Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2017

Imagine: Macron devant Poutine? Macron devant Donal Trump? devant les Iraniens, devant le président Chinois? devant Angéla Merkel?????

Tu ne peux pas imaginer parce que si tu vote Macron, c'est que tu as le QI d'une huitre: mais moi, je te dis: on est mort!!! Dans les cours de récré, les morts y redeviennent vivants... mais, ho, c'est fini la maternelle..... réfléchis, mec!

Macron versus Poutine: déjà que ce dernier n'arrête pas de se pisser dessus de rire chaque fois qu'il rencontre Hollande… il pince le nez à Macron, il lui coule encore du lait au petit français!!!!

Et Trump? Il secoue la main à Macron et l'autre tombe par terre tellement il est mentalement construit comme un pissoir en démolition!

Si on n'a pas un président solide dès le mois d'avril, la France est foutue….

En 1956, j'avais 6 ans: -15 à -18° à Toulouse: impossible d'avancer dans les rues et routes enneigées, pas de transport: un mois sans manger, sans se chauffer, sans docteur (le SAMU n'existait pas encore mais deux mètres de neige dans les rues!!!)…. J'ai vu! même si j'ai pas tout compris à cet âge-là.

En 1968: j'ai bientôt 18 ans au mois de Mai…. un mois où la France est bloquée; plus rien dans les magasins, ni lait, ni légumes, ni café, ni papier-cul…. pas de télé, pas d'électricité, pas de gaz, des montagnes de d'ordures devant la porte et les rats qui pullulent autour: j'ai vu! et là, j'ai compris ce qui nous arrivait... crois-moi, ça été long, très long le retour à la normale....

Sauf que là, on en prend pour 80 ans!

En 2017, tout ça vous pend au nez: pourquoi? parce que vous aurez encore élu un président à la con qui sera incapable, totalement incapable, de nous protéger des hordes sauvages qui partitionnent déjà la France.

Quand j'ai averti, en mai 2008 que la France venait d'entrer dans un monde de ténèbres, ces dernières s'épaississent tellement qu'elles vont nous prendre à la gorge et nous étouffer. On y est.

 

Les commentaires sont fermés.