Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Opinions

  • Macrouille au parlement européen

    Au Parlement, il va être interpellé vivement par des députés français, comme Jordan Bardella :

    " Monsieur Macron, votre Europe est devenue l’arrière-cour de Washington, la proie de Pékin, le paillasson d’Erdogan et l’hôtel de l’Afrique. De votre mandat, il ne restera que le cynisme et le mépris : pour la France comme pour l’Europe, il est vital qu’il reste unique. "

    Macron a bien prononcé, quant à lui, un discours, mais comme à son habitude, ce ne fut qu’un assemblage de formules creuses, de poncifs et de propos lénifiants qui ne dépassent guère le niveau d’un concours de miss France, où la candidate déclare:  " Je suis pour la paix dans le monde et contre le réchauffement climatique". Tout le monde se moque de ce que Macron peut dire, les images nous montrent l’auditoire plus occupé à tapoter sur le portable qu’à l’écouter.

    Mais après son discours, il y avait  la conférence de presse, qui a été transformée en déclaration, sans questions. En protestation, les journalistes européens ont quitté la salle avant que cela ne débute, a constaté le correspondant de France Télévisions sur place. Macron ne veut plus répondre aux journalistes, car que pourrait-il répondre ? Entre son entrée calamiteuse au Parlement et la situation en France, il serait assailli de questions violentes au sujet de ses multiples échecs et de son rejet par l’opinion.

    Et c’est là qu’arrive le plus savoureux. En off, ces journalistes qui ont boycotté la conférence de presse ont qualifié le mari de Brigitte " de dictateur " en référence à sa gestion du covid et également de  " corrompu "  en référence  à l’ONG Corporate Europe Observatory (CEO) qui a publié un rapport sans concession sur les liens entre le Gouvernement français et les grandes entreprises. Macron serait sous l’influence des lobbys ! Comme Pfizer ? Oh quelle nouvelle !

    La presse européenne mais également de nombreux politiques européens considèrent désormais Macron comme un danger, tant sa communication et ses échecs ont révélé la perversion du personnage et sa nullité aux yeux de ses alliés, à tel point que sa présidence risque de nuire aux intérêts des européistes. Si Macron est rejeté par les siens, c’est que son règne touche à sa fin.

    Macron voulait faire de l’Europe un tremplin pour sa campagne et il croyait que le passe vaccinal serait un atout, et bien c’est raté, ce sont deux boulets qu’il traîne derrière lui !

    Le mot "emmerder" a eu un impact terrible sur son image, car il était la preuve de son échec à juguler la pandémie, une image détestable de sa personnalité et une fuite en avant pour masquer ses échecs, comme l’écrivent de nombreux éditorialistes à travers le monde.

    Au moment où le passe vaccinal commence à être abandonné dans de nombreux pays, au moment où les réanimations se vident, au moment où le statistiques mondiales  montrent que ce sont les vaccinés qui sont touchés majoritairement par l’omicron, au moment où mêmes les sénateurs collabos LR  doutent de son efficacité et demandent une enquête sénatoriale sur son utilité, et bien Macron choisit ce moment pour en faire le fer de lance de sa campagne ; eh bien ce passe vaccinal ressemble à cette mesure de trop, celle qui renverse l’opinion.

    Pensez que des Français en sont à organiser des covids party !

    C ‘est la seule fois dans l’histoire de l’humanité où les gens essaient d’attraper un virus pour échapper au vaccin !

    Louis de Dreslincourt

     

  • MDR

    Darmanin accuse à demi-mot des manifestants d’avoir fait des saluts nazis. Il s’agissait d’un simple clapping (Màj : il persiste dans le mensonge et affirme que frapper dans les mains est un comportement “factieux”)

        Placé devant ses mensonges éhontés sur les "saluts nazis" de la manifestation de samedi, Darmanin, vexé, continue de mentir de manière grotesque : "ils tapaient dans les mains, mais c'est de cette manière assez détournée qu'on essaie d'avoir des comportements factieux"

  • Éducation Nationale

    Voilà pourquoi il y a TOUJOURS des grèves

    Rétablissons les faits.

    Les deux mots instruction publique s’inscrivent dans l’histoire de France depuis le XVIIe siècle. Louis XIV, dans un édit de la fin de ce siècle, les emploie, lorsqu’il demande qu’existe dans chaque paroisse du royaume une petite école où des maîtres apprendront à leurs élèves à lire, la morale et la religion, éventuellement d’autres rudiments. Dans les lois scolaires de la Révolution et de la République, les deux termes sont employés pour désigner le devoir qui s’impose à l’État et aux adultes d’instruire les enfants, c’est-à-dire de leur apprendre à lire, à écrire, à compter. Pendant tout le XIXe siècle, le ministère qui a été chargé de gérer les écoles a été dénommé ministère de l’Instruction publique. La IIIe République a maintenu cette dénomination jusqu’en 1934. Les lois Ferry de 1881 et 1882 sont des lois d’instruction publique, comme, antérieurement, celles de Guizot et de Falloux. En France, pays des hommes libres, jusqu’en 1934, il incombait aux familles d’éduquer les enfants et à l’État de les faire instruire au vu et au su de tous les citoyens. C’est pourquoi l’instruction y a été qualifiée de publique.

     

    Tout change en 1934. Pourquoi? À cause de ce qui s’est produit en Italie. Mussolini, parvenu au pouvoir, avec les moyens que l’on connaît, a décidé en 1924 de remplacer la pubblica istruzione par l’educazione nazionale. Pour des raisons idéologiques et politiques, évidemment : il fallait souder la toute jeune nation italienne (elle a été fondée en 1860). En 1934, des hommes politiques, qui ont fait une petite carrière à Vichy, dont de Monzie et son directeur de cabinet, ancien directeur de la célèbre École des Roches (l’école qui avait l’école publique en horreur), ont voulu imiter les fascistes. Ils ont imposé Éducation nationale. Bien entendu, le régime de Vichy est resté fidèle à ce changement, qui allait, pensait-il, dans son sens. À la Libération, les Italiens ont abandonné, en optant pour la République, educazione nazionale pour revenir à pubblica istruzione ; en France, les communistes, qui ont fait main basse sur le ministère de l’Éducation nationale, se sont accommodés de cette désignation. On les comprend, puisqu’elle est devenue leur.

    Etienne Dolet

  • La France engluée par les faits divers sordides dus à l’immigration

    La religion de paix et d'amour

    À l’attention de messieurs les ministres de la Justice – garde des Sceaux et de l’Intérieur, quelques "faits divers" au cours de ce mois de janvier 2022 dans notre " Douce France " où, selon eux, l’insécurité ne serait qu’un sentiment

     

    01-01: Mantes-la-Jolie (78) – Des policiers et des pompiers attaqués par une quinzaine d’individus dans le quartier du Val Fourré. Toujours dans le département des Yvelines, un policier blessé lors de nombreux incidents.

     

    Calais (Pas-de-Calais) – Une rixe à coups de chaînes entre migrants clandestins. Une voiture roule directement sur les migrants.

     

    Paris XVe – Deux femmes ligotées et séquestrées durant une heure, en pleine journée, par des cambrioleurs.

     

    Nantes (Loire-Atlantique) – Des policiers ciblés par des tirs de mortier dans le quartier Malakoff.

     

    Canteleu (76) – Un policier blessé au visage, au niveau de la tempe et du cou, par un tir de mortier.

     

    Château-Thierry (02) – Le commissariat visé par des tirs de mortier. Plusieurs interpellations.

     

    Argenteuil (Périphérie de Paris) – Au volant d’une voiture volée, il fonce sur le véhicule de la BAC. 3 blessés parmi les policiers.

     

    02-01 – Chambon-Feugerolles (42) – Mathieu, un infirmier libéral âgé de 33 ans est sauvagement agressé par deux jeunes.

     

    Paris- Le handballeur international français Elohim Prandi est agressé à coups de couteau en pleine rue.

     

    Au cours de la nuit du Nouvel An, 874 voitures ont été brûlées en France et 441 individus interpellés. Plusieurs policiers blessés.

     

    03-01 – Gentilly (94) – Un homme tué par balle, un second blessé.

     

    Prolongation, la nuit dernière, des incendies de voitures à Décines, près de Lyon. Mais également à Auch, dans le Gers. Plusieurs voitures brûlées dans le quartier de Grand Garros.

     

    Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne) – 3 blessés par balles suite à une rixe entre automobilistes.

     

    Peyrehorade (Landes) – Les gendarmes tirent sur un automobiliste qui leur fonçait dessus.

     

    04-01 – Dans le département du Gers les habitants n’en peuvent plus: "Le quartier Grand Garros ne leur appartient plus".

     

    Saint-Denis (93) – Un chauffard frappe un policier hors service qui lui signalait sa conduite dangereuse.

     

    Toujours à Saint-Denis, encerclé par une foule hostile, un policier en civil est frappé au visage.

     

    Et ça continue à Lyon: 16 véhicules incendiés au cours de la nuit.

     

    À Toulon (Var) également, les incendies de voitures se multiplient dans plusieurs quartiers. Les riverains n’en peuvent plus, tout comme dans différentes régions de France.

     

    05-01 – Toujours à Mantes-la-Jolie (78), un véhicule de police incendié à l’aide d’un cocktail Molotov.

     

    Dordogne – Un automobiliste en poignarde un autre suite à une dispute, sous les yeux de son enfant de 7 ans.

     

    Gentilly (Val-de-Marne) – Un jeune tué par balle: " Ça courait partout avec des brancards ", explique un riverain.

     

    À Toulon (Var), les incendies de voitures se poursuivent dans deux quartiers de l’Ouest toulonnais.

     

    Département des Landes, dans un véhicule volé, ils refusent de se soumettre à un contrôle et foncent sur les gendarmes.

     

    Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) – Un homme tué par arme blanche pour quelques insultes.

     

    Marseille (13) – Un jeune homme de 21 ans tué par balle en pleine journée, alors qu’il se trouvait chez le fleuriste.

     

    Cavaillon (84) – Une voiture criblée de balles et une joggeuse mise en joue par un tireur qui prend la fuite hurlant " Allahu akbar ".

     

    Paris – Un "déséquilibré" tunisien pousse un homme sur les voies du métro, ligne 5, station Gare de l’Est, à minuit et quart.

     

    06-01 – Givors (69) – Un mineur, migrant clandestin, agresse une femme âgée de 82 ans en pleine rue. Il était censé purger une peine de prison, au centre éducatif de Meyzieu, pour vol avec violence, commis à Oullins.

     

    Hauts-de-Seine: l’école Ravel de Meudon, toute neuve, est saccagée par des vandales.

     

    Lyon (69) – Un policier en civil lynché et laissé pour mort par une bande d’individus. " Je me demandais comment j’allais finir? " explique-t-il.

     

    07-01 – Saintes (17) – Un chauffeur de bus est agressé par un jeune de 22 ans.

     

    Marseille (13) – Cela devient quotidien: un homme tué à l’arme blanche, en pleine rue. Il s’agit certainement d’un règlement de comptes.

     

    Alençon (61) – Tirs de mortier contre des policiers. Avec l’arrivée des CRS le quartier de Perseigne est sous haute surveillance.

     

    Et j’en oublie très certainement !

     

    Mais ce n’est pas qu’en France mais dans toute l’Europe que ces " faits divers " se déroulent et les médias se gardent bien de nous tenir informés.

     

    Par exemple, au cours de cette première semaine de janvier 2022:

     

    Suède – Le nombre de fusillades meurtrières atteint un niveau record en 2021 et 85 % des auteurs sont des étrangers ou issus de l’immigration.

     

    Italie – 67 000 migrants ont débarqué en 2021, plus 440 nouveaux aujourd’hui 02 janvier 2022. À Milan, sur la piazza del Duomo, une jeune fille de 19 ans encerclée et agressée, tombée sur le sol, pantalon baissé jusqu’aux chevilles et tripotée dans ses parties intimes

     

    République tchèque – Une jeune fille de 18 ans violée en pleine rue et une femme poignardée par le même individu.

     

    32 % de la population carcérale est composée d’étrangers.

     

    Suisse – En 2020, 66 % des prisonniers incarcérés sont des étrangers. 7 342 au total, dont 2 499 Suisses et 4 843 étrangers avec, en tête de liste, les Algériens, 470.

     

    Royaume-Uni – À Londres, un individu armé d’une machette attaque deux policiers en pleine rue.

     

    Espagne – Dans la localité madrilène de Legagnès, 2 jeunes de 18 ans, assis tranquillement dans un parc, sont agressés, sans aucun motif, par une bande d’une quinzaine de jeunes migrants. Un Marocain de 16 ans interpellé.

     

    Rendez-vous la semaine prochaine…

     

    Manuel Gomez

  • Zemmour a raison!

    Le 11 février 2019, le ministère de l’Éducation nationale a fêté les 14 ans de la “loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées”. Votée en 2005, cette loi humaniste et égalitaire a mis fin à l’exclusion scolaire dont étaient victimes les enfants en situation de handicap et leur a enfin donné le droit d’être accueillis dans leur école de quartier “quels que soient leurs besoins”.

    (…)

    Le manque de moyens attribués à la gestion des dossiers, ne permet aucune évaluation sérieuse des besoins réels de l’élève et des capacités de l’école à y répondre

    (…)

    Aujourd’hui, ce sont les écoles publiques et en particulier le primaire qui accueillent 80% des élèves E.S.H. à plein temps dont la moitié souffre de problèmes mentaux. Malgré l’augmentation exponentielle (80% en 9 ans) des inclusions, aucune réduction d’effectifs n’a été envisagée dans les classes d’accueil contrairement à ce qui a été accordé en REP (anciennement ZEP) pour les CP à 12. Leur présence ne ralentit pas non plus les fermetures de classe. Ils se retrouvent dès lors au sein de groupes surchargés, aux besoins déjà variés auxquels s’ajoutent les leurs.

    Plusieurs enquêtes menées auprès des E.S.H dévoilent sans grande surprise, leur mal-être en classe ordinaire et une meilleure estime d’eux-mêmes dans les classes spécialisées, plus adaptées à leurs besoins spécifiques.

     (…)

    www.marianne.net

  • SCANDALE!

    Un ami maire me décrit les menaces qu’il reçoit s’il parraine Zemmour

    J’entendais il y a peu Éric Zemmour déclarer qu’il n’avait que 330 parrainages et qu’il craignait "de ne pas y arriver".

    C’est hallucinant, alors que certains, qui n’ont pas la moindre chance de botter en touche lors de l’élection présidentielle, en ont jusqu’à 3000!

    J’ai voulu comprendre où se situait le problème, aussi ai-je appelé l’un de mes amis, maire sans étiquette d’une toute petite commune rurale des Hautes-Pyrénées à qui j’ai demandé d’accepter de parrainer le candidat Éric Zemmour.

    À mon grand étonnement, ce dernier m’a répondu: "j’aimerais bien te faire plaisir, mais je ne peux pas!". Je ne PEUX pas!!! ".

    À ma question: "qu’est-ce qui t’en empêche?", j’ai encore eu la surprise de l’entendre m’expliquer qu’à son tout petit niveau il recevait régulièrement depuis des semaines des appels de partis politiques, de cabinets, de diverses instances officielles, sous des prétextes divers et variés et que ces appels se terminaient toujours par une menace à peine déguisée lui rappelant que s’il venait à parrainer le "mauvais" candidat "on" pourrait considérer ses futures demandes d’un mauvais œil.

    "Tu comprends, m’a t-il dit, nous sommes tout petits. S’il y a un éboulement, une coupure d’eau, n’importe quoi… au lieu d’intervenir immédiatement on nous fera attendre sous un prétexte quelconque. Si je demande une subvention, elle sera refusée. Si les parrainages étaient toujours anonymes, tu penses bien que ce serait déjà fait!";

    Une pression inqualifiable sur les maires qui s’apparente quasiment à du chantage!

    Rien d’étonnant ceci dit. Combien de temps Éric Zemmour mettrait-il à démontrer le vide abyssal et le bilan social et économique catastrophique de Macron lors d’un débat? 3 minutes? 10 minutes? Combien de bouchées en fera-t-il? Trois, s’il est fatigué!

    Il n’est pas surprenant qu’on veuille l’empêcher à tout prix "d’y arriver".

    Certes nous ne sommes plus en démocratie depuis longtemps. Tous les coups bas sont désormais de mise dans un pays devenu une autocratie. Macron, Pécresse, et tous ces inutiles parasites pareils à eux-mêmes qui essaient de nous faire croire "qu’ils nous aiment", "qu’ils mettront de l’ordre", "qu’ils rétabliront la sécurité", "qu’ils amélioreront notre pouvoir d’achat", "qu’ils mettront fin à l’immigration qui les enrichit", croyez-vous vraiment qu’ils tiendront leurs promesses? N’avez-vous pas suffisamment donné depuis 15 ans de mensonges et de tromperies?

    Prenons le cas de Nicolas Sarkozy qui a trahi le référendum disant NON au traité européen et qui l’a bien mis " de profundis " aux Français en le renommant " traité de Lisbonne ".

    En dehors d’Éric Zemmour, quels sont les candidats véritablement "honnêtes", sans intérêts financiers occultes, sans cadavres dans le placard qui se présentent à nous ? En dehors de petits candidats, parfaits inconnus, qui n’ont aucune chance, il ne reste que Nicolas Dupont-Aignan et Florian Philippot. Pour avoir rencontré l’un et l’autre à différentes reprises, je peux assurer qu’ils sont de toute bonne foi et feraient l’un comme l’autre d’excellents Présidents dont l’honnêteté n’est plus à remettre en cause.

    Toutefois soyons lucides, malgré leur engagement à défendre la France et les Français, ils n’ont guère de chances de coiffer au poteau les spécialistes du mensonge et de l’entourloupe en tous genres.

    En quoi Éric Zemmour est-il mieux placé que ces deux hommes tout aussi intègres et qui font de la politique depuis bien plus longtemps que lui?

    Tout simplement parce que depuis des années ce dernier a bénéficié d’une couverture médiatique permanente du fait de son métier de journaliste et qu’il n’a jamais dévié d’un iota de ses idées d’origines.

    De sa culture géopolitique, de ses rencontres professionnelles, il a su tirer des enseignements, des contacts, et créer des liens avec un public qui le sait d’une absolue intégrité. Un homme capable de dire à l’antenne "je me suis trompé" et de faire son mea- culpa, c’est inespéré!

     

    Loin des mensonges de la girouette Macron, de la félonie, de la traîtrise, du dégoût de la France et des Français qu’il exècre, Éric Zemmour c’est toute la culture et la grandeur de la France qu’il met en avant depuis des décennies.

    Mettant le doigt brillamment sur "ce qui fâche" tout en apportant un éclairage et des solutions pratiques, il est clair que sa détermination et sa logique feront merveille. Rien d’étonnant à toutes les peaux de bananes qui lui sont glissées à la moindre occasion.

    L’establishment a peur d’Éric Zemmour!

    Si l’on en croit Europe 1, les Républicains auraient décidé d’encourager leurs élus locaux à parrainer Éric Zemmour. Laissant même entendre "qu’aucune sanction ne serait prise contre les maires qui souhaiteraient parrainer l’ancien journaliste". Ce qui induit bien que des sanctions auraient préalablement été envisagées pour les "dissidents"!

    Les Républicains partiraient-ils du principe de "diviser pour mieux régner" que nous n’en serions pas étonnés.

    Quelles qu’en soient les raisons profondes – et gageons qu’elles ne sont pas très claires – tout est bon pour venir au secours du soldat Zemmour. Donc, si vous en avez suffisamment subi de mensonges, tromperies, privations de liberté, internements abusifs et autres plaisirs que nous connaissons depuis 2017 avec le pire président de la Ve République que nous ayons connu, nous vous invitons à faire du lobbying auprès de vos maires, maires délégués et élus afin qu’ils parrainent Éric Zemmour que nous ayons – enfin – un candidat à la hauteur de la France.

    Valérie Bérenger

Blog d'une Française de FRANCE: vive la laïcité, vive la FRANCE et la République Française!