Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

occitanie - Page 4

  • Plus on a de fous, plus on crève!

        Le maboul de Villejuif

    Il s’agit ici d’un déséquilibré qui disposait toutefois de suffisamment d’équilibre pour préméditer son acte. Le parquet antiterroriste est finalement saisi: "Les troubles psychiatriques importants de l’auteur des faits sont avérés, les investigations des dernières heures ont permis d’établir une radicalisation certaine du mis en cause ainsi qu’une préparation organisée de son passage à l’acte".

        Le forcené de la préfecture

    Ca-star-de-l’intérieur – on attendait son avis avec impatience – avait évoqué un " dysfonctionnement " au moment du mariage de Mickaël Harpon.  La radicalisation de l’assassin de la préfecture résulte d’évidence d’un phénomène psychique. Principale raison invoquée pour justifier le fait que ce drame ne relève aucunement et en aucun cas du terrorisme: la santé mentale du tueur. Les auditions des proches du meurtrier décrivent un homme ayant eu, dans les heures précédant le crime, un comportement s’apparentant à de la démence.

        Le désembrayé de Metz

    Encore un surineur d’Allah en action, cette fois à Metz, " dérangé " et fiché S qu’il va falloir le soigner aux frais de ceux qu’il voulait tuer, car les policiers ont juste taché son beau sarouel blanc: " L’homme en question, âgé d’une trentaine d’années, était " connu pour sa radicalisation et ses troubles de la personnalité ", a indiqué le procureur de la République de Metz. Selon nos informations, il est fiché S. Selon des témoins interrogés par France Bleu Lorraine Nord, l’assaillant est "dérangé psychologiquement".

     Que faisait-il dans la rue?

        Le défenestreur timbré

    Avril 2017, après l’avoir torturée, suppliciée, tabassée, Kobili Traoré jette sa voisine Lucie Attal (dite Sarah Halimi) par-dessus son balcon. En décembre 2019, confirmant la décision de première instance du 12 juillet 2019, la cour d’appel rend un arrêt d’irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental. Deux expertises psychiatriques ayant retenu l’abolition du discernement et, ainsi, l’irresponsabilité pénale de l’auteur des faits. Bravo!!

    L’irresponsable se baladait donc en toute liberté.

        Le violeur nocturne forcené

    Autre fait divers: une jeune femme, rejoignait sa voiture, garée dans un parking le soir de la fête de la Musique qui se déroulait en plein centre de Nice, lorsqu’elle a été très sauvagement agressée. Elle a été retrouvée presque totalement dénudée et baignant dans une mare de sang, selon le procureur de la république. Pronostic vital engagé. Un individu " confus ", paraît-il, a été interpellé à proximité de la victime et placé en garde à vue.

    Le reste du temps, pas assez confus pour se promener librement?

    Pas qu’en France!

    Les 150 violeurs du nouvel-an, tous fous aussi? Echappés de l’asile et immédiatement prêts à forcer?

    En Allemagne, lorsqu’un crime est commis par un migrant, un "réfugié" ou un demandeur d’asile, les médias grand public, les politiciens et tous les membres du Camp du Bien adoptent le même comportement, devenu réflexe: le crime est nié ou dissimulé. Si l’on ne peut s’empêcher de prendre position à un moment donné, il est relativisé ou banalisé. Presque inévitablement, les expressions creuses de " l’auteur individuel traumatisé " et du " cas individuel regrettable ", reviennent la plupart du temps. Lorsque tous les arguments deviennent inutiles, le criminel est déclaré louftingue.

    Et lorsque les amis, les voisins les concitoyens organisent une marche pour protester contre ces infamies, ils sont immédiatement et sans délai aucun accusés de nazisme

    Le français "normal", blanc, ne cessera de répéter "c’est le monde à l’envers", se faisant immédiatement traiter de vieux ringard et de fanatique d’extrême droite.

    Mais le plus fou de tous n’est pas celui que vous croyez! (Tel est fou qui ne le pense. Proverbe provençal)

    "A Toulouse, on dit: “tous les fous ne sont pas à Braqueville“ (petit nom de l'hôpital psychiatrique toulousain)

    Le Dr. Segatori avait livré un rapport sur l’état mental de l’arrogant de la République. Son analyse le présentant comme un psychopathe aurait dû alerter. Il n’en fut rien et l’intéressé fut élu facilement au second tour. Le comportement actuel de Macron est conforme, à l’analyse du psychiatre depuis son arrivée pompeuse et théâtrale à la pyramide du Louvres le soir de son élection jusqu’à ses insultes répétées envers ceux qu’il méprise. Macron n’aime que lui-même. Le psychiatre avait pourtant averti du caractère dangereux pour la France de Macron.

    Lisez plutôt: "ayez cette ambition folle à nouveau de vouloir une Europe plus forte, plus démocratique". "Jeunesse, je vous demande d’avoir cette ambition extrême peut-être un peu folle". Toujours l’éloge de la folie. Inquiétant.

    On a donc voté pour un dément

    En deux ans de mandat, la folie douce de Macron s’est transformée en folie furieuse avec la répression dans le sang des Gilets jaunes. En deux ans, l’Élysée est devenu un lieu de dépravation. En deux ans, les Français ont appris qu’ils n’ont ni culture, ni identité française. En deux ans, ils ont vu arriver toujours plus de migrants et d’immigrés. En deux ans, le coût de la vie a explosé.

    André Bercoff: “La France émet 0.9 % de CO2 dans le monde. Quand ce crétin (vous savez à qui il fait allusion?) a fait de l’écologie punitive en disant "Vous allez payer plus de taxes pour la transition écologique", il prenait les gens pour qui? Pour des brêles!". (Vidéo censurée).

    En deux ans, les Français n’ont plus aucune liberté d’expression. Pas même celle d’interroger sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame. Interroger? A quel sujet? Un mégot abandonné par pur hasard? C’est cela que le "crétin" veut nous faire croire? Il est tellement siphonné qu’il n’a même pas attendu la première ligne du premier rapport de la première expertise pour prétendre à un accident!

    Autre psy, autre avis:

    Dès les premiers jours de son mandat, ce fut évident pour toute personne ayant le moindre notion de psychologie. La façon dont il scénarisa le spectacle de son succès devant la pyramide du Louvre est caractéristique. Il sort de l’ombre et marche dans la lumière sur le cours Napoléon, symbole impérial. Seul, dans le noir avec un projecteur pour l’éclairer, pendant trois minutes. Le peuple et même ses proches sont tenus à distance. Il a choisi comme musique d’accompagnement l’Hymne à la Joie de Beethoven, l’hymne européen. Il se place déjà ainsi au-dessus de la Marseillaise, l’hymne national qui signe l’identité de la France.

    Son comportement avec les dirigeants des grandes puissances montre cette volonté d’éblouir ces hommes qu’il sait supérieurs. Il les reçoit à Versailles et se montre affectueux, distribuant sourires et caresses. Il passe son temps à tripatouiller les gens, à les palper et à les caresser. La façon dont il a tripoté et frotté longuement les bras des épouses des héros morts au champ d’honneur est une abomination.

    Macron prêt à rouler un patin à l’alcoolo Juncker

    En revanche, il affiche ouvertement son mépris pour tous ceux qu’il sent faibles, y compris certains chefs d’Etat africains qu’il rabroue. Lorsqu’un ado l’interpelle avec familiarité "Eh, Manu, ça va?", il le corrige d’un " On dit Monsieur le président ", revient après trois pas et l’humilie publiquement. De même à Colombey-les-Deux-Eglises avec la vieille dame qui se plaint de n’avoir que 500 € de pension par mois, il la recadre d’un "il fallait travailler plus", et l’humilie en disant tout haut qu’il ne comprend pas ces gens qui ne foutent rien et se plaignent ensuite.

    Humilier les faibles en sachant que l’on ne risque rien est un comportement typique de pervers narcissique. Quand il insulte les petits Français, il le fait, soit dans la foule avec sa quinzaine de gardes du corps armés autour de lui, plus 700 à 800 gendarmes à proximité, soit depuis l’étranger, toujours là où il ne risque rien.

    Fini le "Qu’ils viennent me chercher" hurlé avec bravitude devant ses apôtres dans le cadre d’un hôtel particulier. Depuis peu, il découvre avec stupéfaction que les Français le haïssant sont beaucoup plus nombreux que ceux qui le supportent encore – tant qu’il les sert – les bobos branchés de gauche qui circulent en trottinette et réclament une cellule d’aide psychologique à la vue d’un boudin dans la vitrine d’un charcutier.

    Macron a peur des Gilets Jaunes que le peuple soutient à 75%. Il n’est pas le seul d’ailleurs, la voyoucratie des banlieues et des cités aussi. Elle vient de découvrir que lorsque les Français se fâchent, ça peut faire mal.

    Il se cloître dans le palais. Il a même renoncé à aller à Marrakech comme il l’avait annoncé, pour signer l’immonde, l’abominable Pacte et a envoyé à sa place un obscur secrétaire d’Etat.

    Mégalomane, il se considère comme un génie incompris alors que son niveau intellectuel n’est pas de beaucoup supérieur à la moyenne (Wechsler Adult Intelligence Scale 4 ou 5).(Source: minurne.org)

    Les gens les plus fous et les plus dangereux ne sont pas tous enfermés. (Étienne-François de Vernage, maximes et réflexions (1690))

    Anne Schubert

    Riposte Laïque

  • Le chef des Urgences de l’hôpital de Moulins démissionne

    Le docteur Thomas Dupuy qui, cet été, a courageusement rendu public les dangereux trous récurrents de son planning* au Centre hospitalier de Moulins-Yzeure (Allier), a démissionné de toutes ses fonctions administratives.

    Outre ses fonctions d’organisation et de gestion des services d’urgence, il met aussi un terme à celles de la radio, de la réanimation, de la pharmacie, du laboratoire, de l’hémovigilance, des unités sanitaires de prison, de l’hospitalisation à domicile. Ce faisant, il est l’un des premiers mille professionnels de santé qui ont solennellement prévenu la ministre Agnès Buzyn **, que faute de moyens réels pour les hôpitaux, ils ne pouvaient plus assurer leurs tâches et assumer leurs responsabilités.

    Rappelons que Agnès Buzyn, qui est aussi à la manœuvre pour la casse des retraites, est également actrice de la suppression de l’ACS (aide à la complémentaire santé) et son remplacement par la CSS (complémentaire santé solidarité). La première faisait la gratuité pour une complémentaire santé a minima pour des gens à faibles revenus (qui, la plupart du temps travaillent cependant). La seconde reprend cette complémentaire, a minima, pour les mêmes gens, sauf qu’elle est devenue payante depuis novembre dernier. En revanche, la gabegie de l’AME (aide médicale d’État) qui permet la gratuité totale de tous les soins et leur annexes de confort (notamment pré et post-maternité), en direction de toute personne débarquée en France, elle, est maintenue.

    "On met en danger la population " dixit le Dr Thomas Dupuy, urgentiste au CH de Moulins-Yzeure

    Déjà en mai 2019, l’équipe des urgences, les médecins et les personnels paramédicaux ont débrayé parce qu’à Moulins, comme dans d’autres établissements hospitaliers, les urgences sont dans le rouge écarlate.

    Mise en danger de la population pour les urgences vitales extra-hospitalières: " Ce vendredi 9 août, en journée, nous n’avions que deux médecins au lieu de quatre pour assurer l’accueil des urgences graves, c’est-à-dire nécessitant une hospitalisation, dont un seul peut sortir en Smur ", explique le Dr Dupuy, en grève (mais au travail quand même).

    "Avec une seule équipe de Smur, au lieu de deux, habituellement, il y a une mise en danger de la population, pour les urgences vitales extra-hospitalières. Lundi 12 août, ce sera la même chose. En temps normal, nous sommes en sous-effectifs d’urgentistes de 50%. Avec les congés, on tombe à 25 % de l’effectif ".

    90 trous de 12 heures sur le planning d’août: il refuse de valider le planning

    Pas décidé du tout à porter le chapeau de la coupable incurie du ministère de la Santé de Macron, le docteur Dupuy ès qualité de chef de pôle, a refusé de valider le planning imposé par la direction des affaires médicales. Il s’en explique:

    "ces situations critiques se multiplient durant tout le mois d’août. Il y a 90 trous de 12 heures sur le planning. Et malgré des contacts répétés avec la direction, aucune solution de long terme n’est proposée. On voudrait que les élus, la population, prennent conscience de la situation et poussent la direction à proposer de vraies solutions. La solution des intérimaires n’apporte par la même qualité de service"

    Pour couvrir la politique dévastatrice d’Agnès Buzyn et du gouvernement Édouard Philippe, l’hôpital jongle avec des médecins non urgentistes et paie des intérimaires à prix d’or

    Aujourd’hui, rapporte le quotidien La Montagne: " Aucun budget supplémentaire n’a été dégagé. La reprise de la dette des hôpitaux publics d’un tiers ne libère aucune capacité d’investissement. Les hôpitaux sont entièrement dépendants des enveloppes délivrées au coup par coup au niveau régional ". L’urgentiste continuera à exercer sur le terrain, qui manque cruellement de bras et de cerveaux. Les services d’urgences moulinois fonctionnent en effet " avec douze ou treize médecins, équivalent temps plein, au lieu de vingt-six ".

    "On a bénéficié de cinq assistants partagés avec le CHU de Clermont-Ferrand. Le temps qu’ils ont pu nous consacrer représente un équivalent temps plein, ce qui nous a aidés. On aurait préféré deux, mais bon! On est très en dessous du nombre que nous devrions être: quatre sur vingt-quatre heures. Nous n’étions que deux le 31 décembre. Heureusement, ça a été calme. 

    Mais ce n’est pas un risque à prendre. On ne peut pas jouer la vie des gens sur un coup de dés. S’il y avait un Smur qui partait (une équipe du Service mobile d’urgence et de réanimation), il ne restait plus qu’un seul médecin pour les urgences. La situation s’était améliorée depuis cet été, mais les périodes de vacances scolaires restent critiques. Alors on fait appel aux intérimaires. Avec des sur-rémunérations, mais la direction n’a pas le choix ".

    On pourrait même se poser ironiquement la question de savoir dans quel service serait triée la ministre Buzyn si elle était victime,  comme des centaines d’automobilistes chaque année, de l’accidentogène route Centre-Europe Atlantique, le tombeau du département de l’Allier. De même que si elle était victime d’une sanglante agression d’un évadé ou permissionnaire du centre pénitentiaire tout proche de Moulins-Yzeure. Je vous fais ici grâce des archives de la rubrique faits divers du quotidien La Montagne et de l’hebdomadaire La Semaine de l’Allier.

    Plus de 2 000 euros à un médecin urgentiste intérimaire pour 24 heures de travail

    Le site Capital rapporte: " Au centre hospitalier Émile Muller de Mulhouse, dans le Haut-Rhin, une journée de garde a été proposée à un médecin urgentiste intérimaire pour la modique somme de 2 200 euros, samedi 28 décembre. L’information est révélée par le quotidien local L’Alsace et n’a pas manqué de susciter bon nombre de réactions au sein de l’hôpital qui fait pourtant face à une situation financière des plus délicates: son service des urgences est en crise et il réclame davantage de moyens depuis de longs mois désormais. Comme bon nombre de centres hospitaliers à travers le pays".

    https://www.capital.fr/economie-politique/le-salaire-fou-dun-urgentiste-interimaire-pour-une-seule-journee-de-travail-1358607

    Au CHU de Clermont-Ferrand, des personnels soignants alertent sur l’avenir de l’hôpital public

    https://youtu.be/nvN0Jj8KymQ

    *Aux Urgences de Moulins, le chef de pôle refuse de valider le planning

    Publié le 12 août 2019 https://ripostelaique.com/aux-urgences-de-moulins-le-chef-de-pole-refuse-de-valider-le-planning.html

    Les Urgences sont aussi malades de l’immigration, mais chut! Nul ne veut dénoncer les répercussions migratoires dans les hôpitaux

    Si les ARM (assistants de régulation médicale)  déplorent les agressivités et les insultes au quotidien, l’incompréhension des gens qui attendent au téléphone, comme leurs collègues personnels soignants et leurs syndicats, personne ne souhaite parler de l’engorgement des urgences hospitalières par l’immigration.

    Au plan national, les Identitaires, eux, le disent haut et fort et l’écrivent 

    "En autorisant les statistiques ethniques, nous aurions enfin les réponses aux questions les plus taboues et polémiques de notre société. Qui peuple nos prisons? Quel est le profil des délinquants? Qui sont les premières victimes des violences raciales? Qui touche les aides sociales? Sans oublier bien d’autres domaines de recherche tels que l’engorgement des urgences hospitalières et des tribunaux, les accidents de la route, le harcèlement de rue ou la violence à l’école. Les statistiques ethniques éclaireraient les vérités enfouies, elles révéleraient les évidences grâce à une nouvelle cartographie du réel. Elles transformeraient nombre de pressentiments en certitudes, nombre d’impressions en convictions.

    Mais à ce jour, la submersion migratoire dont nous éprouvons tous les jours les effets dévastateurs n’est pas précisément ni clairement chiffrée. ":

    https://www.les-identitaires.com/2019/08/05/statistiques-ethniques-prouvez-nous-que-nous-avons-tort/   https://ripostelaique.com/les-urgences-sont-aussi-malades-de-limmigration-mais-chut.html

    Tatiana Ventôse fait du bon boulot mais comme d’habitude, elle évite de parler du poids de l’immigration et des désaxés délinquants dans les hôpitaux

    https://youtu.be/NAhs6cmePa8 

    Buzyn n’est pas foutue de savoir combien gagnent les assistants de régulation médicale! 

    Le directeur du Samu de Saint-Étienne rectifie: "Dans notre reportage sur le Samu publié dans l’édition du 29 août dernier, nous avons fait mention des rémunérations des assistants de régulation médicale (ARM). L’article indiquait ainsi qu’un assistant pouvait être rémunéré 1 800 € brut à l’embauche, primes incluses, et jusqu’à 3 200 € en fin de carrière.

    Des chiffres qui émanent du ministère de la Santé et qui ont fait tiquer le directeur du Samu de Saint-Étienne, François Giraud. Pour le médecin, les rémunérations à l’embauche se situent davantage autour de 1 500€ brut, soit légèrement plus que le Smic. Il précise également que les recrutements se font essentiellement sous la forme contractuelle en CDD ou CDI et moins en tant que " titulaire " de la fonction publique.

    https://www.leprogres.fr/loire-42/2019/09/02/samu-des-remunerations-plus-basses-qu-annoncees-pour-les-arm

    ** Pour Agnès Buzyn, il a trop de malades en France. Elle a l’argent du contribuable pour la PMA-GPA, mais pas pour les Urgences et le personnel médical

    https://ripostelaique.com/pour-agnes-buzyn-il-a-trop-de-malades-en-france.html

    Agnès Buzyn s’exonère de la pénurie et de la qualité des médicaments: https://ripostelaique.com/agnes-buzyn-sexonere-de-la-penurie-et-de-la-qualite-des-medicaments.html

    Le Samu 42 de Saint-Étienne va disjoncter, allo Buzyn, t’es où?

    https://ripostelaique.com/le-samu-42-de-saint-etienne-va-disjoncter-allo-buzyn-tes-ou.html

    Brigitte Macron en chirurgie esthétique, en pleine crise des Urgences: https://ripostelaique.com/brigitte-macron-en-chirurgie-esthetique-en-pleine-crise-des-urgences.html

    Saint-Étienne: à 72 ans, il passe 5 jours sur un brancard aux Urgences : https://ripostelaique.com/saint-etienne-a-72-ans-il-passe-5-jours-sur-un-brancard-aux-urgences.html

    Lévothyrox: vers un nouveau scandale de santé publique:

    https://ripostelaique.com/levothyrox-vers-un-nouveau-scandale-de-sante-publique.html

    Crise des urgences: Agnès Buzyn a décidé " d’accélérer " les discussions.  

    Après d’abord avoir pris ses vacances en Corse avec Marlène Schiappa et Élisabeth Borne, la ministre de la Santé de Macron avait repris le collier en attendant les fêtes de fin d’années.

    "pendant que des patients attendent désespérément au standard l’ambulance pour poireauter ou mourir aux Urgences, Agnès Buzyn est en vacances en Corse, avec Marlène Schiappa et Élisabeth Borne, pedigree des Trois Grâces de Macron":

    https://ripostelaique.com/le-samu-42-de-saint-etienne-va-disjoncter-allo-buzyn-tes-ou.html

    https://youtu.be/1p-f4gIWuzY

    Buzyn, une ministre qui inspire la confiance. La preuve par Élizabeth Martichoux

    https://youtu.be/MkG2ghpQ8yM

    Dans les traces de Simone Veil, Agnès Buzyn souhaite s’inspirer des méthodes de sa prédécesseur pour mener les débats au Parlement sur les questions sociétales: http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/07/01/25001-20180701ARTFIG00173-agnes-buzyn-veut-s-inspirer-de-simone-veil-pour-la-loi-bioethique.php

    Pour mémoire: " Agnès Buzyn est divorcée de l’avocat Pierre-François Veil (3 enfants, Stéphanie, Raphaël et Luca), cadet d’Antoine Veil et de l’ancienne ministre UDF et ancienne présidente du Parlement européen Simone Veil (née Jacob). Célébré le 27 juin 1985, ce mariage est perçu dans le milieu médical comme le véritable accélérateur de sa carrière (cf. Libération, 29 décembre 2011). "

    https://ripostelaique.com/agnes-buzyn-sexonere-de-la-penurie-et-de-la-qualite-des-medicaments.html

    Pour mémoire également: le mari d’Agnès Buzyn nommé au Conseil d’État, alors qu’il est médecin 

    "Yves Lévy, ancien président de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), a été nommé " conseiller d’État en service extraordinaire "… une nomination qui a été pointée du doigt car Yves Lévy se trouve être le mari de la ministre de la Santé Agnès Buzyn. "

     " Ce qui n’est peut-être pas la meilleure façon de résoudre les conflits d’intérêts entre le gouvernement et le couple Buzyn-Lévy. ", source

     https://www.ouest-france.fr/politique/gouvernement/le-mari-d-agnes-buzyn-nomme-au-conseil-d-etat-alors-qu-il-est-medecin-6012813 voir aussi https://fr.wikipedia.org/wiki/Agnès_Buzyn et https://www.challenges.fr/tag_personnalite/agnes-buzyn_32879/

    Buzyn aime les laboratoires et  les vaccins:

    https://ripostelaique.com/aux-urgences-de-moulins-le-chef-de-pole-refuse-de-valider-le-planning.html

    Le défonceur des Droits s’en mêle

    Toubon aux petits soins pour les étrangers malades: https://ripostelaique.com/toubon-aux-petits-soins-pour-les-etrangers-malades.html

    Pour Toubon, la France refuse trop souvent de soigner ses étrangers: https://ripostelaique.com/pour-toubon-la-france-refuse-trop-souvent-de-soigner-ses-etrangers.html

    Jacques CHASSAING

    Riposte Laïque

  • Ces célébrités (sic) qui donnent leur avis "scientifique"

     

    photo de Fonda sur le site

    Sans examen des faits ou des preuves, les guerriers de la justice sociale peuvent imposer leur ordre du jour avec des réponses simples: ils ont raison et le reste d’entre nous n’a tout simplement qu’à la boucler.

    Par Wackes Seppi1.

    L’air hagard de Jane Fonda montre que, 50 ans plus tard, son activisme a vieilli bien plus qu’elle. Quand un journaliste de BBC Newsnight lui a demandé où elle avait obtenu les chiffres indiquant un effondrement climatique menaçant l’humanité, elle a répondu péremptoirement: "De la science!" Interrogée sur ce point, son tâtonnement a révélé que ses conseillers avaient supposé que personne n’allait l’interroger à ce sujet et lui demander si elle s’était vraiment intéressée à la science.

    2019 a été l’année de la Science des Célébrités: l’année où les caméras se sont focalisées sur les stars faisant un geste symbolique en faveur de certaines croyances mystiques à vénérer ; l’année où le signalement vertueux  a rencontré la peur de passer à côté de quelque chose; et l’année où des décennies de recherche n’ont pas pu résister à un tweet d’une célébrité écervelée.

    Des stars anti-vaccins ont foulé des tapis rouges, des gourous ont promu la naturopathie et des people se sont fait arrêter pour avoir soutenu le combat contre l’extinction de l’humanité ou l’effondrement d’écosystèmes entiers… tout cela pour promouvoir  une " science ", mener campagne et pour arrêter le business as usual.

    Les Saints Luddites

    Les célébrités savent comment exploiter les opportunistes; alors, en se lançant dans la dernière campagne environnementale (pailles en plastique, fonte des glaciers, abeilles, ours polaires ou substances chimiques), elles peuvent identifier l’objectif qui convient pour maintenir l’attention du public.

    Ces Saints Luddites sont habitués à lire un script, à faire dans la théâtralité et à susciter l’adulation – les causes environnementales sont donc des forums parfaits pour prolonger leur métier.

    S’ils peuvent mettre leur nom sur un programme de compléments alimentaires ou de désintoxication et mettre un peu de fraîche dans leur poche, tout le monde est content (tant qu’ils peuvent conserver leur jet privé à l’abri des projecteurs des médias).

    L’avis "scientifique" de Léonardo

    Dans les sillages flous des célébrités, des influenceurs et des gourous se faufile l’activiste cherchant pour sa campagne un porte voix coopératif, simpliste, souvent crédule, prêt à se faire exploiter et animé par un désir insatiable de reconnaissance.

    Les célébrités amènent une cohorte de fans dans un débat scientifique complexe ; elles apportent des solutions simples à des problèmes complexes, une opportunité de marketing à un public désireux de vanter et signaler la vertu.

    Désolé les scientifiques, mais Leonardo DiCaprio " semble en savoir plus sur la Terre que quiconque". C’est du moins ce que dit Lil Dicky (vu un quart de milliard de fois) et les millenials semblent ne recevoir des messages que par un tel montage de célébrités et quelques solutions simplistes confuses de deux minutes.

    Ceux qui contestent la positivité d’une célébrité doivent avoir des problèmes personnels et peuvent être facilement renvoyés dans leur but. Ceux qui font le travail acharné et la recherche doivent prendre du recul et regarder la tempête de feu qui suit un tweet de Kardashian.

    Les médias doivent passer par les responsables des relations publiques des célébrités. Et les décideurs politiques doivent faire la queue pour une séance photo. C’est la science à l’Âge du Stupide.

    " … et le changement climatique! "

    Dans le film Miss Détective, chaque discours du concours de beauté " Fleurs et arcs-en-ciel " devait se terminer par un souhait creux: " … et la paix dans le monde". Aujourd’hui, cet artifice de la narration est remplacée par l’expression " … et le changement climatique".

    Les météorologues glissent allègrement ces mots dans les discussions, entre les fronts froids et les hautes pressions. Chaque tempête ou sécheresse, chaque incendie ou inondation, chaque guerre ou mouvement de réfugiés est désormais directement attribué au fléau de la consommation humaine et au mépris pour les souffrances de notre Terre Mère.

    Si vous êtes un activiste forcené, tout est raméné au changement climatique. C’est banaliser la culpabilité de l’humanité. Chaque action ou inaction est associée à une évaluation des émissions de carbone et un jugement de valeur environnementale. Une adolescente suédoise au regard furibond remet chaque homme blanc d’âge moyen à sa place. Un apôtre du culte de la mort, la main collée à un train électrique, se voit tendre un microphone pour son acte de contrition vertueux.

    La même folie peut être évoquée à propos de la surutilisation de la menace du cancer par les chimiophobes. Une fois que ces activistes ont construit le récit selon lequel chaque substance chimique synthétique donne le cancer, la plupart des gens sont subjugués et ignorent complètement le problème.

     

    La scène est préparée pour les célébrités, les vertueux auto-proclamés et ceux qui en font des tonnes. La peur (de l’extinction massive provoquée par le climat ou des substances chimiques) a deux demi-sœurs maléfiques: Blâme et Culpabilité.

     Blâme: l’envie de trouver un bouc émissaire sur lequel une bonne dose de notre indignation peut être déversée. L’industrie est le suspect habituel et le régulateur remboursé pour ses frais est également méprisé.

    Culpabilité: la prise de conscience que nous devons trouver une action de contrition pour restaurer notre auto-bienveillance. Les célébrités mettent ces émotions en scène et dynamisent notre instinct d’imitation.

    Le 1er janvier apporte la joie de la saison de désintoxication, avec toutefois trois semaines de soldes massives. Cette année, je prévois que mes pages de réseaux sociaux feront s’allumer les détecteurs de signaux de vertu du Risk-monger avec des résolutions du nouvel an en faveur d’un avenir décarboné pour sauver la planète (sans viande, sans avions, sans voiture… sans animaux de compagnie?).

    Voici la voix de célébrité la plus puissante de toutes: l’avenir!

    Greta est devenue la star scientifique la plus improbable de l’année – un produit d’opportunistes de l’urgence et d’activistes rusés. Posant avec la future génération ou utilisant des enfants, les activistes et les célébrités ont trouvé la formule gagnante en Greta, et les médias (sans aucun examen selon l’approche de Parkland) gobent le populisme militant mis en scène. Alors que les célébrités posent avec des enfants, dramatisent, prennent leurs marques sur la scène et lisent le scénario, l’espoir se résume en un clip sonore.

    Le script a bien sûr besoin de bons et de méchants. Les hippies qui mettaient des fleurs aux canons des fusils des soldats se sont transformés en enfants condamnant les entreprises car elles développent des produits innovants (qu’ils affichent sur leurs smartphones).

    Personne ne veut assister à un spectacle dont le public est le méchant, donc un complot simple avec des solutions faciles fournit aux vulnérables ce dont ils ont envie.

    Personne ne veut consacrer ses futures études à l’ingénierie et à la technologie pour tenter de résoudre ces problèmes redoutables, alors un tweet devient la solution.

    Personne ne veut lire la littérature scientifique et s’engager dans un débat sur les meilleures solutions innovantes, donc un clip de célébrité sur " la science " fera l’affaire.

    Chacun veut se sentir bien dans sa peau, tout en détestant les autres.

    Les solutions en clips

    Mangez moins de viande, supprimez les produits chimiques, ne prenez pas l’avion ni la voiture, paix dans le monde, pailles en papier… Les solutions sont simples quand une célébrité prend le temps de monter sur la scène pour la cause, faisant avancer le récit. Sur la scène, nous recherchons la dichotomie entre le bien et le mal… le eux contre nous, l’espoir contre le désespoir. Comme le scientifique n’est pas un acteur (trop bavard, pas de charisme, imprévisible…), quelqu’un de plus " plaisant " est inscrit dans le scénario.

    Dans le monde de la manipulation par les médias de masse des années 1990, nous parlions de phrase toute faite destinée à donner un coup de main aux experts du marketing de la peur. Maintenant, avec les réseaux sociaux à grande diffusion, la main est arrachée et nous voyons une hémorragie incontrôlée de marketing de la peur. Aujourd’hui, les solutions sont simples: quel que soit le sujet dont on parle c’est de leur faute et qui qu’ils puissent être, ils devront payer.

    L’hypocrisie règne lorsque la foule cherche un bouc émissaire.

    Les anti-viande vous diront de renoncer à la viande pour sauver la planète.

    Ceux qui n’ont ni famille ni travail à l’étranger prévoient un " 2020 sans vol".

    Ils sont en revanche peu nombreux ceux qui demandent que nous supprimions les voitures ou abandonnions nos animaux de compagnie émettant des gaz à effet de serre.

    Et puis, près de 40% des Européens veulent " vivre dans un monde sans produits chimiques " car, eh bien… les produits chimiques sont mauvais.

     

    Aussi absurde et simpliste que soient ces affirmations, avec les réseaux sociaux, le message simple selon lequel ce sont les autres qui doivent faire des sacrifices se propage de manière virale et est considéré comme une solution viable soutenue par " la science". Les experts ne sont plus nécessaires dans un monde où les célébrités diffusent " la science " au moyen de tweets et de campagnes.

    Se venger avec un changement systémique

    Un mouvement est en cours ces dernières années pour isoler les experts et les écarter du processus décisionnel, et remplacer les évaluations des risques réglementaires par des panels de citoyens.

    D’abord, des groupes comme Corporate Europe Observatory et US Right to Know ont semé la peur de l’infiltration de Monsanto dans les organismes de réglementation, et ce, pour saper la confiance dans les scientifiques de l’EPA, de l’EFSA et de l’organisme allemand d’évaluation des risques, le BfR. Solution: des panels de citoyens pour décider (avec le principe de précaution) quels produits de protection des plantes utiliser (indice: aucun).

    Ensuite, Extinction Rebellion a utilisé son alarmisme du culte de la mort et de la fin du monde imminente pour exiger le renversement du système démocratique influencé par le capitalisme et son remplacement par une assemblée de citoyens théorique pouvant déterminer les mesures à prendre pour résoudre le problème du changement climatique. Comme cela pourrait être difficile!

    Cet opportunisme absurde aurait dû être accueilli avec des sarcasmes, s’ils n’avaient pas été aussi influents ; mais nous n’avons pas encore vu le pire de leurs plans. Les combattants de la justice sociale réclament la justice climatique et une codification de l’écocide pour faire payer l’industrie (essentiellement pour débarrasser le monde des entreprises).

    La justice climatique n’est qu’un exemple de la façon dont ces guerriers veulent passer à un monde post-entreprises et post-capitaliste en poursuivant en justice toutes les entreprises afin de les faire disparaître.

    Dans son interview dans Newsnight, Jane Fonda a réitéré l’appel à des procès du style Nuremberg contre l’industrie des combustibles fossiles, considérant que les actions d’Exxon-Mobil sont bien pires que l’Holocauste. Encore une fois, rendez les autres coupables de nos propres péchés, et non les consommateurs qui ont demandé ces produits industriels.

    Exxon doit payer pour l’utilisation régulière de jets privés par Jane ou pour le trajet en SUV de l’Américain moyen entre son domicile et le magasin du coin pour acheter une douzaine d’œufs.

    L’hypocrisie des simples d’esprit peut être justifiée par la bénédiction d’une célébrité.

    Mais rien de tout cela n’est aussi absurde que la prétention de codifier l’écocide comme un crime contre l’environnement. Le procès bidon du Tribunal Monsanto en 2016 contre une entreprise de biotechnologie de taille moyenne pour écocide a montré à quel point ces activistes étaient devenus ridicules et mesquins.

    En louant une salle dans une université de La Haye, ce groupe d’olibrius anti-industrie pensait pouvoir faire passer leur canular pour une procédure judiciaire légitime. En fin de compte, ils ont dépensé beaucoup d’argent du lobby américain du biobusiness.

    L’écocide, considéré de manière floue, est toute action qui diminue délibérément la qualité de l’environnement. C’est en effet très vague car tout ce que l’Homme fait implique de prélever quelque chose de l’environnement. Les activistes et les avocats opportunistes considèrent l’écocide comme une infraction pénale mais leur salivation excessive laisse certains la bouche sèche avec quelques questions. La planète a-t-elle une dignité qui mérite des droits au même titre que les humains? Comment identifier les coupables et déterminer un juste châtiment? Qui seront le juge et le jury?2.

    L’écocide et la justice climatique sont des outils pour l’hypocrite incurable et des célébrités comme Vivienne Westwood l’apôtre du bio.

    Célébrités activistes: des prédicateurs du haut de la chaire puritaine

    Bien sûr, les célébrités coûtent cher, elles pourraient ne pas relayer ce que vous leur dites (elles pourraient lire…) et elles pourraient se faire pincer à manger un steak à bord de leur jet privé. Les réseaux sociaux ont permis à chaque groupe d’activistes de générer leur propre pouvoir des stars avec leur réseau de célébrités.

    J’ai récemment reçu une invitation à assister à un événement de deux jours mettant en vedette Vandana Shiva et Zen Honeycutt – des célébrités locales du culte de la chimiophobie. À mesure que cette tribu prend de l’ampleur, ses médias élargissent leur influence au-delà de leurs abonnés et leurs sujets se popularisent, attirant des platitudes de politiciens et de l’encre de rédactions.

    J’ai récemment demandé à une de mes classes de faire la distinction entre les célébrités, les gourous et les influenceurs des réseaux sociaux (les stars de YouTube et Instagram). Ils n’arrêtaient pas de citer des personnalités similaires. La façon dont ces iconoclastes de la prochaine génération naviguent entre la politique, la prière et le public est transparente. J’ai appelé cela le phénomène Kardashian-West (des végans qui mangent de la viande).

    Les réseaux sociaux ont engendré de nouvelles religions et de tribus cherchant le réconfort auprès de gourous émergents. Après avoir passé une journée à regarder la conférence " Vérité sur le cancer " en direct, le flux apparemment infini de prédicateurs naturophiles populistes (antivax, médecine alternative, pro-bio) m’a rappelé les guérisseurs pentecôtistes des années 1970. Un gourou renaît pour une nouvelle religion.

    Alors que le grand écran rétrécit dans la paume de nos mains, que la génération Y commence à diriger le processus décisionnel et que les outils politiques deviennent dirigés par les citoyens, le monde de l’influence change beaucoup plus rapidement que nos manuels. Où est le scientifique et le leader d’opinion dans tout cela?

    De l’approbation des célébrités à l’opportunité de justice sociale

    Il fut un temps où les célébrités étaient associées à une marque ou à un produit. Maintenant, avec l’obsession de la génération Y du " but ", nos stars se lient à des causes, combattent l’injustice et les échecs de la société. Elles peuvent définir des solutions simples pour des problèmes compliqués, mais elles peuvent également incarner des émotions complexes lorsqu’il faut au contraire de la rationalité.

    Lorsqu’Emma Thompson est montée sur le bateau rose d’Extinction Rebellion dans le centre de Londres, elle a déversé du carburant émotionnel sur une question qui a désespérément besoin d’un dialogue rationnel.

    Ces dernières années ont vu l’émergence du combattant de la justice sociale en colère. C’est peut-être une réaction à Trump ou au Brexit (ou aux problèmes locaux de Budapest au Brésil, en passant par Manille et l’Italie), mais des individus généralement issus de la gauche politique ont pris sur eux de " réparer " ce qui ne va pas avec l’humanité (en faisant face à l’intolérance avec une plus grande intolérance).

    Alors que la science a été retirée chirurgicalement du processus de prise de décision, les guerriers de la justice sociale se mobilisent pour promouvoir leur agenda politique sans avoir besoin d’un discours rationnel.

    Le changement climatique ne peut être corrigé qu’en supprimant le système capitaliste et en pénalisant toute industrie afin de le faire disparaître. La faim dans le monde sera éradiquée en supprimant toutes les technologies agricoles et en adoptant des " solutions " agro-écologiques. Le problème avec les vaccins, nous dit-on, ce sont les mensonges du Big Big Pharma.

    Sans examen des faits ou des preuves, les guerriers de la justice sociale peuvent imposer leur ordre du jour avec des réponses simples: ils ont raison et les autres n’ont tout simplement qu’à la boucler.

    Lorsque des célébrités avides de raison d’exister amplifient ces causes de justice sociale, elles popularisent des idées radicales, bloquent les discussions raisonnables et, finalement, aggravent la situation.

    Les activistes qui ont utilisé Greta comme bélier aux Nations Unies en 2019 n’étaient pas intéressés par les innovations ou les développements sobres en carbone: ils voulaient faire payer cher ceux qu’ils méprisent violemment. Le fait que des célébrités revendiquent " la science " ne facilite pas les décisions difficiles et ne fait que répandre davantage l’ignorance et l’intolérance.

    Les guerriers de la justice sociale sont bien adaptés pour attirer des célébrités nécessiteuses et soucieuses des relations publiques. Je ne vois pas Leonardo DiCaprio défendre l’énergie nucléaire. Neil Young semble prêt à voir les agriculteurs souffrir plutôt qu’à admettre que le lobby du biobusiness l’a instrumentalisé. Gwyneth Paltrow va s’enrichir en vendant des substances dangereuses aux naturophiles tandis que Jenny McCarthy n’a pas besoin de se justifier pour le nombre de victimes de son alarmisme antivax.

    Je ne vois pas de célébrités perdre leur emploi pour avoir pris de telles positions. Là encore, je ne vois pas de célébrités faisant la promotion d’une agriculture conventionnelle sûre, de la médecine établie ou de la conservation de l’énergie". La science " n’a pas besoin d’être en phase avec la science.

    Et puis il y a Jane Fonda… qui, parce qu’elle est en colère contre Exxon-Mobil, peut minimiser l’Holocauste sans susciter une étincelle d’indignation. Telle est la logique dans un monde dirigé par Celebrity Science.

    Prions pour une vision plus claire en 2020. Bonne année!

     

    Sur le web– Traduction par Wackes Seppi de  " 2019: The Year of Celebrity Science "

     Un article de Risk-Monger traduit par Wackes Seppi. ↩

    Une anecdote: j’ai déjà titillé un activiste sur ce sujet. Il a admis qu’il possédait un téléphone et un ordinateur portables (ils étaient devant lui…). Je me suis ensuite mis à montrer comment l’extraction des terres rares, des minéraux et des substances chimiques nécessaires à la fabrication des outils de son activisme, ainsi que l’énergie pour les fabriquer, les utiliser et les recycler, privaient la planète de sa dignité et laissaient une empreinte si profonde qu’elle causait des dommages écologiques irréparables. J’ai alors accusé ce zélote empreint de pharisianisme du crime d’écocide. Il a refusé de jouer à ce jeu car l’écocide est un outil pour éradiquer une certaine catégorie d’industries et il était totalement en paix avec son hypocrisie. ↩

    https://www.contrepoints.org

     

    Hier, sur la chaîne météo du satellite, j'ai lu qu'en antarctique il avait fait -61°, un record en l'espèce.

     

  • Carlos Ghosn, victime de la (dé)raison d’État?

    Par Philippe Lacoude.

    Renault Trafic. Renault Captur. Mitsubishi Eclipse. Renault Evasion. Nissan Rogue. À l’évidence, l’histoire rocambolesque de Carlos Ghosn était prévue de longue date…

    Le bal des Tartuffes

    Alors que la BBC et le Figaro se demandent comment Carlos Ghosn a bien pu s’échapper du Japon, la police y enquête avec un zèle désespéré sous le regard goguenard du reste de la planète pendant que ses chefs nettoient leurs katanas avant de se faire seppuku. Les politiciens japonais geignent que le fugitif a été aidé par " une puissance étrangère " et l’ancien gouverneur de Tokyo, plus direct, accuse carrément le Liban.

    Bien sûr, les Libanais ne sont au courant de rien… Du moins les hommes de l’État qui jurent que "le gouvernement n’a rien à voir avec la décision de Mr Ghosn de venir " comme l’a dit le ministre Salim Jreissati au New York Times, une source sûre".Nous ne savons rien des circonstances de son arrivée". Et le ministère de la Justice qui "avait demandé son extradition", déclare au Financial Times que le Liban "n’a porté aucun concours à ses plans de fuite".

    De son côté, en Turquie, le régime liberticide du président Erdogan traite ceci comme la seconde bataille de Lépante… Après avoir nié toute collaboration, il fait semblant d’être très fâché et sa police a arrêté sept personnes jeudi (dont quatre pilotes), soupçonnées d’avoir aidé l’ancien patron de Renault-Nissan à transiter par Istanbul dans sa fuite vers le Liban.

    Comme tous les protagonistes de cette affaire, la compagnie aérienne MNG Jet protège ses arrières courageusement et dépose " une plainte au sujet de l’utilisation illégale de ses services d’aviation privée en lien avec la fuite de Carlos Ghosn". Ça donne envie de louer ses avions…

    La diplomatie française – qui illumine pourtant l’humanité ébahie avec son gros néon "ouvert le mardi de 10 h 15 à 11 h 20 et le jeudi de 13 h 45 à 14 h 30 (sauf jours fériés)" – est fidèle à elle-même. Après avoir traîné les pieds pour aider un de ses ressortissants – un grand capitaine d’industrie qui plus est –, elle ne sait rien.

    Cela est d’autant plus plausible que, comme l’a déclaré Mme Ghosn, "il [n’a pas] eu assez de soutien et [qu’]il appelle à l’aide. En tant que citoyen français, ce devrait être un droit". À l’inverse de l’été 2016, la DGSE a un alibi – elle était en RTT! – même si certains Belges supputent gratuitement le contraire!

    Lire la suite

  • Horreur, malheur: Ruth Elkrief cambriolée

    photo de Sarah Halimi

    si la racaille s’en prend aux grands journaleux… (journalopes)

    Affreux, affreux!

    J’en suis encore toute retournée… une journaliste (elle a sa carte de presse alors c’est bien la preuve!) de haut niveau, connue pour sa grande probité morale, vedette de la chaîne BFM TV, que le monde entier… que dis-je, que l’univers entier nous envie… vient de subir une intrusion nocturne dans son modeste domicile du 16e arrondissement parisien, la nuit du 31 décembre.

    Vous n’en reviendrez pas, c’est de la superstar Ruth Elkrief dont il s’agit, laquelle n’était heureusement pas présente sur les lieux lors des faits… l’angoisse nous saisit en pensant à ce qui aurait pu arriver si cette estimable personne s’était trouvée, seule, à son domicile à ce moment-là.

    Imaginez un instant que le cambrioleur, ayant fumé un petit joint de cannabis pour se donner du courage avant d’œuvrer… pris d’une envie subite et incoercible, en vienne, après avoir molesté la pauvre femme, à la violer et la torturer atrocement… puis pris de folie, à la jeter par la fenêtre…

    Déjà ça fait froid dans le dos, mais c’est encore pire en considérant qu’à cause du pétard fumé précédemment, le cambrioleur-meurtrier serait forcément considéré, par des experts bidon, totalement innocent puisque incapable de réaliser la gravité de ses actes au moment des faits… et donc ne serait jamais jugé.

    Parce que c’est exactement ce qui s’est produit pour la pauvre Sarah Halimi, coupable uniquement d’être juive, aux yeux de son meurtrier… lequel ne sera pas jugé en raison de l’utilisation de cannabis au moment des faits… ce qui suffit à l’innocenter aux yeux d’experts dont nous sommes en droit de nous demander s’ils ont, eux, toutes leurs facultés au moment des conclusions qu’ils rendent, et de toutes les conséquences qui en découlent… dont la plus scandaleuse est le total mépris du ressenti des familles de victimes qui ne pourront jamais totalement faire leur deuil!

    https://ripostelaique.com

    https://ripostelaique.com

    Vous aurez compris que ma compassion envers Ruth n’est que feinte, puisqu’au contraire la "petite mésaventure" de la grande prêtresse du Paf se solde uniquement par la disparition de biens matériels (bijoux, vêtements, équipement informatique…) pour une somme d’environ 10 000 euros, ce qui au regard du salaire sûrement démentiel de la Elkrief est -certainement- une peccadille.

    Bien évidemment, il n’est jamais agréable à qui que ce soit de savoir que son intimité a été violée (sur place, les forces de police ont pu constater des traces de pied-de-biche sur la porte, prouvant ainsi que l’entrée de l’appartement de la journaliste a été violemment forcée).… mais justement, dans le cas présent, il n’est question que de l’appartement, ce qui malheureusement n’est pas le cas de tous ceux qui sont journellement agressés dans leur chair, par des racailles de plus en plus nombreuses et violentes, prenant l’indifférence et le silence assourdissant des médias à la solde du pouvoir… pour une permission de continuer leurs sales besognes!

    Et c’est là où justement l’événement prend tout son sens, démontrant parfaitement que l’infecte journaleuse, incapable de commenter l’actualité sans se boucher le nez dès qu’il est question de "populisme", de nationalisme, d’amour de la France, de respect de ses lois et institutions… pour ne pas dire du principal parti patriote jugé " nauséabond "… est pour une fois, et à son corps défendant, au cœur d’un problème habituellement jugé anodin par elle et ses pairs, au point de n’en pas parler du tout.

    Que la papesse de la bien-pensance, chef de file des donneurs de leçons aux téléspectateurs ne pensant pas correctement, se voit traitée comme n’importe quelle citoyenne, ne peut que réjouir celles et ceux qu’elle traite habituellement comme des demeurés, donc quantités négligeables; croyant confusément que les prétendues racailles, ainsi baptisées par d’ignobles citoyens racistes et fascistes, n’oseraient jamais s’attaquer à des personnalités respectables!

    Elle a donc tout faux, la Ruth, elle qui vraisemblablement a voté pour Anne Hidalgo à la tête de ce Paris qui, à cause d’elle, se transforme en cloaque, pour l’instant ailleurs que dans les quartiers encore huppés (mais ça viendra Ruth, ça viendra… un peu de patience, justement la roue semble commencer à tourner dans les deux sens, et non toujours en sens unique!).

    Que désormais elle se sente menacée, épiée, suivie dans ses déplacements (en taxi ou voiture perso) lui donnera peut-être un aperçu de ce que vivent nombre de femmes françaises (et européennes) et ne sera que justice au vu du mépris que jusqu’à présent elle a professé, du moins dans ses paroles et attitudes à l’antenne pour les victimes… comme s’il y avait des individus pour qui les agressions seraient moins graves!

    "Parce que chez ces gens-là, Monsieur", (comme l’a si bien chanté Brel), on s’affiche "humanistes"… mais pas n’importe comment, pas avec n’importe qui!

    Ainsi de pauvres ch’ti gars africains, obligés de quitter leurs beaux pays, dans la fleur de l’âge, pour venir se réfugier chez les descendants des affreux colonialistes (qui ont paraît-il pillé leurs pays) et mis en esclavage, disent certains!!! ne peuvent qu’engendrer la pitié et l’accueil à bras ouverts… mais par "ceux qui ne sont rien".

    Tandis que ces affreux franchouillards prétextent attaques, crimes, agressions de toutes sortes de prétendus étrangers, se plaignent à longueur de temps de "blessures au cou", de coups de poignard au ventre, de viols ou autres simagrées, dans l’unique but de ne pas se pousser pour laisser la place à plus malheureux qu’eux!

    La grande Elkrief, descendue de son perchoir "à l’insu de son plein gré", vient enfin de faire la connaissance avec la vraie vie, le vrai visage des envahisseurs sans scrupules, prétendus par elle et ses complices des "chances pour la France" dès lors qu’ils se tiennent loin d’eux…

    Or précisément, leur nombre (jamais assez pour Macron et ses donneurs d’ordres) augmentant au fil des arrivages de cargos ONG, commence à déborder des quartiers où jusqu’à présent les riverains n’avaient que leurs yeux pour pleurer… puisque Ruth et ses amis s’en foutaient!

    J’entends d’ici les cris d’orfraie des bobos parisiens encore épargnés (pour l’instant) m’accusant de stigmatiser immédiatement les "estrangers" alors que le cambrioleur est peut-être un "Jean-François" ou  un "Marcel"…

    Soit!  Mais cela n’enlève absolument rien à la réalité habituelle, celle que vivent des milliers de Parisiens et Franciliens, sans parler des touristes, dont le simple transport en commun, ou encore une balade dans les rues de Paris expose, après les ordures et les rats, à une mauvaise rencontre avec un irascible à la "machette" facile!

    Qu’elle perde un peu de sa superbe, et gagne si possible un peu d’humanité, la Ruth, ne sera pas pour nous déplaire…

    En attendant, qu’elle ne compte pas sur moi pour pleurer sur son sort… je garde précieusement mes larmes pour toutes les vraies victimes d’atrocités commises par ceux dont Elkrief et sa clique ont les yeux de Chimène… les gardant scrupuleusement fermés quand il s’agit d’un citoyen lambda sans importance.

    Et pour ceux qui partagent mon opinion sur cette "grande dame" je vous invite à regarder la vidéo que Pierre Cassen a réalisée sur le sujet… sortez les mouchoirs.

    https://www.youtube.com/watch?v=sF_K0wvjB_0

    Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

    https://fr.sputniknews.com/france/202001031042699361-une-journaliste-vedette-de-bfm-tv-victime-dun-vol-a-domicile-la-nuit-du-reveillon/

    https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/presidentielle-polemique-apres-une-poignee-de-mains-entre-emmanuel-macron-et-ruth-elkrief_2164916.html

     

  • Adieu la Suède!

    Suède: au moins 236 attaques à la bombe et 316 fusillades en 2019, selon les derniers chiffres de la police

    Il y a eu 236 attaques à la bombe entre le 1er janvier et le 30 novembre 2019, selon les derniers chiffres de la police. En 2018, la police avait comptabilisé 162 attaques du même type tout au long de l’année.

    "Avant, on voyait que des grenades à main étaient utilisées. Maintenant, nous voyons plutôt des charges artisanales, comme des bombes utilisées dans les conflits. Ces armes sont utilisées pour blesser ou intimider, mais il y a maintenant une nouvelle donne, les attaques se produisent dans des endroits où des membres du public sont mis en danger. Les assaillants sont indifférents au fait que des personnes puissent être blessées ", déclare un policier.

    "Le phénomène des explosifs comme armes dans les conflits entre gangs est relativement nouveau. Cela signifie que nous avons une grande incertitude quant à la provenance des pièces servant à faire des explosifs", a-t-il ajouté.

    (…) Jusqu’au 15 décembre de l’année 2019, la police a également comptabilisé 316 fusillades, qui ont causé la mort de 38 personnes.

    SVT.se