Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2016

FORTE INDIGNATION!!!

Pour honorer sa mémoire, une place qui porte son nom  a été inaugurée cet après-midi, à Marseille, par le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve. Mais ce dernier, sous l’autorité – comme il le souligne si souvent lui-même – du premier ministre et du président de la République, s’est rendu coupable d’une grave indignité :

Ni la veuve du policier, Ingrid Brinsolaro, ni sa fille May n’ont été invitées à la cérémonie !

Pas plus qu’à la messe qui a été dite en l’honneur du policier dans la cathédrale de Marseille !

Leur avocat s’est indigné. L’Express a rapporté ses propos :

" Ma cliente a été informée hier [mercredi] en fin de journée, par un journaliste, qu’allait être inaugurée une place Franck Brinsolaro à Marseille. Elle n’a reçu aucune invitation à ce titre, ni pour sa fille, qui est quand même pupille de la Nation! J’ai appris, du même coup, qu’une messe à la mémoire de Franck Brinsolaro avait eu lieu le 31 octobre dernier dans la Cathédrale de Marseille, en présence de l’archevêque de Marseille. Ni Madame Ingrid Brinsolaro ni sa fille May n’ont été associées à ces cérémonies ! C’est indigne, au regard de cet enfant qui ne connaît pas son père" .

"C’est très important qu’une ville aussi grande que celle de Marseille rende un tel hommage. C’est très beau et c’est très honorable, nous ne le contestons pas. Mais ne pas associer l’épouse et la fille de Franck Brinsolaro, les deux personnes qui étaient les plus importantes dans sa vie, dans ses dernières heures, c’est quand même assez triste. Vous savez, Ingrid Brinsolaro mène plusieurs combats. Celui, déjà, d’affronter la mort de son mari.

Celui, ensuite, de poursuivre l’éducation de ses enfants. Et puis nous avons une procédure [une plainte déposée en janvier 2016 pour homicide volontaire aggravé par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité, ndlr] pour tenter d’obtenir des réponses à des questions qu’elle n’a pas.

"Je n’ose penser que ces "oublis" sont en lien avec les questions que pose Ingrid Brinsolaro à la justice et au ministère de l’Intérieur depuis des mois. Elle ne se sent clairement pas soutenue par les autorités. Au moment de la mort de son mari, elle a eu des réactions, légitimes, qui étaient de chercher à comprendre. Je crois que le fait de chercher à comprendre dérangeait. Ensuite, le fait qu’elle ne soit pas idiote, et qu’elle soit très précise dérangeait encore plus.

Elle a été obligée de déposer une plainte, alors que peut-être que si nous avions eu des réunions avec le ministère de l’Intérieur, nous ne serions pas obligés de le faire. Mais ce qu’on oublie, c’est qu’elle ne fait pas ce combat pour elle-même. Elle le fait pour sa fille, qui dans 15 ou 20 ans voudra savoir".

C’est donc bien parce que cette veuve a osé demander des comptes à l’Etat que le pouvoir socialiste s’est conduit de la sorte ! François Hollande, le plus grand commémorateur des présidents de la V ème République, le plus assidu chantre de la repentance pleurnicharde, partage avec Bernard Cazeneuve l’indignité de cet acte mesquin et impardonnable dirigé contre une famille innocente durement touchée par l’assassinat de leur chef de famille.

Il faudra sûrement attendre un prochain livre intitulé peut-être "Ce qu’un président ne devrait pas faire" pour que Hollande puisse nous expliquer sa décision …

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/indignes

Je plussoie sur celui qui a écrit ce texte dans son blog (je n'ai pas voté Hollande, moi!)

JE DIS QU'IL FAUT QU'HOLLANDE, UNE FOIS BALAYE PAR LES ÉLECTIONS,

SOIT MIS EN TAULE POUR FORFAITURES DIVERSES

ET AUSSI AVARIÉES QUE LUI!

 

Les commentaires sont fermés.