceux d’entre vous qui sont sceptiques à l’égard de la profession médicale et de son intégrité peuvent reconnaître que nous représentons de nombreux médecins. Nous avons la chance d’être en mesure de vous parler et de représenter les principes fondamentaux de l’éthique médicale et de la science. Et nous espérons que vous pourrez constater par nos actions et nos paroles que tous les médecins ne sont pas compromis. Il y a de l’espoir : le système peut se rétablir, avec votre aide et votre soutien. Nous vous demandons tous de nous aider  à exiger le changement, à exiger la responsabilité, l’intégrité, le respect, et à essayer de reconstruire notre communauté.

    Il y a une voie à suivre et cela exige que les personnes coupables de ce que nous avons vécu en tant que communauté depuis deux ans soient tenus pour responsables. Nous devons assumer ce processus.

    Et comme Ryan Cole vient de le dire, il y a un certain nombre de choses en toute responsabilité que nous pouvons faire pour nous assurer que nous nous remettrons de cela, et que cela ne se reproduise plus.

    Les urgences médicales ne doivent pas être utilisées pour justifier la suspension de la Déclaration des Droits de l’Homme.

    Nous sommes dans une situation où nous avons encore un risque. Des forces sont toujours à l’œuvre pour nier les Droits fondamentaux de l’Homme et la Déclaration des Droits des Etats-Unis, la liberté d’expression de ceux qui ne cherchent qu’à partager la vérité scientifique et à s’engager dans une discussion et un débat scientifiques constructifs. Des efforts sont déployés dans le monde entier pour nous censurer et restreindre l’information, de sorte que vous ne puissiez pas donner un véritable consentement éclairé. Car on veut vous empêcher d’obtenir ces informations dont vous avez besoin pour donner un véritable consentement éclairé avant de recevoir un de ces produits expérimentaux. Ils ne devraient pas être obligatoires : c’est une violation absolue de l’éthique médicale fondamentale.

    Pour conclure, je vous remercie de votre soutien. J’espère que vous partagez avec nous un sentiment d’alarme et d’engagement à créer le changement et à reconnaître que ces produits médicaux expérimentaux qui ont été obligatoires pour nous tous ne fournissent pas de protection contre l’infection, la réplication ou la propagation du virus Omicron. Ils ne fonctionnent pas, ils sont inadaptés à ce virus. Ils sont conçus pour la souche originale de Wuhan, et il n’y a aucune raison de continuer à les utiliser, de continuer à contraindre les gens, de leur refuser un emploi, de rendre la vaccination de nos enfants obligatoire. Il n’y a aucune justification à cela. Et nous vous demandons votre soutien pour insister avec nous afin que nous ne connaissions plus jamais une telle situation.

    Je vous remercie pour le temps que vous m’avez accordé, en mon nom et au nom des 17.000 personnes que nous sommes, et j’espère que nous verrons un meilleur avenir demain".

  • Oup's...

    Élisabeth B; est liée à de nombreux  scandales, c’est la complice de Chéri-Bibi depuis le gouvernement Hollande.

    Commençons par un scandale un peu oublié, celui de la privatisation des autoroutes (en 2006 par Thierry le breton qui est à le C.E.E maintentant). Cette privatisation fut un vrai cadeau aux groupes Vin. et Eif., car vendus bien au-dessous du prix du marché…On se demande bien pourquoi ! Remarquez que ces sociétés du bâtiment sont expertes en financement occulte de partis politiques et autres campagnes électorales… Les usagers ont pu vite constater une augmentation scandaleuse des prix aux péages, à tel point que cela faisait grincer des dents, et  les politiques durent s’emparer du dossier. Ségo, ministre de son ex-compagnon, jamais en manque de décision à l’emporte-pièce, bloqua les prix des trajets et fit entrer ainsi en conflit l’État avec ces sociétés.

    Les journalistes qui enquêtèrent en 2014  découvrirent que les dividendes versés aux actionnaires atteignirent la somme de dix milliards en quelques années, que les bénéfices explosaient pour ces sociétés autoroutières,  une situation qu’ils qualifièrent de rente et de pillage!

    Dans la foulée de Ségolène, de  nombreux députés exigèrent une renationalisation.

    À qui Flamby allait-il confier l’affaire? Et bien, il fila le dossier  à son ministre de l’Économie, Chéri-Bibi, secondé par le larron Alexis K. son chef de cabinet, Flamby écarta son ex-compagne, qui fut représentée par son chef de cabinet Élisabeth B. Le trio maléfique naissait donc en cette occasion.

    Ces trois escrocs  confièrent la négociation à Br A., un haut fonctionnaire, ancien de Mck, bien sûr (vous savez, le cabinet d'“experts“ qui paie pas ses impôts en France)

    Ces négociations furent tenues secrètes et exclurent les députés, jusqu’au ministre des Transports Alain V.

    Chéri-Bibi et Ségolène (écartée pourtant des négociations au profit d’Élisabeth B. !) signèrent un protocole avec les sociétés privées autoroutières. Ségolène  et Chéri-Bibi ont signé le protocole d’accord entre l’État et les sociétés concessionnaires d’autoroutes, le 9 avril 2015.

    Quand la presse interrogea Chéri-Bibi sur la teneur de ce protocole , il refusa de le révéler car, selon lui , il y avait "une clause de confidentialité" …Hum, cela sent la truanderie! On le connaît le Chéri-Bibi, menteur comme un arracheur de dents !

    Et grâce à la ténacité d’un élu grenoblois, l’accord finit par être publié par décision de justice en 2019. Élisabeth B., qui était devenue entre-temps ministre des Transports, monta au créneau et qualifia ce protocole de  "très bon accord pour les Français!" Menteuse!

    Voilà ce que découvrirent les Français dans la presse, alors qu’ils réclamaient en 2014 la fin des concessions honteuses. Elles sont au contraire rallongées dans le temps, alors qu’ils  réclamaient une baisse des prix des péages, les sociétés pourront les augmenter à leur guise. Et enfin, les sociétés obtiennent une mesure inouïe, la neutralité fiscale !  En d’autres termes, l’État ne pourra plus augmenter les impôts de ces sociétés!  Le "Mozart de la finance" a ruiné les Finances publiques, et quant à "la haute fonctionnaire intègre" selon le Monde, Élisabeth B., elle a truandé les Français!

    Quant à l’Agence de financement des infrastructures de France (AFITF),  elle était autrefois un fleuron, financé par l’argent des péages, mais depuis que  son budget est amputé de ces revenus depuis la privatisation,  elle ne peut plus financer l’entretien des routes!

    "Imaginez ce qu’on pourrait faire aujourd’hui si l’Agence avait continué à être alimentée par l’argent des péages, regrette l’ancien ministre des Transports Gilles de R. Nous aurions un outil de financement pérenne qui résoudrait tous nos problèmes financiers pour les infrastructures françaises ".

    Or, où va  l’argent des péages? Dans les dividendes des fonds de pension américains, qui paient ainsi les retraites des Californiens! Un racket fiscal, organisé de l’étranger!

    C’est une défaite absolue de l’État, une reddition en rase campagne! Pire, notre État,  du fait de ces protocoles, a les mains entièrement liées: avant ce protocole les Français payaient une rente à ces sociétés privées, depuis sa signature,  cela devient une super rente sans que l’État puisse dénoncer cet accord honteux!

    Mais le pire, c’est que le trio maléfique Chéri-Bibi-B.-K n’avait pas le droit de signer un accord fiscal avec ces sociétés, cela ne relevait pas de leur mission prévue par les textes législatifs et réglementaires!

    Mais comment s’en étonner? Une deuxième affaire explique la complicité d’Élisabeth B. avec le truand Chéri-Bibi.

    Élisabeth B. avait omis, dans sa déclaration d’intérêt, de signaler qu’elle appartenait à un lobby, l’institut de la gestion déléguée, lobby qui milite notamment pour la délégation de projets publics au secteur privé. Quand les journalistes lui ont fait remarquer que son nom apparaissait dans cet institut, elle a nié, menti, menacé,  digne élève de son mentor, menteur, Chéri-Bibi, avant de se faire rattraper par la patrouille de la HATVP (Haute Autorité pour la transparence de la vie publique). Elle a dû manger son chapeau car elle a été sommée de corriger cet oubli, son mensonge XXL. Oui, c’est une ministre lobbyiste!

    Et le dernier scandale, et il n’est pas des moindres, C’EST ELLE QUI A FAIT VOTER LA SUSPENSION DES SALARIES NON VACCINES, et le tout évidemment sans salaire. Il faut savoir que cette mesure, dite d’‘isolation des récalcitrants, a été imaginée par la mafia OMS, Bill, Mck-Pf!

    C'est un article sur lindependant.fr

    C’est pour cette raison que, quand on l’interroge sur Mcki, elle est capable de dire avec son froid aplomb  de serpent, que tout était régulier et que l’emploi des cabinets conseils  répondait aux appels d’offres! C’est faux! C’est pour cette raison qu’il y a une enquête de la justice et c’est d’ailleurs signalé par les deux journalistes des infiltrés!

    Chéri-Bibi ne pouvait donc nommer qu’une femme corrompue, au service de ses grands groupes comme Mck, dont la mission sera de détruire un peu plus notre État de droit, enfin ce qu’il en reste.

    Source:

    Y-a-t-il une corde pour les pendre?

  • Bon à savoir

    L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) publie régulièrement la liste des effets secondaires associés aux « vaccins » utilisés en France contre le Covid-19. Du moins ceux qui lui ont été remontés du terrain : de nombreux praticiens préfèrent, pour des raisons qu’on devine aisément (la profession pratique volontiers l’adage « pour vivre heureux, vivons cachés »), éviter d’alerter l’ANSM par l’intermédiaire de sa plateforme dédiée et attribuer l’état de leurs patients à des causes annexes. l’ANSM utilise également les synthèses des enquêtes menées les centres régionaux chargés de la pharmacovigilance et des mises à jour du suivi des vaccins. Ces enquêtes sous-estiment vraisemblablement fortement les remontées du terrain. Pour l’instant, en France, seuls deux praticiens ont eu le cran d’assigner un laboratoire en justice.

     

    ***

     

    Après ceux liés aux vaccins de Moderna et Pfizer, l’ANSM publiait le 29 avril dernier la liste mise à jour des effets indésirables associés au vaccin AstraZeneca (prudemment renommé Vaxzevria par le laboratoire anglo-suédois… ). La liste est longue : prenez votre souffle, cher lecteur :

     

        Saignements cutanéo-muqueux (principalement des ecchymoses et des saignements du nez),

        Elévation de la pression artérielle,

        Dyspnées et asthme associés à des syndromes pseudo-grippaux,

        Pathologie démyélinisante centrale,

        Erythème noueux,

        Colite ischémique,

        Vascularites,

        Surdité/baisse de l’audition,

        Myocardites/Péricardites,

        Troubles du rythme cardiaque,

        Echecs vaccinaux,

        Vascularites cutanés,

        Artérites à cellules géantes,

        Pancréatites,

        Syndrome de Parsonage-Turner,

        Sarcoïdose,

        Maladie de Still,

        Evénement thromboembolique veineux et artériel,

        Infarctus du myocarde,

        Pseudopolyarthrite rhizomélique,

        Réactivations virales,

        Vascularite nécrosante systémique,

        Syndromes pseudo-grippaux : l’Agence européenne du médicament (AEM) a conclu à l’existence d’un lien entre le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria et la survenue de syndrome pseudo-grippaux.

        Thromboses associées à une thrombocytopénie : à ce jour, on retient un total de 30 cas répondant à la définition de thrombocytopénie thrombotique immunitaire induite par le vaccin (TTIV),

        Syndrome de fuite capillaire : l’AEM a conclu que le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria peut entraîner de façon extrêmement rare un syndrome de fuite capillaire et a considéré que le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria ne doit pas être utilisé chez les patients ayant des antécédents de syndrome de fuite capillaire. Le résumé des caractéristiques du produit (RCP) et la notice ont été mis à jour avec ces informations,

        Syndrome de Guillain-Barré (SGB) : après une analyse des cas de syndrome de Guillain-Barré déclarés en Europe, l’AEM considère qu’ils constituent un effet secondaire possible très rare du vaccin AstraZeneca-Vaxzevria. La mention de cet effet indésirable figure dans le RCP et la notice de ce vaccin,

        Thrombopénies immunitaires : l’AEM a conclu à l’existence d’un lien entre le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria et le risque de thrombopénies immunitaires. La mention de cet effet indésirable, accompagnée d’un avertissement pour les professionnels de santé et les patients figure désormais dans le RCP et la notice de ce vaccin,

        Paralysie faciale : l’AEM a conclu à l’existence d’un lien entre le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria et le risque de paralysie faciale. La mention de cet effet indésirable figure désormais dans le RCP et la notice de ce vaccin,

        Myélite transverse : l’EMA a conclu à l’existence d’un lien entre le vaccin AstraZeneca-Vaxzevria et le risque de myélite transverse.