Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Macrouille and co: des menteurs à l'Elysée

Ce pourrait être le titre d'un film comique… mais, ce sont les Français qui rient jaune!

La nouvelle vaisselle de l’Elysée devrait coûter au moins... 500 000 euros

Par Valeursactuelles.Com     

Gabegie. Les chiffres officiels sont faux, affirme le Canard enchaîné, qui accuse aussi la présidence de contourner les nouvelles règles de transparence.

C’est peu dire que la note est salée… pour le contribuable. Dimanche dernier, le JDD rapportait que l’Elysée avait passé commande d'un nouveau service de table à la Manufacture de Sèvres, pour la modique somme de... 50 000 euros, répartie entre l'établissement public et le ministère de la Culture. Une décision d’Emmanuel Macron faisant suite à une information du service de l'argenterie du Château, qui aurait rapporté au président de la République le manque de couverts "qui correspondent à l'époque actuelle".

Mais en réalité, l’addition finale "devrait atteindre, voire dépasser le demi-million d’euros, au vu des tarifs courants affichés par la manufacture", révèle le Canard enchaîné, qui parle de "facture bidon" et de "savante manœuvre de l’Elysée pour camoufler le prix réel de cette emplette". En effet, "cette somme de 50 000 euros est simplement destinée à rétribuer les “30 artistes et designers” qui ont participé au concours lancé en décembre" et dont le vainqueur a été choisi par Brigitte Macron, précise l’hebdomadaire satirique.

La présidence devrait ainsi débourser "400 euros pièce pour les assiettes les plus simples et à partir de 500 euros pour les modèles contemporains". Voilà pour la rigueur budgétaire. En outre, "l’Elysée contourne les nouvelles règles de transparence, mises en place sous Sarkozy et Hollande", souligne le Canard enchaîné. "Ces règles imposent au Château de ne plus faire prendre en charge ses dépenses par d’autres institution“.

 

Écrire un commentaire

Optionnel