Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2017

Toujours ces journalistes mange-merde de la gauchiasse!!!

Silence sur le nom du sénateur socialiste qui a pris un djihadiste comme assistant parlementaire!

Les loups sont dans la bergerie.

L’assistant parlementaire d’un sénateur soupçonné d’apologie du terrorisme.

Selon Le Canard enchaîné, qui a révélé l’affaire, la page Facebook du jeune homme contenait notamment des appels au djihad et des images d’égorgements. Elle aurait été un temps retirée avant de réapparaître en langue arabe, d’après l’hebdomadaire.

Le sénateur lui est….?

Socialiste bien sûr, comme hollande, comme macron, comme hamon.

Avons-nous déjà vu Marine ou un de ses associés inculpés d’apologie de terrorisme?

Ben non, mais paraît que le danger c’est le Front National.

Grand classique des pervers manipulateurs narcissiques: Faire porter à ses adversaires ses propres travers afin de détourner l’attention.

Selon Le Canard enchaîné, qui a révélé l’affaire, la page Facebook du jeune homme contenait notamment des appels au djihad et des images d’égorgements. Page un moment disparue avant de reparaître en arabe…

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris visant l’attaché parlementaire d’un sénateur socialiste soupçonné d’apologie du terrorisme sur sa page Facebook. Une militante associative, alertée par les messages de propagande djihadiste postés par le collaborateur, avait fait un signalement aux autorités, conduisant le 25 janvier à l’ouverture de cette enquête préliminaire. Les investigations ont été confiées à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Note de Christine Tasin

Des noms!

Ils n’ont pas pris de pincettes pour épingler Pénélope et tous ceux qui gravitent autour de Fillon mais quand il s’agit d’un socialiste, sénateur par ailleurs…

Motus et bouche cousue.

On ne connaîtra pas le nom du sénateur,  enflure qui a engagé délibérément une CPF au lieu d’un de nos jeunes diplômés, lui permettant l’accès au Palais Garnier avec les risques que cela suppose.

On ne connaîtra pas plus le nom du "collaborateur".

Où se trouve d’ailleurs le quidam? Envolé, au bled? En garde à vue? Juste fiché S?

Réponse à toutes ces questions dans cet article :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/22/le-senateur-ps-roger-madec-savait-pourtant-il-avait-introduit-yacine-chaouat-au-senat/

Les commentaires sont fermés.