Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2016

Même entre eux…..

Les berbères  ( Imazighen ) couvraient toute l'Afrique du nord, du Maroc à la Lybie  ( diverses tribus et royaumes), et ne sont pas de culture arabe  et ne parlaient pas l'arabe . Il s'agit d'un peuple autochtone ayant 10 à 15 000 ans d'ancienneté.

ils ont leur propre langue (Tamazight), leur propre culture, (tapis, motifs berbères, écriture berbère) eurent leurs rois dont certains sont très connus,

les berbères de Lybie donnèrent les pharaons de la XXIIe dynastie en Egypte, donnèrent aussi par ex:  Tertulien,  saint Augustin, saint Cyprien et autres, eurent leurs martyrs chrétiens (pour la partie qui fut christianisée,  romanisée.... )

et une reine très connue: "la Kahina"  lutta contre l'invasion arabe au VII siècle et combattit à la tête de ses troupes.

Kahena,  de son vrai nom Dihya ou Damya, est une reine guerrière berbère zénète des Aurès qui combattit les Omeyyades lors de l'expansion islamique en Afrique du Nord au VIIe siècle.

Elle gagna de nombreuses batailles et mis en échec les musulmans pendant cinq ans. Païenne, elle ne fut jamais mariée, eut des amants et des enfants hors mariage. Dihya, Tadmayt ou encore Tadmut pourrait signifier tout simplement “La belle gazelle“.

Dans certains endroits, les berbères sont plus conscients de leur identité que dans d'autres, ils en appellent au "réveil berbére"... les autres pensent être d'origine arabe

(comme quoi tout est compliqué, surtout quand plusieurs millénaires sont passés)

 

A Madame Najat Vallaud-Belkacem

Sinistre de l’Education Nationale

110, rue de Grenelle

75357 Paris SP 07

https://www.kabyle.com/exclusion-langue-amazighe-parents-enfants-ecrivent-najat-vallaud-belkacem-25723-29082016

Objet: La langue berbère à l’école

Madame la Ministre, Nous avons bien pris connaissance de votre intention d’intégrer, en cette rentrée scolaire 2016, l’enseignement de la langue arabe à l’école dès le CP. Comme ce fut le cas jusqu’à présent, cette langue va donc continuer à être proposée à nos enfants d’origine d’amazighe (Berbère), de manière automatique, alors que leur langue maternelle est le Tamazight (la langue berbère).

Nous ne comprenons pas cette réforme. Nous ne comprenons pas pourquoi la langue amazighe est exclue, nous ne comprenons pas pourquoi elle n’est pas au programme de cette réforme. Nous n’acceptons pas que nos enfants soient assimilés malgré nous, à d’autres appartenances culturelles, même si nous n’avons rien contre aucune langue ou culture.

Le “Maghreb“, c’est l’Afrique du Nord, ce n’est pas le Moyen Orient. Nous sommes des Amazighs de France (ou des Français-Amazighs ou des Franco-Amazighs), notre culture est ouverte et laïque. Il est important pour nos enfants d’apprendre leur langue maternelle au même titre que les autres enfants issus de l’immigration. Enseigner le berbère à nos enfants à travers les contes, la poésie, c’est aussi leur enseigner leur histoire, c’est les aider à se construire, à s’épanouir et à donner sens à leur vie.

En tant que parents, nous voulons que nos enfants réussissent à l’école française, qu’ils s’épanouissent sans ressentir l’exclusion de leur langue maternelle, de leur culture et de leur histoire amazighe.

Nous espérons pouvoir compter sur votre compréhension. Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos salutations respectueuses.

Nom, prénom des parents et prénom de l’enfant

Ou Prénom de l’enfant et nom, prénom des parents

NDLR: alors, Dominique Vallaud-Belkacen,

(et oui, c'est sont vrai prénom... elle a prit le prénom arabe d'une grand-mère pour faire plus "immigrée")

tu renie ta propre culture? plus con… qu'elle tu meurs!

Les commentaires sont fermés.