Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

occitanie - Page 8

  • La course à la conn… rie

    Chez les verts, la compète est lancée… C’est à qui va sortir la meilleure blague de la semaine. En fait, les verts, ce n'est pas un mouvement politique mais un concept qui revisite les grands comiques. C’est un concentré des Marx Brothers, des Pieds-Nickelés et des Branquignols.

    Ça a commencé avec le maire de Lyon, il devait trouver que le Bordelais lui faisait trop d’ombre, qui a dégainé le menu de la cantine sans viande, pas de charcutaille, même pas un blanc de poulet: la viande terminée, les gamins auront droit à un filet de poiscaille bouilli. Surtout pas une quenelle de brochet, de toute façon, la quenelle est un plat néo-nazi à proscrire.

    C’était bien parti pour Doucet avec sa tête de suceur de carottes (bios).

    Du coup, Narcissius Macronus a envoyé Pompili gros poumons au front: elle n’est plus EELV, mais cérébralement toujours, enfin cérébralement, ceci suppose l’existence d’un cerveau… ce n’est pas le sujet du jour…

    Elle a fait la tournée d’une cantoche pour faire l’apologie d’un vrai repas végétarien :

    source:

     

    Les mauvais esprits diront, soupe de courges, fromage de chèvre et poire: c’est le conseil des ministres!

    Par contre, niveau diététique: pâtes+lentilles, c’est féculent+féculent. En plus, gustativement, je suis dubitatif, surtout quand ça s’adresse à des enfants. Les fantaisies culinaires faut les réserver aux adultes consentants.

    Barbara avait quand même repris la main. Comme c’est du haut niveau, le patron des verts, Julien Bayou, le type qui a une tête à épousseter les acariens, a asséné le coup suprême: “Le repas végétarien, c’est le repas laïc par excellence“…

    Barbara n’y avait pas pensé, nous idem: en fait, être végétarien, c’est être contre le séparatisme. Coup double: ce sont des génies je vous le dis !

    Juste une question, les momos, au bout d’un moment, ne vont pas se contenter de bouffer du tofu, vous allez faire quoi les écolos?  Si vous accédez à leurs demandes, les repas seront plus laïcs… vous allez trouver quoi comme justification? J’attends avec impatience.

    Barbara n’a pas baissé les bras, elle est repartie au mastic et c’est beau. Oui elle est experte en tout: cuisine, physique quantique, elle sait tout faire…, elle s’appelle pas Pompili pour rien…

        Les éoliennes, sont-elles écologiques ? @barbarapompili: "Bien sûr que c'est écolo, elles utilisent le vent, une énergie renouvelable.

    "#Europe1 pic.twitter.com/AttH5c7zXV

        — Europe 1

  • ON CROIT RÊVER

    Emmanuel Macron sur YouTube: comment salir la fonction présidentielle

    Ceci n’est pas une blague. En Absurdistan, la communication du président de la République ne cesse de nous étonner… L’histoire commence la semaine dernière. Emmanuel Macron a lancé un défi à deux célèbres vidéastes “McFly et Carlito”. En l’espèce, il demande au duo “comique” de faire une vidéo afin d’expliquer l’importance des gestes barrières.

    Dans le cas où la vidéo atteindrait les 10 millions de vues, le président s’engageait à participer à un concours d’anecdotes avec les deux youtubeurs. Le défi est gagné et le “monarque républicain” doit par conséquent s’exécuter. Le principe est simple.

    Les deux youtubeurs invitent des personnalités (Dany Boon, Éric & Ramzy, David Guetta, Gad Elmaleh..) et ceux-ci doivent raconter des anecdotes sur leur vie. McFly & Carlito doivent discerner le vrai du faux. L’affaire laisse perplexe et interroge. Est-ce légitime que le président de la République s’affiche en boute-en-train sur YouTube alors que le pays fait face à une crise sanitaire sans précédent ? À vouloir séduire la jeunesse, Emmanuel Macron en arrive à discréditer la fonction présidentielle. Espérons simplement que le président ait plus de réserve avec sa vie privée qu’un Benjamin Griveaux. De surcroît, passer par des vidéastes afin d’inciter les Français à respecter les gestes barrières…

    En Macronie, l’horizontalité du pouvoir est bel et bien caduque.

     

    Il vaut mieux lire mes anecdotes!

     

  • Reçu par courriel d'une amie

    *comment se fait il qu'il ne soit pas inquiété?*
    *Vive notre merdocratie.*
    */Depuis le mois de mars 2020, âgé de 80 ans, il attaque un troisième mandat de 3 ans à l'IMA./*
    */IL EST REMUNERE 9000€ PAR MOIS /*
    */ALORS QU'AVANT LUI CE POSTE ETAIT OCCUPE PAR UN BENEVOLE !!!/*
    Quand il était maire de Blois, sa femme et lui avaient les mêmes pratiques avec les commerçants du cru.
    Elle, avec les commerces de mode, *faisait adresser les factures à la mairie...*
    Quant à lui il aimait le restaurant étoilé "Chez Robin" à Bracieux dans le Loir et Cher où il invitait ses copains *en oubliant de payer l'addition. *
    Vous pensez bien, monsieur le député maire de Blois, ancien ministre ...
    Mais le jour où Robin a voulu réclamer son dû...le contrôle fiscal a suivi dans la foulée.
    Et maintenant : Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe (IMA) a résilié son contrat avec le traiteur Noura pour "faute grave".
    En effet le restaurateur *a osé réclamer le paiement des repas pris par Jack Lang, sa femme et leurs invités.*
    Le président de l'Institut du monde arabe (IMA), et sa femme Monique apprécient la nourriture libanaise. *Mais à l'heure de payer la facture, tous les convives désertent la table. *
    Agacé, le traiteur Noura a décidé de réclamer les *41 000 euros d'impayés équivalant, entre autres, à 74 repas servis à tarif préférentiel pendant deux mois à "Monsieur Lang et ses invités" et à "Madame Lang et ses invités", relate*

    /Le Canard enchaîné/*.
    Dès son arrivée à la tête de l'IMA, Jack Lang avait négocié la possibilité de manger dans l'établissement nstallé sur la terrasse du dernier étage, *pour un prix réduit de 25 euros contre 60 euros habituellement facturés.*              ­­­­­­­­­­­­
    */Le Canard enchaîné/* note que la direction de l'IMA a donc publié un nouvel appel d'offre pour remplacer le traiteur libanais.
    Avec pour exigences entre autres : ­­­ *"le président de  l'IMA devra bénéficier gracieusement, et dans la limite de 1000 couverts par an, d'une table ouverte au Zyriab à longueur d'année". *
    *A peine croyable devant une telle indécence !! ... et ce n'est pas tout !*
    *Enfin,* *"Le délégataire devra également assurer gracieusement un service café, thé, soft dans le bureau du président lorsque celui-ci reçoit des personnalités"*
    *Sans compter

    :http://www.francesoir.fr/politique-france/jack-lang-ouverture-dune-enquete-pour-les-200000-euros-de-costumes-offerts

    <http://www.francesoir.fr/politique-france/jack-lang-ouverture-dune-enquete-pour-les-200000-euros-de-costumes-offerts>*


    *https://www.capital.fr/entreprises-marches/institut-du-monde-arabe-les-incroyables-gaspillages-du-president-jack-lang-1197297

    <https://www.capital.fr/entreprises-marches/institut-du-monde-arabe-les-incroyables-gaspillages-du-president-jack-lang-1197297>*

  • Le couvre-feu à 18h a-t-il aggravé l'épidémie à Toulouse?

    Image: place du Capitole, à Toulouse

    Plus de trois semaines après la mise en place d’un couvre-feu à 18h, l’utilité de la mesure est de plus en plus interrogée. A Toulouse, le couvre-feu serait même à l’origine d’une reprise de l’épidémie.

    Alors que le couvre-feu à 18h fait peser sur les Français un climat particulièrement morne et anxiogène, la mesure se voit plus en plus critiqué par différents responsables scientifiques et politiques. En Lorraine, où l’épidémie reprend de plus belle, plusieurs personnalités dénoncent une mesure en place depuis presque un mois et totalement inefficiente sur la reprise du virus. La situation serait même encore pire à Toulouse où, raconte La Dépêche, le couvre-feu à 18h est soupçonné par un laboratoire de virologie d’avoir entraîné la reprise de l’épidémie. Le laboratoire, appartenant au CHU de Toulouse, a estimé l’impact de l’application du couvre-feu sur le taux de positivité du virus. " Nous avons atteint les 10 % de positivité au Covid entre le 20 et le 24 janvier ", affirme Chloé Diméglio, docteur en mathématique appliquées et biostatisticienne au laboratoire du CHU, soit dix jours après l’instauration du couvre-feu.

    Une augmentation similaire à celle qui avait suivi Noël

    Dans les semaines qui avaient suivi les fêtes de Noël et de la Saint-Sylvestre, ce taux de positivité avait déjà augmenté, passant de 4 à 8.5%. Les 10% qui suivent la mise en place du couvre-feu constituent une nouvelle augmentation anormale, alors que la mesure était supposée réduire – ou au moins stopper – la progression du virus. " Le fait d’avoir concentré la circulation des personnes aux mêmes horaires est peut-être un effet indésirable du couvre-feu à 18 heures, à Toulouse en tout cas ", avance Chloé Diméglio. Et la scientifique a pensé à d’autres hypothèses avant de condamner le couvre-feu. Le variant anglais ? " Il circule faiblement chez nous ", affirme Chloé Diméglio. " Quant à la galette des rois, j’ai du mal à croire qu’elle a eu un impact plus important que les fêtes de fin d’année ", poursuit-elle. De quoi contribuer à augmenter la grogne qui monte contre les mesures coercitives et uniformisées du gouvernement.

     

    Source:

  • Deux poids, deux mesures

    Jean Messiha défend les Identitaires, "Génération Identitaire a été poursuivie pour avoir occupé une mosquée en construction. Mais qui a poursuivi Éric Coquerel et la France Insoumise quand ils ont envahi la basilique Saint-Denis avec une horde de migrants, la laissant dans un état déplorable?":

     

    https://fb.watch/3ICHHWMedB/

Blog d'une Française de FRANCE: vive la laïcité, vive la FRANCE et la République Française!