Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Santé

  • Marianne, malgré elle!

    Mila met à nu l’imposture et la couardise des féministes

    Ah Mila! Si elle n’existait pas, il aurait fallu l’inventer!

    En deux messages Instagram, elle a fait plus pour la lutte contre l’islamisation de la société française, et le désaveu des politiques qui appartiennent "aux forces de progrès", que dix ans de combat à Riposte Laique!

    Il suffit de prendre en compte les réactions de quelques femmes formidables de gôche qui ont bien voulu s’exprimer (Najat qui annonce son retour pour bientôt, n’a pas encore osé le faire…)

    Il y a d’abord Clémentine Autain, et Caroline De Haas.

    Ah Clémentine! Elle n’a pas changé! Depuis son viol dans sa prime jeunesse, par quelqu’un qu’il ne faut pas stigmatiser, elle est émue dès qu’entre dans le jeu de la séduction, un peu de cette magie de l’Orient, et ce parfum des Mille et Une Nuits….

    Comment dire? Comment décrire? Elle ne trouve plus les mots! Ça doit être ça l’amour… Le grand, le vrai, le beau, celui avec un grand A.

    Alors elle se tait…

    Caroline de Haas est aussi fidèle à elle-même. À notre connaissance, elle n’a pas fait de rencontres similaires à sa copine Clémentine, mais c’est son éducation par une mère trop catholique, son passage par les Petits frères des Pauvres et chez les Scouts Unitaires, qui semblent l’avoir traumatisée, voir anesthésiée.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Caroline_de_Haas

    Elle sait, pour l’avoir vécu de l’intérieur, que ces cathos sont des Blancs privilégiés, qui doivent être combattus comme Satan et la bête immonde, afin  que le monde puisse rayonner du sourire et de la générosité de tous ces gens venus du sud de la Méditerranée, ou de l’Orient lointain,

    "Walla t’insulte le prophète!", "Nike ta mère", "Ta gueule la pute", " On va te faire tourner sale chienne", apportent pour elle une véritable fraîcheur dans les codes de la séduction. C’est un renouveau empreint de modernité qui est une formidable opportunité pour renouveler, "l’esprit et la dialectique" du langage amoureux au XXIe siècle.

    Toutefois, le charme n’agit que si ces mots sont prononcés "avec l’accent"…

    Vous savez, cet accent chaud,  inimitable et irremplaçable du Maghreb, tout en gentillesse, en finesse, en délicatesse, en douceur, en suggestion, en simplicité, qui n’impose jamais, qui n’agresse jamais, et qui est chargé d’humour et d’autodérision.

    Quand on pense qu’il y a encore des gourdes qui sont restées un peu coincées (elle en a connu chez les Petits frères des Pauvres et aux scouts…) qui succombent à l’accent italien, ou sud-américain… Elles ne savent pas ce qu’elles ratent!

    Comme dirait l’ami Tariq Ramadan, (un homme qui aime les femmes), "la modernité", c’est eux et le Coran. Alors que "le modernisme", c’est la dépravation du modèle occidental qui va périr de sa décadence.

    https://www.lefigaro.fr

    Et puis, il y a celles qui sont plus "officielles", comme Martine Aubry ou Ségolène Royal, qui ont été ministres quand même… et qui pensent encore avoir des chances pour pouvoir briguer la Présidence…

    Ségolène Royal, la bravache qui fut ministre de l’Environnement dans le gouvernement Bérégovoy, ministre déléguée à l’Enseignement scolaire du gouvernement Lionel Jospin auprès du ministre de l’Éducation nationale, ministre déléguée à la Famille et à l’Enfance 39 auprès de la ministre de l’Emploi et de la Solidarité, Martine Aubry puis Élisabeth Guigou, et qui a surtout inventé " la Bravitude "!

    Elle ne mâche jamais ses mots, la Ségolène!

    "Il y a une liberté de critiquer les religions mais moi je refuse de poser le débat sur la laïcité à partir des déclarations d’une adolescente de 15 ans [Mila a 16 ans, NDLR] parce que ce n’est pas à partir de comportements comme ceux-là qu’on peut poser sérieusement la question de la laïcité", ajoutant, avec le côté maîtresse d’école et donneuse de leçons qu’on lui connaît: "Critiquer une religion, ça n’empêche pas d’avoir du respect. Ça n’empêche pas d’avoir de l’éducation, de la connaissance, d’être intelligent par rapport à ce qu’on dit (…)

    Une adolescente, qui est peut-être encore en crise d’adolescence, si elle avait dit la même chose sur son enseignant, sur ses parents, sur sa voisine, sur sa copine, qu’est-ce qu’on aurait dit? On aurait dit simplement: "un peu de respect".

    Et oui, avec Ségolène, il faut revenir aux choses sérieuses! Il faut poser le débat dans un cadre plus vaste – 1) la crise d’adolescence 2) le rapport aux parents 3) le rapport aux enseignants 4) le rapport aux voisins, 5) le rapport aux copines… tout sauf l’islam. 20/20 à l’ENA!

     Pour Ségolène qui ne mentionne pas une seule fois le mot islam, il est absolument évident et irréfutable que Mila aurait subi le même sort si elle avait manqué de respect à ses parents, ses enseignants, ses voisins, ses copines. Et si quelqu’un n’est pas d’accord: qu’il se taise. C’est qu’il n’y connaît rien.

    Qui peut encore nier sa solidarité féminine, et son combat contre "toutes les haines et tous les racismes"?

    Quant à Martine Aubry, fille de Jacques Delors, ancien président de la Commission européenne,  elle qui fut ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle de 1991 à 1993, puis ministre de l’Emploi et de la Solidarité de 1997 à 2000, qui a instauré la CMU (pour les nouveaux venus) et qui est l’épouse de Jean-Louis Brochen, l’avocat des Barbus,

    http://www.juif.org

    qui a déclaré le 31 janvier 2020 au conseil municipal de Lille,

    " Dans une période où beaucoup se sentent attaqués, je pense à l’augmentation de l’attaque contre les musulmans, l’attaque contre les juifs dans notre pays, on a aussi intérêt peut-être à retenir ses propos. On a le droit de critiquer une religion, mais peut-être a-t-on intérêt aujourd’hui, alors que l’on humilie et on touche des hommes et des femmes qui pratiquent une religion, quelle qu’elle soit, peut-être aussi que chacun peut se dire, qu’il vaut peut-être mieux éviter ce type de propos".

    https://youtu.be/4pfWxQsNBoY

    J’ai une question pour Martine Aubry, est-ce qu’il vaut mieux, peut-être, ne pas proférer de menaces de mort? Peut-être pas finalement…

    Toutes ces femmes de gauche formidables ont raison: le problème, ce ne sont pas les menaces de mort, ce n’est pas l’islam, ce sont les propos de Mila. L’islam, on n’en parle pas: on ne parle que de " l’insolence " de cette adolescente aux cheveux bleus.

    George Orwell n’aurait pas fait mieux.

    Le journal L’obs, demande opportunément "Où sont les voix de gauche?" – Nous à Riposte Laique, on a la réponse: les élections approchent, elles ne peuvent pas parler, elles lèchent XXXX des muz.

    https://www.nouvelobs.com

    Vive la France!

    Albert Nollet

  • Français, pratiquez l’évitement...

    regroupez-vous hors des zones islamisées

    Les récentes déclarations du Président Macron sur la partition musulmane en cours ne laissent rien espérer de bon. Surtout comme l’ont déjà très bien dit Lucette Jean-Pierre et Josiane Filio, qu’il n’entend rien faire pour s’y opposer.

    Le président de la République française ne compte rien faire pour enrayer le mouvement. Au contraire, il nous recommande de nous y faire. Pire, on peut largement comprendre que son projet est justement de consacrer cette partition afin de finir de dissoudre ce qu’il reste de la France telle que nous l’avons connue.

    Les Français abandonnés. Nous voilà donc prévenus, les citoyens français sont laissés seuls face à la menace. L’État ne fera rien pour les protéger. Au contraire, il fera tout pour aggraver la situation: signature du pacte de Marrakech, laxisme judiciaire, libération et réimportation de terroristes avérés qui formeront l’encadrement militaire de la cinquième colonne, importation accélérée et sans contrôle de nouveaux venus dont certains sortent directement des prisons de leurs pays d’origine, immigration de masse et sans aucun contrôle, victimisation et légitimation de la vindicte des masses musulmanes.

    Dans ces conditions, nous ne pouvons plus compter que sur nous-mêmes. L’abandon est tel que dans nos vies personnelles, nous ne pouvons plus compter que sur nous-mêmes. Personne ne nous protège plus, ni ne nous protègera. Ainsi il n’est que de voir le déni de l’Éducation nationale face aux agressions barbares de professeurs ou d’enfants blancs par de jeunes barbares totalement désinhibés. Quel professeur, quel enfant peut se sentir protégé par l’Éducation nationale? Que dire de la justice? Et que dire des forces de l’ordre auxquelles il est donné consigne de laisser faire les barbares et de nous casser la gueule à nous?

    Que faire à titre personnel pour se protéger au quotidien? Il ne s’agit pas ici de savoir comment lutter au plan politique contre cette volonté de destruction du pays. Simplement de voir comment, à titre personnel, on peut se protéger des conséquences de cette avancée de la barbarie ou, plus simplement, échapper aux incivilités et à la promiscuité insupportable. Qui a envie de vivre dans un cloaque urbain au milieu de gens qui nous détestent, qui ne respectent aucune règle et qui au contraire vont tout faire pour vous pourrir la vie?

    L’évitement, seule protection du citoyen abandonné par l’État. Dans ces conditions et à ce point d’avancement de la pression et du risque pour chacun, l’évitement est la seule solution pour tenter de se protéger. D’ores et déjà, le niveau de la menace est devenu extrêmement prégnant. Qui n’a pas eu connaissance dans son entourage ou dans sa proximité géographique, d’incivilités récurrentes, d’une agression, d’une attaque, voire d’un assassinat ou d’un massacre?

    Qui peut sérieusement se dire qu’il ne risque strictement rien dans certains endroits, à certaines heures ou dans telle ou telle circonstance? Quelle femme n’est pas d’ores et déjà dans l’évitement, même si elle s’en défend pour se conformer au politiquement correct.

    L’évitement par un apartheid à l’envers. L’évitement consiste à raréfier au maximum les contacts avec ces populations, à éviter les zones où elles nidifient, à n’entretenir aucun commerce avec elles, aucun rapport. L’évitement consiste en une sorte d’apartheid à l’envers.

    Si on nous impose leur présence, alors qu’ils restent entre eux et nous entre nous. Bien entendu, cela n’est pas simple pour tout le monde, et il appartient à chacun, en fonction de sa situation personnelle, de définir les limites de ce qu’il peut faire et selon quel agenda. Mais, chaque personne inquiète de la tournure des événements et pessimiste quant à l’avenir doit se mettre en disposition d’échapper au gros du risque lié à un côtoiement subi.

    La localisation géographique, première condition de l’évitement. La première des dispositions est de s’éloigner des zones concernées. Sortez des villes gangrenées, fuyez au loin dans la France périphérique. Tant pis pour le travail, vous trouverez toujours à vous réorganiser ou à changer d’orientation. Surtout, vous y ferez des économies de loyer, ou sur l’acquisition de votre logement, la vie y sera plus agréable pour vous et pour vos enfants. Arrêtez de conditionner votre lieu de résidence et votre vie à votre travail. Conditionnez votre travail à votre lieu de résidence.

    Le regroupement dans des zones homogènes pour anticiper l’avenir. On en parle de plus en plus et certains auteurs commencent à y faire référence. Compte tenu de ce qui se prépare et, contre quoi il semble bien que nos ne puissions plus rien dans le registre de l’action politique globale, une solution pourrait être d’anticiper la confrontation finale en nous regroupant dans des zones homogènes, non encore envahies. Bien entendu, le pouvoir fait tout ce qu’il peut pour accélérer l’épandage et pour farcir le pays dans la profondeur. Toutefois, ce n’est pas encore fait et des zones subsisteront où nous serons encore largement majoritaires. Une décantation géographique permettrait de préparer la reconquête.

    Évitez de vous exposer. N’entrez plus dans les grandes villes. Pratiquez l’évitement social, culturel, scolaire, sortez vos enfants des écoles ou des clubs sportifs trop envahis, évitez les grandes zones commerciales, évitez les gares, les stades, les zones de forte concentration humaine où vous ne pourrez pas échapper au côtoiement.  Même chose au travail, n’entrez pas dans des boîtes qui font de la mixité une raison sociale.

    Boycottez les produits qui nous assomment de publicités ethniques. Bref, discriminez tout ce qui ne vous convient pas. Vous y perdrez peut-être en commodité, mais vous y gagnerez en sécurité, en cohérence personnelle et en estime de vous-même. Bref, ça ira mieux pour vous.

    La première des résistances, c’est de se soustraire à la soumission par la promiscuité imposée. Libérons- nous, regroupons-nous hors de zones tenues par les islamistes.

    Carte des zones sensibles. Les informations sont occultées et les cartes documentées ont disparu d’internet. Toutefois, il en reste une datant de 2010 qui recense toutes les ZUS. Vous y verrez le détail département par département et zone par zone, ainsi que les rues concernées au cas par cas.

    Enregistrez ce document tant qu’il est encore disponible et surtout regardez ce qu’il se passe à côté de chez vous et là où vous projetez de vous relocaliser. N’allez pas retomber de Charybde en Scylla. Si vous le pouvez, à titre personnel, mettez-le à jour en fonction de ce que vous aurez pu constater dans votre voisinage.

    ZUS

    Addendum. Bien entendu, je suis profondément nationaliste et jamais je ne me résoudrai à une partition territoriale. Malheureusement, le pire n’est pas exclu et il n’est pas inutile de s’y préparer. Surtout si par ailleurs, cela permet de mieux vivre.

    Martin Moisan

    Une décision lourde de conséquences. Suppression de l’ONDRP : “Autrement dit, toutes les statistiques sur l’état général du pays et sur la façon dont l’État s’acquitte de ses fonctions régaliennes, lourdement payées avec vos impôts, seront entièrement dans les mains de ceux qu’elles sont censées évaluer“. Un beau piège aménagé sur mesure pour des Français bien peu réactifs :

     https://www.dreuz.info/2020/01/23/la-disparition-bien-commode-de-lobservatoire-de-la-delinquance/?fbclid=IwAR0lz9Q8yxtpX3WoSd_qnJ3Ex1DC1f9am-hv7TO_qlQorYg2jbJDrroB_18

  • Grippe

    En France métropolitaine, la semaine dernière (2020s02), le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 85 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [74 ; 96]).

    Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d’Azur (134 [69 ; 199]), Ile-de-France (102 [72 ; 132]) et Occitanie (100 [65 ; 135]).

    Conclusion du groupe de travail pour la surveillance de la grippe en France métropolitaine :

    - Augmentation des indicateurs de l’activité grippale en métropole

    - Passage en phase épidémique en Ile-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur

    - Phase pré-épidémique pour les 11 autres régions métropolitaines

     

  • Ce que l'on doit savoir

    Voici ce que dit la Miviludes sur les dérives sectaires:

    “Il s’agit d’un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l’ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société“.

    https://www.derives-sectes.gouv.fr

    https://ripostelaique.com/limmaturite-totale-et-profonde-du-monde

    Terroristes islamistes : “C’est la même mécanique que pour les nazis“:
    https://www.sudouest.fr

    Terrorisme et déséquilibres psychiatriques: ces troubles de la santé mentale beaucoup plus répandus au sein de certaines catégories de la population:
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3585758/terrorisme-et-desequilibres-psychiatriques–ces-troubles-de-la-sante-mentale-beaucoup-plus-repandus-au-sein-de-certaines-categories-de-la-population

    Islamisme : la mise en garde du général Antoine Roch Albaladéjo (Légion étrangère) dont nos gouvernants n’ont tenu aucun compte :
    https://www.medias-presse.info/islamisme-la-mise-en-garde-du-general-antoine-roch-albaladejo-legion-etrangere-dont-nos-gouvernants-nont-tenu-aucun-compte/43577/

    L’islam, ce cancer de l’humanité :
    https://ripostelaique.com/lislam-ce-cancer-de-lhumanite.html

    Et les incontournables :

    Livre-choc de Wafa Sultan, édité par RL : « L’islam fabrique de déséquilibrés ? » :
    https://ripostelaique.com/livre-choc-de-wafa-sultan-edite-par-rl-lislam-fabrique-de-desequilibres.html

    “L’islam mis à nu par les siens“ de Maurice Saliba: découvrez la formidable préface du père Boulad:
    https://ripostelaique.com/lislam-mis-a-nu-par-les-siens-lisez-la-formidable-preface-du-pere-boulad.html

    Laurent DROIT

     

  • Toubib, toubib, où est-tu?

    Morts sur ordonnance?

    La situation actuelle n’est qu’une petite partie immergée d’un gigantesque iceberg. Pourquoi cette catastrophe sanitaire? Parce que certains ont cru avoir une idée de génie pour diminuer les dépenses de santé: diminuer l’offre.

    Par Gérard Maudrux.

    Je n’ai pas seulement présidé la Caisse de retraite des médecins, mais aussi la Caisse maladie des professions libérales de province, la plus grosse caisse après le régime général et la MSA, et je me suis toujours battu contre ce qui nous arrive.

    L’article que voici l’annonçait, il a été écrit il y a environ cinq ans.

    Une pénurie organisée

    La situation actuelle n’est qu’une petite partie immergée d’un gigantesque iceberg. Nous avons cinq ans pour connaitre une catastrophe sanitaire dont personne ne mesure l’ampleur.

    Des campagnes sans médecin généraliste à moins de 30 km, des villes de quelques dizaines de milliers d’habitants sans gynécologue là où il y en avait cinq, sans cardiologue, des départements sans ophtalmologiste. Les gardes ne pourront plus être assurées après des journées de 12 heures et si vous ne trouvez pas de médecin il vous restera le 15, tout aussi saturé et n’ayant rien d’autre à vous proposer.

    Ce n’est pas de la science-fiction, c’est demain. Déjà aujourd’hui, malgré plus de 10 000 médecins formés à l’étranger, des services hospitaliers et des hôpitaux entiers ferment, non par faute de moyens, mais de médecins. Sans eux, c’est l’ensemble de notre système hospitalier qui ferme, y compris les grands centres hospitaliers universitaires.

    Tout ceci a été volontairement organisé. Les responsables ne seront pas inquiétés, seuls les patients et les médecins en feront les frais.

    Sachez aussi qu’il n’existe pas de solution efficace, même en employant de grands moyens, et cela durera une dizaine d’années.

    Tout est inscrit depuis 20 ans et comme d’habitude, on gère au jour le jour, trop tard.

    Président de la Caisse de Retraite des médecins pendant 18 ans, je connaissais tous les médecins, ainsi que leur âge. Je savais à quelle date et combien prendraient leur retraite, et combien s’installaient, et tout ceci 20 à 30 ans à l’avance. Voici plus de 15 années j’alertais l’Ordre des médecins, qui depuis sort des statistiques identiques, sans que cela ne fasse bouger les autorités.

    Moins de médecins pour moins de dépenses

    Il y a plus de dix ans j’organisais une grande conférence de presse pour alerter sur le sujet, avertir que déjà avant 2000 nous passerions de 125 000 médecins libéraux à 100 000, alors que dans le même temps la population allait augmenter de 10%. Aucune réaction.

    Il y a trois ans je récidivais par un colloque avec l’Ordre des médecins, les syndicats, la Sécurité sociale et le ministère (invité mais absent). Le but était de lister les solutions. Aucun écho.

    Pourquoi cette catastrophe sanitaire?

    Parce que certains ont cru avoir une idée de génie pour diminuer les dépenses de santé: diminuer l’offre. Moins de médecins, moins de prescriptions, moins de soins et moins de dépenses.

    Comment ont-ils fait?

    En empêchant nos enfants de poursuivre des études de médecine, avec le fameux numerus clausus, passant de plus de 8500 médecins formés chaque année avant 1980 à 3500 de 1990 à 2000.

    Maintenant, chaque politique y va de sa solution: " augmentation d’un tiers du numerus clausus et ouverture de 1000 maisons de santé ". Ces gens ne connaissent rien à la démographie et feraient mieux d’écouter ceux qui savent au lieu de dire n’importe quoi pour créer d’autres problèmes déjà vécus.

    Des mesures inefficaces

     

    Pour ce qui est de l’augmentation du numerus clausus, nos données sont précises et connues: il existe un décalage de 11 ans entre les courbes du numerus clausus et celles des installations. Cette mesure sera sans effet au plus fort de la crise et la situation s’aggravera.

    Messieurs, il fallait le faire il y a 15 ans, vous êtes toujours en retard d’une guerre.

    Par ailleurs, en quoi les autres mesures, comme les primes à l’installation ou les  maisons médicales, permettraient d’augmenter le nombre de médecins?

    Vous pouvez construire des châteaux, le problème est qu’il n’y aura personne pour y loger. Les maisons médicales répondent au problème de changement de mentalité de nos jeunes confrères qui ne veulent plus être disponibles 24 heures sur 24 et 365 jours par an, mais comment trouver trois médecins là où on a du mal à en trouver un? Le résultat sera aussi de sur-doter les communes moyennes et sous-doter les petites.

    Les médecins étrangers?

    Tous les pays en manquent pour des raisons diverses et il y a le problème de la qualification. Un mauvais médecin est pire car un mauvais traitement nécessite l’intervention d’un autre praticien, et deux traitements coûtent deux fois plus! Par ailleurs, étant donné la manière dont les autorités traitent les médecins dans notre pays au lieu de les choyer, les premiers arrivés retournent chez eux, où ils gagneront moins mais vivront mieux.

    Le ministère continue d’ignorer le problème.

    Beaucoup de médecins peuvent rendre des services en exerçant des activités à temps partiel notamment des remplacements en secteur rural. Aujourd’hui un mois de remplacement engendre davantage de charges que de recettes; cela fait 15 ans que je fais des propositions sans coût pour la société, propositions toujours refusées ou ignorées par les autorités et les syndicats, qui se désintéressent du problème.

    Je prends date, il y aura des morts, car il n’existe pas de solution efficace. Les responsables sont tous les ministres et chefs de cabinet qui se sont succédé depuis 20 ans. Ne comptez pas sur eux pour trouver de bonnes solutions. Comme le disait Einstein, vous ne pouvez régler les problèmes avec ceux qui les ont créés.

    https://www.contrepoints.org/2019/11/26/358515-morts-sur-ordonnances

    Gerard MAUDRUX est chirurgien urologue. Il a aussi été durant 20 ans Président d’une des plus grosse caisse de retraite des libéraux, celle des médecins. Il est à l’origine de la transformation de la retraite de base des libéraux de trimestres en points, et d’une retraite à la carte à 62 ans pour la retraite complémentaire des médecins pour contrer les 67 ans demandés par la tutelle. Auteur également de " Retraites, le mensonge permanent " en 2000, qui a reçu le prix Turgot (catégorie grand public).

     

  • Lettre ouverte aux casseurs de tous poils et autres black-bloc

    Si vous aviez un Alzheimer, une sclérose en plaques, un Parkinson, un cancer et un fauteuil roulant sous les fesses, je vous assure que vous auriez d'autres chats à fouetter que d'avoir envie de tout casser autour de vous par simple conn… rie intellectuelle ou débilité mentale….

     

    Car, je suis sûre que vous ne savez pas que -les problèmes de santé ci-dessus indiqués: ON PEUT LES AVOIR TOUS ENSEMBLE

    Oui, vous avez lu: toutes ces maladies sur un même corps humain!… (c'est sûr et certain… prouvé… demandez aux médecins!).

    Au lieu de perdre votre temps à vous taper le cul par terre pour sauver la planète

    ou interdire la démocratie, le capital et le libéralisme, etc…

    ou pour anéantir  ceux qui vous débectent:

     

    VIVEZ!

    Faites l'amour.. faites des enfants… ou non, faites le tour du monde; travaillez même si cela vous débecte… ou devenez humanitaire…

     

    CAR

    Vous avez perdu d'avance! Vous serez obligé-e de rentrer dans le rang, que vous le vouliez ou non. Parole d'une soixante-huitarde!

    qui ne voulait pas foutre la merde et tout casser mais seulement avoir le droit de s'asseoir à la terrasse d'un café, boire une bière avec les copains et ne pas baisser les yeux lorsque l'on croisait des mecs dans le couloir de l'école! (oui! véridique) ... rien d'autre...

    Foin des destructions des sorbonnards et de toute la gauchiasse troskiste, léniniste et autres cocos réunis!

    (cherchez les leaders de mai 68 et regardez ce qu'ils sont devenus... rentrés dans le rang et déversant leur haine de la société, de la famille, des traditions ancestrales de la France...

    jusqu'à se soumettre et vendre la France, Notre Patrie, aux étrangers, qui n'ont pas la même tradition judéo-chrétienne...

     

    LA VIE EST TÊTUE: VOUS VIVEZ OU VOUS MOURREZ.

    QUOI  D'AUTRE?