Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

histoire

  • Au fou! Lâchez les chiens!.....

    Même pas, que je mets la photo et les plans...

    Un architecte écologiste belge a créé une re-conception à l’énergie solaire de la flèche de Notre-Dame

    Les plans de l’architecte verraient même la cathédrale de Paris devenir autonome, produisant plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

    Callebaut a déclaré que cela se ferait grâce à un verre de cristal spécial placé sur sa flèche incurvée, qui absorberait la lumière et l’utiliserait pour alimenter le bâtiment.

    Il a ajouté que l’énergie restante pourrait ensuite être redistribuée gratuitement dans les bâtiments voisins, tandis qu’un marché de producteurs hebdomadaire pourrait être organisé à l’extérieur de la cathédrale pour les fruits et les légumes cultivés.

    Décrivant son design futuriste, M. Callebaut a déclaré: "Alors que nous commençons à penser à la reconstruction de Notre-Dame, des questions se posent quant à la manière dont nous pouvons résumer de manière architecturale l’intelligence humaine de notre époque et décrire les perspectives du catholicisme."

    "Ainsi, nous cherchons à présenter un projet transcendant, symbole d’un avenir résilient et écologique qui offre à la ville de Paris un ensemble de solutions."

    Les dessins (photo) ont maintenant été soumis au gouvernement français, qui a annoncé un concours international pour redessiner la flèche de la cathédrale.

    DailyMail

    Vincent Callebaut, né le 27 mai 1977 à La Louvière, est un architecte belge installé à Paris. Il s’est rendu célèbre par des projets d’écoquartiers à l’allure futuriste, qui intègrent tant les énergies renouvelables que l’agriculture urbaine.

    Wikipedia

    Jeune con deviendra vieux con.....

     

  • OUVREZ LES YEUX!

    Pacte de Marrakech: ces généraux qui accusent Macron de "trahison"

    Un ancien ministre de la Défense, dix généraux, un amiral et un colonel. Dans un contexte de crise politique issue de la fronde des Gilets jaunes, un groupe d’officiers à la retraite vient de contresigner une lettre ouverte, demandant à Emmanuel Macron de renoncer à signer le pacte de Marrakech.

    Les signataires de cette lettre, écrite par le général Antoine Martinez, un ancien haut gradé de l’armée de l’air estiment qu’en ratifiant le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, Emmanuel Macron se rendrait " coupable d’un déni de démocratie, voire de trahison à l’égard de la nation".

    (…) Parmi les signatures connues, figure Charles Millon, l’ex-ministre de la Défense de Jacques Chirac. Mais aussi le souverainiste Didier Tauzin, général, ou encore le général Christian Piquemal, radié des cadres de l’armée en septembre 2016, après avoir organisé une manifestation interdite contre les migrants à Calais.

     (…) Le Parisien

     

    Pacte de Marrakech: "Les Européens savent d’instinct que le discours pro-immigration contient leur propre disparition" analyse un haut-fonctionnaire belge

    Une opinion de Paul Robert, haut fonctionnaire fédéral (1).

     (…) Ce discours aux allures orwelliennes (la migration serait à la fois inévitable et bénéfique) est martelé aux peuples européens avec insistance par la quasi-totalité des élites, institutions européennes et internationales (Commission européenne, Nations unies, FMI…), intellectuels et économistes, anciens hommes d’État, médias, universités, écoles, bref, par tous ceux qui dans nos sociétés libérales tiennent le porte-voix. (…)

    Pourquoi les arguments en faveur des flux migratoires échouent-ils à convaincre les électorats? Pourquoi, malgré l’infernale pression, la diabolisation, les mises en garde, les éditoriaux sagaces et donneurs de leçons, les Européens continuent-ils, toujours plus nombreux, à rejeter le modèle de société "multiculturelle et ouverte" qu’on leur présente comme rigoureusement inévitable et absolument mirifique, le seul et unique possible aboutissement paradisiaque de toute l’Humanité?

    Parce qu’ils savent d’instinct que ce discours contient, en filigrane implicite, leur propre disparition.

    En effet, il suffit de lire les rapports réguliers du FMI et de la Commission européenne, ainsi que n’importe quel économiste interrogé sur le sujet, pour comprendre que les partisans d’une Europe " ouverte " tiennent pour acquis que les Européens ne font plus d’enfants et n’en feront plus jamais : dans la vision libérale, l’immigration n’est désirable que parce qu’elle permet de remplacer une population vieillissante.

     (…) L’immigration de masse extra-européenne "nécessaire, inévitable et désirable", porteuse de "prospérité et d’innovation", n’a donc de sens que dans le contexte de la dissolution des peuples européens. Dissolution graduelle, progressive, indolore et incolore, dans le vieillissement général et l’absence de destin, ultime étape dans un processus de désintégration culturelle et sociale. Le naufrage de notre civilisation tout entière, encouragé avec enthousiasme et inconscience par tous les porte-voix du pays visible, font preuve en cela d’une unanimité terrifiante.

     (…)

     (1) L’auteur, bien connu de la rédaction, utilise un nom d’emprunt pour éviter des effets préjudiciables vu sa position professionnelle.

    LaLibre.be

     

     

     

    "Grand débat": le "couac" de l’exécutif sur l’immigration (Le Monde)

    Pour répondre à la crise des "gilets jaunes", Emmanuel Macron a lancé une consultation. Parmi les thèmes, "les attentes et les inquiétudes relatives à l’immigration". A peine dévoilé, le document a fait l’effet d’une bombe dans la majorité et les milieux syndicaux.

     […] "C’est une blague?", s’offusque un parlementaire de La République en marche (LRM). "Au secours!", embraye un autre, qui assure avoir immédiatement alerté l’Elysée. "Il est normal de s’interroger sur la citoyenneté dans une société ouverte. Mais pas en associant immigration et laïcité. La façon de poser le sujet est déterminante ", estime le député (LRM) du Val-d’Oise, Aurélien Taché, qui y voit une " maladresse". " Je pense que la question autour de l’immigration n’a pas sa place", abonde Matthieu Orphelin, député (LRM) de Maine-et-Loire, sur Twitter.

    La réaction est encore plus violente chez les partenaires sociaux. " La CFDT s’oppose à ce que l‘immigration et identité profonde’, pourtant sans lien avec la crise actuelle, fasse partie des cinq thèmes de discussion. C’est incompréhensible et dangereux alors que l’enjeu est clairement la justice sociale!", a affirmé Laurent Berger, mercredi soir, sur Twitter. Le secrétaire général de la CFDT en a même fait un " casus belli".

    "S’ils veulent hystériser sur ce sujet, ce sera sans nous, on n’ira pas à ce débat ", fait savoir l’entourage du leader syndical. […]

    Le Monde

  • Inondations: vous avez les pieds dans l'eau?

    Riez jaune: ce sera pire au mois de Mars!

    Vous êtes bien content-e car vous êtes au sec?

    Riez jaune, car vous risquez de mouiller vos pieds en Mars! en effet, j'avertis encore: durant tout le mois de Mars, PARTOUT en France il va pleuvoir très fort avec de très forts coup de vents violents….

    Croyez-moi, ce sera sévère!

    Protégez-vous: achetez bottes hautes, bateaux, piles et bougies, faites des provisions de bouteilles d'eau, victuailles à consommer froides…

    Aucun coin de France ne sera à l'abri…. même pas Toulouse où cela fait un bail que Mac-Mahon est venu constater les dégâts d'une crue mémorable de la Garonne.

    L'histoire de Patrice de Mac-Mahon, président de la République du 24 ami 1873 au 30 janvier 1879, est très liée à celle de Toulouse.

    D'abord car l'un de ses ancêtres, Riquet, avait, sous Louis XIV, percé le canal du Midi. Mais surtout parce qu'en 1875, lors de la plus effrayante crue de la Garonne, qui fit des centaines de morts, il ne trouva que ces mots, “Que d'eau, que d'eau...", pour réconforter les Toulousains.

    Ce militaire de carrière, Saint-Cyrien, devient général à 40 ans. Lors de la campagne de Crimée, il est héroïque, notamment pendant la défense de la tour de Malakoff. C'est là qu'il oblige les Russes à se retirer par ces mots, plus glorieux ceux- là: “J'y suis, j'y reste!".

     

  • Le futur est en marche!

    Le Croissant libéré: 15 juillet 2057-13 Mouharram 1480

    Politique :

    Le président de la République, M Mohammed BEN ABBES, a entériné le projet de partition religieuse du gouvernement : désormais, le président serait musulman et le premier ministre athée.

    Son agenda demeure chargé: il devait présider l’hommage national rendu aux Invalides à Emmanuel MACRON qui fera prochainement son entrée au Panthéon. Il rejoindra son épouse Brigitte, décédée 24 ans auparavant. Le couple reposera près de la tombe du grand philosophe M Bernard-Henri LÉVY.

    Il rappellera que M Macron proposait de jeter un pont entre la France et l’Algérie. Et effectivement, 10 ans plus tard, le président inaugurait le plus long pont maritime du monde, entre Marseille et Alger (760km)

    M Mohammed BEN ABBES signera ensuite une convention entre l’État et l’OIF (Organisation Islamique de France) pour la reprise des églises, cathédrales et synagogues désaffectées. Avec un brin d’humour, il a déclaré " au moins, je suis sûr qu’elles se rempliront à nouveau ".

    Société :

    Les habitants de Paris ont donc élu dimanche dernier le premier maire transsexuel de la ville. Le chef de la milice sunnite "Les lions du Califat de Seine" avait alors déclaré: "c’est une provocation et nous refusons cette abomination". Le maire de Paris avait répondu: "moi, je veux prôner le dialoguisme, la fraternitude et l’amour pour tous". Mais son progressisme se heurte encore à une société conservatrice: son projet de diffuser, à la rentrée scolaire, un livret intitulé "La fellation expliquée aux tout-petits" n’a d’ailleurs pas fait l’unanimité.

    Des heurts très graves ont opposé des bandes zaïroises à des tribus pachtounes sur la dalle de La Défense. Elles se sont ensuite retournées contre les policiers venus s’interposer. On compte 7 morts du côté des forces de l’ordre. Le Ministre de l’Intérieur, M Bienvenue OBONGO a déclaré: "devant ces actes insupportables, inqualifiables, intolérables et inadmissibles, l’État poursuivra sans relâche les fauteurs de trouble".

    Après avoir été condamné par contumace à 3 ans de prison ferme pour avoir déclaré "La France, c’était bien mieux avant", M Kevin DUPONT, du PIF (Parti des Indigènes Français) a répondu à notre journaliste qu’il avait définitivement opté pour l’exil en Nénétsie. La Russie propose en effet des visas aux français désireux de développer ce territoire qui, avec le réchauffement climatique, offre de nombreuses opportunités. Ils sont désormais des dizaines de milliers chaque année à tenter l’aventure, ce qui inquiète le gouvernement français, accusant la Russie d’encourager la fuite des cerveaux.

    Selon l’Insee, la France compte officiellement 103 millions d’habitants. Du point de vue des confessions, il y aurait 53 millions de musulmans, 40 millions d’athées, 5 millions d’hindouistes, 4 millions de bouddhistes, 1 millions de scientologues et de sectes autorisées. Le judaïsme ne rentre plus en compte, le dernier juif étant parti en 2050.

    A la parution de ces statistiques, M Mohammed BEN ABBES a déclaré que "c’était une heureuse évolution mais qu’il fallait veiller à maintenir l’équilibre et ne pas défavoriser les musulmans".

    Faits divers:

    A Bobigny, une femme, ayant intenté un procès à trois migrants climatiques, a été déboutée ce matin par la justice. Elle accusait ces personnes de l’avoir violée. L’un deux a rétorqué "ne pas savoir qu’elle n’était pas consentante".  Ne pouvant réunir 6 témoins en sa faveur, elle a été condamnée à 5000€ d’amendes pour diffamation et troubles à l’ordre public. En sortant du tribunal, elle s’est excusée en déclarant "ne pas avoir voulu faire du tort aux migrants".

    Économie:

    La Chine s’est vu attribuer le marché du recyclage des 58 centrales nucléaires françaises. Leur destruction prendra au moins 10 ans. Le gouvernement chinois propose également de fournir 25 centrales à charbon et 200 millions de tonnes de combustibles pour compenser l’arrêt de l’énergie nucléaire en France. On parle d’un montant de 32 milliards d’euros emprunté au FMI.

    L’Asie, surtout le Viêt Nam et le Bangladesh, investit de plus en plus en France dans la production textile: en effet, les millions de migrants climatiques subsahariens restent une main d’œuvre compétitive. La CGT, qui se réjouit du nombre croissant de ses adhérents a déclaré dans un communiqué: "vouloir encourager le processus de migration car l’Occident a le devoir de réparer les dégâts du colonialisme".

    International:

    La Kabylie nouvellement indépendante connaît une vague de conversion au christianisme (plus précisément au protestantisme évangélique) accroissant les tensions avec l’Algérie. L’Arabie saoudite s’est dite prête à intervenir si le gouvernement de Tizi Ouzou ne réprimait pas, je cite, "cette mode grotesque". Le Vatican, se proposant comme médiateur, a déclaré "comprendre Riyad" et a enjoint les kabyles "à ne pas s’entêter dans l’erreur et la provocation".

    Angleterre: nouveaux combats de rue à Londres entre pakistanais et hindous. 56 victimes sont à déplorer. Le premier ministre, M Sadiq KHAN, a dit "ne pouvoir rien faire, hélas. C’est leur communauté et chacune obéit à sa loi".

    L’Arabie saoudite et l’Iran entérine enfin un accord de paix après 30 ans d’une guerre qui a fait 5 millions de morts.

    Météo:

    Il fera 48° aujourd’hui à Paris et on annonce un important Sirocco à Marseille, avec le risque d’une nouvelle invasion de criquets.

    Avertissement: ce texte est une fiction et obéit à la législation sur les créations artistiques qui précise qu’à partir du moment où j’ai eu une enfance malheureuse, je peux dire n’importe quoi.

    Les personnages n’existent pas (ou plus), les faits ne sont pas avérés, il ne s’est rien passé et je n’en suis pas l’auteur (c’est mon double imaginaire).

    Et que personne ne s’avise à corriger les fautes d’orthographe car, comme le précisait Najat Vallaud-Belkacem dans son discours inaugural à l’Académie française, "d’façon, c’tait la science des ânes".

     

  • Terrible offense impardonnable!

    Croira-t-on une seule seconde que le président de la République n’ait pas en main le sinistre tableau de l’état de nos Armées: soldats littéralement épuisés, casernes démunies, matériels obsolètes, à qui on n’a pas prévu de remplaçants, reliquats dangereusement vieillissants de coupes budgétaires successives? L’écart entre les besoins et les moyens se chiffre à plusieurs milliards.

    Qu’on ne blâme donc pas dans ces conditions le chef d’état-major d’avoir, devant la représentation nationale, dit vertement qu’il se sentait trahi, quand même le président macronien de la commission de la Défense de l’Assemblée déclare ce 14 juillet regretter les choix budgétaires du gouvernement. Le général de Villiers a parlé au nom de l’ensemble des soldats de notre pays. C’était son devoir. Mais il a fait davantage: il a parlé au nom de la Nation tout entière. Ce sera sa gloire. Car l’Armée demeure le bras armé de la Nation. Ainsi en va-t-il –il faudrait que M. Macron le comprenne vite, très vite même– depuis la Révolution française et la naissance, face à l’ennemi, de cette armée du peuple qui, tant de fois, étonna l’univers.

    Il ne suffira donc pas au président de la République de taper du poing sur la table, comme un enfant gâté se fâche tout rouge dans un énième caprice. Les Armées françaises, comme la Nation, ont besoin que le chef de l’Etat se pénètre de cette réalité terrible et incontournable: nous sommes en guerre. Une guerre nouvelle aux fronts multiples et mouvants. Une guerre totale car notre ennemi, l’islamisme conquérant, se sent porté par le vent de l’Histoire et qu’il a décrété notre soumission ou notre anéantissement. Il n’existe aucune alternative: nous devons gagner cette guerre et pour cela déployer les moyens nécessaires aux succès de nos armes.

    Dans la violence du propos se cache une de ces fautes qui ne s’effacent pas

    Voilà pourquoi l’humiliant rappel à l’ordre de ce 13 juillet est une offense sans nom. Quand on connaît le sens du sacrifice, quand on mesure le prix du sang qu’ont juré de verser nos soldats pour notre Liberté, on ne s’adresse pas à eux en les accusant "d’indignité" et de "mauvaises habitudes", on ne remet pas en cause leur "sens du devoir" ni leur "sens de la réserve".

    Cette blessure restera béante car, dans la violence du propos, en plein temps de guerre, se cache une de ces fautes qui ne s’effacent pas.

    http://www.valeursactuelles.com/societe/loffense-faite-aux-armees-86421

    ----------------------------------------------------

    Cela me rappelle ce chant, appris à l'école communale... il y a bien longtemps

    LE CHANT DU DEPART

    La victoire en chantant nous ouvre la barrière.
    La liberté guide nos pas,
    Et du Nord au Midi la trompette guerrière.
    A sonné l'heure des combats.
    Tremblez, ennemis de la France!
    Rois ivres de sang et d'orgueil!
    Le peuple souverain s'avance:
    Tyrans, descendez au cercueil!
    Refrain: La République nous appelle,
    Sachons vaincre ou sachons périr:
    Un Français doit vivre pour elle,
    Pour elle un Français doit mourir!

    La mère d'une famille:
    De nos yeux maternels ne craignez pas les larmes;
    Loin de nous de lâches douleurs!
    Nous devons triompher quand vous prenez les armes.
    C'est aux rois à verser des pleurs.
    Nous vous avons donné la vie,
    Guerriers! Elle n'est plus à vous;
    Tous vos jours sont à la patrie:
    Elle est votre mère avant nous!

    Deux vieux hommes:
    Que le fer paternel arme la main des braves!
    Songez à nous, au champ de Mars;
    Consacrez dans le sang des rois et des esclaves.
    Le fer béni par vos vieillards;
    Et rapportant sous la chaumière.
    Des blessures et des vertus,
    Venez fermez notre paupière.
    Quand les tyrans ne seront plus!

    Un enfant:
    De Barra, de Viala, sort nous fait envie:
    Ils sont morts, mais ils ont vaincu.
    Le lâche accablé d'ans n'a point connu la vie;
    Qui meurt pour le peuple a vécu:
    Vous êtes vaillants, nous le sommes:
    Guidez-nous contre les tyrans;
    Les républicans sont des hommes,
    Les esclaves sont des enfants!

    Une épouse:
    Partez, vaillants époux, les combats sont vos fêtes,
    Partez, modèles des guerriers.
    Nous cueillerons des fleurs pour enceindre vos têtes,
    Nos mains tresseront vos lauriers.
    Et, si le temple de mémoire
    S'ouvrait a vos mânes vainqueurs,
    Nos voix chanteront votre gloire,
    Nos flancs porteront vos vengeurs. Refrain:

    Une jeune fille:
    Et nous, sœurs des héros, nous, qui de l'hymène
    Ignorons les aimables nœuds,
    Si pour s'unir un jour à notre destinée
    Les citoyens forment des vœux,
    Qu'ils reviennent dans nos murailles
    Beaux, de gloire et de liberté,
    Et que leur sang dans les batailles
    Ait coulé pour l'égalité.
    Refrain:

    Trois guerriers:
    Sur ce fer, devant Dieu, nous jurons à nos pères,
    A nos épouses, à nos sœurs,
    A nos représentants, à nos fils, à nos mères
    D'anéantir les oppresseurs.
    En tous lieux, dans la nuit profonde
    Plongeant l'infâme royauté,
    Les Français donneront au monde
    Et la paix, et la liberté.