Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2016

Coquins-copains en gauchiasserie

Décret sur mesure pour un proche de Hollande

L’annonce tient en trois lignes dans le compte-rendu du conseil des ministres de ce mercredi 11 mai. Le patron de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), Bernard Bajolet, est prolongé à son poste « dans la limite d’une année, à compter du 21 mai 2016″. Il est donc certain de rester aux commandes des services de renseignements extérieurs jusqu’à la présidentielle de 2017… alors qu’il était atteint par la limite d’âge.

Bernard Bajolet, ambassadeur de son état. Les deux hommes se connaissent depuis bien longtemps. (…)

Le problème, c’est que Bernard Bajolet allait atteindre le 21 mai prochain, jour de ses 67 ans, la dernière limite d’âge possible pour les fonctionnaires civils de l’Etat. Qu’à cela ne tienne ! Comme le relevait  dès le mois de janvier, le gouvernement s’est débrouillé pour retarder son départ à la retraite.

Il a pour cela glissé dans le projet de loi Lebranchu sur la déontologie de la fonction publique un amendement prévoyant que « les fonctionnaires occupant un des emplois supérieurs participant directement à la défense des intérêts fondamentaux de la nation et figurant sur une liste fixée par décret en Conseil d’Etat“ peuvent être prolongés « d’une année supplémentaire ». La loi comportant  a été promulguée le 20 avril dernier, juste à temps ! Il ne restait plus qu’à prendre, en mentionnant le patron de la DGSE dans la liste des fonctionnaires autorisés à bénéficier de cette mesure spéciale – ce qui a été fait le 6 mai dernier – et le tour était joué. (…)

 

Tous des voleurs, profiteurs, abuseurs, menteurs, violeurs...

 

 

Les commentaires sont fermés.