Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hier

  • Macrouille menteur!

    Prix de l’électricité: il y aura finalement rattrapage sur les futures factures, contrairement aux promesses du gouvernement

     

    La facture des ménages ne devait pas être impactée : le bouclier tarifaire annoncé en septembre 2021 par l’ancien Premier ministre, Jean Castex, devait permettre de geler les tarifs du gaz et de l’électricité sur la durée. Côté électricité, ce dispositif devait permettre de limiter la hausse des tarifs à 4%, au lieu des 44,5% qui ont été calculés par la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Et pourtant… C’est ce même organisme qui, le 31 mars dernier, dans une délibération rendue publique, explique que les Français devront mettre la main à la poche, dans le cadre d’un rattrapage tarifaire. […]

    La Dépêche

    Un rattrapage destiné à compenser le gel des prix de l’électricité de cette année se rajoutera finalement au prochain mouvement tarifaire contrairement aux déclarations du gouvernementhttps://t.co/1KOnxwgTbo

    — Le Parisien (@le_Parisien) May 30, 2022

     

  • La destruction de la FRANCE commence!

    Guadeloupe: pour son premier déplacement la ministre des Outre-mer Yaël Braun-Pivet appelle à regarder en face l’esclavage colonial et promet un nouveau mémorial dédié aux victimes

    Lors d’une cérémonie de commémoration de l’abolition de l’esclavage en Guadeloupe, Yaël Braun-Pivet a notamment promis d’installer d’un mémorial dédié aux victimes dans la capitale.

    " Un crime contre l’humanité perpétré durant des siècles. " Les mots de Yaël Braun-Pivet au sujet de l’esclavage sont forts. En visite en Guadeloupe dans le cadre d’une cérémonie de commémoration de l’abolition de la traite négrière ce samedi 28 mai, la nouvelle ministre des Outre-mer a appelé à " regarder en face " l’histoire, mentionnant notamment " les blessures "  subies par les Africains déportés […]

    Valeurs Actuelles

     

  • Oup's...

    Élisabeth B; est liée à de nombreux  scandales, c’est la complice de Chéri-Bibi depuis le gouvernement Hollande.

    Commençons par un scandale un peu oublié, celui de la privatisation des autoroutes (en 2006 par Thierry le breton qui est à le C.E.E maintentant). Cette privatisation fut un vrai cadeau aux groupes Vin. et Eif., car vendus bien au-dessous du prix du marché…On se demande bien pourquoi ! Remarquez que ces sociétés du bâtiment sont expertes en financement occulte de partis politiques et autres campagnes électorales… Les usagers ont pu vite constater une augmentation scandaleuse des prix aux péages, à tel point que cela faisait grincer des dents, et  les politiques durent s’emparer du dossier. Ségo, ministre de son ex-compagnon, jamais en manque de décision à l’emporte-pièce, bloqua les prix des trajets et fit entrer ainsi en conflit l’État avec ces sociétés.

    Les journalistes qui enquêtèrent en 2014  découvrirent que les dividendes versés aux actionnaires atteignirent la somme de dix milliards en quelques années, que les bénéfices explosaient pour ces sociétés autoroutières,  une situation qu’ils qualifièrent de rente et de pillage!

    Dans la foulée de Ségolène, de  nombreux députés exigèrent une renationalisation.

    À qui Flamby allait-il confier l’affaire? Et bien, il fila le dossier  à son ministre de l’Économie, Chéri-Bibi, secondé par le larron Alexis K. son chef de cabinet, Flamby écarta son ex-compagne, qui fut représentée par son chef de cabinet Élisabeth B. Le trio maléfique naissait donc en cette occasion.

    Ces trois escrocs  confièrent la négociation à Br A., un haut fonctionnaire, ancien de Mck, bien sûr (vous savez, le cabinet d'“experts“ qui paie pas ses impôts en France)

    Ces négociations furent tenues secrètes et exclurent les députés, jusqu’au ministre des Transports Alain V.

    Chéri-Bibi et Ségolène (écartée pourtant des négociations au profit d’Élisabeth B. !) signèrent un protocole avec les sociétés privées autoroutières. Ségolène  et Chéri-Bibi ont signé le protocole d’accord entre l’État et les sociétés concessionnaires d’autoroutes, le 9 avril 2015.

    Quand la presse interrogea Chéri-Bibi sur la teneur de ce protocole , il refusa de le révéler car, selon lui , il y avait "une clause de confidentialité" …Hum, cela sent la truanderie! On le connaît le Chéri-Bibi, menteur comme un arracheur de dents !

    Et grâce à la ténacité d’un élu grenoblois, l’accord finit par être publié par décision de justice en 2019. Élisabeth B., qui était devenue entre-temps ministre des Transports, monta au créneau et qualifia ce protocole de  "très bon accord pour les Français!" Menteuse!

    Voilà ce que découvrirent les Français dans la presse, alors qu’ils réclamaient en 2014 la fin des concessions honteuses. Elles sont au contraire rallongées dans le temps, alors qu’ils  réclamaient une baisse des prix des péages, les sociétés pourront les augmenter à leur guise. Et enfin, les sociétés obtiennent une mesure inouïe, la neutralité fiscale !  En d’autres termes, l’État ne pourra plus augmenter les impôts de ces sociétés!  Le "Mozart de la finance" a ruiné les Finances publiques, et quant à "la haute fonctionnaire intègre" selon le Monde, Élisabeth B., elle a truandé les Français!

    Quant à l’Agence de financement des infrastructures de France (AFITF),  elle était autrefois un fleuron, financé par l’argent des péages, mais depuis que  son budget est amputé de ces revenus depuis la privatisation,  elle ne peut plus financer l’entretien des routes!

    "Imaginez ce qu’on pourrait faire aujourd’hui si l’Agence avait continué à être alimentée par l’argent des péages, regrette l’ancien ministre des Transports Gilles de R. Nous aurions un outil de financement pérenne qui résoudrait tous nos problèmes financiers pour les infrastructures françaises ".

    Or, où va  l’argent des péages? Dans les dividendes des fonds de pension américains, qui paient ainsi les retraites des Californiens! Un racket fiscal, organisé de l’étranger!

    C’est une défaite absolue de l’État, une reddition en rase campagne! Pire, notre État,  du fait de ces protocoles, a les mains entièrement liées: avant ce protocole les Français payaient une rente à ces sociétés privées, depuis sa signature,  cela devient une super rente sans que l’État puisse dénoncer cet accord honteux!

    Mais le pire, c’est que le trio maléfique Chéri-Bibi-B.-K n’avait pas le droit de signer un accord fiscal avec ces sociétés, cela ne relevait pas de leur mission prévue par les textes législatifs et réglementaires!

    Mais comment s’en étonner? Une deuxième affaire explique la complicité d’Élisabeth B. avec le truand Chéri-Bibi.

    Élisabeth B. avait omis, dans sa déclaration d’intérêt, de signaler qu’elle appartenait à un lobby, l’institut de la gestion déléguée, lobby qui milite notamment pour la délégation de projets publics au secteur privé. Quand les journalistes lui ont fait remarquer que son nom apparaissait dans cet institut, elle a nié, menti, menacé,  digne élève de son mentor, menteur, Chéri-Bibi, avant de se faire rattraper par la patrouille de la HATVP (Haute Autorité pour la transparence de la vie publique). Elle a dû manger son chapeau car elle a été sommée de corriger cet oubli, son mensonge XXL. Oui, c’est une ministre lobbyiste!

    Et le dernier scandale, et il n’est pas des moindres, C’EST ELLE QUI A FAIT VOTER LA SUSPENSION DES SALARIES NON VACCINES, et le tout évidemment sans salaire. Il faut savoir que cette mesure, dite d’‘isolation des récalcitrants, a été imaginée par la mafia OMS, Bill, Mck-Pf!

    C'est un article sur lindependant.fr

    C’est pour cette raison que, quand on l’interroge sur Mcki, elle est capable de dire avec son froid aplomb  de serpent, que tout était régulier et que l’emploi des cabinets conseils  répondait aux appels d’offres! C’est faux! C’est pour cette raison qu’il y a une enquête de la justice et c’est d’ailleurs signalé par les deux journalistes des infiltrés!

    Chéri-Bibi ne pouvait donc nommer qu’une femme corrompue, au service de ses grands groupes comme Mck, dont la mission sera de détruire un peu plus notre État de droit, enfin ce qu’il en reste.

    Source:

    Y-a-t-il une corde pour les pendre?

  • JOYEUSES PAQUES A TOUS LES FRANÇAIS!

    Certains nous interdisent notre tradition pascale!!!

    N’en déplaise au collabo Castex, joyeuses Pâques à tous les Français

    A notre connaissance, ni Macron, ni aucun de ses ministres n’a souhaité de joyeuses Pâques aux Français, il paraît que cela ne se fait pas, pas davantage qu’à Noël, au nom de la laïcité. Encore pire, Castex, qui s’est déjà vanté d’interdire la consommation d’alcool dans l’espace public, s’est permis de vouloir dissuader les Français de fêter Pâques en famille, avec le cérémonial des œufs de Pâques.

    On attend avec impatience les mêmes interdictions à l’occasion du ramadan, dans une semaine…

    https://actu.orange.fr/france/week-end-de-paques

    https://www.bvoltaire.fr

     

  • Scandales à la pelle: même Le Canard paraît lâcher Macron!

    UN SCANDALE PARMI D’AUTRES

    Mais de taille. Choupinet aurait filé des milliards de nos impôts pour les cabinets de conseil privés: "Pendant la pandémie, l’Etat français a passé 47 commandes à des cabinets de conseil pour 24,6 ME. Soit plus que le montant qu’il a investi dans la recherche fondamentale pour trouver un vaccin". "Les consultants qui ont pris le pouvoir au cœur des ministères. Les sommes versées aux cabinets de conseil par l’État oscillent entre 1,5 et 3 milliards d’euros par an. Soit l’équivalent du budget du ministère de la Culture“.

    Et celui-là… pas mal non plus. L’État poursuivi pour favoritisme avec McKinsey dans l’attribution des marchés sur le sanitaire.

     

    https://lecourrier-du-soir.com/macron-dans-la-tourmente-letat-poursuivi-pour-avoir-offert-un-marche-de-12-millions-deuros-offerts-a-mckinsey/

     

    Houla… n’en jetez plus, la Cour (des comptes?) est pleine.

    Même Le Canard paraît lâcher Choupinet sur le scandale Alstom.

        Les communicants de l’Élysée: "On rachète les turbines Arabelle moins cher qu'on ne les a vendues."

        Réalité: le prix de rachat est de 1,2 milliard $, 2 fois plus cher que le prix de vente en 2015. Et la boîte que rachète EDF est singulièrement rétrécie.

        Info @canardenchaine pic.twitter.com/cLcZA765Ps

        — Etienne Campion (@EtienneCampion) February 15, 2022

  • Petit à petit, la vérité fait son nid...

    MENSONGE D’ÉTAT

    Contrairement aux annonces d’Emmanuel Macron, la récupération des turbines Arabelle d’Alstom coûtera le double du prix de vente de 2015. Et des conditions pénibles entourent le rachat

        Les communicants de l’Élysée: "On rachète les turbines Arabelle moins cher qu'on ne les a vendues."

    REALITE: le prix de rachat est de 1,2 milliard $, 2 fois plus cher que le prix de vente en 2015. Et la boîte que rachète EDF est singulièrement rétrécie.

     

        Info @canardenchaine pic.twitter.com/cLcZA765Ps

        — Etienne Campion (@EtienneCampion) February 15, 2022

    Résumé de l’affaire Alstom:

    https://youtu.be/AlBrJ7fy514