Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2017

PROJET: DÉTRUIRE L'EUROPE

Entre radicalisme humanitaire et sponsors généreux, les ONG "talibans de l’immigration sans frontières" sont les nouveaux pirates de l’accueil illimité des clandestins pour la destruction de l’Europe.

Dépassé par le flux ininterrompu de migrants économiques, charitablement débarqués par diverses ONG sur les côtes italiennes, le gouvernement a rédigé un code de conduite à l’intention de ces ONG qui favorisent l’immigration illégale en offrant un service de navette gratuit entre les eaux territoriales libyennes et l’Italie, en collaboration avec les trafiquants d’êtres humains: la première fois que des humanitaires collaborent avec les pires inhumains.

Les règles de conduite refusées par MSF et cinq autres ONG concernent:

  • l’interdiction de pénétrer dans les eaux territoriales libyennes,
  • l’interdiction d’éteindre les transpondeurs à bord des navires (pratique utilisée par les ONG pour masquer la position de leurs opérations de " secours "),
  • l’interdiction de transférer les immigrants illégaux sur d’autres navires (ce qui obligerait chaque navire utilisé par les ONG au large de la Libye à faire lui-même chaque aller-retour jusqu’en Italie),
  • l’obligation de divulguer les sources de financement et
  • accepter à bord des policiers armés.

Sur les neuf organisations "humanitaires", six ont refusé ce mardi de signer le texte qui leur était présenté par le Ministère de l’Intérieur italien. Les ONG "Save the Children"  et  "MOAS" ont signé et  "Proactiva open arms" a déclaré qu’elle signerait aussi. Cinq ONG n’ont, en revanche, même pas daigné répondre à l’invitation du Ministre de l’Intérieur, tandis que l’ONG "Médecins sans frontières" a signifié son refus des règles du code de conduite, préférant s’allier aux trafiquants d’êtres humains.

Les médecins n’ont pas de frontière, les Etats oui, et leur devoir est de les contrôler, voire de les protéger.

Ces ONG ont ainsi montré leur véritable visage de talibans de l’immigration sans frontières au détriment et pour détruire les citoyens italiens et autres européens.

Médecins sans Frontières (MSF)

Financée par 319.496 donateurs privés, MSF a reçu 56.8 millions d’Euros en 2016. L’ONG a investi un million et demi d’Euros dans la récupération de migrants en Méditerranée. 6% des donations proviennent de sociétés et de fondations diverses, mais MSF est aussi financé par les loteries, le gouvernement américain, l’UE et l’ONU.

Le Parquet de Trapani a séquestré le navire de l’ONG allemande pour "aide à l’immigration clandestine". Depuis le début de l’intervention en Méditerranée, la Jugend Rettet se déchaîne contre la "Forteresse Europe", qui éloigne les migrants par l’érection de "nouveaux murs" et limite la mobilité des migrants.

Le 9 mai dernier, devant la Commission de défense du Sénat, la vice-présidente de l’organisation "humanitaire", Lena Waldhoff, déclarait en toute impunité: "La collaboration avec la garde-côte italienne n’implique pas l’identification des passeurs“.

Une autre ONG allemande, qui débarque les migrants en Italie, tout en critiquant le pays avec virulence, annonce sur son site qu’elle a besoin de 500.000 Euros pour continuer ses " opérations de sauvetage ". Dans une lettre adressée aux donateurs, elle critique violemment Rome pour avoir présenté un projet de formation et de renforcement des garde-côtes libyens:

"Coopérer et appuyer une telle organisation de criminels et de mercenaires est tout simplement inacceptable".

Pour l’ONG, l’important est de faire arriver tous les migrants en Italie, conformément à la Convention de Hambourg, qui ne fait aucune distinction entre réfugiés et migrants économiques.

La troisième ONG allemande, qui n’a même pas daigné participer à la réunion du Ministère de l’Intérieur italien, a déclaré qu’elle n’accepterait pas à bord la présence d’un officier de la police judiciaire. Et d’ajouter: "en tant qu’organisation non gouvernementale, nous sommes neutres, tandis que la police ne l’est pas".

Selon L. Kircheis du bureau berlinois de l’ONG, dans les polémiques sur les migrants on ne peut qu’opposer le radicalisme de l’extrême-droite au "radicalisme" humanitaire.

Sur le site de Sea Watch, le " non " au code de conduite a été justifié par Violeta Moreno-Lax, chargée de cours dans une université londonienne. Elle qualifie le règlement du gouvernement italien de "redondant ou simplement d’illégal".

Proactive Open Arms

L’ONG espagnole a promis de signer le code de conduite, mais n’a pas spécifié de date. Cette ONG a dépensé 1,4 million d’Euros pour ses navires, mais a récolté plus de 2,,1 millions d’euros.

Oscar Camps, directeur de Proactive Open Arms a révélé que parmi les donateurs, il y a l’équipe de foot de Manchester City et l’acteur Richard Gere. Par le passé, l’ONG avait utilisé le vaisseau de luxe Astral du millionnaire italien Livio Lo Monaco.

Life boat

Parmi ses partenaires, il y a l’ONG " sœur " SOS Méditerranée et le Fc St.Pauli, un club sportif de Hambourg, devenu célèbre non pour ses mérites footballistiques, mais pour son activisme en faveur des talibans de l’immigration. Parmi d’autres sponsors, il y a une université, le "Secours en Mer allemand", mais également des portails spécialisés comme "Yacht on line".

SOS Méditerranée

En 2016, cette ONG avait déclaré des frais pour 4 millions d’Euros, affirmant dépenser 11 000 Euros par jour pour faire naviguer Aquarius en face des côtes libyennes. Parmi les sponsors de l’ONG allemande, une ONLUS italienne a reçu 46 000 Euros de l’Open Society, l’association philanthropique de G. Soros.

Dans une lettre adressée au Ministère de l’Intérieur italien, l’ONG a réaffirmé que les policiers italiens ne doivent pas se trouver à titre permanent à bord du navire et porter des armes, car cela est contraire aux principes humanitaires de neutralité et d’indépendance.

Dans cet exode en provenance d’Afrique, l’armée française est également pointée du doigt par les autorités italiennes.

Le "corridor" qui mène du Niger à la Libye est contrôlé par l’armée française. Cette dernière ne bouge pas un doigt et laisse passer les migrants. Selon l’Organisation mondiale pour les migrations, rien qu’en 2016, 291.000 clandestins ont transité par ce "corridor" pour rejoindre l’Italie.

L’exode des migrants économiques, qui de toute l’Afrique se dirigent vers la Libye afin de rejoindre l’Eldorado italien, passe par le Niger, où sont stationnés les militaires français.

Le Niger est le dernier avant-poste avant la Libye. Les migrants économiques, qui rêvent de s’embarquer pour l’Italie, passent par le carrefour d’Agadez, pour ensuite rejoindre Séguédine. Ils se déplacent en longues colonnes de camions et de pick-up, surchargés de personnes et de marchandises. Il est difficile de ne pas les remarquer dans l’immensité du Sahara, surtout pour le contingent français qui déploie des mirages de reconnaissance, des drones de surveillance et des hélicoptères.

Dans le fortin de Madama, au nord du Niger, il y a au moins 250 militaires, ce nombre est doublé lors d’opérations importantes. Si on ajoute les soldats de l’opération Barkhane, on arrive à plus de mille militaires.

(Le fortin de Madama fut construit en 1930-1931 par les Français. Sa mission était de bloquer l’expansion italienne … au départ de la Libye. Ironique retournement de l’histoire !)

Mais, peut-on lire sur la Repubblica.it, la garnison française ne se soucie guère de cette multitude en mouvement à travers le désert. Il y a des photos montrant l’équipage de blindés français saluant amicalement les migrants, entassés dans les camions, ces mêmes migrants qui seront ensuite secourus par les navires des ONG près des côtes libyennes et débarqués en Italie. Il y a aussi des photos de voitures tout-terrain, surchargées de migrants, qui avancent péniblement près des bimoteurs Transall, parqués sur l’aéroport militaire.

Aujourd’hui, au nom d’un angélisme "compassionnel", l’UE ouvre ses portes aux envahisseurs présentés comme les sauveurs de la vieille Europe et garants d’un avenir radieux. Incohérences, mensonges, illusions d’une Europe qui n’apprend rien de son passé et disparaît suicidée dans la noyade.

Sources:

" Il libro nero delle Ong ribelli ​all’assalto della fortezza Europa " Il Giornale.it

" L’esodo dei migranti dal Niger all’Italia. E i militari francesi fanno finta di nulla " La Repubblica.it

Des "Volontaires" d’une ONG allemande reçoivent 10.000 euros/mois pour transporter des clandestins!!!

Ils se disent " volontaires ", les opérateurs IUVENTA (…) mais ils oublient de mentionner que certains d’entre eux ont des salaires en or pour jouer les chauffeurs de taxi de la mer: jusqu’à 10.000 euros (…)La photographie concerne l’enquête qui a conduit à la saisie du navire utilisé par Iugend Allemands Rettet pour transporter les migrants de la Libye vers l’Italie. Les volontaires au sourire à 32 dents allaient prendre les migrants dans les eaux libyennes, à un mile de la côte, sans que les bateaux soient en danger réel (…)

Source: http://www.ilpopulista.it/news/5-Agosto-2017/17153/iuventa-volontari-si-ma-a-diecimila-euro-al-mese.html

– https://civilwarineurope.com/2017/08/03/litalie-bloque-une-premiere-ong-passeuse-de-clandestins/

 

Et, pendant ce temps là, en France on nous les brise menu en nous racontant que présitante et madame genoux calleux n'ont pas dit où ils prenaient leurs vacances.... Ils vont peut-être jouer les sémaphores sur les plages libyennes pour aiguiller les clandés dans la bonne direction?

 

Écrire un commentaire