Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2016

Où sont passés les sans-culottes révolutionnaires de 1789?

Béthune (62): un lycéen et sa mère roués de coups par 4 hommes devant 200 témoins impassibles

Quatre hommes s’en sont violemment pris à un lycéen et sa mère, jeudi à la sortie des cours, devant le lycée Blaringhem. Sortis de la voiture, ils ont été roués de coups sous le regard de témoins qui n’ont pas réagi.

Fabienne et son fils Hugo, 16 ans, ont encore du mal à raconter l’agression dont ils ont été victimes jeudi. Ce jour-là, à 16 h, Fabienne va rechercher son fils à la sortie du lycée Blaringhem. Pendant qu’elle l’attend, quatre hommes âgés de 20 à 30 ans sont à la grille et interpellent les élèves pour retrouver deux lycéens.

Quand Hugo arrive, le quatuor le course sans qu’il comprenne ce qu’il lui veut. Il se réfugie dans la voiture de sa mère mais "les quatre sont arrivés en courant, raconte Hugo. Ils ont ouvert les portières et ont commencé à nous frapper". [...]

La scène, extrêmement violente, se déroule devant de nombreux témoins restés sans réaction. Seul Hugo s’est battu pour défendre sa mère, aidé par Marvin, un copain de 15 ans qui a, lui aussi, essuyé les coups et les menaces du quatuor: " J’vais vous planter si vous allez au commissariat!". Ce qui écœure la famille, c’est l’inaction des témoins: "Marvin est le seul à être intervenu sur les 200 personnes qui étaient là!" déplorent-ils, dénonçant la passivité des chauffeurs de bus, parents présents… La police? Elle n’a été alertée que 45 minutes après l’agression…

Cette agression a laissé des marques sur les victimes: Fabienne doit passer une radio de l’épaule, des examens pour s’assurer que sa prothèse de hanche n’a pas bougé et a un œdème au tibia. Elle s’est vue notifier 10 jours d’ITT. Hugo doit, lui, passer une IRM du genou, une radio de la mâchoire et est blessé au nez (10 jours d’ITT) comme Marvin qui a le nez cassé, des contusions et un hématome à l’œil. [...]

La Voix du Nord

 

Les commentaires sont fermés.