Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blog - Page 2

  • Tellement affligeant!

    Angers: Le converti arrêté à la Poste en train de se faire livrer un pistolet-mitrailleur

    Un ancien détenu qui voulait se faire livrer une arme par la Poste, a été mis en examen et placé en détention. Il a été arrêté la semaine dernière par les douanes alors qu’il essayait de récupérer dans une agence postale angevine un colis provenant des États-Unis qui contenait un pistolet-mitrailleur.

    Le trentenaire a déjà été condamné à sept ans de prison pour des violences avec arme sur un policier. Il avait rencontré la foi musulmane en détention, ce qui lui avait valu en août 2016 d’être visé par une perquisition administrative lors de l’état d’urgence qui a succédé aux attentats de novembre 2015.

    (…) Le Parisien

  • Il décrypte le "système" français: à vomir..

    Mais SURTOUT écoutez,

    vous allez en apprendre de bien dégueulasse!

     

     

  • Alerte....

     La première récession vient d'arriver: la preuve par audi vw ford verizon...

     Mes chers lecteurs, dès le début de ce mois de janvier 2019, je vous avais prévenu de l'arrivée imminente de deux tsunamis récéssions. Eh bien, le constructeur automobile de luxe Audi vient d'en faire les frais: 14.000 salariés et ouvriers vont être virés manu-militari.

    14.000 !!! C'est un chiffre énorme.

    Ajoutez-y les 7.000 ouvriers de Volkswagen qui ont été remerciés juste à la veille de Noël. Là aussi c'est un indicateur qui ne trompe pas. Et la combinaison Audi-VW va être très dur sur la performance de l'Allemagne en 2019.

    De son côté Ford a décidé de virer 850 ouvriers en France. Des futurs Gilets Jaunes.

    Mais ce n'est pas tout: le géant des télécoms américain Verizon a décidé d'en virer 800 de plus dans son département médias. Et là ce sont des journalistes du Huff Post, Yahoo et AOL

    Ces 800 personnes sont A AJOUTER aux 44.000 virés en octobre 2018, et sans parler des 2.500 du service informatique délocalisés en Inde.

    Vous voyez la récession arriver? La vague tsunami va heurter l'économie en mars, et à nouveau en mai, cette dernière étant le résultat de l'explosion de Wall Street de la fin décembre 2018.

    En Angleterre, c'est la banque espagnole Santander qui a décidé de fermer brutalement 140 de ses agences dans tout le pays et 1.300 banquiers iront pointer chez John Emploi. Merci à tous mes lecteurs ainsi qu'à Mr Laudret.

     PS: les banques belges qui ont elles aussi licencié massivement ont décidé de transformer leurs virés en... infirmiers !!! lire ici l'AFP chez BFM. Notre lecteur Mr Laudret nous dit que dans le fond (LoL) ils feront toujours des injections de liquidités...

    Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2019

  • Gj: Comment “ils“ se payent votre tête!

    Le CNC divise par 3 ses aides pour la restauration des films anciens: aides du fonds "images de la diversité": +65% en 2018)

    Rififi et embrouillamini dans la restauration cinématographique. Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) (NDR: financé par le Ministère de la Culture) se voit contraint, pour des raisons budgétaires, de réduire drastiquement les aides qu’il accordait, depuis 2012, à la numérisation des films de "patrimoine", ceux dont la sortie en salle est antérieure à dix ans. L’établissement public espérait que sa solution pour atténuer ce manque à gagner – un recours au mécénat avec la bénédiction de Bercy – allait séduire. Or, il n’en n’est rien. (…)

    Dans toute la filière, chacun se désole évidemment du tarissement de la manne des 64,5 millions d’euros qui a permis de numériser 1123 films. Les aides, qui étaient de 9 millions d’euros en 2018, vont tomber à 2,8 millions par an jusqu’en 2021.

    Mis en place en 2007, la Commission Images de la diversité a été créée auprès de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances et du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).

    Le Fonds Images de la diversité a pour objectif de soutenir la création et la diffusion des œuvres cinématographiques, audiovisuelles, multimédia ou de jeux vidéo contribuant à donner une représentation plus fidèle de la réalité française et de ses composantes et à écrire une histoire commune de l’ensemble de la population française autour des valeurs de la République, et favorisant l’émergence de nouvelles formes d’écritures et de nouveaux talents, issus notamment des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

    Pour répondre à ces objectifs, la commission images de la diversité soutient la création, la production et la diffusion d’œuvres cinématographiques, audiovisuelles, multimédias et de jeux vidéo dont l’action se situe principalement en France et qui:

    Représentent l’ensemble des populations immigrées, issues de l’immigration et ultramarines qui composent la société française, et notamment celles qui résident dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ;

    Représentent les réalités actuelles, l’histoire et la mémoire, en France, des populations immigrées ou issues de l’immigration, ainsi que des populations ultramarines et des quartiers prioritaires de la politique de la ville situés en territoire urbain ;

    Concourent à l’égalité entre les femmes et les hommes, à la politique d’intégration et à la lutte  contre les discriminations dont sont victimes les habitants des quartiers défavorisés, notamment celles liées au lieu de résidence et à l’origine réelle ou supposée ;

    Contribuent à la reconnaissance et à la valorisation de l’histoire, du patrimoine et de la mémoire des quartiers de la politique de la ville.

    Les subventions versées dans le cadre de ce fonds " images de la diversité " sont passées de 666000 € en 2017 à 1086000€ en 2018 (+63%)

    Composition de la commission

    Président: M. Reda Kateb, acteur

    1ER COLLÈGE

    Vice-Président: Chad Chenouga, comédien, scénariste et réalisateur

    Titulaires:

    Xiaoxing Cheng, réalisateur

    Alice Diop, réalisatrice

    Alexandre Gavras, producteur (KG Production)

    Isabella Pisani, directrice des achats et coproductions documentaires (LCP- AN)

    Mathilde Le Ricque, directrice de l’association Mille Visages

    2ÈME COLLÈGE

    Vice-Présidente: France Zobda, productrice (Eloa Prod)

    Titulaires:

    Pascal Blanchard, historien et documentariste

    Pierre Cattan, producteur (Studio Small Bang)

    Hakim Jemili, humoriste, auteur, comédien

    Olivier Wotling, directeur fiction (ARTE)

    Edouard Zambeaux, journaliste et réalisateur

    Liste des "œuvres" ayant reçu une subvention de la part du CNC dans le cadre du fonds "images de la diversité" depuis 3 ans:

    Le Monde - 22/01/2019

     

     

  • Ne pas manger viandes et poissons le lundi?

    500 singes savant(e)s se sont mis en tête de sauver la planète et de porter plainte contre la France, pour manquement à ses obligations écologiques…

    … Et nous font la leçon! comme si les pauvres smicards ou très petits retraités baffraient à chaque repas des grillades de viandes de vaches pétomanes ou des sushis de poissons, divers et avariés par le mercure, le plomb et toussa!

    Ben, y'a que ces crétins à la peau du ventre bien tendue qui peuvent nous dégoiser ce genre de stupidité phénoménale et abracadrabantesques!

    Et non, pauvres “manches“ je mangerais comme je veux, ce que je veux, quand je veux, avec l'argent qu'il me reste après les “dépenses incompressibles“ comme disent les experts zautorisés par les merdias français.

    Sous le fallacieux et idiot prétexte de sauver la planète! La même bêtise crasse qui a fait que les ânes de Bercy ont décidés d'augmenter le prix de l'essence et du diésel….

    Sauver la planète? Il n’y avait probablement pas plus urgent à faire… un soutien aux chrétiens d’Orient, …

     

    un appel aux femmes musulmanes à se rebeller contre la religion qui les opprime et les encalaminent sous les tentures du salon qui les font ressembler à des fantômes (d'ailleurs, plus besoin d'aller voir des films d'épouvante au cinéma, l'horreur et l'épouvante se traîne partout dans les rues de France)…,

    un appel à défendre et perpétuer à fêter Noël (avec la crèche que même si j'ai oublié le chemin de l'église depuis mes 11 ans et la foi de mes pères, je veux revendiquer avec les chrétiens de France où ceux qui pour préserver nos traditions et leur âme enfantine installent des crèches dans leur mairie qu'ils soient soutenus ou inscrit au RN ou pas…);

    De quoi se mêlent ces culs-serrés donneurs de leçons?

    Nul doute qu’avec ces islamo-collabo, la France de Macrouille est bien représentée pour offrir les lumières de leur haute intelligence au monde entier!

    Signé: une vieille peau blanche, retraitée, pleine aux as après 51 ans de cotisations à la sécu, dont 5 ans en cumul emploi-retraite et ayant payé des cotisations à fonds perdus pour que son pognon parte engraisser les clandés et les mafias sub-saharienne qui prostituent les africaines, piquent leurs organes pour les revendre à des richards plus riche que moi et toi, tiens! ou les mettent en esclavage pour rembourser des passeurs que les assocs de débiles français protecteurs du genre humain spoliés par la Grande Finance, aident par leur collaboration -de traitres à la patrie- à se remplir les poches!

     

  • OUVREZ LES YEUX!

    Pacte de Marrakech: ces généraux qui accusent Macron de "trahison"

    Un ancien ministre de la Défense, dix généraux, un amiral et un colonel. Dans un contexte de crise politique issue de la fronde des Gilets jaunes, un groupe d’officiers à la retraite vient de contresigner une lettre ouverte, demandant à Emmanuel Macron de renoncer à signer le pacte de Marrakech.

    Les signataires de cette lettre, écrite par le général Antoine Martinez, un ancien haut gradé de l’armée de l’air estiment qu’en ratifiant le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, Emmanuel Macron se rendrait " coupable d’un déni de démocratie, voire de trahison à l’égard de la nation".

    (…) Parmi les signatures connues, figure Charles Millon, l’ex-ministre de la Défense de Jacques Chirac. Mais aussi le souverainiste Didier Tauzin, général, ou encore le général Christian Piquemal, radié des cadres de l’armée en septembre 2016, après avoir organisé une manifestation interdite contre les migrants à Calais.

     (…) Le Parisien

     

    Pacte de Marrakech: "Les Européens savent d’instinct que le discours pro-immigration contient leur propre disparition" analyse un haut-fonctionnaire belge

    Une opinion de Paul Robert, haut fonctionnaire fédéral (1).

     (…) Ce discours aux allures orwelliennes (la migration serait à la fois inévitable et bénéfique) est martelé aux peuples européens avec insistance par la quasi-totalité des élites, institutions européennes et internationales (Commission européenne, Nations unies, FMI…), intellectuels et économistes, anciens hommes d’État, médias, universités, écoles, bref, par tous ceux qui dans nos sociétés libérales tiennent le porte-voix. (…)

    Pourquoi les arguments en faveur des flux migratoires échouent-ils à convaincre les électorats? Pourquoi, malgré l’infernale pression, la diabolisation, les mises en garde, les éditoriaux sagaces et donneurs de leçons, les Européens continuent-ils, toujours plus nombreux, à rejeter le modèle de société "multiculturelle et ouverte" qu’on leur présente comme rigoureusement inévitable et absolument mirifique, le seul et unique possible aboutissement paradisiaque de toute l’Humanité?

    Parce qu’ils savent d’instinct que ce discours contient, en filigrane implicite, leur propre disparition.

    En effet, il suffit de lire les rapports réguliers du FMI et de la Commission européenne, ainsi que n’importe quel économiste interrogé sur le sujet, pour comprendre que les partisans d’une Europe " ouverte " tiennent pour acquis que les Européens ne font plus d’enfants et n’en feront plus jamais : dans la vision libérale, l’immigration n’est désirable que parce qu’elle permet de remplacer une population vieillissante.

     (…) L’immigration de masse extra-européenne "nécessaire, inévitable et désirable", porteuse de "prospérité et d’innovation", n’a donc de sens que dans le contexte de la dissolution des peuples européens. Dissolution graduelle, progressive, indolore et incolore, dans le vieillissement général et l’absence de destin, ultime étape dans un processus de désintégration culturelle et sociale. Le naufrage de notre civilisation tout entière, encouragé avec enthousiasme et inconscience par tous les porte-voix du pays visible, font preuve en cela d’une unanimité terrifiante.

     (…)

     (1) L’auteur, bien connu de la rédaction, utilise un nom d’emprunt pour éviter des effets préjudiciables vu sa position professionnelle.

    LaLibre.be

     

     

     

    "Grand débat": le "couac" de l’exécutif sur l’immigration (Le Monde)

    Pour répondre à la crise des "gilets jaunes", Emmanuel Macron a lancé une consultation. Parmi les thèmes, "les attentes et les inquiétudes relatives à l’immigration". A peine dévoilé, le document a fait l’effet d’une bombe dans la majorité et les milieux syndicaux.

     […] "C’est une blague?", s’offusque un parlementaire de La République en marche (LRM). "Au secours!", embraye un autre, qui assure avoir immédiatement alerté l’Elysée. "Il est normal de s’interroger sur la citoyenneté dans une société ouverte. Mais pas en associant immigration et laïcité. La façon de poser le sujet est déterminante ", estime le député (LRM) du Val-d’Oise, Aurélien Taché, qui y voit une " maladresse". " Je pense que la question autour de l’immigration n’a pas sa place", abonde Matthieu Orphelin, député (LRM) de Maine-et-Loire, sur Twitter.

    La réaction est encore plus violente chez les partenaires sociaux. " La CFDT s’oppose à ce que l‘immigration et identité profonde’, pourtant sans lien avec la crise actuelle, fasse partie des cinq thèmes de discussion. C’est incompréhensible et dangereux alors que l’enjeu est clairement la justice sociale!", a affirmé Laurent Berger, mercredi soir, sur Twitter. Le secrétaire général de la CFDT en a même fait un " casus belli".

    "S’ils veulent hystériser sur ce sujet, ce sera sans nous, on n’ira pas à ce débat ", fait savoir l’entourage du leader syndical. […]

    Le Monde