Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Opinions - Page 7

  • Pauvre gauchiasse!

    Agressée, la réalisatrice à migrants Jeanne Labrune appelle au secours!

    On ne peut même pas, tant la stupidité de cette dame lui éclate enfin à la figure, se réjouir d’un tel retour de bâton.

     

        1997: Jeanne Labrune signe une pétition pour les migrants

        2007: Jeanne Labrune signe une pétition pour les migrants

        2020: Jeanne Labrune se fait agresser à Barbès et lance une pétition contre l'insécurité pic.twitter.com/R3LcPbjGHG

        — Michel Ney

    Lire la suite

  • Heu… quand même!

    Logiciel Dominion: – 2,7 millions de voix pour Trump, + 500 000 pour Biden!

    Tandis que le camp démocrate s’entête à nier la fraude, qui s’avère chaque jour plus gigantesque, Trump et ses enquêteurs ne lâchent rien.

    Les magouilles frauduleuses qui ont sévi dans plusieurs États, évidemment à sens unique, pour dépouiller Trump et lui voler la victoire.

    Suite aux révélations faites par Sydney Powell quant à la gigantesque fraude informatique, capable d’inverser le verdict, Trump a twitté dimanche soir:  “J’ai gagné l’élection”, affirmant que Dominion Voting System avait truqué le résultat avec son logiciel de dépouillement.

    “Donald Trump a relayé jeudi dans un tweet, en lettres capitales, des informations de la chaîne conservatrice One America News Network (OANN) selon lesquelles le logiciel Dominion aurait          "effacé 2,7 millions de votes Trump à travers le pays", et que des centaines de milliers de votes qui lui étaient destinés avaient été attribués à Joe Biden dans des États utilisant la technologie Dominion.”

    Mais niant la machination à l’échelle nationale, puisque 28 États ont utilisé le logiciel Dominion, la gauche américaine, ainsi que ses valets européens, osent encore affirmer que “L’élection du 3 novembre a été la plus sûre de toute l’histoire des États-Unis”! Les tricheurs, ça ose tout!

    Trump, parfaitement au fait de ce qui l’attendait dans ce combat truqué, nous avait prévenus qu’il ne gagnerait pas dans les urnes, mais seulement après un long combat judiciaire. Nous y sommes et le rusé milliardaire, si décrié en Europe, sait parfaitement où il va, malgré les innombrables obstacles que le système mondialiste met sur son chemin.

    Pendant quatre années, la gauche a tout fait pour le déboulonner, l’accusant des pires turpitudes et lançant contre lui une procédure de destitution qui a pitoyablement échoué.

    Cette fraude électorale, hallucinante par sa dimension, n’est donc que l’arme ultime que le camp mondialiste utilise pour écarter cet ennemi du politiquement correct, qui défend le peuple de l’Amérique profonde.

    Mais cette arme pourrait bien se retourner contre les ennemis de la démocratie, qui ont essayé de trahir le peuple en falsifiant l’élection. Une ignominie sans nom.

    Et la presse a beau brailler “pas de preuves”, suite aux terribles accusations de Sidney Powell, celles-ci sont d’abord réservées à la justice qui se met en marche.

    Évidemment, avec une telle machination qui n’a été possible qu’avec des complicités à tous les niveaux de l’administration, le combat est long et difficile. Mais Trump le savait.

    Selon Sydney Powell, des membres éminents du FBI et de la CIA sont mouillés. Une enquête criminelle s’impose pour débusquer ces complices de la conspiration.

    Il reste près de quatre semaines pour confondre les tricheurs et annuler les élections partout où la fraude a été aussi massive qu’incontestable.

    C’est à la justice et aux enquêteurs de livrer les preuves et à la Cour suprême de trancher.

    Mais dans cette course à la vérité et à la justice, un deuxième élément interpelle. C’est la visite de Mike Pompeo en Europe.

    En effet, que viendrait donc faire cet émissaire de Trump en Europe et au MO, si le sort de celui-ci est définitivement scellé et si Biden est d’ores et déjà le 46e président des États-Unis? Cela n’a aucun sens.

    Source:

    Une tournée diplomatique sans lendemain, pour une administration qui ne sera plus là dans deux mois? Foutaises que tout cela!

    Rappelons-nous la petite phrase de Pompeo, l’air narquois, à ceux qui s’impatientent  et réclament la transition en douceur depuis le 4 novembre.

    “Il y aura bien une transition en douceur… vers un deuxième mandat de Donald Trump”.

    Nul n’est devin, mais je ne serais pas surpris que Pompeo soit venu voir les dirigeants européens pour leur signifier, preuves à l’appui, qu’ils ont adoubé Biden un peu vite. On imagine la gueule de bois de Macron et des médias si Trump est finalement consacré pour un deuxième mandat!

    Chez RL, le champagne coulera à flots.

    Car si les dirigeants et journalistes européens ne détiennent aucun élément prouvant la fraude, il serait tout de même consternant que le président des États-Unis, l’homme le plus puissant du monde qui met 60 millions de dollars dans la bataille judiciaire, n’ait aucun élément sérieux pour refuser la défaite depuis le 4 novembre.

    Ses chance de l’emporter sont donc bien réelles.

    Patience, les amis, l’avenir pourrait être des plus réjouissants… même si les forces du Mal sont toutes- puissantes.

    Jacques Guillemain

    Source:

     

    Je l'appelle Joe Bidet…. mais, je n'étais pas loin de la réalité!

     

  • Elu, Joe Bidet???

    Etats-Unis : 18 nouvelles infos capitales sur les fraudes électorales !

    Pour en apprendre plus sur les Démocrates et leur longue tradition de fraude électorale, n’oubliez pas de lire notre article suivant :

    États-Unis : les fraudes électorales, spécialité des Démocrates !
    https://ripostelaique.com/etats-unis-les-fraudes-electorales-specialite-des-democrates.html

    Le point sur l’élection présidentielle

    Avant de commencer, faisons le point sur l’état de l’élection présidentielle américaine, en ce 11 novembre 2020 :

    A) Hier, les médias ont annoncé que le Président Trump a remporté la Caroline du Nord et ses 15 grands électeurs. En Alaska, les médias américains refusent toujours de déclarer Trump vainqueur, alors que cet Etat vote largement Républicain à chaque élection, et alors que Trump a obtenu environ 60% des suffrages déjà dépouillés. La victoire du Président Trump en Alaska est inéluctable, et cela ajoute 3 grands électeurs dans son escarcelle.

    B) Il reste donc, en ce moment, 6 Etats dans lesquels les résultats sont contestés: Pennsylvania, Georgia, Michigan, Wisconsin, Arizona, Nevada. Dans 4 de ces Etats, les décomptes ne sont pas encore achevés, et dans les 2 autres (Wisconsin, Georgia), des recomptages sont en cours. Ensuite, grâce aux procédures judiciaires, les Républicains vont probablement obtenir un “audit” (examen manuel) de tous les bulletins de vote, soit dans certains “county” (circonscription), soit dans l’ensemble d’un ou de plusieurs de ces Etats.

    C) Dans les 44 autres Etats, les résultats de l’élection ne sont contestés par aucun camp. La situation est donc la suivante :

    Trump

    232

    Biden

    227

    Pennsylvanie

    20

    Georgia

    16

    Michigan

    16

    Wisconsin

    10

    Arizona

    11

    Nevada

    6

    TOTAL

    538

     

    D) Comme nous l’avons rappelé dans notre précédent article, l’avance totale du sénile Biden, dans ces 6 Etats non-décidés, est inférieure à 280.000 voix

    E) On voit donc que, contrairement à ce que les grands médias prétendent, rien n’est joué.

    18 informations sur les fraudes électorales

    1) Dans une conférence de presse tenue mardi 10 novembre, le ministre des Affaires Etrangères, Mike Pompeo, a assuré qu’il y aura une “transition en douceur” vers la seconde administration Trump en janvier prochain.

    Pompeo: ‘There Will Be a Smooth Transition to a Second Trump Administration’
    https://www.breitbart.com/2020-election/2020/11/10/pompeo-there-will-be-smooth-transition-second-trump-administration/

    2) Le Bureau de la Gestion et du Budget (OMB) de la Maison Blanche vient de donner l’ordre aux agences fédérales de préparer un budget pour l’année fiscale 2022 pour le second mandat du Président Trump.

    White House Budget Office Preparing for Second Term Budget
    https://www.breitbart.com/2020-election/2020/11/10/white-house-budget-office-preparing-second-term-budget/

    3) Dans un mémorandum envoyé aux procureurs fédéraux des 50 Etats américains et au directeur du FBI, le ministre de la Justice, William Barr, autorise ces derniers à enquêter officiellement sur les “irrégularités” survenues lors de l’élection présidentielle, si elles peuvent impacter le résultat dans l’un des Etats.

    Attorney General William Barr Authorizes DOJ to Look into Voting Irregularities
    https://www.breitbart.com/2020-election/2020/11/09/attorney-general-william-barr-authorizes-doj-look-voting-irregularities/

    Le mémorandum du ministre de la Justice sur les “irrégularités électorales” peut être téléchargé ici :

    Barr Memo to DOJ on voting irregularities

    4) Le lieutenant-gouverneur (adjoint du gouverneur) du Texas, Dan Patrick, annonce qu’il vient de créer un fond doté de 1 million de dollars, pour récompenser les lanceurs d’alerte qui apporteront une preuve de fraude électorale, dans n’importe quel Etat. Toute personne apportant une information débouchant sur une condamnation pour fraude électorale recevra au minimum 25.000 dollars.

    Texas Lt. Gov. Dan Patrick offers $1 million reward for evidence of voter fraud
    https://www.houstonchronicle.com/politics/texas/article/Texas-Lt-Gov-Dan-Patrick-offers-1-million-15716973.php

    5) Jenna Ellis, avocate du Président Trump, annonce que le FBI a déjà ouvert 3 enquêtes différentes pour fraude électorale ; que les erreurs du logiciel électoral Dominion pourraient avoir impacté au moins 500.000 votes dans 28 Etats (dont tous les “Swing States”) ; et que l’ensemble des plaintes, dans chacun des 6 Etats contestés, sera probablement réuni en un seul procès massif (un par Etat) avec recours devant la Cour Suprême des Etats-Unis.

    Trump Attorney Jenna Ellis Has An Update On The Election Challenges In Various States (The Eric Metaxas Radio Show)

    https://www.youtube.com/watch?v=Zco_Y0o55jk

    6) Rudy Giuliani, avocat du Président Trump, annonce qu’à Philadelphie, plus de 50 scrutateurs Républicains ont signé des déclarations sous serment (affidavit) attestant qu’on les a empêchés de vérifier les bulletins de vote, et qu’au moins 300.000 d’entre eux sont illégaux ; qu’au moins 400.000 bulletins de vote ont été illégalement antidatés dans tout l’Etat ; que ses équipes ont récolté, dans plusieurs Etats, les témoignages d’au moins 100 employés électoraux  et postiers auxquels leurs superviseurs ont ordonné d’antidater illégalement les bulletins de vote.

    “We have the evidence” – Rudy Giuliani Says Dead People Voted Big Time In Election 2020 (NewsNOW from FOX)

    https://www.youtube.com/watch?v=uaVEppGkTQw

    7) Detroit (Michigan) : Rudy Giuliani annonce que ses équipes ont récolté le témoignage sous serment d’un témoin, qui atteste que, au milieu de la nuit des élections (donc après la clôture du suffrage), plus de 100.000 bulletins de vote, tous au nom de Biden, ont été apportés dans la salle de dépouillement de la ville.

    Giuliani presents evidence for Trump’s legal battle (Newsmax TV)

    https://www.youtube.com/watch?v=0xurB9TiCWE

    8) Wayne County (Michigan) : Kayleigh McEnany, porte-parole nationale de la campagne de réélection du Président Trump, déclare à la télévision que, dans un seul “county” du Michigan, son équipe a récolté 234 pages d’affidavits (témoignage sous serment) signés par des témoins de fraudes commises dans l’enregistrement des bulletins de votes. Parmi ces fraudes dénoncées par les témoins : 60% des bulletins de vote sortis d’un carton portaient la même signature ; 50 bulletins de vote ont été enregistrés à de nombreuses reprises dans la même machine électorale.

    Kayleigh McEnany runs through voting allegations in 234 pages of affidavits (FoxNews)

    https://www.youtube.com/watch?v=88jWxiC9orM

    9) Pennsylvanie : le Sénateur Républicain Lindsey Graham (Caroline du Sud) annonce qu’il a appris (auprès de l’équipe de campagne de Trump) que 25.000 pensionnaires de différentes maisons de retraite ont demandé un bulletin de vote par correspondance le même jour, et qu’une enquête est lancée à ce sujet, car il est interdit dans cet Etat de collecter les bulletins de vote (ballot harvesting).

    Lindsey Graham: Possible ballot harvesting in Pennsylvania involving 25,000 nursing home residents
    https://www.washingtonexaminer.com/news/lindsey-graham-possible-ballot-harvesting-in-pennsylvania-involving-25-000-nursing-home-residents

    10) Georgia : Doug Collins, Représentant Républicain de la Géorgie, annonce que tous les bulletins de vote vont devoir être recomptés manuellement pour supprimer les votes en double, les bulletins déposés par des personnes inéligibles (prisonniers), par des morts, etc., et demande officiellement au Secrétaire d’Etat un “recompte manuel de tous les bulletins de vote enregistrés”.

    Rep. Doug Collins Demands Georgia Secretary of State Announce a ‘Full Hand-Count of Every Ballot Cast’
    https://www.breitbart.com/politics/2020/11/10/rep-doug-collins-demands-georgia-secretary-of-state-announce-a-full-hand-count-of-every-ballot-cast/

    11) Georgia : en annonçant le début du recomptage des votes dans tout l’Etat, le directeur des élections, Gabriel Sterling, qui avait jusqu’ici prétendu que le processus électoral avait été exemplaire, annonce que “il est certain que nous allons trouver des personnes qui ont voté illégalement”.

    GA Election Official Dismisses Rumors of Widespread Fraud, Says We Will Find Illegal Votes
    https://www.breitbart.com/politics/2020/11/09/ga-election-official-dismisses-rumors-of-widespread-fraud-but-says-we-are-going-to-find-that-people-did-illegally-vote/

    12) Georgia : des Républicains de la Chambre des Représentant des États-Unis (équivalent de notre Assemblée Nationale) demandent officiellement au Secrétaire d’Etat de Georgia des informations sur les nombreuses irrégularités constatées lors des élections.

    Georgia’s GOP Congressional Reps Demand Answers About Alleged Voter Irregularities
    https://www.breitbart.com/2020-election/2020/11/10/georgia-gop-congressional-delegation-demands-answers-about-alleged-voter-irregularities/

    13) Michigan : un scrutateur Républicain, Zachary Larsen, ex-assistant au procureur général du Michigan, atteste sous serment qu’il a vu des superviseurs de la salle de dépouillement de Detroit enregistrer de nombreux bulletins de vote provenant d’électeurs qui n’étaient pas mentionnés dans les listes électorales dont il s’occupait, et qu’après avoir protesté auprès de ces superviseurs, il a été expulsé de la salle.

    Detroit Poll Challenger Witnessed Election Workers Counting Ballots For ‘Non-eligible’ Voters, Then Kicked Out For Noticing
    https://thefederalist.com/2020/11/09/detroit-poll-challenger-witnessed-election-workers-counting-ballots-for-non-eligible-voters/

    14) Michigan : la Législature (Chambre des Représentants et Sénat) émet une assignation en justice exigeant que les responsables des élections de l’Etat leur transmettent de nombreux documents sur le processus électoral dans cet Etat et sur le logiciel électoral Dominion.

    Michigan Legislature Holds Rare Emergency Session to Investigate Possible Election Irregularities
    https://bongino.com/michigan-legislature-holds-rare-emergency-session-to-investigate-election-irregularities/

    15) Wayne County (Michigan) : l’équipe d’avocats et de juristes du Président Trump dépose une plainte pour demander un “audit” des bulletins de vote enregistrés dans la ville de Detroit, et pour demander des informations sur le logiciel électoral Dominion qui a donné 6000 voix de Trump à Biden dans le “county” d’Antrim.

    Trump campaign files federal lawsuit in Michigan over fraud allegations
    https://www.washingtonexaminer.com/news/trump-campaign-files-federal-lawsuit-in-michigan-over-fraud-allegations

    16) Pennsylvanie : plus de 23.000 bulletins de vote par correspondance ont été réceptionnés par les autorités à une date antérieure à la date à laquelle ils ont été envoyés ; 35.000 ont été réceptionnés le jour même de leur envoi ; et 51.000 ont été réceptionnés seulement 1 jour après leur envoi, alors que le délai moyen d’acheminement d’un courrier est de 2,5 jours dans cet Etat ; ce qui met en doute la validité de ces 109.000 bulletins de vote.

    Tens of Thousands of Pennsylvania Ballots Returned Earlier Than Sent Date: Researcher
    https://www.theepochtimes.com/pennsylvania-100000-ballots-with-implausible-return-dates_3572942.html

    17) Erie (Pennsylvanie) : après un article du “Washington Post”, qui prétendait, sans aucune preuve, qu’il était revenu sur son témoignage fait sous serment (affidavit), un employé de la poste dénonce les mensonges de ce journal, et répète ses déclarations, comme quoi ses supérieurs ont donné l’ordre d’antidater des milliers de bulletins de vote par correspondance.

    USPS whistleblower denies report he recanted voter fraud claims
    https://nypost.com/2020/11/11/usps-whistleblower-denies-wapo-claim-he-recanted-allegations/

    18) Une étude de l’organisation “Judicial Watch” révèle que, dans l’ensemble des Etats-Unis, 352 “county” (circonscription) comptent plus d’électeurs inscrits sur leurs listes électorales qu’ils n’ont d’habitants en âge de voter.

    On Electoral Fraud in 2020
    https://amgreatness.com/2020/11/09/on-electoral-fraud-in-2020/

    La plus énorme fraude électorale de l’Histoire

    Les preuves qui s’amoncellent démontrent que l’élection présidentielle américaine de 2020 a donné lieu à la plus énorme fraude électorale de l’Histoire.

    Les procédures judiciaires se multiplient à tous les échelons (local, fédéral, FBI, législatures, etc.).

    Dans les jours qui viennent, nous pouvons nous attendre à de nombreux développements, dont certains risquent de choquer la planète entière !

    Maxime Lépante

    Source:

  • J'ai été ce que vous êtes, vous serez ce que je suis!

    Plutôt que du covid-19, les personnes âgées mourront plus facilement de dépression aiguë due à la solitude implacable du confinement, de tristesse de ne plus voir personne, de ne plus parler à âme qui vive tout simplement.

    Elles mourront aussi de diminution de leur autonomie du fait de toutes les restrictions dans leurs déplacements. La promenade chaque jour est un impératif pour celles qui sont encore valides.

    Dans les Ehpad déshumanisés, car trop aseptisés, la maltraitance des personnes âgées ne consiste pas seulement à les laisser longtemps dans des couches souillées, à déposer les plateaux repas devant leurs portes, à les piquer au Rivotril, à refuser de les transférer à l’hôpital sous prétexte que les soins sont lourds.

    Elle consiste aussi à faire insidieusement le vide autour d’elles. Pourtant seules les interactions les maintiennent en vie. Ce qui est vrai pour tout le monde.

    Dans certaines maisons de retraite, pourtant au prix exorbitant, on refuse de laisser les personnes âgées handicapées prendre leur déjeuner dans le restaurant de la maison, car la vue d’un déambulatoire ou d’un fauteuil roulant pourrait choquer les valides. Cachez-moi ces vieilles personnes que je ne saurais voir.

    Cette vieille dame dans un Ehpad a de la famille, qui habite tout près et qui pourrait facilement venir la voir plusieurs fois par jour. Mais voilà, l’Ehpad a suspendu temporairement toute visite.

    La vieille dame est toute seule dans sa chambre, elle ne lit plus car ses yeux sont mauvais, n’écoute pas la radio car elle entend mal, ne regarde pas la télévision. Elle a les yeux fixés sur la porte en attendant qu’elle s’ouvre sur n’importe qui ou n’importe quoi.

    Même le divertissement au sens pascalien lui est interdit.

    Fixer la porte, c’est son unique occupation, en attente de visites qui ne viennent pas. Si elle ne commence pas à avoir des visions, des hallucinations, car fixer toujours le même point y est propice, elle aura de la chance.

    C’est son fils déjà à la retraite qui le relate. Il est catastrophé. Un ami lui a dit qu’il fallait qu’il s’impose car nul n’a le droit de l’empêcher de voir sa mère et il ne doit pas se laisser faire. Mais il ne sait pas ce qu’il va décider. Il a une forme de soumission.

    Ce n’est pas étonnant avec le matraquage des médias. Il a peur de s’imposer dans l’Ehpad. Peur du "qu’en-dira-t-on". Peur de pulvériser la quiétude ouatée des lieux. La quiétude sur ordre, qui dissimule un certain nombre de scandales.

    Dans ce couple, le mari approchait des 90 ans et était depuis bien avant le covid dans un Ehpad, il avait une "longue" maladie. Depuis le covid, son épouse de 86 ans le voyait seulement une heure par semaine. Alors tous les jours elle allait le voir au pied de sa fenêtre, par tous les temps, ce qui parfois représentait un exploit pour cette frêle vieille dame marchant avec difficulté.

    Le jour de la mort de son mari, elle a pu aller le voir, mais elle n’avait pas le droit de le toucher. Il lui a demandé de l’embrasser, mais on le lui a interdit. Il est mort l’heure d’après. De quel droit le personnel soignant s’est-il introduit en gendarme dans l’intimité de ce couple ?

    Le souvenir le plus récent qu’elle ait de lui, c’est une photo prise en cachette des infirmières, une photo volée, où ils se tiennent par la main. Un couple qui a plus de soixante ans de mariage et qui est contraint de se dissimuler.

    Il est vrai que la mort est escamotée à notre époque. Il ne fait pas bon en parler, encore moins la montrer. Et pourtant ce serait apaisant pour tous de la regarder en face. De pouvoir l’évoquer. Une attitude de vérité, une attitude d’hommes et de femmes debout.

    Il serait tellement plus humain de prendre son temps pour saluer la personne juste après son décès. Mais maintenant, la législation l’interdit. Une amie a perdu son mari d’une crise cardiaque, chez eux. Dans l’heure, les services ad hoc sont venus kidnapper le corps, l’envelopper dans une housse étanche et l’enfourner dans une ambulance en direction du funérarium. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, elle était dépossédée de son mari.

    Dans les hôpitaux, les maisons de retraite, l’habitude des soignants est de dissimuler le corps sous des cartons et de le sortir en cachette de sa chambre.

    Je me souviens du décès d’une vieille tante. Ses proches voulaient lui faire un dernier adieu dans sa chambre. Ils ont dû se lever à quatre heures du matin pour la voir avant six heures du matin car à six heures on la dissimulait sous un empilement d’oreillers et on l’escamotait par une porte arrière avant le réveil des autres vieilles personnes.

    Pour ses proches déjà âgés eux-mêmes, ce dernier rendez-vous, quasi nocturne, avait été extrêmement difficile à avaler.

    Chuut, il ne fallait rien savoir, rien montrer de son décès, il ne fallait rien en dire. Encore moins l’annoncer aux autres malades, cela leur aurait, prétend-on, cassé le moral. Ce qui n’est pas prouvé. Comme si refouler l’idée de la mort, la faire disparaître de l’inconscient personnel ou collectif, la supprimait.

    Mais Épicure ne disait-il pas: "tant que nous existons nous-mêmes, la mort n’est pas, et quand la mort est là, nous ne sommes plus ".

    On doit toujours pouvoir dire la vérité, et connaître la vérité ne peut que nous dynamiser.

    À Montpellier, raconte Marie de Hennezel dans son dernier livre "L’adieu interdit", on fait au contraire une haie d’honneur aux personnes qui viennent de décéder. Ce qui réconforte ceux qui restent. Car pourquoi ce tabou sur la mort? Les personnes âgées savent bien qu’elles vont mourir, ce n’est pas la peine de leur mentir ni de se mentir.

    Source:

  • Juges: des fous sectaires de la gauchiasse

    Procès de l’attentat contre Charlie Hebdo:

    Zineb El Rhazoui doit quitter la salle d’audience parce qu’elle porte un chapeau "Est-ce qu’on demande aux voilées d’enlever leurs voiles?"

     

        Dans quelques minutes mon avocat @MontbrialAvocat plaidera pour moi au #ProcesAttentats2015 et je vais rater sa plaidoirie. @E_DupondM, quelle est cette salle d’audience où des voilées sont montées à la barre avec leur voile et où on sort une partie civile à cause d’un chapeau?

    https://t.co/lkhOpXYw3T

        — Zineb El Rhazoui (@ZinebElRhazoui) October 29, 2020

     

  • Le choix entre deux patients, ou comment mieux tuer les Français?

    Une phrase du discours de Macron m’a particulièrement fait dresser l’oreille sur la lénifiante et macronesque 2: " les choix devront-ils être rendus obligatoires?".

    Il a ajouté que non, bien sûr. Avec comme argument quelque chose comme "pas le genre de la France". Mais quand Choupinet dit non, on sait ce que cela peut vouloir dire: juste le contraire.

    Le docteur Mascret a ensuite donné ses explications, et bingo, il a déclaré que les soignants seraient " obligés de faire des choix. " À cet énoncé d’une voix normale comme s’il était question de la pluie ou du beau temps, on frémit d’indignation.

    Une personne de ma famille a fait l’objet d’un tel choix sur un terrain de bataille de la Première Guerre mondiale. Gazé, blessé, une équipe médicale a décidé de le laisser là où il était. De le laisser mourir sur place, sans assistance. Heureusement il a reconnu un médecin de l’équipe, l’a hélé, a été ramassé, et a survécu à ses blessures pendant trente ans.

    Nous y sommes. Entre deux patients, l’un âgé de plus de 65 ans mais ayant tondu sa pelouse dans la semaine, fait ses courses, son sport etc., mais atteint de diabète ou ayant des stents, et un autre plus jeune, musulman et nouveau venu en France peut-être, le choix sera vite fait.

    Le plus âgé sera laissé sur le champ de bataille. Et on ne le dit pas, mais il sera sur-le-champ mis dans un cercueil fermé et sa famille ne pourra pas le voir.

    Les critères de choix seront: l’âge du patient, ses fragilités, ses comorbidités, s’il a par exemple une maladie chronique, son état neurocognitif et la gravité de sa situation. La décision sera prise au cas par cas et après concertation entre les médecins.

    Le choix sera vite fait entre un jeune mineur non accompagné fraîchement débarqué de son Afghanistan natal, un couteau dans sa poche et venu pour en jouer sur les kouffars, n’ayant jamais cotisé, ne parlant pas un mot de français, inintégrable et inassimilable, incapable de quelque travail, soutenu par sa communauté, et un Français de souche ayant des responsabilités, ayant cotisé toute sa vie, utile à la société et abandonné par la bienpensance. C’est le "jeune" qui sera choisi.

    Dans la période de mars à mai derniers, tout porte à croire que de tels choix ont été effectués. On a même vu, sur une des vidéos qui circulent, un patient être mis de côté et c’était poignant car on l’avait entendu parler et il avait toute sa tête.

    Les médecins sont soumis au code de déontologie des médecins et prêtent le serment d’Hippocrate avant de commencer à exercer la médecine. Le serment d’Hippocrate date de 450 environ avant J.-C. Il a plusieurs versions mais toutes s’opposent à un choix quelconque.

    La première version dit ceci: " je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m’abstiendrai de tout mal et de toute injustice".

    L’injustice, c’est d’abandonner un patient.

    Le serment du conseil de l’Ordre des médecins de nos jours dit ceci:

    "Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions (…)

    J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance… (…)

    Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me le demandera".

    Un engagement à donner des soins à quiconque le demandera: le médecin ne peut donc pas abandonner un malade.

    Mais de nos jours certains médecins donnent tellement de coups de canif au serment d’Hippocrate (en particulier en pratiquant l’avortement et l’euthanasie de manière extensive) qu’ils ne sont plus à cela près…

    Le métier de médecin est devenu celui de tous les dangers. À la fois par la judiciarisation qui les guette à chaque instant et à la fois par ces coups de canifs au serment d’Hippocrate. Et par l’abandon et la mise au pilori qui est leur lot dès lors qu’ils tiennent tête au politiquement correct.

    Mais surtout, de nos jours, par l’incompétence du pouvoir, qui les met au pied du mur. Ce pouvoir qui a supprimé quantité de lits ces dernières années. Le spécialiste Jean-Dominique Michel parle de 68 000 lits en quinze ans.

    Ce pouvoir qui continue à laisser entrer en France tous les jours des migrants qui nous coûtent " un pognon de dingue " pour mettre le bazar, la délinquance dans notre société et ne nous apporter que des problèmes colossaux.

    Ce pouvoir qui dilapide notre argent. Fraudes massives à la sécurité sociale, retraites données à des cent-vingtenaires en Algérie. AME. Caf. Et tout ce papier-monnaie distribué aux Africains en veux-tu en voilà.

    Cette malhonnêteté de l’Europe qui, tous ces derniers temps, a demandé aux pays membres de réduire drastiquement leurs dépenses de santé mais d’accueillir toute la misère du monde.

    Cette perversion du pouvoir qui interdit de soigner à l’hydroxychloroquine et azithromycine. Si cela marche bien à Marseille, pourquoi ne pas le permettre partout?

    Le médecin, sauf celui inféodé au politique et ayant perdu son indépendance, ce qui le rend pitoyable pour ne pas dire plus, est quelqu’un de très seul aujourd’hui. Mais c’est surtout le malade qui ne doit pas être livré seul à des gens qui ont perdu toute conscience.

    " Science sans conscience n’est que ruine de l’âme " (Rabelais). Avons-nous oublié nos fondamentaux?

    Sophie Durand

    Source: