Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Santé - Page 5

  • Association d'aide aux victimes des médicaments

    Notre Combat avance lentement, ainsi l’Alerte de l’AAAVAM acceptée en novembre 2016 par l’actuelle Ministre de la Santé la Professeur Agnès Buzyn concernant les suicides et les actes de violences favorisés par des prescriptions en mésusages de "tranquillisants et de somnifères de la classe des Benzodiazépines, a donné lieu le lundi 26 novembre 2018 à la signature d‘une "charte" entre l’Ordre National des Pharmaciens et le Directeur Général de l’ANSM le Docteur Dominique Martin.

    "Les pharmaciens d’officines ont désormais l’obligation de "signaler" à l’ANSM les achats excessifs ou en dehors des A.M.M. de médicaments psychotropes (Opiacés et Benzodiazépines) les amateurs de Lexomil® ou de Tramadol® n’ont plus qu’à bien se tenir!

    Par ailleurs, l’ANDROCUR® vient s’ajouter à la longue liste des médicaments défectueux du laboratoire Bayer®, STALTOR®, CHOLSTAT®, BAYERMA®, DIANE 35, XARELTO®, Etc…, mais les autres Laboratoires ne sont pas épargnés par les effets indésirables non signalés par une pharmacovigilance qui ne fonctionne pas : MEDIATOR®, ISOMERIDE®, VIOXX®, AMIODARONE CORDARONE®, AGREAL®, DEPAKINE®, DISTILBÈNE, THALIDOMIDE®, ROACCUTANE®, TAVANIC®, NOROXINE®, Etc.

    En conformité avec les buts de l’AAAVAM nous aiderons en 2019, comme nous le faisons depuis 27 ans, les Victimes de ces catastrophes par des informations médicales et des aides psychologiques, nous aiderons aussi les Victimes et leurs ayants droit par des actions judiciaires.

    Mais avant tout nous réclamons de la "Prévention" notamment par une pharmacovigilance en temps réel, une formation des médecins à la toxicologie pour éviter le mésusage des médicaments souvent à l’origine de séquelles ou de décès.

    Entre les immeubles qui s’effondrent, les accidents des médicaments, les petites retraites qui diminuent, l’ambiance sera plutôt morose en cette fin d’année 2018 que nous vous souhaitons néanmoins la moins mauvaise possible grâce à la fraternité de ceux qui sont en bonne santé avec un travail ou une retraite leur permettant d’aider leurs proches.

    Association D'Aide Aux Victimes des Accidents de Médicaments

    Tél. 01 41 10 87 00

    www.aaavam.eu

  • La sclérose en plaques

    Quelles sont les causes de la Sclérose en Plaques? 

    L’origine de la SEP est multifactorielle, elle résulte de l’interaction entre gènes et environnement.  Si on ne connaît pas la cause précise qui provoque une SEP, on sait que certains gènes impliqués dans l’immunité pourraient représenter un facteur prédisposant à la maladie.

    On parle de maladie polygénique car plusieurs gènes doivent être réunis pour acquérir une prédisposition.

    Des facteurs environnementaux interviennent également  sans qu'il soit possible d'identifier l'un d'entre eux comme pouvant à lui seul déclencher la maladie: faible exposition au soleil qui entraîne une baisse de synthèse de la vitamine D (plus de cas de Sclérose en Plaques dans les pays occidentaux du nord, diminution très nette des cas de SEP lorsque l’on se rapproche de l’équateur) le tabagisme, infection à certains virus (EBV notamment). La pollution pourrait également augmenter le risque de SEP.

    Quels sont les 1ers symptômes de la SEP?  

    Les symptômes apparaissant au début de la maladie ou lors de son évolution sont variables d’un individu à l’autre. Certaines manifestations sont fréquentes: troubles de la sensibilité (sensation de fourmillement, d’engourdissement, de piqure, de brulure ou de froid, décharge électrique); troubles visuels, troubles moteurs … mais dans près d’un cas sur deux, le début de la maladie est marqué par l’apparition d’un seul symptôme.

    Dans un premier temps, le neurologue fait le diagnostic en fonction:

    • des symptômes décrits par le patient
    • de leur apparition dans le temps, soit sous forme de poussées différentes, soit de façon continue.

    Certains examens complémentaires peuvent aider à établir le diagnostic:

    • l’IRM, qui permet de visualiser les plaques au sein du système nerveux central et d’étudier leur évolution dans le temps;
    • la ponction lombaire, qui permet de rechercher des signes d’inflammation dans le liquide céphalo-rachidien

    Quel lien entre SEP et vaccins contre l’hépatite B? 

    De nombreuses études ont démontré l'absence de lien de causalité entre la vaccination contre l'hépatite B et la SEP.

    Ce vaccin est par ailleurs recommandé chez tous les enfants, adolescents et adultes susceptibles de contracter l’hépatite B, une infection pouvant être mortelle.  Selon plusieurs études, les vaccins contre l’hépatite B, la grippe, le tétanos, la rougeole et la rubéole n’augmente pas le risque de SEP ou de névrite optique.

    Il n’y a pas encore de données cliniques pour les vaccins suivants: la méningite, la typhoïde, l’hépatite A, la coqueluche et l’encéphalite japonaise. Prenez le temps de discuter de ces vaccins avec votre médecin de famille et votre neurologue.

    La Sclérose en Plaques a t-elle un impact sur l’espérance de vie? 

    Au cours des 40 dernières années, l’amélioration de la longévité de la population en règle générale, ainsi que les améliorations des soins pour lutter contre la SEP, ont contribué à l’augmentation de la survie des personnes atteintes de cette maladie. Par ailleurs, il est reconnu que la réduction de la longévité des personnes atteintes de la SEP est généralement liée à des handicaps avancés et aux complications liées à celle-ci.

    Aujourd’hui, on peut dire que l’espérance de vie des personnes atteintes de SEP serait de 5 à 7 ans inférieurs à la moyenne, et le fossé se réduit avec les avancées de la Recherche et le fait que la maladie soit traitée de plus en plus tôt.

    Peut-on mourir de la Sclérose en Plaques? 

    La Sclérose en Plaques est une maladie chronique, qui accompagne la personne touchée toute la vie puisqu’il n’existe pas de traitement pour la guérir aujourd’hui. Cependant, la Sclérose en Plaques est une maladie qui ne fait pas mourir. Chaque patient a une forme différente de maladie. Il existe quelques formes (la minorité des scléroses en plaques) extrêmement sévères et qui évoluent très rapidement. Ces patients peuvent avoir une espérance de vie réduite mais cela reste des cas isolés et rares.

    http://www.ligue-sclerose.fr

     

  • Voila ce que c'est de les cacher sous une burqa...

     

    C'est prouvé: la sclérose en plaques augmente quand on manque de vitamine D, donc, la peau au soleil…

    au Canada, on donne de la vitamine D obligatoirement aux enfants de moins de 8 ans et aux mères enceintes!

    Et, les mecs: si vous cachez vos femelles sous une burqa, les rendre malades, ça va gâcher votre capital!..... et, comme de plus en plus on commence à se rendre compte que cela se transmet de génération en génération, vos mâles vont péricliter et adieu le pays!

    Pas la peine de venir en France, nous aussi, nous sommes dans la fourchette haute des pays atteints! (à cause du nord de la France où il n'y a pas assez de soleil)…

    Il y a d'autres facteurs déclenchant, bien sûr: l'environnement (pollution) les cigarettes (j'ai fumé trois paquets par jour, hélas!) la faute à pas de chance... comme pour moi.

    Dans ma famille, hélas, nous avons un problème sur une HLA et c'est cela qui nous fait plus susceptibles d'attraper des maladies auto-immunes!

     

    Augmentation du nombre de cas de sclérose en plaques en Algérie :

    Des recommandations nationales pour améliorer la prise en charge

    Les premières recommandations nationales dans la prise en charge de la sclérose en plaques sont désormais établies. Des experts des différents centres hospitaliers universitaires, en l’occurrence les neurologues, ont élaboré un document rendu public hier, lors de journée scientifique dédiée à la sclérose en plaques, pour une meilleure prise en charge, organisée par le service de neurologie au CHU de Blida.

    Des neurologues de l’Est, de l’Ouest et du Centre ont présenté, lors de cette journée, les différents travaux réalisés dans leurs services respectifs sur le profil et l’évolution de la maladie en Algérie sur les 10 à 15 dernières années.

    Il ressort, selon ces études, que la prévalence de la sclérose en plaques en Algérie est en nette augmentation. Il y aurait, selon les différents intervenants, entre 15 000 et 17 000 personnes souffrant de la sclérose en plaques, soit 1200 nouveaux cas par an.

    L’étude concernant la wilaya de Blida, qui a porté sur 806 patients et qui s’est étalée de 2002 à 2016, avait pour objectif de rechercher l’incidence et le profil évolutif des patients, elle a montré que l’incidence était de 18 cas pour 100 000 habitants.

     "Un chiffre sous-estimé, vu que de nombreux patients allaient consulter dans d’autres services", note le Pr Rabah Drai, du service de neurologie du CHU de Blida, avant de signaler que la ville de Blida, qui comptabilise 81 patients, enregistre une prévalence de 40%, dont 75% des personnes atteintes sont âgées entre 18 et 40 ans, avec une prédominance féminine, et la forme rémittente reste la plus importante.

    Le Pr Drai a, par ailleurs, noté que des patients passent tout de même à un profil évolutif sévère en très peu de temps. Il signale, en effet, que la wilaya de Blida est une zone moyenne, voire à haut risque, d’où "la nécessité d’une prise en charge précoce de la maladie", a-t-il indiqué.

    Dans la wilaya de Tlemcen, la maladie a connu également une évolution rapide.

    Une étude menée sur un échantillon de 480 patients sur la période allant de 2012 à 2018 a révélé que le nombre de cas a doublé. La prévalence était de 26,3 pour 100 000 habitants en 2012, elle est de 41,5 pour 100 000 habitants en 2018. "Les résultats de notre étude ont montré une augmentation de la prévalence de la sclérose en plaques dans la ville de Tlemcen qui a presque doublé en six ans.

    C’est une affection qui représente la première cause de handicap acquis chez l’adulte jeune. Des études complémentaires sont nécessaires dans d’autres régions d’Algérie", a déclaré le Pr Zahira Barka, du service de neurologie au CHU de Tlemcen.

    Il est donc relevé que la sclérose en plaques est en nette augmentation dans notre pays, avec un phénotype particulièrement sévère chez les patients algériens et un pourcentage élevé de formes agressives par rapport à la population de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

     "Comparativement aux études occidentales, le passage à la forme secondairement progressive se fait assez rapidement, en moins de 10 ans d’évolution de la maladie, chez 50% de cas de la sclérose en plaques", souligne le Pr Souhila Amalou, du service de neurologie du CHU de Blida, avant de rappeler l’importance des recommandations nationales pour l’amélioration de la prise en charge des patients au niveau national.

     "Ces lignes directrices élaborées par l’ensemble des neurologues vont permettre d’améliorer la prise en charge des patients et d’adapter le même traitement pour tous les patients sur le territoire national. Il s’agit d’un protocole qui sera suivi de manière rigoureuse afin d’éviter les échecs thérapeutiques et les effets secondaires.

     Ce qui permettra aussi d’enrichir notre arsenal thérapeutique", a-t-elle déclaré. A noter que le service de neurologie du CHU de Blida vient de se doter d’une unité dédiée de la sclérose en plaques et d’une unité de prise en charge de la démence.

    Ces deux unités, qui viennent s’ajouter à l’unité AVC, feront de ce service un pôle d’excellence en neurologie, qui n’a rien à envier à ce qui se fait ailleurs dans le monde.

    Pour rappel, la sclérose en plaques est une maladie inflammatoire démyélinisante du système nerveux central, caractérisée par une inflammation, une démyélinisation et une dégénérescence axonale.

    La fédération algérienne de la sclérose en plaques  : Un registre national exigé

    Le président de la Fédération algérienne des malades atteints de la sclérose en plaques, le Dr Kenzoua, appelle à la mise en place d’un registre national de la sclérose en plaques. Le manque de médecins neurologues dans certaines localités du pays est, selon lui, un des obstacles rencontrés par de nombreux patients.

     "Ceci pénalise les malades de ces régions pour avoir un diagnostic et une prise en charge précoces. Nous appelons le ministère de la Santé à renforcer les structures hospitalières dépourvues de spécialistes", a-t-il déclaré. Et de demander l’acquisition des nouvelles molécules pour une meilleure prise en charge des patients algériens. Le Dr Kenzoua a, au passage, déploré le manque de services de rééducation fonctionnelle dans de nombreux établissements hospitaliers dédiés à la prise en charge de cette pathologie.

     

     

  • Mon coup de gueule!

    La gélatine? super aliment excellent pour la santé

    Il y a quelques jours, quelques tarés intégristes nous ont bassinés avec le fait que, d'après leur deux neurones dans la cervelle, la gélatine serait mauvaise pour la santé.

    Menteurs! Fraudeurs de la réalité!

    On vous montre des barils contenant du gras, des os et de la couenne dans les abattoirs: c'est censé être peu ragoûtant et dangereux pour votre santé.

    Faux! Archifaux!

    Ces reliquats de viande sont placés dans des bidons alimentaires propres, bien nettoyés. C'est la base de la gélatine alimentaire qui est ainsi fabriquée.

    Quand vous préparez une bonne blanquette MAISON, vous utilisez des viandes grasses (poitrine de veau, par ex.) avec os, qui seront très moelleuses une fois cuites et votre plat sera tellement d'anthologie qu'il figure dans le patrimoine gastronomique français que le monde entier nous envie tant que 88 millions d'entre eux, ne viennent en vacances chez nous, que pour -presque- cela. Vous savez ainsi, en choisissant ce genre de viande que vous aurez la garantie d'un bouillon moelleux, “charnu“, épais et si savoureux!

    Quant vous faites un ragoût de poulet, vous ne désossez pas les morceaux de poulet. Quand vous faite une daube, vous ne désossez pas les morceaux de viande, quand vous faites un pot-au-feu, vous prenez une bonne viande “gélatineuse“, (poitrine de bœuf) et vous rajoutez un os à moelle qui rend votre bouillon plus savoureux.

    Quand vous préparez, le dimanche, votre poulet grillé, vous faites du vermicelle avec les abats: cou, pattes, gésier etc.

    Les os de la viande utilisée, à la fin de la cuisson, ont rendu de la gélatine, celle qui provient de la moelle des os.

    La gélatine alimentaire contient tous les acides aminés essentiels au corps. C'est totalement idiot de réfrigérer un plat mijoté pour retirer la graisse… vous retirerez la gélatine du bouillon, tout ce qui fait sa saveur et les bonnes propriétés thérapeutiques du bouillon.

    Regardez la tête des gens qui se plaignent: des cadavres ambulants, blancs de peau transparente.. des zombies!

    Quand vous êtes enrhumé-e, quand vous êtes grippé-e, quand vous êtes raplapla à cause des virus de l'hiver qui viennent attaquer votre organisme, vous devez faire un bouillon de poulet (qui est fait avec les os et abats de l'oiseau!). Mais, enfin, vous n'avez jamais vu de feuilletons ou de films américains où la mère de famille prépare un bon bouillon de poulet lorsque l'enfant ou l'ado est enrhumé-e?

    Les crétins qui sont contre la gélatine de porc veulent à tout prix faire plier les sociétés agro-alimentaires pour qu'elles retirent la gélatine (de porc, le plus souvent) des aliments préparés: idiotie totale pour utiliser de l'agar-agar, gélifiant naturel qui vaut 10 fois plus cher! Etes-vous prêt-es à payer dix fois plus cher le paquet de bonbons donné à vos enfants?

    Croyez-vous que la gélatine alimentaire industrielle réalisée avec les os et couennes des bœufs n'est pas réalisée avec toutes les précautions de propreté et d'hygiène? croyez-vous que les process alimentaires -utilisés pour cela- ne sont par surveillés attentivement par les DGCCRF? parce que, au cas où vous ne le sauriez pas, le principe de précaution est inscrit dans la Constitution française….

    Si certains étrangers ne sont pas contents avec nos bonbons  ou autre produits utilisant de la gélatine, qu'ils ouvrent une usine à bonbons et fabriquent les leurs ou fabriquent leur nourriture gélatineuse eux-mêmes! Qui les en empêchent? Où qu'ils partent dans les pays où cela est interdit: qui s'assemble se ressemble et les vaches seront bien gardées!

    Les agro-industriels sont bien idiots de se plier aux désidératas de quelques crétins à la peau du ventre bien tendue; qu'ils attrapent tous la sclérose en plaques, la parkinson et l'Alzheimer, ils auront de quoi s'occuper la cervelle durant chaque seconde où ils tenteront de vivre et respirer…. croyez-moi, cela  les obligera à revoir leur priorités…

    Je parle des végétariens, végétaliens et autres végans qui doivent secouer le neurone qui roule dans leur cervelle pour s'entendre exister.

    Non mais, les végans, je vous jure: ne pas tuer les animaux. Ben voyons. Laissons vivre et se multiplier les bœufs, veaux, cochons, sangliers, éléphants, rhinocéros, caïmans et autres croco et lions et tigres sans les importuner, ces pauvres chou! qui ont le droit de vivre… dans moins de dix ans, quelle place restera-t-il alors pour l'humanité sur cette terre?

    Si, comme il faut s'y attendre dans très peu de temps, certains viennent nous casser la tête pour nous imposer leur façon de vivre en créant des émeutes qui mettront la France à genoux pendant plusieurs mois et années, détruisant les filières des fruits, légumes; bref, empêchant la société de leur proposer de la nourriture bonne, facile à trouver et saine car surveillées par les fonctionnaire de la répression des fraudes, alors: qui sera obligé de manger les chats et rats qu'ils auront peine à se mettre sous la dent car ils deviendront de plus en plus rares….

    Végétariens, végétaliens, vegans et autres abrutis du même genre, foutez la paix à touts les Français et retournez à la maternelle: y a du boulot pour reprendre votre éducation et le savoir vivre ensemble!

    Vivent les bouchers, charcutiers, poissonniers, fromagers et L'ART DE VIVRE A LA FRANCAISE!

    En vous comportant ainsi, vous mettez de drôles d'idées assassines dans la tronche de ceux qui ne vivent pas comme nous mais aiment bien nos allocs et autres aides financières largement dispensées -soi-disant- pour respecter l'honneur de la France qui accueille, n'est-ce pas, mélanchonnistes de mierda?