Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2017

L'intégration des uns passe par la désintégration des autres.

Bac : une correctrice dénonce la médiocrité des copies et l’obligation d’augmenter les notes

Dans un post publié sur Facebook, une correctrice du bac de français se désole du niveau des copies et de l’obligation qui lui est faite d’augmenter les notes. Son message a été partagé des milliers de fois.

Un post, intitulé "Désolation d’une correctrice du bac en détresse..", a été largement partagé sur Facebook. L’auteur s’appelle Audrey, elle est professeur de français. Dans ce texte, l’enseignante, qui a 55 copies du bac 2017 à corriger, se désole du niveau des copies et surtout que les notes soient augmentées de manière artificielle. Elle décide alors de refuser de "cautionner" les consignes qui lui ont été données d’atteindre la moyenne sur l’ensemble des copies qu’elle corrige. "Vous distribuerez vous-mêmes, en haut lieu, les notes qui arrangent votre politique" écrit l’enseignante. Découvrez l’intégralité de son message.

 "Je corrige des copies de l’écrit du bac de français pour des séries technologiques. C’est affligeant de médiocrité. Dans 90 % des cas les méthodes ne sont pas appliquées, les réponses ne sont pas trouvées, les textes ne sont pas compris, les outils d’analyse ne sont pas connus, pas utilisés, l’expression est déplorable avec beaucoup de phrases sans verbe, l’orthographe est un lointain souvenir d’une autre époque, les majuscules… un soldat inconnu.

Sincèrement je jette les points, histoire d’en mettre. Parce qu’il faut le savoir, la commission d’entente EXIGE que mon paquet de 55 copies dont certaines font 15 lignes ait 10 de moyenne.

Si je n’atteins pas ce quota, mes notes seront augmentées. Alors à quoi bon? À quoi bon passer plus de temps sur une copie que l’élève lui-même ? À quoi bon toute l’année transmettre conseils, leçons, connaissances? À quoi bon exiger rigueur et culture ? Et surtout comment faire comprendre que ce lynchage du niveau du bac affaiblit nos jeunes pour l’avenir? Pour les exigences de concours et de métiers où, oui, c’est dingue non, il faut savoir écrire, raisonner et analyser. Pauvre France… Pauvre éducation… " […]

etudiant.lefigaro

COMMENTAIRE D'UN PROF

Je me souviens d'une réunion d'harmonisation BTS qui a eu lieu en 2015. Les moyennes de nos douze commissions évoluaient autour de 8/20. Il nous a été demandé de remonter ces moyennes jusqu'à un seuil minimal de 12/20. Bronca. Pressions. Intimidations. Menaces. Certaines commissions ont rajouté 4 points à tout le monde. D'autres ont transformé des 12/20 en 20/20 pour ne pas avoir à remonter les notes les plus faibles. Ceux qui ont refusé n'ont pas été autorisés à quitter la salle et ont du justifier individuellement chacune de leurs notes devant leur Inspecteur. Trois jurys ont maintenu leurs notes : ils ont tous fait l'objet d'une inspection-sanction dans l'année qui a suivi. L'un d'entre eux a perdu son service en BTS. Depuis cette année, la commission d'entente a donné la consigne d'éviter de délivrer les notes de 7/20, 8/20 et 9/20. Les candidats qui méritent ces notes devront être sanctionné par un 6/20 ...ou bien recevoir automatiquement un 10/20.

Une mère

Ca fait vingt ans que c'est comme ça.

Il y a ce qui s'appelle pudiquement des "commissions d'harmonisation" où les correcteurs regroupent leurs copies et, recoupant la moyenne de leurs corrections, tirent les notes vers le haut de la moyenne du correcteur la plus haute. Ca, c'est le principe en vigueur depuis un bail. Maintenant il y a d'autres pratiques: la consultation du dossier de l'élève. Je connais le cas vécu d'un gars qui s'est planté le jour du bac et n'a pas fait un exercice noté sur six. Sa note maximale ne pouvait donc pas en toute logique dépasser 14. Or il a eu 16. "On" m'a explique que cela était possible: la commission regarde les dossiers des élèves et "sur-note" en fonction de la moyenne de l'élève pendant l'année. Dans notre cas le gars avait 17 de moyenne sur l'année et ils lui ont mis 16.

Une autre maman

Ce qui m'inquiète le plus ce n'est pas le français ou les maths. Non, je pense que j'arriverai à combler le retard. C'est plutôt l'Histoire Géographie qui me préoccupe. Car j'ai pu voir que c'est à travers cette matière que se distille toute la perfidie du système éducatif. Toute cette année (et l'année dernière) j'ai lutté contre la propagande de l'éducation nationale.

Quelques exemples: les "Celtes étaient des migrants" comme ceux d'aujourd'hui, dans la période des guerres de religion les catholiques étaient forcément les méchants et ils ont tué les "centaines de milliers" de gentils protestants, les Rois de France étaient tous des "criminels", la Révolution Française s'est faite en douceur et le plus naturellement du monde, rien sur Louis XVII, Napoléon est quasi inexistant, Napoléon III est inconnu, Pétain n'est pas cité en tant qu'acteur de la 1ere guerre mondiale et la France (à l'issue de la 2nde guerre mondiale) fut libérée le jour du débarquement en Normandie... C'est donc bien en histoire géo que je rame le plus.

Par contre les chansons de John Lennon et Bob Dylan ils les connaissent par cœur!

ET POUR FINIR ET AFIN D'ENFONCER LE CLOU

mais, c'est effrayant!!!!!

 

 

Les commentaires sont fermés.