Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voyage

  • Allez, bande de hipster... tous en vacances aux U.S.A.

    Etats-Unis: De la splendeur à la décadence.

    Aujourd’hui, il est difficile de croire que Baltimore fut l’une des plus grandes villes au monde.

    Contrairement à Washington DC, Baltimore est une ville ouvrière (cols bleus) qui abrite les américains les plus travailleurs. Lorsque j’étais au lycée, mon frère et moi étions de grands fans des Orioles de Baltimore, et de temps en temps nos parents nous conduisaient de notre maison en Virginie jusqu’à Baltimore pour les voir jouer. Adulte, j’ai passé un certain nombre d’années près du district de Columbia, et je me déplaçais souvent à Baltimore. Lorsque l’on dit que cette ville est en déclin, c’est un énorme euphémisme. Partout où vous vous déplacez à Baltimore, on y voit des bâtiments et des maisons abandonnés, et lorsque vous traversez certaines des zones les plus en difficulté, vous pouvez observer des toxicomanes au coin des rues. Baltimore n’est plus qu’une ville délabrée, qui tombe en lambeaux et qui ne ressemble absolument plus à la glorieuse métropole qu’elle était autrefois.

    Il y a certaines zones de Baltimore où vous ne pouvez plus aller une fois le soleil couché. Et en réalité, mieux vaut ne pas y aller pendant la journée non plus. La criminalité dans cette ville a atteint un tel niveau que les autorités ont officiellement demandé de l’aide auprès du gouvernement fédéral…

     Selon The Baltimore Sun newspaper (journal quotidien de la ville de Baltimore), jusqu’à maintenant, la ville a enregistré 118 homicides et anticipent plus de 400 meurtres d’ici à la fin de l’année. La situation est si grave que le maire de Baltimore a officiellement demandé de l’aide auprès du gouvernement fédéral afin de tenter de reprendre le contrôle. Même le syndicat de Police a tiré la sonnette d’alarme en ayant mis en avant une pénurie d’officiers, ce qui engendre une baisse des patrouilles. Tout ceci se produit alors que la population de Baltimore ne cesse de baisser au point où elle est revenue à son niveau d’il y a 100 ans, selon le bureau du recensement américain.

    A la fin du mois d’Avril dernier, Baltimore était en passe d’atteindre le taux d’homicides le plus élevé que la ville n’ait jamais connu de toute son histoire.

    Oui, vous avez bien compris.

    La principale raison de toute cette montée de violence, c’est une épidémie d’opioïdes qui est devenue complètement incontrôlable…

    L’épidémie d’opioïdes tue silencieusement et laisse derrière elle une longue file de cadavres dans les rues de Baltimore.

    Voilà ce qu’a déclaré le commissaire adjoint, Dean Palmere, du département de police de Baltimore: "Ceux qui vendent ces drogues à Baltimore, tuent des gens dans nos rues".

    Les overdoses ont tué 2 000 personnes à l’échelle de l’État en 2016, dont plus de 800 personnes à Baltimore seulement.

    Selon les propos tenus en Février par le Dr. Leana Wen, la commissaire à la santé de Baltimore: “il y a plus de décès par overdose aujourd’hui à Baltimore, qu’il n’y a de morts par homicide".

    Ce dernier paragraphe m’a estomaqué lorsque je l’ai lu pour la première fois

    Par conséquent même si à la fin du mois d’Avril, Baltimore était déjà en passe d’atteindre le taux d’homicides le plus élevé que la ville n’ait jamais connu de toute son histoire, aujourd’hui, ces gens meurent plus par overdose qu’ils ne décèdent par balles.

    Et maintenant, la police de Baltimore s’inquiète d’un nouvel opioïde qui serait "100 fois plus puissant que l’héroïne". Cette nouvelle drogue s’appelle le carfentanil ou carfentanyl, et elle peut tuer quasiment instantanément n’importe quel individu. (La molécule est habituellement utilisée pour anesthésier de gros animaux tels que les éléphants)

    Je voudrais partager avec vous une courte vidéo publiée sur youtube il y a quelques jours par Alastair Williamson et qui s’intitule: "The Baltimore Experience". Baltimore est une ville dévastée, sinistrée et je ne pourrais jamais vous l’expliquer aussi bien que cette vidéo…

    Avez-vous vu cette partie vers la fin de la vidéo où Williamson s’arrête pour offrir une bouteille d’eau à un homme qui se trouve au coin de la rue?

    J’espère que cet homme va bien, mais il est assez fréquent de voir des gens allongés comme des zombies dans des villes où une épidémie d’opioïdes fait rage. Ce sont des drogues extrêmement dévastatrices, et elles vous détruisent complètement une fois que vous commencez à les consommer.

    Plus il y a de drogues, plus il y a de violence, et au cours des dernières 24 heures, nous avons vu quatre meurtres insensés à Baltimore…

    Selon les déclarations de la Police: "Deux hommes ont été tués par balles mardi matin dans l’ouest de Baltimore. Les officiers de police se sont rendus à 5h50 du matin sur les lieux des tirs au bloc 2800 de la rue de Lanvale.

    Les agents de police ont trouvé les victimes à l’intérieur et autour d’un véhicule. Les deux ont été abattus d’une balle dans la tête et ont été déclarés morts sur les lieux“.

    Toujours selon les déclarations de la Police, un homme de 35 ans a été abattu lundi soir dans le sud-est de Baltimore.

    Cette victime a été identifiée par la police comme étant Charles Gatuthu, un homme âgé de 35 ans. Cet individu a été abattu d’une balle dans la tête et dans le corps vers 19 h 45 dans le bloc 6100 de la Rue de Boston. Il a été emmené à l’hôpital Johns Hopkins Bayview, où il est depuis décédé.

    Et pour finir, la police a déclaré qu’un jeune homme de 25 ans avait été tué par balles lundi après-midi dans l’ouest de Baltimore Bien entendu, Baltimore est loin d’être la seule ville des Etats-Unis dans ce cas. Récemment, j’ai publié un article qui expliquait à quel point Chicago était devenue une ville infestée de gangs et mardi, nous avons appris qu’il y avait eu un 200ème homicide à Chicago depuis le début de l’année 2017.

    Et lundi, un communiqué officiel a été transmis à tous les membres de la police de Chicago les mettant en garde face aux "armes extrêmement puissantes" qu’utilisent dorénavant les gangs pour tuer des gens…

    Etats-Unis: Hausse de 44 % du nombre de policiers abattus en 2016 par rapport à l’année 2015

    La police de Chicago a publié un communiqué lundi en avertissant ses agents que des gangs détenaient des armes extrêmement puissantes, après que trois personnes aient été tuées par balles au cours du week-end, dont deux assistaient à la cérémonie commémorative en hommage de la victime précédente.

    Anthony Guglielmi, le porte-parole du département a déclaré que les trois personnes avaient trouvé la mort lors de fusillades dimanche et qu’ils faisaient tous partie du même gang. Lorsque l’on lit ceci, il est parfois difficile de croire qu’on parle de l’Amérique.

    Tous ces gens qui tombent dans la drogue et qui commettent ces meurtres étaient autrefois de sympathiques et innocents citoyens américains. A un certain moment, ils ont pris la mauvaise voie, mais cette situation prend d’énormes proportions à travers toute l’Amérique.

    Alors, que devrions-nous faire?

    Nous avons besoin de solutions concrètes. Il faut restaurer les principes et les valeurs qui ont fondé la nation américaine, et nous avons besoin de personnes disposées à faire ce travail et qui sont prêtes à prendre des décisions différentes de toutes celles qui ont été prises jusqu’à maintenant.

    http://www.businessbourse.com/2017/07/17/usa-a-baltimore-on-se-croirait-en-zone-de-guerre-cette-ville-est-rongee-tel-un-cancer-par-une-epidemie-dopioides/

     

  • Histoire belge: Prions, mes bien chers frères!

    Un déséquilibré détruit les pompes funèbres puis sort son tapis de prières et s’installe dessus

    Mais cela n’inquiète absolument pas  le procureur. Ce n’est pas un djihadiste c’est un Français converti à l’islam comme c’est son droit le plus strict.

    Alors, tout va bien. Pourquoi tant de déséquilibrés sont-ils musulmans ?

    Réponse dans le livre de Wafa Sultan: http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/10/livre-choc-de-wafa-sultan-edite-par-rl-lislam-fabrique-de-desequilibres/

    L’histoire se passe en Belgique mais aurait pu se passer n’importe où en Europe…

    Stupeur cette nuit à Sclayn: un Français converti à l’Islam fonce dans la vitrine des pompes funèbres Warzée, sort de sa voiture et se couche sur un tapis de prières

    "On a vécu un truc de fous… ": telles sont les paroles du propriétaire des Pompes funèbres Warzée, à Sclayn, après l’incroyable nuit qui a vu la devanture de son entreprise démolie dans d’étranges circonstances.

    Rédaction en ligne

    "On a vécu un truc de fous… ": telles sont les paroles du propriétaire des Pompes funèbres Warzée, à Sclayn, après l’incroyable nuit qui a vu la devanture de son entreprise démolie dans d’étranges circonstances.

    Les faits ont eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi.

    Au volant de sa voiture, un Français (" Radicalisé ", nous informe le patron de l’entreprise) fonce dans la vitrine des pompes funèbres Warzée.

    Après le crash (voulu ou non), l’homme est sorti de sa voiture avec un tapis de prières et s’est couché dessus. "Il aurait crié à la gloire d’Allah, en disant que l’islam vaincrait l’Europe", selon un des administrateurs du funérarium.

    Forces de l’ordre et ambulance sont arrivées sur place peu après. L’homme, blessé, a été amené à l’hôpital.

    Les dégâts dans l’entreprise de pompes funèbres, dans laquelle reposait cette nuit-là le corps d’un défunt, sont semble-t-il importants.

    Aucun détail n’a encore été communiqué quant à l’identité et les motivations de l’individu.

    "C’est surtout un déséquilibré!"

    Au niveau du Parquet de Namur, on confirme les faits tout en les relativisant. " Nous ne sommes pas du tout dans une situation de terrorisme, dans la recherche d’un djihadiste", réagit le Procureur de Namur Vincent Macq. " Il s’agit bien d’un sujet français de la région de Givet, converti à l’Islam comme c’est son droit le plus strict. Mais il s’agit surtout d’une personne dont l’état mental est plus que préoccupant. Honnêtement, ce n’est pas un djihadiste, mais un déséquilibré“.

    L’homme était d’ailleurs suivi en France pour avoir tenu des propos inquiétants. " Mais les Français le connaissaient aussi surtout comme quelqu’un qui a un problème mental important. " L’attaque du funérarium de Sclayn (Andenne) ne ferait donc pas partie d’un plan terroriste. "L’acte interpelle!", reprend le procureur namurois. " Mais ce n’est pas un acte rationnel. Les médecins qui s’occupent de lui considéreraient même que sa place est davantage en psychiatrie qu’aux urgences.

    Circulez, y'a rien à voir!

     

  • Le ministre des affaires étrangères autrichien veut interdire la distribution du Coran

    Autriche – Apres des raids contres des organisations salafistes en Allemagne, le ministre des affaires étrangères Sebastian Kurz a réitéré son souhait d’interdire la distribution du Coran dans la rue par les organisations salafistes.

    De nombreux islamistes, beaucoup de nouveaux convertis et migrants Tchétchènes tiennent des stands dans les rues autrichiennes afin de distribuer des exemplaires du Coran, dans une campagne intitulée "lies ", en français "Lis". Ils font partie du groupe "True Religion" et reçoivent des fonds d’Arabie Saoudite. Leurs actions sont à présent interdites en Allemagne mais pas en Autriche, ou au Royaume-Uni. C’est un groupe d’origine allemande dont le créateur est le salafiste radical Ibrahim Abou-Nagie.

    Une campagne de distribution du Coran organisée par un autre groupe était en lien avec Mirsad Omerovic, qui aurait recruté deux jeunes filles de 17 et 15 ans, Samra Kesinovic et Sabina Selimovic, qui en 2014 ont rejoint l’Etat Islamique en Syrie.

    Sebastian Kurz s’oppose publiquement à ces campagnes de radicalisation depuis cet été et souhaite que la distribution du Coran dans l’espace public soit interdite par l’Integration Act. Ses prises de position ont été automatiquement rejetées par le Parti socialiste.

    Source : visegradpost

     

  • L'automne

     "Les feuilles qui s’accumulent sur les voies rendent difficile les conditions de circulation des trains, entraînant de nombreuses perturbations pour les voyageurs. La SNCF a investi plusieurs millions pour faire face au phénomène.

    Elles semblent inoffensives, si petites, avec leurs belles couleurs. Mais les feuilles mortes donnent chaque automne des sueurs froides aux cheminots, font subir aux voyageurs retards et annulations, et coûtent cher à la SNCF. Lorsqu’elles tombent sur les voies, et sous l’effet de l’humidité, elles forment une pellicule qui recouvre le rail, et rend plus difficiles l’accélération et le freinage"…

    Haaaa, petites feuilles mortes, "si petites", "si belles"… Alors forcément, le Français, qu’il soit plouc, sans-dents ou les deux, a l’humour taquin et je me range dans le lot.

    Twitter regorge des moqueries de passagers

    Alors voilà, celles et ceux qui prennent le train et que personne ne veut appeler "clients" car à un client on doit une qualité de service, alors on les nomme pudiquement des "usagers ", c’est l’enfer automnal parce qu’il y a des feuilles mortes qui ont l’outrecuidance de tomber sur les voies.

    Lorsqu’il y a une tempête, les arbres tombent à leur tour sur les voies à nouveau bloquées.

    Lorsque c’est l’hiver, la neige, le verglas empêchent au choix les trains de la SNCF d’avancer parce que ça gèle, ça neige ou ça " congère ", peu importe.

    Lorsque c’est la chasse, les animaux, traqués, viennent se réfugier sur les voies également, sans oublier enfin, la saison de l’été. Oui, l’été, avec son soleil et sa chaleur qui peuvent faire fondre les câbles.

    En fait, la SNCF fonctionne bien quand il ne fait ni trop chaud, ni trop froid, que la chasse n’est pas ouverte, qu’il n’y a pas de grève, pas de pluie, pas trop de soleil, pas non plus de neige, qu’il ne gèle pas, qu’il ne grêle pas, que les feuilles ne tombent pas, que le vent ne souffle pas trop fort… Etc., etc.!

    Donc en gros, cela marche mal, bien mal, trop mal.

    La SNCF à l’image de la déliquescence de notre pays

    Et là je ne vous parle même pas de la qualité du personnel, désagréable souvent, odieux parfois, régulièrement agressif, sans oublier les contrôleurs qui vont jusqu’à mettre des amendes qui ne devraient pas être mises à la gueule du client.

    Je ne vous parle pas de la non-formation et du non-management donné aux " agents " qui s’occupent des “usagers".

    À leur décharge, la société est devenue "difficile". Alors la SNCF, qui n’en est qu’une des représentations, évolue de la même façon avec cette déliquescence ahurissante, cette dégradation continue qui va aussi bien du " look " au langage parfois incompréhensible.

    Tout devient mauvais, dans une société de plus en plus médiocre, avec des gamins et des jeunes de moins en moins bien formés.

    Bref, ce n’est pas la SNCF qui fonctionne mal, c’est la France entière, notre société de chemins de fer n’étant que l’expression de nos vicissitudes collectives.

    Vous découvrirez avec stupeur cet hiver les automobilistes bloqués sur les autoroutes enneigées, les préfets expliquer que mieux valait les avoir là, vous découvrirez que le pays n’a ni assez d’électricité, ni assez de sel, ou encore de fioul, vous découvrirez qu’il n’y a pas assez de médicaments dans les hôpitaux, ou de munitions dans nos arsenaux et accessoirement que les caisses de l’État sont désespérément vides… et tout est l’avenant.

    Il est déjà trop tard. Préparez-vous!

    Charles SANNAT

    http://www.insolentiae.com/quand-la-sncf-decouvre-quen-automne-les-feuilles-ca-tombe-quen-hiver-il-y-a-de-la-neige-et-que-meme-leau-ca-mouille-ledito-de-charles-sannat