Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blog

  • Ne pas manger viandes et poissons le lundi?

    500 singes savant(e)s se sont mis en tête de sauver la planète et de porter plainte contre la France, pour manquement à ses obligations écologiques…

    … Et nous font la leçon! comme si les pauvres smicards ou très petits retraités baffraient à chaque repas des grillades de viandes de vaches pétomanes ou des sushis de poissons, divers et avariés par le mercure, le plomb et toussa!

    Ben, y'a que ces crétins à la peau du ventre bien tendue qui peuvent nous dégoiser ce genre de stupidité phénoménale et abracadrabantesques!

    Et non, pauvres “manches“ je mangerais comme je veux, ce que je veux, quand je veux, avec l'argent qu'il me reste après les “dépenses incompressibles“ comme disent les experts zautorisés par les merdias français.

    Sous le fallacieux et idiot prétexte de sauver la planète! La même bêtise crasse qui a fait que les ânes de Bercy ont décidés d'augmenter le prix de l'essence et du diésel….

    Sauver la planète? Il n’y avait probablement pas plus urgent à faire… un soutien aux chrétiens d’Orient, …

     

    un appel aux femmes musulmanes à se rebeller contre la religion qui les opprime et les encalaminent sous les tentures du salon qui les font ressembler à des fantômes (d'ailleurs, plus besoin d'aller voir des films d'épouvante au cinéma, l'horreur et l'épouvante se traîne partout dans les rues de France)…,

    un appel à défendre et perpétuer à fêter Noël (avec la crèche que même si j'ai oublié le chemin de l'église depuis mes 11 ans et la foi de mes pères, je veux revendiquer avec les chrétiens de France où ceux qui pour préserver nos traditions et leur âme enfantine installent des crèches dans leur mairie qu'ils soient soutenus ou inscrit au RN ou pas…);

    De quoi se mêlent ces culs-serrés donneurs de leçons?

    Nul doute qu’avec ces islamo-collabo, la France de Macrouille est bien représentée pour offrir les lumières de leur haute intelligence au monde entier!

    Signé: une vieille peau blanche, retraitée, pleine aux as après 51 ans de cotisations à la sécu, dont 5 ans en cumul emploi-retraite et ayant payé des cotisations à fonds perdus pour que son pognon parte engraisser les clandés et les mafias sub-saharienne qui prostituent les africaines, piquent leurs organes pour les revendre à des richards plus riche que moi et toi, tiens! ou les mettent en esclavage pour rembourser des passeurs que les assocs de débiles français protecteurs du genre humain spoliés par la Grande Finance, aident par leur collaboration -de traitres à la patrie- à se remplir les poches!

     

  • OUVREZ LES YEUX!

    Pacte de Marrakech: ces généraux qui accusent Macron de "trahison"

    Un ancien ministre de la Défense, dix généraux, un amiral et un colonel. Dans un contexte de crise politique issue de la fronde des Gilets jaunes, un groupe d’officiers à la retraite vient de contresigner une lettre ouverte, demandant à Emmanuel Macron de renoncer à signer le pacte de Marrakech.

    Les signataires de cette lettre, écrite par le général Antoine Martinez, un ancien haut gradé de l’armée de l’air estiment qu’en ratifiant le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, Emmanuel Macron se rendrait " coupable d’un déni de démocratie, voire de trahison à l’égard de la nation".

    (…) Parmi les signatures connues, figure Charles Millon, l’ex-ministre de la Défense de Jacques Chirac. Mais aussi le souverainiste Didier Tauzin, général, ou encore le général Christian Piquemal, radié des cadres de l’armée en septembre 2016, après avoir organisé une manifestation interdite contre les migrants à Calais.

     (…) Le Parisien

     

    Pacte de Marrakech: "Les Européens savent d’instinct que le discours pro-immigration contient leur propre disparition" analyse un haut-fonctionnaire belge

    Une opinion de Paul Robert, haut fonctionnaire fédéral (1).

     (…) Ce discours aux allures orwelliennes (la migration serait à la fois inévitable et bénéfique) est martelé aux peuples européens avec insistance par la quasi-totalité des élites, institutions européennes et internationales (Commission européenne, Nations unies, FMI…), intellectuels et économistes, anciens hommes d’État, médias, universités, écoles, bref, par tous ceux qui dans nos sociétés libérales tiennent le porte-voix. (…)

    Pourquoi les arguments en faveur des flux migratoires échouent-ils à convaincre les électorats? Pourquoi, malgré l’infernale pression, la diabolisation, les mises en garde, les éditoriaux sagaces et donneurs de leçons, les Européens continuent-ils, toujours plus nombreux, à rejeter le modèle de société "multiculturelle et ouverte" qu’on leur présente comme rigoureusement inévitable et absolument mirifique, le seul et unique possible aboutissement paradisiaque de toute l’Humanité?

    Parce qu’ils savent d’instinct que ce discours contient, en filigrane implicite, leur propre disparition.

    En effet, il suffit de lire les rapports réguliers du FMI et de la Commission européenne, ainsi que n’importe quel économiste interrogé sur le sujet, pour comprendre que les partisans d’une Europe " ouverte " tiennent pour acquis que les Européens ne font plus d’enfants et n’en feront plus jamais : dans la vision libérale, l’immigration n’est désirable que parce qu’elle permet de remplacer une population vieillissante.

     (…) L’immigration de masse extra-européenne "nécessaire, inévitable et désirable", porteuse de "prospérité et d’innovation", n’a donc de sens que dans le contexte de la dissolution des peuples européens. Dissolution graduelle, progressive, indolore et incolore, dans le vieillissement général et l’absence de destin, ultime étape dans un processus de désintégration culturelle et sociale. Le naufrage de notre civilisation tout entière, encouragé avec enthousiasme et inconscience par tous les porte-voix du pays visible, font preuve en cela d’une unanimité terrifiante.

     (…)

     (1) L’auteur, bien connu de la rédaction, utilise un nom d’emprunt pour éviter des effets préjudiciables vu sa position professionnelle.

    LaLibre.be

     

     

     

    "Grand débat": le "couac" de l’exécutif sur l’immigration (Le Monde)

    Pour répondre à la crise des "gilets jaunes", Emmanuel Macron a lancé une consultation. Parmi les thèmes, "les attentes et les inquiétudes relatives à l’immigration". A peine dévoilé, le document a fait l’effet d’une bombe dans la majorité et les milieux syndicaux.

     […] "C’est une blague?", s’offusque un parlementaire de La République en marche (LRM). "Au secours!", embraye un autre, qui assure avoir immédiatement alerté l’Elysée. "Il est normal de s’interroger sur la citoyenneté dans une société ouverte. Mais pas en associant immigration et laïcité. La façon de poser le sujet est déterminante ", estime le député (LRM) du Val-d’Oise, Aurélien Taché, qui y voit une " maladresse". " Je pense que la question autour de l’immigration n’a pas sa place", abonde Matthieu Orphelin, député (LRM) de Maine-et-Loire, sur Twitter.

    La réaction est encore plus violente chez les partenaires sociaux. " La CFDT s’oppose à ce que l‘immigration et identité profonde’, pourtant sans lien avec la crise actuelle, fasse partie des cinq thèmes de discussion. C’est incompréhensible et dangereux alors que l’enjeu est clairement la justice sociale!", a affirmé Laurent Berger, mercredi soir, sur Twitter. Le secrétaire général de la CFDT en a même fait un " casus belli".

    "S’ils veulent hystériser sur ce sujet, ce sera sans nous, on n’ira pas à ce débat ", fait savoir l’entourage du leader syndical. […]

    Le Monde

  • Devoir de Mémoire

    Mon grand’oncle Léon Mellard, frère de ma grand’mère Rosa, a laissé un journal de campagne, commencé le 28 août 1914, date de son départ de chez ses parents à Lievin (Pas de Calais) et terminé le 03 mars 1916. Il est décédé trois jours plus tard.

    Ce journal a été rendu à sa famille; dans ce journal sont évoqués à maintes reprises, sa mère Élisabeth,  ses sœurs Élise, Marie, Rosa, son frère Pierre (décédé lui aussi, en juillet 1915, il l’apprend par sa mère à cette date), la femme de Pierre, Suzanne.

    De sa position il montre un souci constant pour sa famille, mais surtout pour sa fiancée Hélène dont il ne reçut, pendant ces 19 mois,  qu’une unique lettre le 08 octobre 1914, datée du 24 septembre,  Le questionnement est de plus en plus pressant, angoissé la concernant, au fur et à mesure que le temps passe ; il sait que le nord a été envahi par les allemands, il apprend les évacuations, les retours de populations, etc., les vrais et faux bruits qui ne le rassurent pas ; « vite, vite que Liévin soit délivré et que j’ai des nouvelles d’Hélène, Vite, Vite, Vite » il n’a pour lui que le recours à la religion, il est très croyant et pratiquant ; messes, vêpres et salut font partie de son quotidien; il communie; il invoque la protection de Dieu et de la vierge Marie.

    Ce récit va de la narration de ses déplacements, essentiellement en train, parfois en ambulance, à ses activités liées à sa condition de soldat (Caporal) sur le terrain c’est-à-dire les corvées, les manœuvres et les marches, le front en première ou deuxième ligne, le repos, les permissions –il en aura deux-, le quotidien sans confort, couchage, nourriture. Il se plaint très rarement; le ton  semble parfois monotone, mais plus souvent coloré, et des expressions reviennent: quelle misère, quelle guigne, je m’ennuie, je m’ennuie, vivement la paix.

    Il apprend la manière de transmettre la pensée avec les cartes qu’il recopie (une page et demi), la veille de son départ pour les tranchées,  il apprécie certains paysages, quand la nourriture s’améliore, le confort d’un lit d’hôpital. Reviennent aussi souvent ses démarches auprès de la sous-préfecture pour savoir où est sa famille, les listes d’évacués, auprès de l’autorité militaire pour savoir où sont affectés ses amis.

    Son dernier écrit, c’est une courte lettre datée  du 03 mars 1916; il l’a écrite assis sur mon sac dans la tranchée sous une toile de tente car il n’y a pas d’abri, et il pleut, quelle misère; le canon gronde bien fort et il y a fusillade au bois où était Pierre...... C'est bombardé chaque jour...... Priez bien je compte sur vous...

    Martine D. - Octobre 2018

    https://mellard1916.blogspot.com/

  • On se rebiffe! ENFIN!

     

    Il a raison, De Villiers: la résistance commence à monter du pays profond qu'on a enchaîné. Fini, tout cela!

    Bobos gauchiasse, tremblez les mecs!.....

     

    Locaux de SOS Méditerranée envahis: 56 personnalités demandent l’abandon des poursuites

    Le 7 octobre, des membres de Génération identitaire ont brièvement envahi les locaux de l’association d’aide aux migrants SOS Méditerranée, déployant une banderole dénonçant l’aide aux clandestins apportée par l’ONG. Une opération qui a valu à 22 d’entre eux d’être immédiatement arrêtés par les forces de l’ordre et d’être mis en examen pour “violences en réuni ", "séquestration",  participation à un groupement en vue de commettre des violences  et  enregistrement et diffusion d’images violentes ". Aujourd’hui, 56 personnalités, parmi lesquelles l’ex-ministre Thierry Mariani, le maire de Béziers Robert Ménard ou encore l’élu de Paris Charles Beigbeder, cosignent un appel à abandonner les poursuites contre les membres de Génération identitaire.

    Tribune signée par: Louis Aliot, Député RN des Pyrénées-Orientales; Marie-Christine Arnautu, Députée Européen du RN; Viktor Auber, Président Académia Christiana; Wilfried Baron, Responsable départemental des Jeunes LR de la Nièvre; Charles Beigbeder, Entrepreneur et élu de Paris, Président de la fondation " Le Pont Neuf"; Guillaume Bernard, Historien de droit, Politologue; Stéphanie Bignon, Présidente de Terre et Famille; Jacques Bompard, Maire d’Orange (Ligue du Sud); Marie-Claude Bompard, Maire de Bollène (Ligue du Sud); Yann Bompard, Conseiller départemental de Vaucluse (Ligue du Sud); François Bousquet , Rédacteur en chef de la revue Eléments, Gérant de " La nouvelle librairie"; Christine Boutin, Ancienne ministre, membre honoraire du Parlement; Claude Chollet, Président de l’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique; Thibaud Collin, Philosophe et essayiste; Paul-Marie Couteaux, Haut fonctionnaire, essayiste et homme politique français; Alain de Benoist, Philosophe et essayiste; Jacques de Guillebon, Essayiste, directeur de la rédaction de L’incorrect; Florent de Kersauson, Président fondateur de Nestadio Capital; Quentin de Lacoste, Porte Parole de Racines d’Avenir (LR); Guillaume de Thieulloy, Politologue; François de Voyer, Président de " Audace"; Charles de Williencourt, Responsable Jeunes de l’Avant Garde; Thierry Devige, Secrétaire général de " Audace"; Aymeric du Chambon, Responsable jeunes de la Vienne du parti Chrétien-Démocrate; Cédric Dudieuzère, Adjoint à la mairie du 7ème secteur de Marseille, RN; Xavier Fruleux, Conseiller départemental de Vaucluse (Ligue du Sud); Marie-Thérèse Galmard, Conseiller départemental de Vaucluse (Ligue du Sud); Emmanuelle Gave, Directrice de l’Institut des Libertés, candidate aux Européennes 2019 sur la liste des Amoureux de la France; Charles Gave, Economiste, financier, écrivain et entrepreneur français; Vivien Hoch, Docteur en philosophie et entrepreneur; Sébastien Jallamion, Président de l’association " Andèle ", écrivain; Michel Janva, Rédacteur en chef du site " Le salon beige"; Patrick Jardin, Père de Nathalie Jardin, tuée par des terroristes islamistes au Bataclan; Baptiste Laroche, Porte-parole des jeunes du parti Chrétien-Démocrate; Christelle Lechevalier, Députée Européen du RN; Rémi Ledoux, Délégué Jeunes LR 8e circonscription du Pas-de-Calais; Quentin Limongi, Président de la " Cocarde Étudiante"; Marie-France Lorho, Députée (Ligue du sud); Thierry Mariani, Ancien ministre, Membre honoraire du Parlement (LR); Barbara Mazières, Présidente du cercle Anjou conférence; Emmanuelle Ménard, Députée de l’Hérault; Robert Ménard, Maire de Béziers; Jean Messiha, Haut-fonctionnaire; Charles Millon, Ancien ministre de la Défense, Président de " L’Avant-Garde"; Paul Nafilyan, Avocat au Barreau de Paris; Frédéric Pichon, Avocat au Barreau de Paris; Joseph Poidevin, Secrétaire général des jeunes du parti Chrétien-Démocrate; Jean-Frédéric Poisson, Président du Parti Chrétien-Démocrate; Stéphane Ravier, Sénateur RN; Julien Rochedy, Ancien président du FNJ, entrepreneur; Jean Servin, Président des jeunes du Parti Chrétien-Démocrate; Erik Tegner, Président de Racine D’avenir (LR); Mylène Troszczynski, Députée Européen (RN); Christian Vanneste, Député honoraire du Nord, Président du RPF et de La Droite Libre.

    www.valeursactuelles.com

    Je fais donc la 57e