Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Opinions - Page 6

  • Le féminisme à la con….

     

    où comment perdre son temps en voulant encu… les mouches!

    Les animaux mâles sur-représentés dans les musées d’histoire naturelle

    L’étude publiée dans la revue Proceedings of Royal Society B a montré la sur-représentation des spécimens mâles dans les collections des muséums d’histoire naturelle. Que la disproportion soit délibérée ou accidentelle, une approche plus équilibrée permettrait une meilleure connaissance du vivant et de la biodiversité.

    Les stéréotypes sexistes infiltrés jusque dans les muséums d’histoire naturelle: les mâles oiseaux et mammifères sont sur-représentés dans leurs collections, ce qui est susceptible de biaiser les recherches menées à partir des ces spécimens, révèle une étude mercredi.

    Une équipe de chercheurs a analysé près de 2,5 millions de spécimens d’oiseaux et mammifères collectés par cinq grands muséums (Londres, Paris, New York, Washington et Chicago) depuis le XVIIIe siècle, pour la plupart via la chasse et le piégeage.

     

  • Direction: Pôle emploi!

     

    Les élus du personnel de Canal+ réclament à l’unanimité le départ d’Éric Zemmour de CNews

    Ils ne veulent pas d’Eric Zemmour sur CNews. Les élus du personnel ont voté à l’unanimité une motion pour demander " à la direction de cesser sa collaboration avec Eric Zemmour et [de] le retirer de l’antenne pour des raisons évidentes sur le plan économique, sur la sécurité des personnels, sur l’image du groupe et sur l’éthique", révèle le site Les Jours ce lundi.

    Le message a été adressé jeudi à la direction du groupe lors d’un comité social et économique (CSE) extraordinaire. Selon les informations de nos confrères, la DRH Valérie Languille et le directeur des antennes du groupe, Gérald-Brice Viret, se seraient bornés à leur répondre que "Canal reste le groupe de toutes les opinions".

    (…) 20minutes

     

    Vive Zemmour!

  • SCANDALES EN SÉRIE

    ... et y'a pas des suppositoires? la macrouillerie nous les met "profonds"

    Aide médicale d’État : scandales en série à l’hôpital public

    Totem ou tabou hexagonal, l’AME bénéficie chaque année à 320.000 personnes en situation irrégulière. Elle est au cœur des discussions parlementaires, dans le cadre de la loi sur l’immigration. Derrière la volonté de solidarité, un système largement dévoyé qui autorise tous les abus.

    Dans son bureau exigu de l’hôpital public, ce grand chirurgien a l’air abattu: "Je ne veux plus qu’on m’agresse ni qu’on me menace. Cela fait trente-six ans que je sers à l’hôpital. Je ne pensais pas me retrouver un jour aussi las", chuchote-t-il, l’administration ayant refusé qu’il se confie officiellement à un journaliste.

    Tout au long de cet entretien, les anecdotes fusent: "On a reçu un jour un malade nigérian de 30 ans souffrant d’un cancer, raconte-t-il. Il venait d’arriver en France, sans papiers, et presque aussitôt aux urgences à Paris dans l’espoir d’être sauvé. Dès les premiers examens, nous avons diagnostiqué qu’il n’avait une espérance de vie que de quelques mois, qu’il était inopérable et incurable.

    Le collège des médecins de l’hôpital qui étudie chaque dossier s’est réuni: nous lui avons proposé de rentrer chez lui, pour mourir dans la dignité au milieu des siens. Le malade s’est alors énervé, a menacé d’appeler un ami avocat qui connaissait un journaliste à Libération et au Canard enchaîné. Bref, mon administration, qui craint le scandale, a décidé de céder au chantage. Il est resté deux semaines, sans verser un centime. À 1317 € la journée, faites le calcul. Et puis l’hôpital a ensuite payé son transfert vers un hôtel médicalisé qui ne coûtait que 3000 € par mois, en payant l’ardoise jusqu’à la fin. "

    Dès qu’il est question d’aide médicale d’Etat (AME), les langues se délient mais le volume baisse. (…)

    Suite sur Le Figaro

  • Patrice Francheschi: "Dans un an ou deux nous aurons des attentats islamistes de masse en France"

    Pardon, cher monsieur, cela va commencer -sérieusement- à se dégrader dès Janvier 2020

     

     […] Patrice Francheschi, officier de réserve, auteur de Mourir pour Kobané, combat depuis sept ans aux cotés des Kurdes". Nous commettons, en abandonnant nos amis et nos alliés, à la fois une faute morale – parce qu’ils ont fait le boulot à notre place contre l’ennemi commun qu’était l’Etat islamique […] –, et une faute politique", estime Patrice Francheschi". En abandonnant ce bouclier anti-djihadiste que nous avions installé avec les Kurdes, dans le nord-est de la Syrie sur une surface grande comme quatre fois le Liban, nous retournons sept ans en arrière, avec la réinstallation de djihadistes qui seront recyclés sous un autre nom que Daech, mais qui seront les mêmes".

    Pour cet aventurier, les questions de sécurité intérieure en Europe, et notamment en France, sont donc intimement liées au sort des Kurdes". Pourquoi pensez-vous qu’il n’y a pas d’attentat de masse en France depuis trois ans? Tout simplement parce que les Kurdes, avec notre aide, ont liquidé les organisations pratiques et tactiques des djihadistes".

    "Notre problème, c’est le manque de volonté" , fustige celui qui a remporté en 2015 le prix Goncourt de la nouvelle". On ne sait plus comment faire la guerre, on ne sait plus très bien si on veut la faire, on ne sait plus comment prendre des coups en faisant la guerre, et l’on préfère repousser à plus tard les mesures indispensables que l’on devrait prendre maintenant pour notre sécurité".

     

  • Ha, si le Gj savaient cela!

    Recalée à la Commission européenne, Sylvie Goulard devrait revenir à la Banque de France avec une rémunération conséquente

    Sylvie Goulard, candidate malheureuse à la Commission européenne, pourrait revenir à la Banque de France, avec une rémunération conséquente à la clé: environ 24 351,25 euros par mois.

    Avant d’échouer à la propulser à Bruxelles, via le siège réservé à la France, le président de la République l’avait déjà nommée à un autre poste de prestige, en janvier 2018. Celui de sous-gouverneur de la Banque de France. Une fonction dont elle a pris congé à compter du 1er septembre dernier – sans percevoir son salaire, précise l’institution – pour se consacrer à la procédure de nomination des commissaires européens à Bruxelles. Celle-ci venant de prendre fin, Sylvie Goulard s’apprête, selon toute vraisemblance, à retrouver ses fonctions. […]

    Selon le rapport d’activité annuel de la l’institution, la rémunération brute totale de la seconde sous-gouverneur s’est élevée à 210.251 euros bruts en 2018, soit un peu moins de 18.000 euros par mois. Un salaire “au prorata de sa présence”, précise l’institution à Capital.

    En clair, payée du 22 janvier au 31 décembre seulement, Sylvie Goulard aurait normalement dû percevoir quelques milliers d’euros supplémentaires. À ce confortable salaire, il convient d’ajouter l’indemnité de logement brute imposable de 5.712 euros par mois, dont elle bénéficie. De son côté, le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Gahlau – qui rend public son salaire depuis 2016 – a touché 288.098 euros bruts en 2018, soit environ 24.000 euros bruts par mois. […]

    capital