Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2017

Un pauvre petit paysan dans la mouïse?

Xavier Beulin possède avec son frère et deux cousins, une exploitation agricole de 500 hectares dans le Loiret soit 10 fois la superficie moyenne d'une exploitation française (2010), exploitation sur laquelle ils produisent des oléagineux et des céréales. Il devient patron de la FNSEA, le plus gros syndicat d'agriculteurs en 2010 en promettant de consacrer tout son temps aux syndicats et de renoncer à tous ces autres occupations.

Sauf qu'il est toujours Président (et principal actionnaire) du groupe Avril ( ex Sofiprotéol), un gros conglomérat agricole réalisant 7 milliards de CA, conglomérat spécialisé dans l'import-export de céréales et regroupant plus de 150 sociétés dans plus de 22 pays, y compris au Maghreb. Le groupe est aussi partie prenante des huiles Lesieur, Puget, des œufs Mâtines et en tant que n°1 français de l'alimentation animale, il livre plus ou moins, tous les éleveurs français. Le groupe est présent dans les cosmétiques, la peinture industrielle, le financement de l'industrie agricole les OGM (Biogemma), n°1 européen du diester (carburant) et n°1 européen du... matelas en mousse. Il a aussi des intérêts dans la production de lait, la presse agricole, la génétique, le vin, le Crédit Agricole,...    

Tout cela suffirait au quidam normal, pas à Xavier Beulin puisque le gars est aussi:

- Président du port de commerce de La Rochelle, 2 ème port français pour les exportations de céréales ( pratique pour l'import-export des produits de son groupe),

- Président du conseil économique et social régional (CESER) du Centre,

- Président de l’IPEMED (Institut de prospective économique du monde méditerranéen) fondé par le mari d'Elizabeth Guigou,

- Président du conseil d’administration de FranceAgriMer

- Vice-président du syndicat agricole majoritaire représenté à Bruxelles, le Copa-Cogeca,

- Président de l’EOA, l’alliance européenne des oléo-protéagineux, 

- Vice-président du CETIOM (recherche sur les oléagineux),

- Administrateur du Crédit agricole capital investissement et finances, ...

La liste n'est pas exhaustive... En tout cas, j'ai eu beau chercher, nulle trace d'une quelconque estimation de la fortune du bonhomme mais, compte tenu du CV, on peut sans se tromper assurer, n'en déplaise au commentateur évoqué plus haut, que l'homme est multi-millionnaire. Grand bien lui fasse. Politiquement, on ne sait pas trop. On l'a dit proche de Sarkozy mais c'est Hollande qui se déplace en personne pour aller fêter les 30 ans du groupe Sofiprotéol-Avril. On dit qu'il est proche de l'ancien ministre Bussereau mais c'est lui qui fait nommer cette andouille de Le Foll au ministère de l'Agriculture et de l'Agro-alimentaire (cette mention est ajoutée à la demande de Beulin).

Et c'est justement là que le bât blesse... c'est que Beulin n'a rien à voir ni n'a les mêmes buts et préoccupations qu'une grosse partie des gens qu'il est supposé défendre et qui constituent l'essentiel des 300 000 membres de la FNSEA, à savoir les petits éleveurs de viande et les producteurs de lait. Beulin est un céréalier. Il prône ( à tort ou à raison ) l'industrialisation de l'agriculture, le regroupement des exploitations et des élevages. Il est aux antipodes des exploitants qui sont actuellement dans la galère et que l'on voit mettre le bronx sur les routes ou au Salon de l'Agriculture. On notera, par ailleurs, que depuis qu'il est président de la FNSEA, soit plus de 5 ans, la situation de ces petits exploitants n'a cessé de se dégrader et jamais le taux de suicide dans la profession n'a été aussi élevé. Tous les secteurs de la " petite et moyenne " agriculture sont dans une situation catastrophique: lait, porc, volaille, boeuf,... Les seuls à s'en sortir correctement et dont on entend, forcément, peu parler et que l'on ne voit pas barrer les carrefours et descendre dans les supermarchés sont... les céréaliers! Comme Xavier Beulin! Etonnant, non?

Alors oui, et à considérer dans quel état se trouvent nos petits exploitants, ceux dont on se plaît à nous répéter qu'ils sont ceux qui nous nourrissent, il y a de quoi être étonné et de ne pas comprendre comment tous ces " crèves misères " acceptent encore d'être représentés par Xavier Beulin.

Il se pourrait même que pour une fois Jean-Luc Mélenchon ait raison lorsqu'il déclara, il y a deux jours: " Xavier Beulin représente une espèce de haute industrie liée à la finance et aux grandes transactions internationales. Il est le problème numéro 1 de l'agriculture française ". Quant au syndicat concurrent, la Confédération Paysanne, il ose: " Aujourd'hui, on a l'impression que c'est l'enterrement en première classe de l'agriculture et que le fossoyeur Beulin est aux manettes pour aller à l'Elysée demander un énième plan de licenciement de l'agriculture."

http://corto74.blogspot.fr/2016/03/xavier-beulin-fossoyeur-de-notre.html

 

 

Les commentaires sont fermés.