Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

toulouse

  • Non, mais, je vous jure!

    La connerie est un vilain défaut! et pour ceux ou celles que la connerie en question leur cause des cacas nerveux, j'ai mis la saucisse de Toulouse en photo!!!

    et puis ça:

    boudin_toulouse.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    C'est du boudin à la viande de Toulouse

     

    Issigeac (24): Des végans veulent rebaptiser la rue de la Saucisse

    "C’est n’importe quoi et il est hors de question que je le fasse!" La réponse du maire d’Issigeac est claire, nette et précise. Jean-Claude Castagner semble très peu apprécier la demande de l’association végane Peta.

    Celle-ci a envoyé un mail ces dernières semaines pour demander que la rue de la Saucisse de ce village soit rebaptisée.

    Ce nom n’a rien à voir avec le porc

    "Au début, j’ai vraiment cru au gag, mais après vérification, je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’une démarche officielle", raconte l’élu au Parisien. De plus, la seule habitante de cette rue explique au journal que ce nom n’a rien à voir avec le porc mais qu’en réalité, il s’agit d’un surnom donné au début du XXe siècle par les villageois à l’une des leurs.

    D’ailleurs à ce propos, la mairie envisage de changer ce nom pour ne pas porter atteinte à la dignité d’une femme. Pour boucler la boucle, les véganes souhaitaient que la rue soit rebaptisée "rue Soy-cisse, en référence aux saucisses de soja en anglais", selon le maire.

    www.20minutes.fr

    et tiens, ça en plus! notre super bonne cansalade roulée!

    cansalade.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • On se rebiffe! ENFIN!

     

    Il a raison, De Villiers: la résistance commence à monter du pays profond qu'on a enchaîné. Fini, tout cela!

    Bobos gauchiasse, tremblez les mecs!.....

     

    Locaux de SOS Méditerranée envahis: 56 personnalités demandent l’abandon des poursuites

    Le 7 octobre, des membres de Génération identitaire ont brièvement envahi les locaux de l’association d’aide aux migrants SOS Méditerranée, déployant une banderole dénonçant l’aide aux clandestins apportée par l’ONG. Une opération qui a valu à 22 d’entre eux d’être immédiatement arrêtés par les forces de l’ordre et d’être mis en examen pour “violences en réuni ", "séquestration",  participation à un groupement en vue de commettre des violences  et  enregistrement et diffusion d’images violentes ". Aujourd’hui, 56 personnalités, parmi lesquelles l’ex-ministre Thierry Mariani, le maire de Béziers Robert Ménard ou encore l’élu de Paris Charles Beigbeder, cosignent un appel à abandonner les poursuites contre les membres de Génération identitaire.

    Tribune signée par: Louis Aliot, Député RN des Pyrénées-Orientales; Marie-Christine Arnautu, Députée Européen du RN; Viktor Auber, Président Académia Christiana; Wilfried Baron, Responsable départemental des Jeunes LR de la Nièvre; Charles Beigbeder, Entrepreneur et élu de Paris, Président de la fondation " Le Pont Neuf"; Guillaume Bernard, Historien de droit, Politologue; Stéphanie Bignon, Présidente de Terre et Famille; Jacques Bompard, Maire d’Orange (Ligue du Sud); Marie-Claude Bompard, Maire de Bollène (Ligue du Sud); Yann Bompard, Conseiller départemental de Vaucluse (Ligue du Sud); François Bousquet , Rédacteur en chef de la revue Eléments, Gérant de " La nouvelle librairie"; Christine Boutin, Ancienne ministre, membre honoraire du Parlement; Claude Chollet, Président de l’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique; Thibaud Collin, Philosophe et essayiste; Paul-Marie Couteaux, Haut fonctionnaire, essayiste et homme politique français; Alain de Benoist, Philosophe et essayiste; Jacques de Guillebon, Essayiste, directeur de la rédaction de L’incorrect; Florent de Kersauson, Président fondateur de Nestadio Capital; Quentin de Lacoste, Porte Parole de Racines d’Avenir (LR); Guillaume de Thieulloy, Politologue; François de Voyer, Président de " Audace"; Charles de Williencourt, Responsable Jeunes de l’Avant Garde; Thierry Devige, Secrétaire général de " Audace"; Aymeric du Chambon, Responsable jeunes de la Vienne du parti Chrétien-Démocrate; Cédric Dudieuzère, Adjoint à la mairie du 7ème secteur de Marseille, RN; Xavier Fruleux, Conseiller départemental de Vaucluse (Ligue du Sud); Marie-Thérèse Galmard, Conseiller départemental de Vaucluse (Ligue du Sud); Emmanuelle Gave, Directrice de l’Institut des Libertés, candidate aux Européennes 2019 sur la liste des Amoureux de la France; Charles Gave, Economiste, financier, écrivain et entrepreneur français; Vivien Hoch, Docteur en philosophie et entrepreneur; Sébastien Jallamion, Président de l’association " Andèle ", écrivain; Michel Janva, Rédacteur en chef du site " Le salon beige"; Patrick Jardin, Père de Nathalie Jardin, tuée par des terroristes islamistes au Bataclan; Baptiste Laroche, Porte-parole des jeunes du parti Chrétien-Démocrate; Christelle Lechevalier, Députée Européen du RN; Rémi Ledoux, Délégué Jeunes LR 8e circonscription du Pas-de-Calais; Quentin Limongi, Président de la " Cocarde Étudiante"; Marie-France Lorho, Députée (Ligue du sud); Thierry Mariani, Ancien ministre, Membre honoraire du Parlement (LR); Barbara Mazières, Présidente du cercle Anjou conférence; Emmanuelle Ménard, Députée de l’Hérault; Robert Ménard, Maire de Béziers; Jean Messiha, Haut-fonctionnaire; Charles Millon, Ancien ministre de la Défense, Président de " L’Avant-Garde"; Paul Nafilyan, Avocat au Barreau de Paris; Frédéric Pichon, Avocat au Barreau de Paris; Joseph Poidevin, Secrétaire général des jeunes du parti Chrétien-Démocrate; Jean-Frédéric Poisson, Président du Parti Chrétien-Démocrate; Stéphane Ravier, Sénateur RN; Julien Rochedy, Ancien président du FNJ, entrepreneur; Jean Servin, Président des jeunes du Parti Chrétien-Démocrate; Erik Tegner, Président de Racine D’avenir (LR); Mylène Troszczynski, Députée Européen (RN); Christian Vanneste, Député honoraire du Nord, Président du RPF et de La Droite Libre.

    www.valeursactuelles.com

    Je fais donc la 57e

  • Nous sommes gouvernés par des fous…

    et jugés par des enragés : la preuve

    Nous observons depuis de nombreuses années une inversion des valeurs dans le fonctionnement des préfectures, de la police et de la justice de notre pays, issue d’une politisation bien pensante et gauchiste, ouvertement hostile au bon sens, au légitime, à ceux qui travaillent et à ceux qui défendent la République et notre civilisation.

    Les exemples sont si nombreux qu’on ne saurait prétendre en établir la liste exhaustive, mais nous pouvons citer quelques exemples :

    À Montpellier, des gauchistes n’ayant aucune autorisation pour pénétrer dans une université occupent celle-ci, détruisant du matériel et empêchant professeurs et étudiants de travailler. Pas d’intervention policière. Ils sont délogés sans ménagement par un groupe non identifié. Le travail peut reprendre et les dégâts seront réparés aux frais de la collectivité. Alors douze policiers sont mobilisés à temps plein durant tout l’été pour identifier les auteurs de l’évacuation. Après quoi il y a des interpellations aux scénarios rocambolesques relevant plus du western que de la nécessité.

    Dans le même temps, la télévision nous montre des policiers interpellant le dangereux automobiliste entrant à 62km/h au lieu de 50 dans l’agglomération (jadis la limitation générale était à 60, avec par endroits 45 ou même 40). Dans le même temps aussi, les racailles d’importation agressent à tout-va dans les rues de Montpellier, frappant, volant, violant, détruisant… Que sont donc les priorités dans l’utilisation de la police et de la justice?

    Un passant est agressé par deux individus au bord du canal de l’Ourcq à Paris. Il se défend, l’un des agresseurs s’enfuit et l’autre tombe à l’eau. Le passant tente vainement de le sauver de la noyade. Et c’est lui qui est inculpé pour la mort de son agresseur. N’aurait-il pas mieux fait de passer son chemin et de ne rien dire?

     Un gendarme gifle un individu qui importune son épouse. Il est sanctionné par la Gendarmerie, muté, puis jugé et condamné pour un geste qui aurait jadis été considéré comme justifié et salutaire. Quel message est ainsi envoyé aux forces de l’ordre et aux voyous?

     Des Identitaires occupent les locaux de SOS-Méditerrannée pour dénoncer sa complicité avec les passeurs et autres pourvoyeurs de délinquance, de désordre international et de morts collectives. C’est eux que la police arrête plutôt que les malfaiteurs. Et 48 heures de garde-à-vue alors qu’ils n’ont rien fait de mal. Pourquoi donc l’Aquarius n’est-il pas encore saisi pour activités illégales et absence de pavillon?

    Chacun peut observer que ces interventions, inculpations et procès sont ceux non pas des malfaiteurs et de l’illégalité, mais ceux de qui réagit à l’inacceptable. Dignité, Bien commun, légitime défense, respect de la loi républicaine, défense de la Patrie et autres considérations objectives, tout ce qui fonde notre civilisation et la République se voit attaqué, réprimé, sanctionné par l’administration préfectorale, la police et la justice. Tout cela est aussi dévalorisé, dénigré, renié par les médias de la propagande gouvernementale qui ne sont plus depuis longtemps des sources d’informations objectives et neutres.