Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

toulouse

  • Pâtes pour 10 millions de français…

    Macron lui a festoyé à Versailles 

    Comme le faisait Louis XVI, pendant que le bon peuple crevait de faim, Emmanuel Macron festoye à "La Lanterne" à Versailles avec ses courtisans.

    Le président de la République Emmanuel Macron n'est pas rentré à l'Élysée après son discours de victoire, ce dimanche 24 avril. Il a pris la direction de la Lanterne, résidence présidentielle à Versailles, pour fêter sa réélection à la présidence de la République. A " La Lanterne ", Emmanuel Macron s'est mis à l'ombre des rois.

    https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2020-12-18/quest-ce-que-la-lanterne-cette-residence-ou-emmanuel-macron-sest-isole-pour-se-remettre-du-coronavirus-d4b745fc-90f9-456a-bbba-d76b86c77362

    Pendant que 10 millions de français mangeaient des pommes de terre à l'eau ou des pâtes, Emmanuel Macron a fêté sa réélection au pavillon de " la Lanterne " avec le menu suivant:

    Mises en bouche

    Foccacia aux herbes façon pissaladière,
    Pâté croûte de volaille fermière, citron confit et pignons de pin,
    Socca de pois chiche bio de Cucuron façon Tacos.

    Entrée

    Asperge verte de Mallemort, saumon fumé et condiment mimosa.

    Poisson

    Dos de St Pierre rôti, taboulé de courgettes au basilic, fumet crémé au Curry Madras.

    Viande

    Gigot d'agneau de Haute Provence confit, crumble à l'ail des ours, polenta gratinée et jus réduit.

    Dessert

    Comme un calisson, poire et melon, crème légère aux amandes, tuile glace royale.

    Le tout arrosé de grands crus issus des meilleurs vignobles de France.

    Entouré de ses proches, de plusieurs ministres, des dirigeants de LREM, et d'une cohorte de courtisans, Emmanuel Macron a donc partagé un repas copieux et abondant dans une ambiance joyeuse et festive, comme s'il célébrait la victoire de l'équipe de France au Mondial, dans cette ancienne résidence royale.

    Au débit de la Ve République, la Lanterne a d'abord été la résidence des Premiers ministres

    Le pavillon, construit sous Louis XVI, touche le parc du château de Versailles. Le domaine de quatre hectares est situé à tout juste une demi-heure de Paris. Elle a d'abord vu défiler bien des premiers ministres, adeptes du faste caractérisant cette luxueuse demeure, avant de devenir une "résidence présidentielle" depuis 2007. Car Nicolas Sarkozy estimait que ce luxueux domaine lui était plus adapté qu'à " son collaborateur François Fillion".

    En 2017, au soir du premier tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron avait privilégié "La Rotonde" pour festoyer. Nicolas Sarkozy avait lui choisi " le Fouquet's " pour fêter sa réélection aux frais des français en 2007.

    Francis GRUZELLE
    Journaliste et écrivain
    Carte de Presse 55411

    Consulter ces articles pour un complément d'information:

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/elections/pr%C3%A9sidentielle-2022-emmanuel-macron-va-f%C3%AAter-sa-victoire-%C3%A0-la-r%C3%A9sidence-de-la-lanterne-%C3%A0-versailles/ar-AAWxWef?ocid=uxbndlbing

    https://www.sudouest.fr/elections/presidentielle/emmanuel-macron-fete-sa-victoire-a-versailles-a-la-residence-d-etat-de-la-lanterne-10718098.php

     

    Dans la chanson révolutionnaire

    Ha, ça ira, ça ira,

    les aristocrates à la lanterne

    Ha, ça ira, ça ira,

    les aristocrates, on les pendra…

    La lanterne en question n'est pas le château évoqué ci-dessus mais les lanternes qui illuminaient les rues, le soir venu.

  • Le saviez-vous?

    Le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh était en visite officielle en France du 3 au 5 novembre 2021.

    Pourquoi le gouvernement a-t-il fait le black-out sur cette visite?

    Le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh était en visite officielle en France du 3 au 5 novembre 2021 sur l’invitation de son homologue Jean Castex. Il est fort probable que vous n’en avez pas entendu parler, car il était impossible de le savoir! La presse française n’a pratiquement pas écrit une ligne sur cette visite. Pas une information n’a filtré sur les chaînes de télévision et de radios. Même pas une ligne dans les journaux indépendants, sauf Causeur.fr. Quelques titres spécialisés ont rédigé des articles sur les accords de coopération et contrats signés lors de cette visite… mais rien sur son déroulement.

    Pour voir des photos de cette visite, il faut se rendre sur les sites vietnamiens!

    En revanche, il en était tout autrement lors de la visite du Premier ministre indien Narandra Modi en 2015 sous la présidence de M. Hollande. Depuis trois ans un contrat est en négociation entre les deux pays, portant sur la vente de 126 avions de combat du groupe Dassault Aviation, dont 108 seraient fabriqués sur des chaînes de montage indiennes selon un transfert de technologie inédit. Un jackpot pour la France. Le Premier ministre a été même convié à un dîner d’État franco-indien.

    Rien de tout cela pour le Premier ministre vietnamien! Monsieur Pham Minh Chinh n’était pas venu en France pour passer de tels contrats mirifiques. Sa visite officielle en France avait surtout pour but de renforcer les liens entre le Vietnam et la France qui est d’ailleurs l’un des premiers partenaires commerciaux du Vietnam dans l’UE.

    Après son arrivée, le chef du gouvernement vietnamien est allé déposer une gerbe de fleurs devant le buste du Président Hô Chi Minh au parc Montreau et a visité l’espace Hô Chi Minh à Montreuil. Ce buste offert par le musée d’Hanoï est l’unique sculpture de cette personnalité en France.

    Entrevue avec le président Emmanuel MacronPuis durant son séjour en France, le Premier ministre Pham Minh Chinh s’est entretenu avec le Premier ministre Jean Castex. Il a ensuite eu une entrevue avec le Président Emmanuel Macron (aucune photo officielle sur le site de l’Élysée). Par la suite, il a également rencontré le président du Sénat Gérard Larcher, le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, la directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay, la directrice générale du programme Covax Aurélia Nguyên et la secrétaire générale de la francophonie, Louise Mushikiwabo. Il s’est aussi rendu à l’Institut Pasteur de Paris qui entretient de très bons liens avec le Vietnam.

    Il a participé au Forum d’affaires Vietnam-France et a assisté à la cérémonie de signature de 29 accords de coopération entre des ministères, secteurs, organisations et entreprises du Vietnam et des partenaires de France et de certains pays européens. Il a donc été parfaitement visible dans l’espace politique et médiatique.

    Signature des accords de coopération.

    Pourquoi un tel silence dans l’ensemble des médias et des politiques? C’est peut-être parce que les Vietnamiens ne posent pas de problème en France et qu’ils n’ont jamais eu d’exigences de repentance. Il est vrai que les Vietnamiens ont battu l’armée française, ce qui leur donne de l’assurance et leur évite de mariner dans la rancœur pour finalement revendiquer des excuses et des réparations comme le font régulièrement les Algériens qui, eux, n’ont pas vaincu militairement la France. C’est à l’Algérie de prendre ses affaires en main et de cesser enfin d’accuser éternellement la France de tous ses problèmes actuels.

    Les populations qui ont fui le Cambodge ou le Vietnam sont venues en tant que réfugiées et se sont installées en France dans les années 1950-60. La situation catastrophique dans leurs pays leur a coupé toute possibilité de retour, ils ont donc fait leur vie en France.

    Les immigrés vietnamiens sont restés invisibles en France. Invisibles pour la plupart des services sociaux parce que peu demandeurs d’aide sociale. Invisibles pour l’homme de la rue, parce que généralement perçus comme "des gens discrets", "sans histoires".

    Invisibles parce que "assimilés".

    Ceux qui se sont établis en France, non seulement s’intègrent parfaitement, mais encore s’assimilent et parviennent à utiliser sans problème l’ascenseur social. Cette communauté s’approprie les valeurs de notre République, par l’école, par le travail. Le taux de chômage, autre indicateur de l’intégration, semble peu concerner cette population. Leurs enfants ont souvent de meilleurs résultats à l’école que les jeunes Français d’origine. Pour ne pas stigmatiser les descendants d’immigrés subsahariens et turcs… je ne vais pas en parler… mais il suffit de regarder le classement PISA [1] .

    Ils ne se victimisent pas en permanence et n’exigent pas que la France s’adapte à leur culture. Pas de demande spécifique dans les cantines scolaires, dans les entreprises ou dans les piscines. Personne n’a encore été égorgé par l’un d’entre eux au cri de " Bouddha est le plus grand "… je laisse aux lecteurs le soin de compléter la liste des demandes faites régulièrement par les adeptes de la religion de paix, d’amour et de tolérance…

    La France a connu plusieurs vagues d’immigrations européennes (polonaise, portugaise, espagnole, italienne…), juive, asiatique. Toutes ont connu la réussite économique, se sont intégrées sans problème et ont peu à peu fusionné avec la société d’accueil sans avoir recours durablement aux aides de l’État. Les enfants des immigrés non musulmans parlent parfaitement le français après une ou deux générations, mais c’est malheureusement loin d’être le cas pour une partie des musulmans qui refuseront toujours toute assimilation ou intégration. Peut-être tout simplement parce que leur religion l’interdit! Mon sentiment est que les jeunes Vietnamiens se sentent français à part entière, alors que certains musulmans fantasment toujours après leur " bled " où tout est plus merveilleux qu’en France… mais où ils ne veulent surtout pas rester.

    Les Vietnamiens considèrent qu’ils ont une dette envers le peuple français, envers la France qui les a accueillis, qui leur a donné la chance de s’y installer, d’y travailler et d’y vivre dignement.

    Johan Zweitakter

     

    [1] Pisa 2018 : les pays asiatiques occupent les premières places du tête du classement. La France est classée 23eme sur 79 pays évalués. Turquie : 40eme – Émirats arabes unis : 46eme – Jordanie : 55eme – Qatar : 60eme – Albanie : 61eme – Bosnie-Herzégovine : 62eme – Arabie Saoudite : 65eme – Maroc : 73eme – Liban : 74eme – Kosovo : 75eme. Lors du PISA précédent l’Algérie était classée 70eme.

  • Un membre de Génération Z reçoit

    une lettre de menace de mort

    Il ne fait pas bon se revendiquer ouvertement de droite en 2021. Après les violences répétées des antifas contre le presque candidat à l’élection présidentielle Éric Zemmour à Marseille, les activistes d’extrême gauche ont, semble-t-il, déniché un autre stratagème d’intimidation : les fatwas à domicile.

    Quentin, membre de Génération Z et de l’Action française, est la dernière victime de ces nouveaux inquisiteurs moraux. La missive — soit dit en passant truffée de fautes d’orthographe — qu’il a reçue chez lui recèle tous les poncifs de la rhétorique antifa: "tu es un bon petit facho", "brûle ta casquette Trump", "si tu ne suis pas nos conseils, tu découvriras bientôt la suite"… Yassine Belattar n’a qu’à bien se tenir.

    Avec, pour couronner ce sabir digne de Baudelaire, le classique et indémodable à travers les époques: "Pas de quartiers pour les fachos, pas de fachos dans nos quartiers"…

    Y aura-t-il une tribune des journalistes du Monde ou de Libé pour s’émouvoir de la montée de la violence antifa depuis quelques années? Permettez-nous d’en douter…

    Valeurs actuelles

     

    Antifa de mer….1 petite image pour te faire étrangler de rage

    0-voulons-z.png

  • Enfin: pas trop tôt!!!

    Scandale Soros : La CEDH réforme discrètement son code de déontologie

    En février 2020, l’ECLJ publiait un rapport qui fit le tour du monde sur Les ONG et les juges de la CEDH révélant qu’au moins 22 des 100 derniers juges de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) sont d’anciens collaborateurs de sept fondations et ONG, et qu’ils ont jugé à de très nombreuses reprises des affaires soutenues par leurs propres organisations, en situation flagrante de conflits d’intérêts. Parmi ces organisations, l’Open Society de George Soros se distingue par le fait que douze de ses collaborateurs sont devenus juges à Strasbourg, et qu’elle finance les six autres ONG mises en cause, parfois très largement. La présence massive de juges issus d’un même réseau témoigne de l’emprise de grandes fondations et ONG privées sur le système européen de protection des droits de l’homme et met en cause son impartialité. Ce rapport souleva une série de questions en matière de procédure et d’éthique judiciaires, qui furent soumises à l’attention des instances du Conseil de l’Europe.

     

    (…)

    Peu après, le 20 avril 2021, l’Open Society échoua pour la première fois à faire élire l’un de ses salariés candidat à la fonction de juge à Strasbourg. Le barrage, suscité par le rapport de l’ECLJ, fut trop fort.

     

    (…)

    Enfin, autre fruit important, et non des moindres, du rapport: la CEDH a publié le 2 septembre une nouvelle version de sa "résolution d’éthique judiciaire" adoptée le 21 juin 2021. Il s’agit d’un texte interne qui précise le règlement de la Cour et les obligations déontologiques des juges. Le texte précédent datait de 2008; en le comparant au texte nouveau, il apparaît que la révision est profonde et répond partiellement aux mises en causes de la Cour par le rapport de l’ECLJ.

    Le nouveau texte “serre la vis”: il renforce les obligations d’intégrité, d’indépendance et d’impartialité des juges. En écho au rapport de l’ECLJ, la résolution oblige à présent les juges à être indépendants de toute institution, y compris de toute " organisation " et " de toute entité privée ", en référence aux ONG et autres fondations telles que l’Open Society. Le texte ajoute que les juges " doivent être libres de toute influence injustifiée, qu’elle soit interne ou externe, directe ou indirecte. Ils s’abstiennent de toute activité, de tout commentaire et de toute association, refusent toute instruction et évitent toute situation pouvant être interprétés comme nuisant à l’exercice de leurs fonctions judiciaires ou comme étant de nature à nuire à la confiance que le public se doit d’avoir en leur indépendance ". Le texte précédent était beaucoup plus succinct.

    Sur l’impartialité, le nouveau texte ajoute l’interdiction explicite de "participer à aucune affaire qui pourrait présenter un intérêt personnel pour eux", renforçant ainsi la prévention des conflits d’intérêts. Les juges doivent en outre s’abstenir "de toute activité, de tout commentaire et de toute association pouvant être interprétés comme étant de nature à nuire à la confiance que le public se doit d’avoir en leur impartialité".

     

    (…)

     

    Source: