Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2017

La connerie de la gauchiasse: on en a toujours plus!

Nîmes. Des tracts de l’extrême gauche en langue arabe

A Nîmes aura lieu ce samedi 3 décembre une manifestation organisée par plusieurs mouvements d’extrême-gauche contre le chômage et la précarité. Cette " grande marche contre le chômage et la précarité " est une manifestation traditionnelle qui a lieu chaque année à la veille des fêtes de Noël. Cette année elle est organisée par la Confédération Nationale du Travail 30, Solidaires 30, l’Union Locale de la CGT Nîmes, la Confédération des Groupes Anarchiste 30, le NPA 30, les Jeunesses Communistes Nîmes, Nuit debout Nîmes, le Collectif Féministe d’Action et de Mobilisation et Alternative Libertaire 30.

Cette année, les organisateurs semblent viser un public particulier. En effet, des tracts ont été distribués dans les rues de Nîmes pour appeler la population à se joindre au cortège, des tracts rédigés en français et… en arabe.

A noter que sur le site internet de la CNT du Gard, le tract n’a été publié que dans sa version " française ".

Une manifestation à Nîmes contre la précarité et le chômage… mais pour l’immigration

Sur ce tract diffusé par les organisateurs, on peut lire :

"Craignant que notre colère ne se retourne contre eux, le gouvernement et les médias organisent un racisme d’état en stigmatisant les populations d’origines étrangères pourtant les plus touchées par la précarité, cherchant ainsi à créer des divisions en attisant la haine raciste"

Et si sur les huit revendications des organisateurs sept concernent le chômage et la précarité, la huitième revendication réclame, elle, la régularisation de tous les sans-papiers.

Ce discours est loin d’être une première au sein de l’extrême gauche française. A Nîmes, ces mouvements cherchent à rallier à leur cause la communauté musulmane. Ainsi en 2015, le Front de Gauche avait présenté aux élections départementales à Nîmes, un candidat,Hichame Abderrezak, qui était à l’époque porte-parole d’une mosquée connue pour avoir été fréquentée par des jihadistes.

Lengadoc-info.com,

anime.jpg

 

 

 

animes2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.