Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

occitanie - Page 5

  • Toujours la pourriture gauchiasse

    Affaire de VERSAILLES (1977).

    Une lettre ouverte fut publiée dans Le Monde (26 janvier 1977), la veille du procès de trois Français (Bernard Dejager, Jean-Claude Gallien et Jean Burckardt), tous accusés d’avoir eu des relations sexuelles avec des filles et des garçons de 13 et 14 ans.

    Deux d’entre eux ont été en détention temporaire depuis 1973 et la lettre évoque ce fait comme scandaleux.

    La lettre fut signée par 69 personnes, dont Jack Lang (qui fut en France ministre de la Culture, ministre de l’Éducation, porte parole du gouvernement, député européen et qui est actuellement député du Pas-de-Calais), Bernard Kouchner (qui fut ministre de la Santé en France et cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du Monde), Michel Bon (qui dirigea le Carrefour, l'ANPE et France Télécom), et des intellectuels publics comme Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Gilles Deleuze, Roland Barthes, André Glucksmann et Guy Hocquenghem, ainsi que 9 spécialistes – 5 psychiatres, 1 médecin, 1 psychologue, 1 psychanalyste et 1 spécialiste des sciences humaines.

    Le document déclare qu’il y a une disproportion entre la qualification de leurs actes en tant que crime et la nature des actes reprochés, et également une contradiction puisqu’en France les adolescents seraient pleinement responsables de leurs actes à partir de l’âge de 13 ans. (Dans les faits, la responsabilité pénale en France n'est pas systématiquement reconnue pleine et entière entre 13 et 16 ans).

    Le texte argumente aussi que si des filles de 13 ans ont le droit de se faire prescrire la pilule en France, elles doivent aussi pouvoir consentir, assimilant mesure de protection et reconnaissance d'un libre arbitre éclairé qui justifierait toutes les exploitations.

    C'est un raisonnement spécieux qui permettrait de dépénaliser les ventes d'héroïne par les dealers au motif que le droit français impose aux pharmacies de fournir des seringues aux drogués.

    Source: Wikipedia, Pétitions françaises contre la majorité sexuelle

    Le Monde – Liste complète des 69 signatures

        Alain Cuny;  André Glucksmann; Anne Querrien; Bernard Dort

        Dr. Bernard Kouchner; Dr. Bernard Muldworf (psychiatre)

        Bertrand Boulin (fils du ministre RPR Robert Boulin)

        Catherine Millet; Catherine Valabrègue; Christian Hennion (journaliste)

        Christiane Rochefort; Dr. Claire Gellman (psychologue)

        Claude d’Allonnes; Copi; Daniel Guérin; Danielle Sallenave

        Dionys Mascolo: Fanny Deleuze; Félix Guattari

        Francis Ponge; François Châtelet; François Régnault

        Françoise d'Eaubonne; Françoise Laborie; Gabriel Matzneff

        Georges Lapassade: Gérard Soulier: Dr. Gérard Vallès (psychiatre)

        Gilles Deleuze; Gilles Sandier; Grisélidis Réal

        Guy Hocquenghem; Hélène Védrine; Jack Lang

        Jacques Henric; Jean-François Lyotard; Jean-Louis Bory

        Jean-Luc Henning;Jean-Marie Vincent; Jean-Michel Wilheim

        Jean-Paul Sartre; Jean-Pierre Colin;Jean-Pierre Faye

        Judith Belladona; Louis Aragon; Madeleine Laïk

        Marc Pierret;  Marie Thonon; Dr. Maurice Erne (psychiatre)

        Michel Bon (également psychosociologue)

        Michel Cressole; Michel Leyris; Négrepont

        Olivier Revault d'Allonnes; Patrice Chéreau

        Philippe Gavi; Philippe Sollers

        Dr. Pierre-Edmond Gay (psychanalyste)

        Pierre Guyotat; Pierre Hahn; Pierre Samuel

        Dr. Pierrette Garrou (psychiatre); Raymond Lepoutre

        René Schérer: Dr. Robert Gellman (psychiatre)

        Roland Barthes; Simone de Beauvoir; Victoria Therame

        Vincent Montail

    Lorsque Jack Lang et Bernard Kouchner soutenaient des pédophiles

    Cohn-Bendit poursuivi au pénal pour pédophilie….

    https://pedocriminel.blogspot.com

    Parmi les 69 signataires, on trouve Louis Aragon, le sémiologue Roland Barthes, Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, le cinéaste Patrice Chéreau, le philosophe Gilles Deleuze, André Glucksmann, Bernard Kouchner, l’ineffable Jack Lang qui n’a jamais été inquiété malgré de graves soupçons pesant de manière continue sur lui.

    Que figurent Sartre et Beauvoir, qui avaient l’esprit quand même un peu tordu, et pratiquaient déjà l’échangisme au sein de leur couple, n’est pas vraiment étonnant.

    Que figurent Gilles Deleuze et Felix Guattari, dont on dit qu’ils étaient compagnons à la ville, dont la prétendue philosophie est toujours étudiée dans une admiration béate de connivence en faculté de philosophie, peut passablement énerver.

    Mais les personnes qui aiment la poésie de Louis Aragon en subiront un choc. Certes il y a beaucoup à dire sur Louis Aragon, adhérent au PCF de 1927 à sa mort en 1982. Ce stalinien a trouvé le goulag admirable, défendu les purges de Moscou, défendu le pacte germano-soviétique, siégé dans les plus hautes instances du PCF, mais a fait des vers admirables (l’Escale, le Musée Grévin…). Découvrir qu’il a signé cette lettre rend infiniment triste.

    Alain Robbe-Grillet, coqueluche du nouveau roman dans ces années-là, et dont on ne parle plus aujourd’hui, publie en 1973 un texte qui fait l’apologie du viol, pour accompagner des photos de David Hamilton, lui-même accusé d’avoir abusé de ses modèles…

    Le cinéma n’est pas en reste, avec entre autres le film "Le Dernier tango à Paris" qui met en scène un viol qui se passe devant les caméras. Mais personne ne dit rien.

    Libération publie sans honte en ces années-là des petites annonces de pédophiles en recherche de proies, et Pascal Bruckner avec Georges Moustaki publient un texte décrivant le bonheur de la pédophilie:  "un pédophile assumé s’en prenant à des fillettes de six à douze ans" dont l’air épanoui montre aux yeux de tous, y compris de leurs parents, le bonheur qu’elles trouvent avec lui".

    Bref toute la classe intellectuelle, enfin celle qui se prétend telle et fréquente le tout Paris germanopratin, prête à se vendre pour un plat de lentilles ou pour que son nom soit cité dans la presse, fût-ce ignominieusement, est mouillée ou presque.

    Quatre mois après cette tribune de 1977, une nouvelle tribune est publiée, dans Le Monde, signée par 80 personnalités qui se disent intellectuelles, demandant l’abrogation du crime de pédophilie. Parmi les signatures, Michel Foucault qui avait hésité la première fois (dont la philosophie morne et insipide est toujours encensée et enseignée par la plupart de ses pairs philosophes), et surtout, Françoise Dolto: pleurez, tous ceux qui ont érigé les thèses de Dolto en textes sacrés! Put... j'en suis!

    https://www.huffingtonpost.fr

    Le Huffington précise: "On retrouve à peu près les mêmes noms que dans la première tribune. Et bien sûr, Gabriel Matzneff. Ce texte-ci demande à ce que les lois régissant les relations sexuelles entre adultes et mineurs soient abrogées au même titre que celles qui réprimaient l’adultère, l’IVG, et les "pratiques anticonceptionnelles".

    Deux ans après les tribunes de Matzneff, Libération publie une tribune pour soutenir deux hommes qui ont vécu avec des fillettes de 6 à 12 ans et en sont très fiers, et 63 personnalités signent ce texte:

    "les nouveaux philosophes reconnaissaient toute la pertinence des livres de Tony Duvert et de son apologie de la sexualité avec les enfants, qui devait selon eux "stimuler, susciter des vocations, dessiller les yeux" (dixit Pascal Bruckner et Alain Finkielkraut dans Le Nouveau Désordre amoureux).

    https://www.letemps.ch/societe/revolution-sexuelle-mai-68-genere-un-tourbillon-dabus

    L’apothéose de la criminelle tartufferie est atteinte lorsqu’en 1982 l’ignoble, adipeux et libidineux Daniel Cohn-Bendit sur l’émission Apostrophe explique combien il est agréable de voir une fillette de cinq ans défaire sa braguette. Daniel Cohn-Bendit n’a jamais été inquiété. Il n’a jamais eu le moindre regret, lui non plus, même s’il a essayé de se défendre. N’oublions pas qu’il a failli entrer dans le gouvernement actuel.

    (Cohn-Bendit en 982)

    https://www.dailymotion.com/video/x9jasr

    Gabriel Matzneff n’a dévoilé qu’en 2013 qu’il avait été l’inspirateur des tribunes précitées, ajoutant qu’il n’avait aucun regret d’aucune sorte sur son comportement de pédophile.

    C’est à se demander ce que ces intellectuels auto-proclamés ont d’intellectuel. Comme l’ignoble Tariq Ramadan, violeur en série, ils s’imaginent que cette étiquette trop souvent usurpée, les protège.

    S’ils étaient de vrais intellectuels, ils se rendraient compte de l’imposture, et du crime, et iraient se cacher. Mais visiblement leur intellect n’est pas à la hauteur. À la vérité, leur QI plus bas que celui d’une huître les autorise à défouler leurs plus bas instincts, et leur vanité inversement proportionnelle les fait s’imaginer en outre que leurs victimes ont apprécié.

    Pour ceux qui prétendent avoir ignoré l’abomination de leurs actes, l’ignorance n’est pas une excuse en droit pénal.

    Pour ceux qui ne les regrettent pas, et sont toujours extasiés par leur comportement, aucune sanction ne sera trop forte.

    Sophie Duran

    https://ripostelaique.com/la-longue-liste-des-intellos-qui-ont-plebiscite-la-pedophilie-apres-1968.html

  • De plus en plus de malades mentaux!

    Elsa Ramos, transexuelle de 8 ans, fait l’admiration du Parlement espagnol

    L’enfant monstrueusement instrumentalisé par des adultes devenus fous, et que la presse surnomme “la Greta Thunberg des droits LGBT“ , fait l’objet d’une vidéo controversée.

    L’affaire, qui se passe en Estrémadure, l’une des dix-sept communautés autonomes d’Espagne, n’a pas échappé à Tatiana Ventôse qui développe une vigoureuse argumentation contre les dérives orchestrées au détriment de l’enfance. En vingt minutes d’un retentissant plaidoyer, la blogueuse démonte un à un les artifices du pseudo-consentement du gamin-gamine, en commençant pas mettre en doute la paternité du discours prononcé.

    C’est une Tatiana pleine de vie, assumant pleinement sa féminité, parfois crûment, qui dénonce l’utilisation des enfants pour faire passer une idéologie. Ce qui semble bien désormais être devenu une norme pour faire passer des lois, comme l’insupportable lavage de cerveau de la dérangée Greta Thunberg. Heureusement qu’il s’est trouvé un président des États-Unis pour ignorer superbement la petite haineuse suédoise friquée 

    https://ripostelaique.com/la-gueule-de-greta-devant-trump-on-ne-sen-lasse-pas.html

    Avec la Ramos, comme avec la Thunberg, la stratégie est identique: celui qui critique, critique d’abord odieusement un enfant, même quand le mioche est l’abominable produit de ceux qui veulent détruire l’humanité et fabriquer des futurs robots dépressifs.

    Tatiana Ventôse observe aussi que des enfants étaient également aux premiers rangs de la manifestation contre l’islamophobie. La manif pour tous n’a pas non plus échappé à l’emploi de toutes jeunes générations à peine sorties du berceau. Pourtant, les manifs sont affaire de grandes personnes, un point c’est tout.

    Et avec l’entourage de la Ramos, tout s’accélère, la mioche dicte sa feuille de route directement à des parlementaires béats, dont pas un seul n’a été capable de quitter l’assemblée. Pauvre Espagne déjà rongée par tant de maux dans son unité nationale!  Pauvre enfant Ramos! Et pire encore: nul doute que la petite marionnette ibérique fera bientôt de tristes émules par-delà les Pyrénées.

    Nul doute, non plus, que la prévention et la répression des dégâts de la théorie du genre et ceux qui la promeuve, seront une des priorités des partis populistes, nationaux, identitaires et respectueux de la famille naturelle.

    LAISSEZ LES ENFANTS TRANQUILLES !

    https://youtu.be/Wl-rKca72c8

    Diverses appréciations sur:

    https://www.tf1.fr/tmc

    https://fr-fr.facebook.com

     

    Jacques CHASSAING

    https://ripostelaique.com

     

     

  • C'est abracadabrantesque, la conn..ie française

    ou, comment se tirer une balle dans le pied quand on est des entreprises de mer…

    Blablacar boycotte Zemmour, boycottons Blablacar, et découvrons Mobicoop

    Avec Mobicoop, une alternative est née : https://www.mobicoop.fr/

    44 entreprises (liste non exhaustive voir à la fin de cet article) ont décidé de boycotter leur pub sur Cnews et Paris première en raison de la présence de Zemmour notamment dans l’excellente émission “face à l’info“.

    Elles ont donc décidé de censurer la liberté d’expression violant ainsi la célèbre remarque: “je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je ferai tout pour que vous puissiez le dire“.

    Le premier réflexe d’un (ou d’une) citoyen libre et patriote est de se dire: “boycottons alors ces sociétés qui veulent nous imposer leurs lois et pratiques scélérates“.

    Boycotter la société de grande distribution Leclerc est chose très aisée à réaliser ; il suffit d’aller faire ses achats ailleurs.

    Idem pour Monabanq, la Société Générale ou Groupama ; il suffit de résilier son contrat.

    Mais quand il s’agit de la société Blablacar, l’acte s’avère beaucoup plus difficile si l’on a besoin des services de covoiturage, particulièrement en cette période de grèves des transports.

    De même si l’on est un rural ou un “semi-rural“, ou bien encore un étudiant avec peu de moyens.

    Blablacar, qui était au départ une toute petite entreprise aux services gratuits, est devenue une multinationale présente dans 22 pays avec 16 millions de voyageurs en France et 79 millions dans le monde.

    Son chiffre d’affaires s’élève à 1,4 milliards d’euros.

    Elle détient le quasi-monopole des déplacements par covoiturage en France et a récemment fait l’acquisition de la société Ouibus détenue par la SNCF.

    Alors, bien entendu, quand on réalise un tel chiffre d’affaires, on déteste tout ce qui pourrait perturber son fonctionnement et notamment des trublions comme Zemmour ou autres perturbateurs peu enclins à déclamer la parole “bien-pensante“.

    Je me suis toujours méfié des entreprises ayant un monopole…

    La coopérative Mobicoop propose les mêmes services que Blablacar mais de surcroît beaucoup moins chers.

    En effet, chez eux, les transactions se font de gré à gré entre le conducteur et les passagers, sans aucun frais prélevés par Mobicoop.

    On mise avant tout sur la confiance; denrée rare mais qui existe encore… chez les hommes et les femmes de bonne volonté!

    L’entreprise ne gagne donc pas d’argent au travers des covoiturages mais vit grâce à ses dons et à une activité de transport pour des sociétés ou des municipalités.

    Elle envisage de développer fortement des actions dans le domaine du covoiturage en milieu rural et dans les déplacements des employés vers leurs entreprises.

    Pour le moment Mobicoop revendique 350 000 passagers, donc un chiffre très éloigné de Blablacar mais espère un développement rapide visant les 1,5 million en 2021.

    L’initiative est remarquable et digne d’être encouragée par tous notamment pour s’affranchir du diktat de Blablacar qui, non content de jouer les censeurs de la pensée et d’avoir considérablement augmenté ses tarifs de réservation, fait attribuer un système de notation pervers aux conducteurs selon la mode venue des USA.

    Boycottez-les toutes et affichez cette liste par exemple sur votre réfrigérateur:

    Ferrero, MAAF, Groupama, Monabanq, PSA, Maître Coq, Lipton Ice Tea, Atlantic France, Blablacar, Direct Assurance, Le Bon Coin,

    Société Générale, Skoda, Solocal, Volkswagen, Novotel, Leclerc, TCL Europe, Institut Pasteur, Vattenfall, Axa prévention,

    Mitsubishi, Nissan, Ibis Styles, Himolla, Seat, BMW, Banque BFM, Audi, Gerblé, Harmonie Mutuelle, Générale d’optique,

    Grand Optical, Alain Afflelou, Lidl, Verisure, Carte Noire, Carglass, Aramis Auto, Autosphère, Decathlon, BNP Paribas, ING, MAIF.

     

    Jeanne Bourdillon

    https://ripostelaique.coml

  • Aussi débiles que les Français, les juges allemands...

    (sans capitale au mot mot allemand, trop c.o.n.s pour leur faire révérence)

    Allemagne: 3 ans de prison pour avoir tué 2 ados en les jetant sur les rails alors qu’un train arrivait. La justice a estimé qu’il n’y avait pas intention de tuer

    Allemagne – Deux jeunes de 17 ans se sont affrontés avec trois autres adolescents à la station S-Bahn (RER) de Frankenstadion à Nuremberg.

    Deux adolescents, Luca Ballmann et Frederik Wilke, ont été jetés sur les rails et sont morts écrasés par un train. Mais les juges n’ont vu aucune intention de tuer.

    La chambre des mineurs du tribunal régional de Nuremberg-Fürth a estimé que les actes des deux accusés âgés de 17 ans se limitent à des lésions corporelles ayant entraîné la mort. L’un des mineurs devra passer trois ans et demi en prison, le second trois ans et trois mois.

    Les deux accusés ont poussé trois adolescents de 16 ans sur les rails lors d’une altercation physique sur le quai d’une station S-Bahn. Alors qu’un adolescent a réussi à se sauver en sautant au dernier moment, les deux autres garçons ont été tués par le train qui arrivait.

    Le tribunal pour enfants n’a pas donné suite à la demande de poursuite pour meurtre. Les expertises n’ont pas démontré que les agresseurs avaient remarqué que le train arrivait en gare. Par conséquent, il n’y avait pas intention de tuer.

     (…) Un élément de preuve a été présenté : l’enregistrement audio d’un témoin, sur lequel on peut entendre un signal d’avertissement clair de l’arrivée d’un train en gare. Les familles des victimes estiment qu’au moins un des deux accusés aurait dû remarquer le train. Toutefois, la Chambre n’a pas suivi cette évaluation.

     (…) Welt.de / (…) Suddeutsche Zeitung

     (…) Les deux jeunes coupables s’appellent Mehmet K. et Kirian D.

     (…) Infranken.de

     

  • Une grosse honte française…

    J’ai été bloqué à la douane pendant une heure, parce que fiché S!

    Ma puce, c’est le 5e Noël sans toi. Tous les ans, c’est une date que je redoute, car pour moi, Noël, c’est une fête de famille que l’on doit passer avec tous les siens. Et moi je suis tout le temps seul, depuis ce terrible 13/11/2015. Alors, cette année, j’ai décidé de fuir 15 jours, pour ne pas subir cette solitude qui me pèse tant. J’espère que tu ne m’en voudras pas. J’aurais tant aimé passer ce Noël avec toi, ton frère, et ses deux petites filles que tu n’as pas eu la chance de connaître. Voir chacun déballer ses cadeaux, faire un bon repas. Bref, comme n’importe quel papa normal. Mais voilà, depuis ce 13 novembre, plus rien dans ma vie n’est normal !

    Ce matin, à l’aéroport, j’ai été bloqué une heure à la douane. C’est désormais ce que me vaut ma qualité de fiché S. S’ils croient que cela va m’empêcher de continuer ma lutte contre l’islamisation ! Toi, tu le sais, ils se trompent très lourdement ! Je ne leur en veux même pas, car je l’ai peut-être mérité. Et puis, ils ne sont surtout pas habitués à voir des gens aussi revanchards que moi. Cela n’est pas grave en soi, mais j’aimerais tant qu’ils mettent juste le même zèle à contrôler les djihadistes et les envahisseurs qui pénètrent chaque jour sur notre territoire ! Car je ne pense pas être un danger pour mon pays. Par contre pour les islamistes ! Alors qu’eux, ils en représentent vraiment un et malheureusement, ils l’ont prouvé à maintes reprises, sinon tu serais encore là en ce jour de Noël!

    En ce jour de Noël, je pense à tous les parents de victimes à qui il manquera quelqu’un à chérir et notamment aux parents de ces deux jeunes filles qui ont perdu ce même 13/11/2015 leurs deux seules filles. L’année dernière, je les avais appelés pour essayer de les soutenir autant que je pouvais le faire. Mais bien sûr, tu t’imagines, c’était bien peu de choses par rapport à l’immensité de la peine qui est la leur. Ils sont désormais bien seuls!

    Je ne sais pas combien de Noël je dois encore passer sans toi, mais parfois j’aimerais qu’il n’y en ait plus beaucoup, car vraiment c’est hyper- dur. Mais je veux au moins tenir jusqu’au procès de cette pourriture d’Abdeslam… Et s’il doit sortir un jour, jusqu’à sa sortie, j’ai de la monnaie à rendre, comme tu le sais. Ma puce, je ne sais pas si je peux te souhaiter un bon Noël là ou tu es, mais sache que je t’aimerais toujours et que je t’embrasse tendrement.

    Bon-papa qui t’adore.

    Patrick Jardin

    https://ripostelaique.com

  • Bien sûr qu'il n'aime pas les Français!

     

    Il ne risque pas de nous souhaiter Joyeux Noël!