Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Opinions - Page 4

  • Pourquoi les écolos mentent.... CQFD

    Les canicules d’avant la canicule au cours du XXe siècle

    sun source https://unsplash.com/photos/BC49M6wl--8

    Canicule : quelques précédents météorologiques survenus au XXe siècle.

    Par Jo Moreau.

    Un article de Belgotopia

    Nous sommes abreuvés d’avertissements affolés devant l’épouvantable canicule qui nous attend la semaine prochaine, alimentée par notre inaction devant le thermostat climatique, pourtant dénoncée par notre future doctoresse honoris causa et ses suiveuses.

    Je me suis penché sur quelques précédents météorologiques survenus au XXe siècle, dont le début est caractérisé par une succession d’étés chauds et secs, et je vous en livre quelques exemples spectaculaires ici.

    Anno 1900

    Janvier est doux et printanier. Février connait un véritable ouragan sur toute la France, avec des vents atteignant 180 km/h.

    Le mois de juillet est le plus chaud à Paris depuis 1859. Longue période de fortes chaleurs avec des températures atteignant 40 degrés à Châteaudun. Paris manque d’eau.

    Londres: on relève des cas d’insolation.

    Cette période sera suivie de violents orages.

    Plusieurs tornades en Belgique.

    En octobre, nouvel épisode de chaleur exceptionnelle à Paris. Le 26 octobre inondations en Angleterre. Violentes tempêtes en Angleterre les 20, 27, 29 décembre et grandes inondations le 31 décembre.

    Anno 1911

    L’été a été si sec en juillet et août qu’en Flandre, des centaines de personnes font la queue avec des seaux devant les fontaines publiques.

    En France, juillet août et septembre sont très chauds et les températures dépassent fréquemment 35°. On dénombra 40 000 morts dus à cette canicule, aussi bien des personnes âgées que des enfants en bas âge. Les premières vraies averses de pluie surviennent le 20 septembre.

    La canicule a également sévi en Angleterre.

    En septembre, violente tempête sur la côte belge.

    Anno 1921

    Après la sécheresse qui a commencé à l’automne 1920, le 1er janvier 1921 la vague de douceur se poursuit: 19,4° à Bordeaux, 16,5° à Châteauroux, et s’aggrave en février. Mars et avril sont toujours exceptionnellement secs et ensoleillés.

    Du 14 au 17 avril, il neige fréquemment sur presque toute la France – un orage déverse 20 cm de grêle sur le Languedoc dans la soirée du 14 avril.

    En juin, la sécheresse devient dramatique, aucune goutte de pluie n’est observée dans l’Oise, la Somme et le Languedoc-Roussillon; à Paris, c’est le mois de juin le plus sec depuis 1810, une vague de chaleur exceptionnelle se produit entre le 24 et le 28 juin ; le 28 juin, un orage de grêle ravage les Deux-Sèvres avec des grêlons de 125 grammes.

    Un été caniculaire s’abat sur la Lorraine. Le déficit de pluie atteint des records. Les récoltes s’annoncent faibles; les prés, pâturages et parcs sont "grillés" comme les arbres qui "se laissent déplumer" par le vent brûlant.

    Juillet reste extrêmement sec, absolument sans pluie dans la Beauce, le pays de Caux et la Picardie; du 22 mai au 11 juillet, il ne tombe que 2 mm à Paris.

    Cette sécheresse concerne également les Pays-Bas et l’Angleterre (le débit de la Tamise est réduit au 1/10eme de la moyenne) – La sécheresse perdure en Angleterre. On y dénombre de nombreux décès dus à la chaleur. Record de chaleur depuis 40 ans.

    Aux USA, les températures élevées perdurent depuis août 1920, avec des températures mensuelles supérieures de 3,4° (F) supérieures à la moyenne. Le mois de mars vit une température supérieure à 10,8° (F)

    Le 13 juillet, on observe également une chaleur torride et un maximum de 44,8° aurait été mesuré à Bourg (il s’agit de la valeur non officielle la plus élevée mesurée à l’ombre, en France). Le vent déclenche des incendies en Champagne et le village de Loisy-sur-Marne est totalement détruit.

    La vague de chaleur atteint son maximum les 28 et 29 juillet où l’on mesure des températures supérieures à 38° sur les trois quarts de la France (40 à 42° à Vesoul, Besançon, Albertville, Bourg en Bresse et Moulin)

    Le 29 juillet, véritable "sirocco" en Lorraine. Les fils téléphoniques sont distendus par la chaleur.

    En août, la grande sécheresse en Europe, combinée avec des températures élevées, est la cause d’une fonte rapide des glaciers alpins.

    Le déficit de pluie atteint des records. Début août, les mirabelles se font rares et comme la terre des jardins des maraîchers est brûlée, les légumes "ont pour ainsi dire disparu. Un pied de salade très dure se paie à des prix inconnus. On n’arrive presque plus à obtenir le bouquet nécessaire au pot-au-feu", peut-on lire dans les comptes-rendus de l’époque. Les prés, pâturages et parcs sont "grillés" comme les arbres qui "se laissent déplumer" par le vent brûlant.

    Octobre est le plus chaud et le plus sec depuis 1757. Une vague de chaleur exceptionnelle se produit du 1er au 20 octobre. Au cours de la première semaine, les températures dépassent partout les 30° -le 5 octobre, on atteint même 36° dans les Basses Pyrénées.

    Le 4 novembre 1921 voit enfin le retour de la pluie, mettant fin à la sécheresse mais le beau temps dominera pratiquement jusqu’à Noël.

    Après qu’un véritable ouragan ait balayé les Flandres et toute la Belgique dans la journée du 7 novembre, de l’air glacial envahit tout le pays entre le 11 et le 14 novembre

    Du 4 au 7 décembre, les gelées restent très fortes. Les 28 et 29 décembre, sont à l’inverse très doux, les températures dépassent 15° sur presque tout le pays.

    L’année 1921 aura été la plus chaude et la plus sèche à Paris depuis le début des observations météo (1851) ; au total, il ne tombe que 270 mm d’eau contre 625 mm en moyenne. L’insolation fut également très élevée avec 2314 h de soleil contre 1650 h en moyenne.

    Anno 1934

    USA : Pratiquement l’ensemble du pays subit une sécheresse sévère. En juin, on relève des températures supérieures à 100°F (38°C)dans 48 états. Le Texas, l’Oklahoma et le Kansas sont l’objet d’une véritable  catastrophe, qui provoque l’exode majoritairement définitif de 3 millions d’habitants vers des cieux plus cléments.

    Chine: vague de chaleur inhabituelle. Dans certains endroits, on relève des températures de 40 à 45° entraînant de nombreux décès. Les récoltes sont ruinées.

    Japon : 4000 morts dans un typhon apocalyptique.

    France: vague de chaleur torride et sécheresse au printemps et en été. Mi-avril, la température atteint près de 30°. Mi-septembre, 36° à Clermont-Ferrand. En décembre, la température moyenne est supérieure de 5° à la normale.

    Australie : sécheresse catastrophique, la majorité des forêts sont détruites.

    Afrique du Sud : sécheresse sur tout le pays. Mort d’environ 10 millions de moutons.

    Belgique: tornade dans la région du Centre. Plusieurs maisons détruites à Binche, où un train déraille, soufflé par les rafales.

    Je vous épargne les années ultérieures, dont plusieurs ne furent pas tristes non plus !

    Jo Moreau

    belgotopia.blogs.lal...

    Jo Moreau est un blogueur belge. Il développe dans "Belgotopia" des analyses critiques de la politique et de la science.

     

  • Pourquoi Aymeric Caron a fui le studio de Sud Radio

    D’une manière générale, les sauveurs autoproclamés de la planète refusent de débattre. Aymeric Caron l’a démontré récemment.

    Par Benoît Rittaud.

    Un petit esclandre sans importance s’est produit lundi dans le studio de Sud Radio, où il était question de canicule et de réchauffement de la planète. Face à moi (qui étais en duplex par téléphone), Aymeric Caron défendait l’orthodoxie climatique en usant et abusant des clichés habituels. Incapable d’imaginer qu’on puisse ne pas être d’accord avec lui, il a finalement quitté le studio tandis que je lui opposais mes arguments.

    S’il ne faut pas accorder trop d’importance à cet épisode qui n’est sans doute rien de plus qu’une posture, on peut toutefois en tirer un enseignement intéressant. Il faut savoir que ce genre de choses n’est que la partie émergée de l’iceberg médiatique. Régulièrement en effet, lorsqu’un climato-réaliste est invité quelque part, des coups de téléphone sont donnés et des désinvitations se produisent.

    D’une manière générale, les sauveurs de planète refusent de débattre. On peut les comprendre : pendant des années ils ont pu déployer leur catastrophisme et lancer leurs anathèmes sans jamais avoir à faire face à un contradicteur. Leur blitzkrieg sur le monde médiatique, politique et intellectuel a été si victorieux qu’ils n’ont jamais véritablement trouvé d’opposants sur leur route.

    Aymeric Caron : des fissures dans le dispositif

    Or des fissures apparaissent aujourd’hui dans leur si beau dispositif. Des craquements commencent à recouvrir le son des slogans. Les annonces de fin du monde semblent de plus en plus prématurées. Les remèdes se révèlent pires que le mal qu’ils prétendent soigner. Des éoliennes à la taxe carbone, de plus en plus de voix questionnent désormais ouvertement les totems de l’écologisme contemporain. Déployé à l’excès, le délire intégriste finit toujours par faire fuir les personnes raisonnables.

    Les militants du climat, eux, restent prisonniers de leur dynamique qui, par exemple, leur fait voir dans chaque événement météorologique un " signe du destin ". Dans ces conditions, il leur est impossible de faire face au réel, par exemple lorsque celui-ci prend la forme d’arguments contraires aux leurs.

    Ce qui s’est passé sur Sud Radio est donc très naturel. Cela témoigne tout simplement de ce qu’il n’est pas si facile de se confronter à nouveau au réel quand on l’a ignoré trop longtemps. Et lorsqu’on ne peut pas faire face, la solution la plus simple est bien connue: la fuite.

  • Petite revue de presse

    Emmanuel Macron ressemble de plus en plus à Benito Mussolini

    Marion Maréchal au ban des proscrits (LFI aussi…). Le Medef se couche sur ordre de LREM.

    Je maintiens : nous sommes entrés dans une forme de fascisme mou évoquant la période de prise du pouvoir par Mussolini.

    La Marche sur Rome est ici remplacée par la "“ Prise de Paris“ " objectivement réussie par Macron, ses sbires et ses barbouzes, ses milices, ses marionnettes parlementaires et médiatiques, ses soutiens économiques et industriels, sans oublier sa police.

    Reste l’Armée, mais comme dans les années 20, elle suivra, étêtée, sous contrôle mental, forcée au loyalisme par sa majorité carriériste.

    Mussolini fut au moins patriote. Rien de tel concernant Choupinet. Gouvernée par des traîtres, des pleutres et des conformistes au service d’un spectre, la France bascule avec, à l’intérieur de son corps, creusant son kyste, l’ennemi le plus redoutable et le plus impatient qu’elle ait eu à affronter depuis son combat séculaire contre l’expansionnisme allemand.

    J.S.

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/marion-marechal-invitee-lrem-menace-le-medef-de boycott_fr_5d14efade4b082e55365e71b

     

    ÉCHOS DE LA COLLABORATION

    Services publics et "radicalisation", ici, à la Ville de Paris, rayon ordures et poussière sous les tapis, de prière, bien sûr. Article à déguster sans perdre son flegme si possible : novlangue, non-dits, édulcorations et prises de pincettes pour ne pas risquer de "stigmatiser", tout y est. Un monument à côté duquel les besogneux de Vichy n’étaient que des amateurs.

    https://www.marianne.net/societe/radicalisation-au-sein-des-services-publics-le-cas-du-service-de-propete-de-paris?fbclid=IwAR29-WbKHXZoEhJvt8pQ7XVXUyid-4y6Vq6ODEmsL9FHolR7MtvZuKRkKOA

     

    À ce propos, voici le témoignage fort instructif d’un travailleur social, sur FB. Les cas de ce genre sont légion. Il convient d’insister sur le mot "collaboration" et sur ses victimes dont le nombre est appelé à gonfler comme une baudruche en burqa dans une baïne de Lacanau.

    Anthonin Lamoureux 

    "Sur la montée de l’islamisme dans la fonction publique, je rappelle juste que je me suis fait virer de la mairie de Paris pour avoir critiqué le Coran lors d’une conversation privée.

    Le seul témoignage manuscrit contre moi, d’une déléguée syndicale lesbienne qui a retranscrit un témoignage d’une musulmane, a été validé par le tribunal administratif de Paris.

    Cet écrit n’était pas dans mon dossier de fonctionnaire lorsque mon avocat l’a récupéré. La mairie de Paris a donc des dossiers en parallèle alors que c’est strictement interdit.

    Et le tribunal administratif a validé un document faisant état de mon opinion religieuse: "il y a beaucoup de violences dans le coran".

    Dossier caché, opinion religieuse et les juges valident les pratiques de la maire de Paris.

    Je me suis fait virer comme une merde, moi travailleur social reconnu pour ses résultats auprès des plus précaires, à 8h en arrivant au travail: 10 mn pour vider mon bureau dans un sac poubelle et rendre badge et clefs.

    Ni syndicats ni collègues travailleurs sociaux n’ont réagi à l’époque.

    Et je me suis retrouvé dans un méga merdier (merci encore aux rares personnes à m’avoir aidé à l’époque)“.

    Radio France, 13 semaines de vacances.

    Treize, putain ! Ce service public devenu porte-coton du pouvoir, surpaye des journalistes dont le job essentiel est de cracher sur ces salauds de fainéants, xénophobes et antisémites français, avec pour obligation contractuelle la mission de pérenniser le plus longtemps possible la présence de Choupinet à l’Élysée.

    https://www.capital.fr/economie-politique/les-journalistes-de-radio-france-meritent-ils-leurs-13-semaines-de-vacances-1343249?utm_content=bufferf69aa&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=Facebook_Capital&fbclid=IwAR1_cVySzjYnlgNzU9aoHaXQ5HK8bNSosXWyfAeS2s9O1LWCso4Peh-w4YU

    Tiens le petit Piolle, trouvant certainement plus facile d’évoquer Tunis plutôt que des piscines de sa ville, sort de son silence pour s’astiquer les valeurs et se pignoler l’État de Droit. Je suis grossier? Jamais, s’agissant des branleurs qui nous trahissent… à jets continus.

     

  • La loi, c'est la loi!...

    et comme nul n'est censé ignorer la loi, ta gueul… c'est comme ça et pas autrement… si t'est pas content, tu te tourne le cul au vent!

    comme t'as l'habitude, t'auras pas plus de rhumatismes....

     

    Mosquée : coup de chapeau au maire LR de Gagny, qui applique la loi de 1905

    Les pauvres musulmans de Gagny pleurnichent, ils auraient besoin d’un terrain de 1 700 mètres carrés pour pouvoir y construire une mosquée. Ils ne l’ont pas. Alors ils tempêtent, accusent, et manifestent en rappelant ostensiblement que 900 d’entre eux vont voter aux prochaines municipales… et on est en Seine-Saint-Denis… Ils ont pourtant déjà 3 salles de prières, mais ils veulent eux aussi leur mosquée!

    Et le Parisien pleurniche avec eux, qui approuve leur "révolte" dans un titre dégoulinant de dhimmitude: Gagny : révoltés par leurs conditions de prière, les musulmans dans la rue. On a des milliers de Français qui vivent dans la rue, qui dorment dans leurs voitures… et le Parisien s’occupe des "conditions de prières" des musulmans!!!! On vit un monde de fous.

    Que feriez-vous, vous, si vous étiez à la tête d’une association désirant construire un local sur 1 700 mètres carrés dans votre ville? Vous feriez les petites annonces, vous feriez le tour des agences immobilières, vous chercheriez une autre solution… jamais il ne vous viendrait à l’idée de manifester!

    Cela s’appelle un conflit de civilisation. En sont responsables et les musulmans qui considèrent qu’on leur devrait tout, parce que musulmans et les politiques qui, depuis des lustres, se mettent en quatre pour que naissent les mosquées comme des petits pains dans nos villes.

    Et ceux de Gagny ne comprennent pas pourquoi, partout, on offre des baux emphytéotiques pour des terrains municipaux à leurs coreligionnaires, pourquoi on truande le contribuable en lui faisant financer des lieux de culte malgré la loi en jouant sur le cultuel et le culturel…

    Sont méchants, à Gagny. La ville n’exproprie pas de garagiste ou de grande surface pour offrir son terrain aux musulmans, elle ne ferme pas de maison de retraite non plus avec le même but, et en plus ils ne mettent pas de salle à leur disposition pour leurs prières, prières qu’ils peuvent parfaitement faire chez eux, comme prévu par le Coran… Ils pourraient même se contenter des salles de prières existantes d’ailleurs.

    "C’est une situation qui dure depuis des décennies à Gagny: nous n’avons pas encore de mosquée, la ville bloque notre recherche de terrain (N.D.L.R. : l’UAMG demande une parcelle de 1 700 m2 pour implanter un centre culturel)! Et elle ne met pas de salle adaptée à disposition en attendant", regrette Karim Ben-Yedder, président de l’union des associations musulmanes de Gagny (UAMG), organisatrice de la manifestation.

    http://www.leparisien.fr

    Eh bien, à Gagny, cela se passe autrement. Gagny, l’une des rares villes de France où le maire, Michel Teulet, sans avancer aucun parti pris, se contente de la loi, rien que la loi, celle de 1905:

    "Je n’ai pas à intervenir, en fournissant un terrain, à quelque culte que ce soit! Il y a cinquante ans, les catholiques des Hauts-de-Gagny ont acheté eux-mêmes un terrain et construit leur église, idem pour les réfugiés russes en 1920, avec leur église orthodoxe ", développe l’édile. Qui précise: " Il y a très peu de parcelles publiques de grande tailles. La ville elle-même a eu du mal à trouver un terrain suffisant pour la maison de la petite enfance“!.

    Mais Michel Teulet l’assure: il n’a pas son mot à dire sur la construction, ou non, d’une mosquée".C’est le Code de l’urbanisme qui décide: quand l’UAMG aura déposé un permis, il sera instruit dans les règles“.

    Cela paraît tellement simple, tellement évident. Mais un maire non musulman qui ose refuser la lune aux musulmans de sa ville, c’est une véritable déclaration  de guerre!

    Quelqu’un peut m’expliquer pourquoi, en notre pauvre pays, les maires lèche-babouches  sont plus nombreux que les maires, les vrais, qui appliquent la loi et protègent leurs administrés, sans pratiquer la préférence étrangère?

    Christine Tasin

    http://resistancerepublicaine.eu/2019/06/24/mosquee-coup-de-chapeau-au-maire-lr-de-gagny-michel-teulet-qui-applique-la-loi-de-1905/

     

    Non, mais: c'est pas fini les pleureuses de la gauchiasse! espèce de collabos sans cervelle!