Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2016

Ho! madame l'angliche, rends-nous notre "money!!!"... Trop gonflée, la ménagère....

Ce week-end, Theresa May, la Premier ministre de la Grande-Bretagne, a annoncé un calendrier de mise en œuvre du Brexit.

Personne au Gouvernement prendre acte de ces annonces très claires et d'en tirer les conséquences, surtout à la veille de l'adoption du budget 2017 .

Sachez que depuis juin 1984 et les accords de Fontainebleau, la Grande-Bretagne a obtenu un abattement conséquent sur sa contribution au budget de l'Union européenne. Concrètement, la France paie annuellement, depuis 1984, 1,6 milliard d'euros pour garantir le maintien de la Grande Bretagne dans l'union européenne. Puisque le Brexit est une réalité, il est indispensable que la France entame dès à présent une procédure et que le chèque versé à la Grande-Bretagne ne le soit plus dorénavant.

Du coup, que faire de cette somme considérable? Par exemple, elle pourrait être mise à profit en faveur des retraités qui ne disposent actuellement que d'une retraite minimale.

Ainsi, au nom du pragmatisme, nous pourrions réconcilier les Français avec la politique.... Ou bien, aider les agriculteurs… avec l'Europe qui a dévasté nos campagnes.

Ne pas entendre leurs cris d'angoisse est une folie. Il faut y répondre avec vérité et justesse, avec courage et rapidité.

Enfin, c'est mon avis. Avant que notre agriculture disparaisse totalement engloutissant nos traditions que, déjà, le tafta veut nous avaler...

 

Les commentaires sont fermés.