Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Opinions

  • La “marche“ des immigrés

     

    Nos amis immigrés illégaux, après avoir utilisé des voitures pour “marcher” vers Paris, ont été arrêtés à SENS dans l’Yonne (89) ce jour. Toutes leurs manifestations dans le 89 sont désormais  interdites.

    Et ceux malgré le pathos étalé par tartines entières de nos bons journalistes…

    https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/la-marche-des-sans-papiers-fait-halte-dans-l-yonne-1602413659?

    À vos mouchoirs et surtout, à votre porte-monnaie   ”siou plaît, une pièce, un ticket restaurant ou un billet de train pour Paris!”

    Le journaliste confirme: “Au total 4 000 euros ont été récoltés pour permettre d’offrir des repas mais aussi des trajets en bus ou en train pour faciliter la progression des marcheurs.

    Ben oui, des marcheurs qui marchent, ça fatigue !!!  Et puis ça use les semelles…

    Et comme  le courage de nos zouaves du pavé est inversement proportionnel aux donc récoltés.

    C’est pas chez eux que les futurs Nelson Mandela  ou Che Guevara vont se trouver, on aime son confort avant tout et se confronter aux vraies épreuves pour sculpter un caractère ou une légende, c’est bon pour les livres.

    Déjà rien que cela nous faisait rire.

    Mais en plus la décision du préfet d’interdire les activités des pseudo-marcheurs, mendiants, nous prouve que notre action n’est pas restée sans résultat.

    Nous les avons arrêtés à SENS. Du balai et hop…

    Pour le 77 et le 75, si des volontaires se sentent des envies de continuer, l’équipe est prête à les soutenir.

    Merci de prendre connaissance de notre affiche

    Le Facebook
    https://www.facebook.com/lor.france.18

    Voici ce qui existe chez Riposte laïque :

    https://ripostelaique.com/aux-actes-citoyens-intolerable-marche-des-clandestins-1.html
    https://ripostelaique.com/aux-actes-citoyens-2-il-faut-les-stopper.html
    https://ripostelaique.com/aux-actes-citoyens-3-premiere-victoire.html
    https://ripostelaique.com/aux-actes-citoyens-4-tous-a-sens-89.html
    https://ripostelaique.com/aux-actes-citoyens-5-maintenant-ils-savent.html
    https://ripostelaique.com/aux-actes-citoyens-6-comptons-nous.html
    https://ripostelaique.com/aux-actes-citoyens-7-rebelles-2-0.html

    Autre :
    JULIEN D. GAROFALO
    https://www.youtube.com/watch?v=1ZZ_eYEaOgY

     

    000France-bras-dhonneur.png

  • Les leçons de grammaire du coronavirus

    Le/la Covid? Réouvrir ou rouvrir?

    Lorsqu’un mot entre dans la langue, il arrive que les règles régissant son usage ne soient pas fixées du premier coup.

    Le Covid-19 a apporté son lot de nouveaux mots (lundimanche, apérue, coronabdos, voire encore corona-boomeurs, whatsappéros ou coronapéro), mais aussi de nouveaux débats linguistiques. (N'importe quoi!)

    Exit le match "pain au chocolat vs chocolatine", (NON, ya pas débat: c'est chocolatine, un point c'est tout: pourquoi? parce que l'on peut faire du pain au chocolat, AVEC DE LA PÂTE A PAIN,

    et que les chocolatines sont réalisées avec DE LA PÂTE FEUILLETÉE. CQFD)

    et place à des questionnements davantage en rapport avec les nouvelles réalités auxquelles sont désormais confrontés les francophones.

    Doit-on dire "le" ou "la" Covid-19?

    "Rouvrir" ou "ré-ouvrir": que faut-il dire et écrire? Et sinon, faut-il dire "quatorzaine" ou "quarantaine"? Sur les réseaux sociaux, les internautes échangent des arguments en faveur de l’une ou de l’autre réponse à ces questions, sans jamais réussir à se mettre d’accord.

    Le ou la Covid-19?

    Dans le cas du mot covid-19, le débat porte sur le genre du mot. Doit-on dire la Covid-19, puisqu’il s’agit d’une maladie; ou le Covid-19, puisque c’est un virus? Quand l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a proposé ce terme le 11 février dernier, elle n’a pas précisé son genre (car en anglais la question ne se pose pas).

    Aussi, à partir de la mi-mars, et malgré l’utilisation du féminin sur le site français de l’OMS, les journalistes de France ont spontanément pris l’habitude de l’employer avec des articles masculins (le, un, ce, etc.).

    La règle voulant qu’en français, le genre de l’acronyme soit déterminé par le genre du premier mot (co- vient de "corona", vi- de "virus" et d- de l’anglais disease qui veut dire "maladie"; 19 indique l’année de l’apparition du virus), et que le genre du mot corona soit masculin en français.

    Puis les internautes leur ont emboîté le pas. C’est ainsi que l’usage du masculin s’est installé dans les pratiques des Français, comme le montre ce graphique réalisé à partir des requêtes sur Google au cours des 90 derniers jours en France. La séquence "la covid" est quasiment inexistante en face de la séquence "le covid":

    Outre-Atlantique en revanche, très tôt, une note a circulé encourageant l’usage du féminin ("la covid"), laquelle a été suivie quasi immédiatement d’une notice de l’Office québécois de la langue française (OQLF), le grand organisme qui régule la langue au Québec. Si bien qu’aujourd’hui les deux variantes sont en concurrence dans la Belle Province.

    Les Québécois garderont-ils les deux genres, ou basculeront-ils du côté du féminin? Difficile de répondre à cette question pour le moment, il faudra encore être patient pour voir si l’une des deux formes prend le dessus sur l’autre.

    Dans l’Hexagone, France Terme, qui publie les résultats de la Commission d’enrichissement de la langue française chargée de nommer en français les réalités nouvelles et les innovations scientifiques et techniques, n’a pas encore proposé de recommandations (alors qu’elle a établi une liste de termes alternatifs aux anglicismes liés au Covid-19 qui commençaient à gagner du terrain).

    Quant à l’Académie française, elle vient de rendre son verdict, en optant pour l’usage du féminin, suivant en cela l’OMS et l’OQLF. Mais c’est sans doute déjà trop tard…

    Des écoles qui rouvrent ou ré-ouvrent?

    Le couple rouvrir/ré-ouvrir a également fait l’objet de pas mal de débats sur les réseaux sociaux.

    L’argument invoqué par les opposants à la variante ré-ouvrir est que cette forme est peu plaisante à l’oreille (les linguistes diraient qu’elle n’est pas euphonique), en raison du fait qu’elle comporte deux voyelles contiguës (ce qu’on appelle techniquement un hiatus).

    Les Français n'ont qu'à articuler (et parler lentement sans mitrailler), au lieu de zézéter et de taratater.

     

    Pourtant la plupart des dictionnaires commerciaux et libres la mentionnent dans leurs nomenclatures, comme le rappelle le linguiste belge Michel Francard. On trouve ré-ouverture dans les pages du Larousse (mais il est absent du Robert), dans le TFLi (mais pas dans le Littré).

    Quand on y pense bien, ce n’est pas étonnant, sachant qu’existent dans la langue de nombreux verbes commençant par le préfixe ré- (et non r-) suivi d’une voyelle: ré-approvisionner, ré-entendre, ré-écouter, etc.

    En jetant un coup d’œil aux pratiques des twittos en France (Twitter permet de ne chercher que dans les tweets envoyés pendant les neuf derniers jours), on peut voir que même si l’utilisation de rouvrir est majoritaire, celle de ré-ouvrir est loin d’être nulle:

    La variante ré-ouvrir reste toutefois fort stigmatisée, ce qui explique sans doute pourquoi elle est moins employée (trois fois moins, proportionnellement) que sa concurrente rouvrir.

    Les internautes ont en effet tendance à l’associer à une mauvaise maîtrise de la langue française, qui serait le propre "- des jeunes qui ne savent plus parler".

    Que diraient pourtant ces censeurs s’ils savaient qu’on trouve cette forme déjà au début XVIIe siècle, puis régulièrement sous la plume d’écrivains aussi célèbres que Céline ou Stendhal, et tout récemment dans le discours de notre premier ministre Édouard Philippe ou dans les tweets du ministre de l’Éducation, Jean‑Michel Blanquer? (incompétent et inculte!)

    Quarantaine ou quatorzaine?

    Un autre néologisme qui irrite pas mal d’internautes, le terme quatorzaine, qui tend à remplacer depuis quelques semaines le classique quarantaine. Sémantiquement, le mot quarantaine est une sorte de terme générique pouvant évoquer une durée variable, alors que quatorzaine est beaucoup plus précis, ce qui explique son succès dans le contexte que l’on vit actuellement, comme l’explique notre collègue Myriam Bergeron Maguire. Beaucoup ont argumenté que le mot n’est pas légitime car il ne figure pas dans les dictionnaires.

    Mais quand on y pense bien, est-ce là un motif valable pour le rejeter, sachant que tous les néologismes ont d’abord commencé par ne pas être dans "le" dictionnaire, par la force des choses? En sont témoin les mots déconfinement et re-confinement, qui ont connu une notoriété soudaine plus ou moins au même moment dans les médias, mais qui ne figurent ni dans le Robert, ni dans le Larousse (le premier vient tout juste d’apparaître dans le Wiktionnaire.

    Comment les mots entrent dans la langue?

    Lorsqu’un mot nouveau entre dans la langue, il arrive que les règles régissant son usage (masculin ou féminin, formes de pluriel, dérivations, etc.) ne soient pas fixées du premier coup, et que des variantes concurrentes circulent. C’est ensuite l’usage – des internautes, des journalistes, des écrivains mais aussi des simples locuteurs – qui permet de faire pencher la balance en faveur de l’une ou de l’autre variante. En bout de chaîne, ce sont les dictionnaires qui entérinent l’issue de ces débats.

    Si l’une des deux variantes prend clairement le dessus, l’autre est soit abandonnée (elle sort alors de l’usage, et n’est pas reprise par les dictionnaires), soit considérée comme "marquée" (régionale, archaïque, technique ou autre). Ce sera sans doute le cas du genre féminin de covid, qui devrait être accompagné de l’étiquette " régional " dans les dictionnaires fabriqués en France.

    Signalons toutefois que ce genre de question n’est jamais réglé rapidement: le processus peut prendre du temps, et les usages coexister pendant des siècles (voir notamment le couple rouvrir/ré-ouvrir).

    Enfin, les chances de voir apparaître de nouveaux mots dans la nomenclature des dictionnaires dépendent de leur vitalité, sur le long terme. Les processus de déconfinement et de re-confinement seront-ils des réalités avec lesquelles il faudra apprendre à vivre dans les années à venir? Pendant combien de temps mettra-t-on encore les gens en quatorzaine? Les réponses à ces questions seront cruciales pour les lexicologues en charge des prochaines éditions de dictionnaires.

    Mathieu Avanzi

    Maître de conférences en linguistique française, Sorbonne Université

    licence Creative Commons.

    Source et graphiques

  • Robert Ménard: Plus de droits pour les animaux,

    moins pour les enfants… La France a la tête

    PMA, interruption médicale de grossesse… Pour le maire de Béziers Robert Ménard, la société française est aujourd'hui confrontée à une inversion des valeurs, qui voit les animaux de plus en plus protégés quand les enfants sont, eux, de plus en plus exposés.

    Nous vivons l’inversion. L’inversion des valeurs. Nous vivons la tête en bas. Les délinquants récompensés, les victimes accusées, les " sans-papiers " régularisés en masse, les squatteurs protégés, choyés, les pompiers caillassés, les mineurs non accompagnés qui ne sont pas mineurs, le droit des gens, le droit des animaux, le droit des choses peut-être, tout s’est fondu en un magma incandescent. Il faut se protéger, c’est brûlant, on a peur d’y toucher. La plupart d’entre nous préfère désormais se replier, se recroqueviller. Faire comme si. Le sort en est jeté. Le bon sens populaire est fatigué. Le peuple est las.

    La crevette, le moustique ont des droits; l'enfant a seulement celui d'être trucidé au dernier jour de la grossesse

    Tout brûle et nous en sommes à regarder les flammes lécher lentement la civilisation faite de bois millénaire. C’est Notre Dame carbonisée à travers les écrans des smartphones touristiques. Nous sommes scotchés au siège du téléspectateur. Tout est à l’envers ou presque. Et si on regarde bien, si on ouvre l’œil, dans le ciel de cette folie, nous observons deux courbes lumineuses qui déchirent l'obscurité. L'ascension, imparable, du droit des animaux. La chute, brutale, dans un puits sans fond, du droit des enfants. L'abscisse et l'ordonnée d'un monde en pagaille où les données crépitent comme des cellules cancéreuses.

    On ouvre les cages des animaux sauvages, on libère les dauphins, on veut interdire la chasse, la chasse à courre devient du fascisme rural. L’humanité doit se repentir, à tout prix, c’est l’ère des chatons qui pullulent sur le Web, le miaulement de fin du monde d’une société Walt Disney. L’animal n’est plus qu’un être positif, un sourire, un nounours gentil de dessin animé. Il a des droits, même la crevette, même le moustique, une ribambelle de droits. Comme jamais. Au même moment, le petit d’homme a reçu celui d’être trucidé au dernier jour de la grossesse. Au dernier jour. Celui d’avant le premier cri. Dans la quasi-indifférence de l’Assemblée nationale. Avec la bénédiction de la quasi-totalité des médias.

    Nous sommes la tête en bas, comme le nouveau-né qu'on peut désormais supprimer en un geste. Oui, grâce à cette nouvelle loi sur l'Interruption Médicale de Grossesse, l’avortement est devenu mécanique, un avortement sans discussion, jusqu’au bout. Et même sans doute après? Que vaudra vraiment la vie d’un être humain après cette loi de boucherie? Qui pourra encore échapper longtemps à l’étal glacial où l'on posera le bout de chou rayé du monde parce que la mère justifiera d'une " détresse psychosociale " ou parce que l’enfant avait " un défaut "?

    Macron supprime législativement le père mais étend le congé paternité à 28 jours

    Pour les enfants qui auront évité la mort, la " loi " a déjà réservé une autre surprise: on a flingué papa. Bon, il y aura encore un relent de papa en arrière-cuisine, sans doute pour quelques temps, mais la Macronie a mijoté une gastronomie plutôt exotique. Le bébé pourra naître au milieu de deux mamans, ou trois qui sait. Il vivra ses premiers mois au cœur d'un trouple, au sein d'une famille pansexuelle pourquoi pas? Le papa n’est plus qu’une option, et être père aura la validité et la longévité d’une appli téléchargeable.

    Pendant que le dauphin n’aura plus à faire le clown avec un ballon à Marineland, l’enfant n’aura plus le droit à une famille normale. Oui, je sais, ce terme défrise le camp du Bien, mais j’assume. Un père et une mère, tant pis si ça dérange. C’était bien le droit le plus basique pour un bébé. Autant que celui de vivre, même avec un handicap. Mais tout cela, ils s’en foutent. Entre les écolos qui ne veulent pas avoir de gosse pour diminuer leur bilan carbone et les marchands de PMA qui pensent déjà au fric qu’ils vont palper, l’avenir est sombre pour les enfants. On entre dans l’ère de l’ironie: quand Macron supprime législativement le père, il offre "le congé paternité" étendu à 28 jours ! Et pense, dit-il, "à ces enfants qui ont besoin de leur papa". Sinistre plaisanterie.

    Le processus est enclenché. Et on ira toujours plus loin. Parce que, sauf exceptions, droite et gauche ont déjà la tête en bas depuis longtemps. L’ère de l'euthanasie décomplexée parachèvera la grande inversion. La vie humaine finira en bas de l’échelle, écrasée sous le pied des experts du Bien. Mais les tigres ne seront plus en cage.

    Source

  • Sachez-le!

    Emmanuel Macron, voilà pourquoi vous méritez d’être condamné à mort…


    "Lettre ouverte au Président de la République Emmanuel Macron"

    Le 30 septembre 2020.

    Monsieur le président,

    Je sais très bien que vous n’aurez jamais connaissance de cette lettre qui sera, dès sa réception, interceptée et détruite par le service courrier de l’Elysée.
    Mais une lettre ouverte est aussi, par définition, adressée et ouverte au public pour l’informer de ce que n’importe qui peut avoir à dire d’important ou d’utile à une personnalité du monde, d’un état ou d’une collectivité plus restreinte.

    Aujourd’hui, en France, tout le monde sait qui vous êtes.
    Un individu infantile, malhonnête, haineux, dangereux, criminel, car vous êtes un malade, un psychopathe pervers, narcissique, manipulateur, comme cela a été de nombreuses fois analysé et a fait l’objet de vidéos de psychiatres divers, comme l’italien, le professeur Adriano Ségatori :
    "Macron est un psychopathe" selon un psychologue italien

    https://www.youtube.com/watch?v=SyTX3T0UltM
    Il est évident qu’un chef d’état psychopathe et donc atteint de graves troubles psychiatriques qui ont altéré son raisonnement ne peut pas conduire les affaires d’un pays et doit être dessaisi de ses fonctions.
    Cet état mental est parfaitement connu et observable par n’importe quel citoyen qui écoute et regarde ses interventions à la télévision, un regard parfois fixe de dément ou de cocaïnomane, une immobilité inexpressive à la limite d’une attitude vraiment humaine, parfois des gestes incoordonnés révélant une intense nervosité ou encore des tics nerveux du visage qui indiquent une extrême instabilité.

    Je sais aussi très bien que même si aviez connaissance de cette lettre, cela ne vous ferait ni chaud ni froid, compte tenu de l’immense mépris que vous avez envers le peuple français.
    Par exemple, vous n’avez absolument rien dit à propos des morts de l’attentat récent et raté contre Charlie hebdo où deux personnes innocentes ont trouvé la mort, assassinées par un pakistanais qui n’avait rien à faire en France et qui était là à cause de votre politique migratoire criminelle…
    Car pour vous il y a les "bons morts" et les "mauvais morts".
    Les bons morts sont les français de souche, chrétiens, blancs, démocrates, laïcs, patriotes et identitaires que vous souhaitez tous éliminer.
    Les mauvais morts sont les racailles et les vermines arabo-africano-musulmanes des cités, quartiers et banlieues désignés aujourd’hui comme "Territoires perdus de la République", dans lesquels un nouvel état musulman se prépare à se "séparer" de la France et à fermer ses frontières avec la France qui l’entoure, avec votre absolue bénédiction.
    Vous préférez prendre la parole uniquement pour enfumer chaque fois un peu plus les français les plus naïfs qui n’ont encore pas compris quel homme monstrueux vous étiez.

    Rien que cela suffit à vous dénoncer, accuser, juger et condamner à mort comme un ennemi mortel de la France qui a déjà le sang de nombreux français sur les mains dans un contexte politique de destruction de notre pays.

    Mais reprenons depuis le début la liste de vos crimes contre la France et son peuple.

    – Avant votre accession au pouvoir, vous avez donné des interviews de tous côtés pour faire campagne et parler de vous et de votre programme…
    Parmi ces interviews, il en est une dans laquelle vous avez clairement exprimé vos intentions en arguant que vous aviez été missionné pour " détruire ce qu’est la France".
    C’est en soi une déclaration très choquante pour un candidat à la présidence de la République et on a du mal à comprendre que personne n’ait réagi, à l’époque, à une telle déclaration d’intention…
    Mais comme vous êtes un malin (dans le sens de malignité, l’intelligence du mal) vous avez par la suite fait supprimer par vos seconds couteaux ce passage de quelques secondes de cette vidéo.
    Mais moi et d’autres personnes avons vu cette vidéo dans son intégralité avant qu’elle ne soit modifiée et j’ai déjà écrit plusieurs fois à ce sujet, notamment cet article :
    "Pour Macron détruire ce qu’est la France est une mission"
    https://ripostelaique.com/pour-macron-detruire-ce-quest-la-france-est-une-mission.html

    – Depuis votre accession au pouvoir (dans des conditions extrêmement suspectes) vous n’avez jamais cessé une seule fois d’insulter la France et les Français de toutes les catégories, à de nombreuses occasions, depuis la France, mais aussi et encore plus depuis les nombreux pays où vous vous êtes rendu (sans raison valable) et où vous avez sciemment insulté, sali, souillé, dénigré, avili notre pays, notre peuple, nos institutions, notre histoire, notre culture, nos ancêtres, nos héros, nos grands hommes, notre constitution, notre loi, notre religion, etc. Sans doute dans le but de vous faire mousser et bien voir de ces peuples ennemis de la France.
    Rien que pour ces raisons, vous n’êtes déjà non seulement pas digne d’être président de la France, mais ni même d’être considéré comme un français (pour ma part je vous déchois de la nationalité française) et vous faites honte à ce pays et à son peuple et vous faites aussi honte et vous souillez la grande institution de la Légion d’Honneur en arborant avec la plus grande illégitimité morale ce symbole de sa plus haute distinction de Grand Maître de l’Ordre national de la Légion d’honneur, que vous n’avez jamais mérité et que vous n’avez jamais gagné d’aucune façon, que ce soit par de hauts faits d’armes ou de bravoure dans une armée où vous n’avez jamais mis les pieds ou que ce soit par de grands mérites civils, par une carrière brillante et de grand services rendus à la France, ce que vous n’avez jamais fait et dont vous êtes très éloigné.
    Non, vous portez cette décoration parce que cela fait partie du " package " des présidents de la République, comme tous les autres privilèges abusifs qui vont avec. Ne l’oubliez pas quand, très bientôt, vous serez arrêté, jugé et condamné pour vos crimes.
    Tout ce que vous méritez de porter, ce sont les chaînes de la honte, de l’indignité et de l’humiliation que doivent porter les traîtres à la patrie.

    Il est bien dommage que les différentes décorations de la Légion d’Honneur ne soient malheureusement pas toujours attribuées à des hommes ou des femmes méritants ayant rendu de grands services à la France, mais soient plutôt attribuées, comme on le dit souvent, pour des raisons bassement politiciennes et par copinage, à des personnes ne les ayant aucunement méritées.
    Mais ça c’est une autre histoire et il faudra un jour revenir dessus et faire changer les choses.

    – Depuis le début de votre mandat, vous avez diffusé ou fait diffuser par les médias à vos ordres des courants d’idées nauséabonds de haine de la France, de mépris de la France, de reniement de la France, de son histoire, de sa culture, de son rayonnement, de ses grands personnages, de sa religion, de sa laïcité, etc. Votre action n’est pas tournée vers la France mais vers les étrangers, les immigrés, les musulmans, l’islam et l’islamisation de la France.
    Ce sont ces gens, ces ethnies et ces cultures qui sont votre priorité.
    C’est en effet, le " Grand Remplacement " (de population) de Renaud Camus qui est votre obsession.
    Vous avez conspiré contre la France, vous avez préparé le terrain et les lois criminelles pour vous permettre de le faire.
    Vous avez défendu devant l’ONU la cause absurde et indéfendable du droit aux migrations et l’ONU constituée de gauchistes imbéciles a salué et applaudi votre demande. Et vous avez probablement soudoyé les autres…
    Muni de ce blanc-seing, vous avez organisé le pacte de Marrakech et êtes allé le défendre sur place afin que le monde entier soit soumis à votre loi inique donnant le droit à tous les humains de migrer librement sur la planète, appuyant cette loi par l’interdiction en France de la critiquer et de s’y opposer sous peine des pires sanctions.
    Vous avez donc été l’auteur et l’exécuteur de la mise en place de cette loi destinée à " détruire ce qu’est la France " et ensuite l’Europe occidentale, comme prévu et annoncé par vous-même dans la vidéo citée plus haut.

    – Etant le président de la République, par manœuvres de campagne malhonnêtes et délictueuses, vous êtes bien évidemment le premier magistrat de France et, à ce titre, le patron de nos juges, ceux qui nous condamnent pour nos opinions, dans le cadre du reniement de la liberté d’opinion et de la liberté d’expression pourtant inscrites dans la Constitution, à des peines d’argent et parfois de prison.
    Il est d’ailleurs à souligner que la séparation constitutionnelle des pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) et donc l’indépendance de la justice sont totalement oubliées, ignorées et balayées aujourd’hui de la 5ème République, ce qui met la magistrature et l’ensemble de l’institution judiciaire à la botte du chef de l’Etat, ce qui vous arrange bien et dont vous usez largement contre l’opposition.
    Par ailleurs, votre justice se permet des errements, des libertés et des invraisemblances absurdes dans ses attendus et ses condamnations dès lors qu’elles concernent des français patriotes.
    La magistrature française est elle aussi vendue à l’islam et à l’immigration.
    Mais je pense que tout ce beau monde en robe devra peut-être un jour rendre des comptes au peuple.
    On ne peut pas indéfiniment trahir et maltraiter un peuple sans qu’un jour la facture ne vous soit présentée.

    – En termes de paix sociale et de maintien de l’ordre, il est bien évident que vos préférences vont toujours aux migrants et aux musulmans que vous protégez de toutes attaques et de toutes critiques, tandis que vous envoyez la troupe armée contre les patriotes, les innocents et pacifiques gilets jaunes (des monstres sanguinaires aux dents acérées et aux mains ensanglantées), les vrais français de souche, les identitaires, les nationalistes et les innocents porteurs de drapeaux tricolores, comme si notre drapeau était une arme dangereuse de 5ème catégorie dont la possession et le port sont formellement interdits.

    – Au niveau de vos relations avec l’étranger, tout le monde a bien compris que vous étiez un grand modèle, un parangon de vertu et un immense génie donneur de leçons tous azimuts, y compris aux plus grands chefs d’état de la planète, comme messieurs Trump, Poutine et dernièrement le président de la Biélorussie, M. Loukachenko :
    "Loukachenko doit partir! C’est par cette formule lapidaire que vous avez conclu un discours portant sur la situation en Biélorussie. Un chef d’état dont l’élection est contestée et qui est harcelé depuis des semaines par la pression de la rue, cela ne vous rappelle rien?
    Un président qui réprime les manifestations en usant et abusant de la force publique et de la violence, au point d’être appelé à la modération, voire tancé par de nombreux chefs d’états du monde entier, cela ne vous rappelle toujours rien 
    "

    "Liban, Biélorussie : l’incroyable culot du donneur de leçons Macron"
    https://ripostelaique.com/liban-bielorussie-lincroyable-culot-du-donneur-de-lecons-macron.html
    Si cela ne vous rappelle rien, croyez-moi, les français ont tout de suite fait le parallèle avec vous qui êtes exactement sur le même moule.
    Vous aussi, M. Macron, vous êtes un Loukachenko et ça ne vous gêne pas plus que ça.
    Vous êtes aussi la risée des chefs d’état du monde entier et je pense qu’ils ont pour vous et votre tourbillon incessant autant de considération et de respect qu’ils en ont pour Greta Thunberg…
    Heureusement pour vous, le ridicule ne tue pas…

    Ces derniers jours, vous vous êtes également rendu en Lituanie (lieu où se trouve sans doute la clef de tous les problèmes de la France) pour des raisons mystérieuses et pour y conspirer contre le dirigeant biélorusse qui ne vous agrée pas…!
    Encore un déplacement touristique immotivé à l’étranger, un de plus dans le cadre de vos vacances à l’Elysée.
    " Le président français va avoir l’occasion de tenir à nouveau son discours de fermeté contre son homologue biélorusse Alexandre Loukachenko. Emmanuel Macron arrive lundi à Vilnius, où les dirigeants lituaniens attendent son soutien clair contre le régime de la Biélorussie voisine et les pressions russes, au lendemain de nouvelles manifestations massives à Minsk. La tournée de deux jours du président français dans la région, le fera également passer par la Lettonie".
    "Lituanie : Emmanuel Macron en visite pour parler Biélorussie"
    https://www.20minutes.fr/monde/2871907-20200928-lituanie-emmanuel-macron-visite-parler-bielorussie
    Où vous avez encore répété votre phrase favorite, " je suis dans l’action… "
    Les français n’ont pas observé ça. Entre votre action que personne ne voit et votre République En Marche totalement à l’arrêt…
    Vous êtes juste un être inerte…
    La seule chose que l’on puisse estimer être dans l’action chez vous, c’est votre langue…

    Au Liban, vous avez également agi de façon très légère, plus que suspecte et insultante : " Le gouvernement a trahi son peuple, lui a menti".
    Le gouvernement libanais a des problèmes autrement plus graves que les vôtres en France, alors que vous n’êtes même pas capable de régler le plus petit problème de base de société en France.
    Vous traitez les autres chefs d’état de menteurs, de manipulateurs, de traîtres, de fourbes et de nazis, alors que vous faites bien pire en France.

    Vous avez par ailleurs établi des relations, des collusions et des accords avec des chefs d’état ennemis de la France, comme le président turc qui rêve d’envahir l’Europe et de nous imposer des dizaines de millions de migrants ressortissants de la Turquie et d’autres pays musulmans conquérants et terroristes.
    Cela fait encore partie de votre projet de Grand Remplacement et de " destruction de ce qu’est la France".
    De votre démarche internationale pour assassiner et faire disparaître, à terme, la langue française et pour la remplacer par la langue arabe, dans le cadre de " détruire ce qu’est la France ", pays de langue française.
    Légifrance :
    Décret n° 2020-498 du 30 avril 2020 portant publication de l’accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République tunisienne dans le domaine de l’enseignement de la langue arabe à l’école élémentaire en France, signé à Tunis le 31 mars 2017 "
    https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000041841288/
    Application : Journal officiel électronique authentifié n° 0107 du 02/05/2020.
    "Décret no 2020-498 du 30 avril 2020.
    Art. 1er.  – L’accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République tunisienne dans le domaine de l’enseignement de la langue arabe à l’école élémentaire en France, signé à Tunis le 31 mars 2017, sera publié au Journal officiel de la République française.
    Art. 2.  – Le Premier ministre et le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 30 avril 2020. EMMANUEL MACRON".

    https://www.legifrance.gouv.fr/download/pdf?id=iJClOn0MEBmBnbkbdavd25zKY6oT0Ac8uyatwTORrks=
    Cette autre tentative de tuer notre langue semble indiquer que dans votre enfance on ne vous a guère enseigné les traditions, les codes, les règles dans les relations entre les nations…
    Lorsque des étrangers immigrent dans un pays, traditionnellement ils apprennent la langue de la terre d’accueil et mettent un point d’honneur à bien s’intégrer pour remercier ce pays.
    Avec vous, c’est la France qui doit changer de langue pour une proportion assez faible d’immigrés étrangers qui, comme vous, ne connaissent pas les règles…

    Toujours dans le cadre de vos trahisons et de votre projet de destruction de la France et de son peuple, vous avez missionné en douce et en ordonnant que votre nom n’apparaisse pas (mais nous savons tous que tout ce qui se fait en France est de votre décision et de votre fait) des associations et des ONG pro-migrations pour mettre en place un plan d’accueil renforcé des migrants arabo-africano-musulmans en provenance d’Afrique dans nos grands ports et nos grandes villes.
    Il est bien entendu que ces " malheureux migrants " sont tout sauf malheureux, qu’ils ne fuient aucune zone de guerre, ni de famine, ni quoi que ce soit de ce genre, mais sont les délinquants, les vermines, les racailles et les parasites de leurs propres pays d’origine où les gouvernants sont ravis de les voir partir ailleurs parasiter d’autres nations.
    Ce sont les bons éléments qui restent chez eux, sur la terre de leurs ancêtres, les courageux, les instruits, les diplômés, ceux qui travaillent dur pour réussir et participer à la vie économique de leur pays.
    Dans votre folie destructrice, vous avez donc organisé la mise en place de grandes plateformes d’accueil des migrants, notamment à Marseille, où vous espérez l’arrivée de plusieurs centaines de milliers de ces terroristes chaque année, qui feront pour vous ce travail de destruction.
    Marseille parmi les futurs ports d’accueil des migrants ? “Il n’y a pas assez de place” "
    https://www.europe1.fr/societe/le-port-dhttps://www.europe1.fr/societe/le-port-de-marseille-futur-port-daccueil-pour-les-migrants-3921750e-marseille-futur-port-daccueil-pour-les-migrants-3921750
    Je tiens à souligner la singularité de cette action violente contre la ville de Marseille et ses habitants à un moment où votre haine du professeur Raoult est à son paroxysme et que vous avez déjà tenté, ces derniers jours, de mettre en place un plan de casse de l’économie marseillaise au prétexte fallacieux et mensonger d’une fausse reprise de la crise sanitaire.
    Je me suis rendu moi-même, il y a deux jours, à l’hôpital de la Timone où j’ai interrogé quelques personnels soignants qui m’ont bien confirmé que la situation était calme et presque habituelle…

    *
    *    *

    Monsieur le président, je pourrais poursuivre indéfiniment la litanie interminable de vos paroles et de vos actes insultants, délictueux et criminels contre la France, contre les intérêts de la France, contre l’économie française, contre le peuple français, la constitution et la loi françaises que vous violez et foulez au pied quotidiennement.
    Tous ces actes criminels contre la France et contre son peuple ont fait de vous un criminel politique mais aussi un criminel de sang.
    Vous êtes un assassin de sang aussi sûrement que ces immigrés qui égorgent et tuent tous les jours des français sous votre régime et en votre nom, dans le cadre de votre mission de "détruire ce qu’est la France", sous votre volonté, sous votre responsabilité, sous votre protection et avec votre soutien.
    En effet, le pays est aujourd’hui en proie à une violence extrême que vous ne commentez jamais, n’évoquez jamais, ne condamnez jamais, vous bornant, lors de vos discours et interventions stériles à la télévision, à n’aborder que de sujets insipides et hors de propos comme l’écologie, le réchauffement climatique, la transition écologique et énergétique, ou encore la crise sanitaire contre laquelle, dès le début, vous n’avez strictement rien fait ni pris la moindre décision utile, et avez tout fait pour que cette crise engendre le maximum de morts possibles.
    Divaguant pour cela sur l’interdiction des masques, des appareils respiratoires et surtout du traitement du professeur Raoult qui est aussi celui de beaucoup d’autres médecins dans le monde et qui est à peu près le seul à sauver massivement des vies, contre votre volonté.
    Sans parler de votre consigne d’administrer du Rivotril, un sédatif puissant et mortel, à doses létales, aux retraités les plus âgés dans les EHPAD. Et cela a en effet abouti à la mort d’un certain nombre de pensionnaires qui n’ont pas été comptabilisés, selon vos ordres.
    "Un décret du 28 mars 2020 du gouvernement Macron autorise et légalise l’euthanasie en France"
    https://www.dreuz.info/2020/04/04/scandale-un-decret-du-28-mars-autorise-leuthanasie-en-france/?utm_source=
    La France de Macron nous interdit la chloroquine et euthanasie nos vieux! "
    https://ripostelaique.com/la-france-de-macron-nous-interdit-la-chloroquine-et-euthanasie-nos-vieux.html

    Monsieur le président, aujourd’hui vous ne pouvez pas nier votre volonté et vos actions visant à détruire la France et à tuer le maximum de ses habitants. Vous ne pouvez pas nier que toutes vos actions ont été faites dans ce sens, celui de détruire la France et son peuple, dans le but de remplacer ce peuple par des dizaines de millions de sauvages et de barbares sans culture et non civilisés, musulmans, haineux, violents et meurtriers.

    Vous êtes un criminel comme il y en a eu tant d’autres dans l’histoire du monde et vous êtes un être dangereux, nuisible, nocif pour la France et pour son peuple.
    Chaque jour en France plus de 1000 crimes (agressions, vols, viols, égorgements contre des français, commis en majorité par des immigrés musulmans, dont :
    "Plus de 120 agressions à l’arme blanche ont lieu chaque jour en France "
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/plus-de-120-agressions-a-l-arme-blanche-ont-lieu-chaque-jour-en-france-20200216
    Insécurité : en France, plus de 120 agressions quotidiennes à l’arme blanche "
    https://www.valeursactuelles.com/societe/insecurite-en-france-plus-de-120-agressions-quotidiennes-larme-blanche-116130

    Vous n’avez rien à voir avec notre pays et vous n’en faites pas partie.
    Vous vous êtes vous-même placé dans le camp du mal et des ennemis de la France et toutes vos paroles ne sont que du vent, de l’enfumage et systématiquement des mensonges et des " fake-news ", comme vous aimez  citer ce mot. Mais nous ne sommes pas de langue anglaise et tout ce que vous dites n’est simplement que du mensonge et de l’affabulation et jamais la vérité.
    C’est une maladie, dans votre cas.
    Votre tour est passé, Monsieur Macron. Vous avez joué et perdu.
    Votre carrière est bientôt terminée.
    Mais le temps va venir, très bientôt, où vous devrez rendre des comptes au peuple français, sur votre échec, sur le mal que vous aurez fait au pays et sur les milliers de morts dont vous aurez été le seul et unique responsable physique.
    On ne peut pas toujours prendre des décisions qui engendrent des morts sans  devoir un jour en payer le prix.

    Pour vous, ce prix sera votre arrestation, votre emprisonnement, votre jugement par un tribunal populaire révolutionnaire et la peine de mort (et nous sommes très nombreux dans le même cas).
    On a eu tort d’abolir la peine de mort, car des individus comme vous qui la pratiquent au quotidien contre leurs semblables, la méritent pleinement.
    Je suis d’ailleurs globalement pour que la peine de mort soit restaurée et appliquée dans les cas des pires crimes sordides et aussi dans les cas de haute trahison par des politiciens.
    Son abolition n’a jamais rien réglé et tout ce qu’elle a provoqué c’est la libération des crimes de sang, ce sont des dizaines de milliers d’assassinats terroristes par des barbares qui ne sont, la plupart du temps, même plus condamnés ou libérés au bout de quelques mois et la prison est devenue une sorte de Club Méditerranée pénitentiaire…

    Tout homme est supposé être responsable de ses actes et à fortiori ceux qui sont élus par le peuple pour le protéger et tout faire pour que leur pays reste une nation digne et prospère, mais faillissent à leur mission.
    Comme dans votre cas, votre but était de détruire la France et de tuer son peuple, la mort sera encore une chose trop douce pour vous…

    Laurent Droit-Perrault

    https://ripostelaique.com/emmanuel-macron-voila-pourquoi-vous-meritez-detre-condamne-a-mort.html

  • TOUCHE PAS A MON NOËL!

    La mairie de Bordeaux doit, en principe se trouver sise dans un beau palais ancien... m'étonnerait qu'il n'y a pas de planchers en bois et autres trucs anciens en bois...

    Le couillon vert doit, pourtant, se prélasser dans son palais... on peu savoir pourquoi il ne change pas les lames du parquet de bois mort?

     

    Le grand concours des maires écolo-dingos!

    Il faut revenir sur cette forfaiture qui voit un maire, ayant dédaigné d’honorer une tradition chrétienne multi-séculaire de sa ville, se précipiter sur un chantier pour y baptiser, toute honte bue, le symbole de notre futur asservissement à l’islam.

    Il faut, ayant en mémoire les noms des serpillères vaincues qui vendirent la France à l’Allemagne nazie en 1940, marteler les noms des auteurs de ce crime contre le pays, quatre-vingts ans plus tard.

    Grégory Doucet, maire de Lyon, Thomas Rudigoz, député du Rhône, accompagnés de la servante de garde ce jour-là, Fanny Dubot, maire d’un arrondissement de la capitale des Gaules.

    Imaginons la jouissance intérieure que ressent le quatrième larron de cette farce, le dénommé Farouk Korichi, démocrate français attaché aux Droits de la Femme et à la mémoire de Guillaume Apollinaire, ici posant la main à côté de celles de ses comparses, sur la pierre qui scelle la prise de possession, pour près d’un siècle, c’est-à-dire pour toujours ou presque, d’une part de la France par les hordes du Prophète.

    On dirait un serment. Ou une fervente invocation. Au Dieu des Vrais Croyants. Par des spectres. Dix-neuf ans après que les compagnons du Prophète ont déclenché la Troisième Guerre mondiale.

    C’est une trahison. Comme en 1940. 

    Méritant le même sort, pour l’Histoire et pour solde de tout compte.

    Source:

    LE GRAND CONCOURT DES MAIRES ÉCOLO-DINGOS

    Nous ouvrons officiellement cette rubrique promise à un bel avenir. Le camarade Doucet l’inaugure de manière brillante, mais nul doute qu’il sera bien vite dépassé par plus dingo-débilo que lui. En attendant les records qui ne vont pas manquer de tomber, la cueillette du jour nous emmène à Bordeaux.

    Bordeaux donc. Le stationnement des résidents sera calculé en fonction de leurs revenus. Et la baguette de pain, c’est pour quand? Extension souhaitée vers les hétaïres qui tapinent en plein air ou dans des roulottes, avec tarifs étudiants: 

    Source:

    Bordeaux toujours. Bon. Vous vous disiez: ce n’est pas possible, il ne descendra pas jusqu’à ce tréfonds d’absurdité. Et bien oui! Non seulement, il a désouché le sapin de Noël mais en prime il creuse pour trouver quelque chose. Quoi? Je ne sais pas… son frais minois dans un miroir envasé, peut-être… Khmers Verts, oui, à 100 %, aussi toxiques que les Rouges. Alors, les Bordelais, heureux?

     Source:

    Et les moutons de l’Aïd égorgés à vif, il a l’intention d’interdire cette pratique, le verdâtre? Même pas en rêve, pense Candide, jamais il n’aura les c… de s’attaquer à la Religion d’amour!

     

    Le maire écolo de Bordeaux: il faut sauver les sapins de la barbarie de Noël!

    Jusqu’où va l’inventivité des écologistes. Le nouveau maire de Bordeaux veut une " charte des droits de l’arbre".

    Faut-il en rire ou en pleurer (éventuellement de rire)? Alors qu’il pouvait sembler y avoir plus grave et plus urgent en cette période de bouleversements majeurs et de crise économique profonde à la suite des mesures de confinement généralisé du printemps dernier, voilà qu’il semble urgent… de sauver les sapins de Noël.

    L’écologisme, jamais à court d’idées

    Ainsi que le relevait Nathalie MP Meyer pas plus tard qu’hier, dans un article sur le sujet, en évoquant, outre la bien-pensance des stars et autres bobos écolos, les propositions de la Convention citoyenne pour le Climat:

     Pour bien faire, il faudrait interdire la vente de véhicules neufs pour un usage particulier, il faudrait que les constructions neuves soient exclusivement de l’habitat collectif avec une surface maximum de 30 m2 par habitant, que les vols hors Europe non justifiés soient interdits, que les vêtements neufs mis sur le marché soient limités à 1 kg par personne et par an, que la consommation de viande passe de 90 kg à 25 kg par personne et par an, que toutes les parcelles de jardin deviennent productives, etc. etc.

    Il faudrait en outre assujettir nos droits fondamentaux inscrits dans la Constitution à la priorité environnementale et reconnaître un crime d’écocide malgré la difficulté d’en définir les contours de façon indiscutable. Et n’oublions surtout pas, il faudrait se débarrasser une fois pour toutes de l’énergie nucléaire qui a l’immense tort de rendre possible un avenir décarboné mais hélas beaucoup trop croissant!

    Et il ne s’agit là que d’un extrait des multiples propositions plus ingénieuses (ou farfelues, ou liberticides, ou délirantes, au choix) les unes que les autres de nos chers écologistes et consorts. Mais en la matière, il semble bien que nous sommes bien lancés depuis un certain temps dans une surenchère pas prête de s’étioler…

    L’instauration d’une charte des droits de l’arbre

    Voici donc que le nouveau maire de Bordeaux, qui semblait jusque-là plus mesuré que d’autres maires écologistes de grandes villes, organise ce matin une conférence de presse pour décréter qu’il ne veut plus "d’arbre mort sur la place de la ville". Stupeur!

    Et surtout, tenez-vous bien: une "charte des droits de l’arbre" va être adoptée d’ici la fin de l’année. Non vous ne rêvez pas!

    Il est vrai que lorsqu’on vient de se faire élire brillamment maire de l’une des plus grandes villes de France sous l’étiquette écologiste, il faut bien justifier son empreinte et ne pas décevoir son électorat… (je ne peux pas écarter non plus la possibilité, bien sûr, que Pierre Hurmic soit authentiquement convaincu par son idée et qu’elle lui tienne profondément à cœur).

    Le reste, je le laisse à votre appréciation. Mais était-ce si urgent d’annoncer solennellement cette décision au moment où d’autres questions qui pourraient sembler autrement plus urgentes se posent avec acuité?

    Source: