Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

occitanie - Page 8

  • Avant, on le croyait de gauche.....

    .... mais, ça, c'était avant! maintenant, on voudrait savoir où il habite....

     

  • LA CHIENLIT ÇA SUFFIT

     ZAD, UNIVERSITÉS, ÉMEUTES URBAINES…

    Depuis plusieurs semaines, la France s’enfonce dans la chienlit. Violences à Notre Dame des Landes, blocage des facs, émeutes urbaines à Nantes,Toulouse et Montpellier… Partout, le désordre s'installe.

    Pendant qu’Emmanuel Macron fête l’anniversaire de son élection sur les plateaux de télévision, les Français trinquent. La France est aujourd’hui coupée en deux. D’un côté la France qui travaille et qui paie ses impôts, de l’autre la France qui occupe et qui casse.

    Quelle France écoute Emmanuel Macron? La France des honnêtes gens ou la France des violents?

    La vérité, c’est que derrière les coups de menton, il n’y a que des coups de com. Emmanuel Macron parle beaucoup mais agit peu : la ZAD n'est toujours pas évacuée, les facs ne sont toujours pas débloquées, de nombreux quartiers ne cessent de s’embraser.

    Nous Français, soutenons nos forces de l’ordre souvent épuisées et auxquelles l’Etat ne donne pas les moyens de mener à bien leur mission. Nous, Français, demandons à Emmanuel Macron de rétablir l’ordre partout en France. L’Etat doit cesser de reculer. Les étudiants doivent pouvoir passer leurs examens, les riverains de la ZAD de Notre Dame des Landes vivre en paix et tous les Français être assurés de leur sécurité.

     

  • Alors Macrouille, qu'est-ce....... bis répétita

    Depuis près d'un mois, les militants de l'UNI ne ménagent pas leur peine pour tenter de contrer l'offensive de l'extrême-gauche sur nos campus. Plusieurs universités sont en train d'être transformées en véritables "ZAD universitaires"» avec leurs lots de violences et de dégradations.

    Nos militants, pour défendre la liberté d'étudier et d'enseigner, ont multiplié les actions : déblocage non-violent à Strasbourg, présence dans les « AG » pour voter la reprise des cours, campagne de mobilisation, lancements de pétitions, mais aussi plusieurs recours juridiques, comme à Paris - Tolbiac ou à Toulouse, pour exiger l'évacuation de ces sites universitaires.

    Pour la première fois, une majorité de Présidents d'université ont finalement entendu nos revendications et ils ont demandé aux forces de l'ordre de faire « débloquer » leur campus.

    Malheureusement, c'est désormais l'Etat qui refuse de rétablir l'ordre. Le ministère de l'intérieur temporise et prend ainsi le risque de voir ces violences s'accentuer et se propager.

    Désormais, les examens sont directement menacés, les diplômes universitaires vont une nouvelle fois être dévalorisés.

    Aidez-nous à faire pression sur le gouvernement. Nous avons besoin de moyens pour imprimer de nouvelles campagnes et continuer à financer nos recours juridiques.

    Merci, je sais pouvoir compter sur votre aide.

    Olivier Vial

    Président de l'UNI - www.uni.asso.fr

     

    Quand je pense qu'on m'a envoyée à l'usine, en 1964 à 14 ans, pour ramener une paye alors que j'aurais voulu faire des études... puisque j'en avais largement la capacité....

    et voir tous ces ultragauchiasse foutre la merde par plaisir lubrique, sadique et débile afin d'empêcher les étudiants intelligents et "propres" dans leur tête, de passer leur examen, ça donne envie de prendre une matraque et de taper dans le tas... sur la tête pour la faire éclater puisqu'il n'y a rien, RIEN à l'intérieur!

     Ce ramassis de merde finira (p)fonctionnaires pour continuer pendant 40 ans à foutre la merde sans perdre leur travail ou finira journaliste à la Pléniel pour devenir islamo-collabos!

     

     

  • Alors, Macrouille, qu'est-ce que tu attends?

    NDDL: Le ras-le-bol de gendarmes engagés dans la ZAD

    Alors qu’une guerre d’usure est engagée dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, l’Association professionnelle nationale militaire tire la sonnette d’alarme.

    Sur sa page Facebook, l’Association professionnelle nationale militaire s’alarme de la situation d’enlisement qui caractérise l’opération menée depuis le 9 avril, dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. "Ce que l’on redoutait depuis l’annonce de l’abandon du projet de NDDL est en train de se produire: un enlisement désastreux, en terme d’image, de l’expulsion et de la destruction des abris de fortune des occupants illégaux d’un territoire abandonné par les gouvernements successifs depuis de nombreuses années", écrit-elle notamment.

    " (…) Les forces de gendarmerie ont été calibrées pour répondre à la demande expresse du politique pour enfin exécuter les décisions de justice et détruire les constructions illégales qui avaient été érigées anarchiquement par des "amoureux de la nature".(…) C’était sans compter sur l’extrême détermination des marginaux de Notre-Dame-des-Landes à ne pas quitter un lieu qu’ils avaient unilatéralement décidé de s’approprier."

    " Maintenir l’ordre ou le rétablir, lorsque les objectifs sont clairs, la gendarmerie sait faire. C’est plus compliqué quand les consignes sont manifestement de réaliser de telles opérations sans entrer en contact avec ceux qui n’ont aucun respect pour l’État de droit ".[…]

    Macrouille s'en tape des Français et de leurs problèmes: ce qu'il veut c'est que le monde entier se prosterne à ses genoux... c'est un arrogant avec une si grosse tête qu'il ne peut pas porter des chapeaux... de toutes façons, c'est trop vieux monde!!!

    Vous verrez: un jour, comme le Flamby, il militera pour être nommé Président du Parlement Européen: je vous fiche mon billet!