Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

photo - Page 4

  • Avant: une petite ville bien française: Bobigny

    photo,femme,fille,mec,société,culture,église,occitanie

     

     

     

     

     

     

    Pour info, l'adresse de cette "église" construite en 1980 est 5 avenue Karl Marx.

    En 1980, je crois.

    Il manque la cinquième photo pour que le processus soit achevé :

    Premières photos : église bien française sise place de l’Église

    Seconde photo: une horreur sise avenue Karl Marx

    Dernière photo (A venir, d'ici une bonne dizaine d'années) : Mosquée sise avenue du prophète

    C'est censé être une église, cette chose immonde? Quelle insulte à la France! On dirait de l'art contemporain. De l'art dégénéré, comme dirait de Lesquen.

     

    0BOBIGNY93.jpg

     

     

     

     

     

     

    Faut vraiment être un dégénéré mental pour avoir l'idée de pondre une pourriture pareille. Une saleté de gauchiste, mondialiste ou franc mac? Non, mairie communiste. La laideur de cette merde est à l'image de la pourriture qui anime ceux qui l'ont pondue.

    A raser! Et qu'on ne se contente pas de raser cette "œuvre". Il faut également raser ceux qui l'ont créée!

    C'est justement parce que ça ne ressemble pas à une église que les communistes ont choisit cette architecture en remplacement de l'ancienne qui était dans un style catholique classique et reconnaissable, là y'a juste à retirer la croix et t'en fait une mosquée, ou un abattoir...

     

    Un suicide culturel et spirituel.

    Pris sur un site... quelques réflexions des internautes

     

  • Imagine: Macron devant Poutine? Macron devant Donal Trump? devant les Iraniens, devant le président Chinois? devant Angéla Merkel?????

    Tu ne peux pas imaginer parce que si tu vote Macron, c'est que tu as le QI d'une huitre: mais moi, je te dis: on est mort!!! Dans les cours de récré, les morts y redeviennent vivants... mais, ho, c'est fini la maternelle..... réfléchis, mec!

    Macron versus Poutine: déjà que ce dernier n'arrête pas de se pisser dessus de rire chaque fois qu'il rencontre Hollande… il pince le nez à Macron, il lui coule encore du lait au petit français!!!!

    Et Trump? Il secoue la main à Macron et l'autre tombe par terre tellement il est mentalement construit comme un pissoir en démolition!

    Si on n'a pas un président solide dès le mois d'avril, la France est foutue….

    En 1956, j'avais 6 ans: -15 à -18° à Toulouse: impossible d'avancer dans les rues et routes enneigées, pas de transport: un mois sans manger, sans se chauffer, sans docteur (le SAMU n'existait pas encore mais deux mètres de neige dans les rues!!!)…. J'ai vu! même si j'ai pas tout compris à cet âge-là.

    En 1968: j'ai bientôt 18 ans au mois de Mai…. un mois où la France est bloquée; plus rien dans les magasins, ni lait, ni légumes, ni café, ni papier-cul…. pas de télé, pas d'électricité, pas de gaz, des montagnes de d'ordures devant la porte et les rats qui pullulent autour: j'ai vu! et là, j'ai compris ce qui nous arrivait... crois-moi, ça été long, très long le retour à la normale....

    Sauf que là, on en prend pour 80 ans!

    En 2017, tout ça vous pend au nez: pourquoi? parce que vous aurez encore élu un président à la con qui sera incapable, totalement incapable, de nous protéger des hordes sauvages qui partitionnent déjà la France.

    Quand j'ai averti, en mai 2008 que la France venait d'entrer dans un monde de ténèbres, ces dernières s'épaississent tellement qu'elles vont nous prendre à la gorge et nous étouffer. On y est.

     

  • Des vidéos pour connaître l'Histoire de la France

    Nos ancêtres les Gaulois? oui!

    Les vidéos Résistance républicaine à l’attention des enfants et de ceux qui ne savent pas

     1 Nos ancêtres les Gaulois sont devenus gallo-romains puis francs 

     2 Clovis, le premier roi chrétien des Francs, 466-511

     3 Charles Martel a battu les Arabes à Poitiers en 732

     

     

    4 Pépin le Bref et le début de la Dynastie carolingienne

     

    5 Charlemagne et Roland de Roncevaux

     

    http://resistancerepublicaine.eu/2015/toutes-les-videos-des-rencontres-charles-martel-du-7-juin/

     

  • Saviez-vous que la terre avait une soeur jumelle?

    La naissance de la lune serait bien due à une collision entre la Terre et sa sœur jumelle Théia

    Si proche de nous et plusieurs fois explorée, la Lune continue de renfermer de nombreux secrets. Le plus grand de tous: l'histoire de sa naissance. Une étude publiée vendredi 10 avril lève cependant peut-être un coin du voile sur ce mystère.

    L'hypothèse généralement envisagée pour imaginer l'apparition du satellite est la collision de notre planète -alors qu'elle était en pleine formation il y a 4,5 milliards d'années- avec un objet céleste de la taille de Mars dénommé Théia. Selon les scientifiques, les débris occasionnés par ce terrible choc se seraient ensuite agglomérés pour former la Lune (voir la vidéo en tête d'article).

    Il y a cependant un problème avec cette théorie: si un objet étranger a bel et bien heurté la Terre, a été détruit et vu ses restes constituer la Lune, des composants qui lui sont propres devraient y être retrouvés aujourd'hui. Or, l'analyse des roches prélevées par les missions d'exploration sur place depuis 1969 mettent principalement en évidence des éléments que l'on trouve sur notre planète.

    Composition semblable

    Pour que la théorie de l'impact géant tienne la route, il faudrait donc envisager que l'impacteur (Théia) ait en fait eu une composition très similaire à celle de la Terre et ne soit pas si étranger que ça. Une probabilité que les chercheurs estimaient à 1%... jusqu'à maintenant.

    Une étude menée par une équipe de scientifiques internationaux, publiée dans la revue scientifique Nature, a revu ce chiffre considérablement à la hausse.

    En effectuant des simulations sur ordinateur, Alessandra Mastrobuono-Battisti, Hagai Perets et Sean Raymond ont en effet découvert qu'il y a 4,5 milliards d'années, entre 20 à 40 % des objets de cette taille qui entraient en collision autour du Soleil partageaient une composition relativement semblable.

    "Cela lève un obstacle majeur au scénario le plus simple de formation", a commenté pour Le Figaro Marc Chaussidon, spécialiste de la formation du Système solaire au Centre de recherches pétrographiques et géochimiques de Nancy, tout en restant prudent sur les autres hypothèses qu'il reste à étudier sur l'idée d'une collision entre la Terre et une sœur jumelle.

     Big_Splash_Theia.gif

     

     

     

     

     

     

     

     

    Animation (échelles non respectées) de Théia se formant à un point de Lagrange du système Terre-Soleil, puis, perturbée par la gravité, entrant en collision et aidant à la formation de la Lune. L'animation progresse au rythme d'une année par image, donnant l'impression que la Terre ne bouge pas. La vue est prise du pôle sud.

     

     

  • Les biotechnologies comme source de croissance à l’avenir

     

    Publié  le 12 avril 2014 dans Sciences et technologies

    Que sont les biotechnologies ? En quoi représentent-elles une opportunité de croissance ? Quels sont les obstacles à leur développement ?

    Par Sylvain Fontan.

    Au même titre que la machine à vapeur, l’électricité ou encore l’informatique ont constitué des ruptures technologiques majeures. Les biotechnologies pourraient également s’inscrire dans cette histoire. En effet, encore méconnues du grand public, elles constituent pourtant potentiellement des relais de croissance dans plusieurs secteurs d’activités, même si les obstacles à leur développement sont encore nombreux.

    Origines des biotechnologies

    Les biotechnologies sont le résultat des avancées technologiques antérieures. Les biotechnologies se définissent comme l’application de la science et de la technologie à des organismes vivants, de même qu’à leurs composantes, produits et modélisations, pour modifier les matériaux vivants ou non vivants, à des fins de production de connaissance, de biens et de services. Elles sont le résultat d’une part, de l’accumulation des avancées diverses et variées de la seconde partie du XXème siècle, notamment dans les domaines de la biologie et de la biochimie, et d’autre part, des avancées scientifiques des deux dernières décennies. Parmi les diverses avancées les plus connues à l’origine des biotechnologies il convient de citer notamment l’ADN, le décodage et l’analyse du génome humain, les avancées en pharmacologie et les cellules souches.

    L’intérêt pour les biotechnologies est récent. En effet, en plus de découvertes scientifiques et technologiques récentes, l’accroissement des préoccupations en faveur de l’environnement, l’importance accrue des aspects de compétitivité et le fait que certains gouvernements et agents privés anticipent la prochaine révolution industrielle font que ces technologies se sont développées.

     

     biotechnologie-660x297.png

    Applications pratiques des biotechnologies

     

     

    Les trois domaines dans lesquels les biotechnologies ont les applications pratiques les plus importantes sont l’agriculture, la santé et l’industrie :

    ◾Dans le domaine de l’agriculture, les biotechnologies sont utilisées à des fins de production (animale et végétale). Pratiquement, ces technologies servent à sélectionner les variétés pour améliorer les produits thérapeutiques, les vaccins et la prévention des maladies, tant végétales qu’animales. Les plantes génétiquement modifiées (OGM) constituent l’application la plus connue du grand public même si cette dernière ne recouvre en réalité qu’un nombre restreint de cultures (coton, soja, maïs). Moins connue mais plus importante en matière d’espèces végétales et animales concernées, la Sélection Assistée par Marqueurs (SAM) permet de sélectionner les variétés afin d’effectuer des croisements génétiques naturels permettant d’obtenir les caractéristiques voulues.

    En ce qui concerne la santé, les applications visent à résoudre des problèmes de (1) thérapeutique (production de produits biopharmaceutiques du type vaccins, anticorps, hormones… et les biothérapies du type thérapies géniques, cellules souches…), de (2) diagnostic (utilisation de tests et notamment les tests génétiques) et de (3) pharmacogénétique (interactions entre gènes et médicaments pour personnaliser la médecine).

    L’industrie bénéficie des biotechnologies via la production de produits chimiques et de biomatériaux, se substituant ainsi aux procédés traditionnels. Les biocarburants (principalement l’éthanol) sont un exemple type de ce à quoi les biotechnologies peuvent servir dans l’industrie chimique. Les bioplastiques, ou autres matières, touchent aux biomatériaux. Tous ces marchés sont encore restreints mais en forte augmentation.

    Potentiel pour la croissance économique

     

    Agriculture

    Les défis sont liés d’une part, à la nécessité de nourrir une population mondiale en constante augmentation, et d’autre part, aux changements d’habitudes alimentaires, notamment des populations des pays en développement (Chine, Inde, Brésil…). Parallèlement, les terres cultivables sont très largement utilisées et sont le réceptacle de dégradations environnementales dues entre autres à l’agriculture intensive et au changement climatique. Dans ce contexte, il est nécessaire d’augmenter les rendements agricoles tout en prenant en considération la préservation de l’environnement.

    Santé

    La santé est le premier secteur d’investissement des biotechnologies, ne serait-ce qu’en raison de la forte valeur ajoutée des produits concernés. De plus, si à moyen ou long terme tous les produits ne sont pas totalement basés sur les biotechnologies, une large partie sera concernée de près ou de loin, augmentant ainsi les enjeux. Enfin, la perspective de vieillissement de la population et la demande accrue adressée aux professionnels de santé (notamment dans les pays développés) va mécaniquement augmenter l’offre de produits issus de ces technologies.

    Industrie

    Plusieurs éléments sont ici à prendre en compte : la hausse des préoccupations environnementales, ainsi que celles liées à la durabilité et à la réduction de la dépendance des activités industrielles aux ressources non-renouvelables (typiquement les produits issus de la pétrochimie).

    Obstacles à leur développement

    Difficultés pratiques : travailler sur le « vivant » induit de nombreuses difficultés scientifiques et technologiques qui se traduisent par un grand volume de temps nécessaire pour la moindre avancée.

    Durée de découverte : la durée moyenne entre une découverte et son application pratique sur un marché se compte en plusieurs années (entre cinq et quinze ans en moyenne). Dès lors, cela implique de lourds investissements qui ne pourront s’avérer rentables que potentiellement et dans un horizon temporel lointain. Ainsi, ce sont essentiellement les investisseurs privés dans le domaine de la santé qui peuvent se permettre plus facilement ce type d’investissements.

    Produits concurrents : Il existe de nombreux produits concurrents avec lesquels les produits issus des biotechnologies sont et seront en concurrence. De plus, la capacité des produits issus des biotechnologies à se substituer aux produits traditionnels n’est pas partout évidente. Enfin, ils devront faire face à des lobbys implantés de longue date contre lesquels il n’est pas simple de s’imposer.

    Environnement fiscal et règlementaire : le développement des biotechnologies est largement tributaire de l’environnement fiscal et règlementaire. Également, ces contraintes peuvent fortement varier d’un pays à l’autre et dans le temps. Ainsi, tous ces aspects peuvent considérablement amplifier les contraintes de temps, de mise sur le marché et de rentabilité.

    Aspects sociaux, sociétaux et religieux : L’acceptabilité des biotechnologies n’est pas forcément ni évidente ni aisée dans des sociétés où les questions touchant à l’environnement, à l’éthique et à la sécurité ne font pas nécessairement consensus.

     

  • Découvrez les créatures des profondeurs arctiques

     

    Grâce à un biologiste russe, nous disposons désormais de photos saisissantes des créatures méconnues des profondeurs arctiques.

    Par Aymeric Pontier.

    Si le grand public connaît assez bien désormais les innombrables espèces qui vivent dans les mers tropicales du globe, les eaux froides du Nord comme du Sud recèlent encore beaucoup de mystères. La présence de glaces la majeure partie de l'année complique la tâche des scientifiques comme des producteurs de documentaires. Le biologiste russe Alexander Semenov, qui travaille à la station biologique de la Mer Blanche, s'est récemment converti à la photographie sous-marine. Durant son temps libre, il prend des clichés dans les profondeurs de cette mer arctique, puis les publie sur son site web personnel. On peut ainsi découvrir par exemple la plus grande méduse du monde, la méduse à crinière de lion qui compte jusqu'à 800 tentacules (photo du bas), et bien d'autres formes de vie encore...

     

    12.png

     

     

     

     

     

     

     

     

    13.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    14.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    15.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    https://www.contrepoints.org