Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Menteurs!

    Royaume-Uni: le prince Harry révèle qu’afin de sauver la planète, lui et Meghan Markle n’auront que deux enfants

    Surtout, elle est trop vieille pour faire des gosses… combien elle en a déjà?

    Quand on fait des bébés lorsque l'on est trop âgée, on prend des risques…

    tout le monde sait cela!

     

  • Une fessée pour Greta?

    L'humour des c.o.n.s est toujours à sens unique…. qui s'offusque quand on écrit (comme d'ailleurs je l'ai fait): Homard m'a tuer?.... le jeune c.o.n. qui, quand tu lui appuie sur le nez,  a encore du lait de sa mère qui coule…

    (c'est-à-dire, qu'il est né après la fameuse affaire de la dame assassinée qui a écrit -parait-il- avec son sang: Omar m'a tuer…

    oui, tuer avec E.R alors que le moindre bachelier Français de ces quarante dernières années, sait -en rêve- qu'après l'auxiliaire avoir….).

     

    Emmanuelle Ménard chassée de Twitter!

    Le 23 juillet dernier, je publiais sur Twitter le commentaire suivant à propos de Greta Thunberg et sa venue à l’Assemblée :

    "Greta Thunberg. Dommage que la fessée soit interdite, elle en mériterait une bonne“.

    Comme d’autres députés, je trouvais en effet scandaleux que la représentation nationale se voie quasiment imposer les leçons de morale et les élucubrations d’une jeune fille visiblement manipulée par ses activistes de parents. Une jeune fille qui "n’a pas d’opinion" quand on l’interroge sur le vote sur le Ceta, pourtant décisif sur le plan écologique!

    Deux jours auparavant, la jeune Greta avait reçu le prix de la Liberté en Normandie… Signe de la folie médiatique l’entourant, elle avait été préférée à des journalistes ou militants politiques parfois torturés et emprisonnés dans leur pays pour leurs idées…

    Mon tweet a provoqué des milliers de réactions. Certains ont compris mon humour au second degré, d’autres, nombreux, beaucoup moins. Ces personnes, souvent des jeunes, ont signalé mon post à Twitter ; j’étais accusée de "harcèlement", "d’appel à la violence sur mineure" – j’en passe et des meilleures.

    Tout le petit monde de la délation s’est mis en marche. Nous avons même reçu des menaces de "me casser la gueule" et une menace de mort par téléphone…

    Il est vrai que j’ai osé toucher à une icône. Une adolescente, une écolo, qui souffre d’autisme. Notre époque a les saintes qu’elle mérite. Dans une partie de la jeunesse française, en effet, jeunesse qui ne croit plus en grand-chose, le réchauffement climatique (bien réel, évidemment) et l’écologie sont devenus une nouvelle religion. Un dogme qui refuse tout débat, un dogme avec son clergé, ses rituels, ses grand-messes.

    Suite au flot de signalements et de dénonciations haineuses, et dans le contexte de la désastreuse loi Avia, défendue par le gouvernement, votée par le Parlement, loi qui instaure une censure généralisée sur la Toile, mon tweet a été supprimé. Et mon compte suspendu!

    Sur ce coup-là, je note que Twitter a été plus rapide que lorsque j’avais déposé plainte au commissariat de Béziers, le 8 juillet 2018 (procédure 2018/6218), car mon compte officiel de l’époque avait été piraté. J’attends toujours, plus d’un an après, la réponse de Twitter!

    J’ai donc dû, à l’époque, recréer un compte, perdant plus de 10 000 abonnés au passage, et je vais encore le faire après cette suspension, puisque Twitter me propose un véritable chantage: soit je supprime définitivement mon tweet sur Greta Thunberg et il apparaîtra sur mon fil que je reconnais "avoir enfreint les règles de la communauté", soit je fais appel et mon compte est totalement suspendu pendant l’examen dudit appel. Cela peut durer longtemps!

    Je ne veux pas céder. Toute ma vie a été consacrée à la défense des droits de l’homme et à la liberté d’expression. Ces choses-là sont trop précieuses pour notre démocratie. Le camp d’en face, l’autoproclamé "camp du Bien", grignote nos libertés peu à peu.

    Ne cédons plus un pouce de terrain. Sinon, nous serons effacés littéralement, aussi facilement qu’on efface une opinion non conforme sur les réseaux sociaux.

    https://www.bvoltaire.fr/lauto-proclame-camp-du-bien-grignote-nos-libertes-peu-a-peu/?mc_cid=6cdafd3bd9&mc_eid=3580e33982

     

     

  • La preuve

    que j'avais annoncé la sécheresse et la canicule pour 2019

     

    http://www.cuisine-toulousaine.com/archive/2018/12/27/secheresse-et-canicule-en-2019-6116135.html

     

  • CQFD

    Le racisme, c’est ne pas dire à une conne qu’elle est conne, parce qu’elle est noire

    Décidément, le prétendu combat antiraciste est un poison qui rend fou. Aux États-Unis, quatre pétasses, d’origine étrangère, dont deux islamistes, passent leur temps à insulter le président Trump, les États-Unis, les Blancs ou les Juifs, c’est selon. Elles sont soutenues par les médias et par le parti démocrate, dont elles sont les élues. Et quand le Président américain, au plus grand bonheur de son peuple, finit par leur dire ce que tout le monde pense, à savoir “si vous n’êtes pas bien aux États-Unis, retournez dans votre pays“, tout le monde lui tombe dessus, et le qualifie de "raciste". Cela n’empêche pas Trump d’avoir toute l’opinion publique américaine derrière lui, et de progresser encore dans les sondages.

    Quand Nicolas Dupont-Aignan, excédé par les exactions des supporters algériens, et leurs drapeaux, finit par leur dire que s’ils préfèrent l’Algérie, ils n’ont qu’à aller y vivre, il se fait insulter par le rappeur raciste de service, et menacer par SOS Racisme.

    Et à présent, tout le monde tombe sur Nadine Morano, et la qualifie de raciste. Son crime? Avoir parlé de Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, qui venait, entre autres, de dire que nos compatriotes "mangeaient davantage de kebab que de homard"

    Naturellement, la lécheuse professionnelle Marlène Schiappa se devait de voler au secours de sa collègue, ce qu’elle fit avec le brio qu’on lui connaît…

    "Une coupe de cheveux sans coupe? Sérieusement, en 2019 on en est encore là quand une femme d’origine africaine ne lisse ou ne cache pas ses cheveux? Vive Sibeth Ndiaye, ses compétences, son panache, son parler-vrai, rôle modèle pour des milliers de filles“. Toujours aussi tarée, Marlène Schiappa !

    Le pâlot chef des députés LREM, Gilles Le Gendre, celui qui expliquait le mouvement des Gilets jaunes par le fait que le gouvernement aurait présenté son dossier de manière trop "intelligente" pour les cons de Français (je résume) exigeait des excuses de Nadine, et, tel un vulgaire militant de la Licra, la menaçait de procès. Et Darmanin, surnommé "Dard Malin", se sentait obligé de remettre cent balles.

    Grave erreur, car la Morano n’a pas sa langue dans la poche, et en remettait une bonne giclée à celui qui porte la trahison sur son visage, et qui demeure le seul élu de droite à avoir déposé plainte contre RL.

    Et, horreur pour les prétendus antiracistes, Zohra Bitan, une ancienne socialo, devenue Grande Gueule, par ailleurs souvent excellente, allait encore plus loin que la très méchante Nadine.

    Alors, bien sûr, comme à chaque fois qu’une Zorah Bitan, un Pascal Hilout, une Zineb El Rhazoui ou bien d’autres osent défendre la France contre les islamistes, on les qualifie d’Arabes de service. Houria Bouteldja avait même qualifié Pascal de "bougnoule de service", tandis que l’éléphantesque Tubiana l’avait accusé d’être raciste envers lui-même. (???!!!!!!!! MDR)

    Manifestement, avec Zohra, ce genre d’arguments ne tient pas longtemps. On se demande ce qu’une telle femme a bien pu foutre aussi longtemps au PS…

    Dans une période où les réseaux sociaux, complices du gouvernement, censurent à tour de bras les patriotes et les résistants, avant que la criminelle loi Avia ne complète le travail de censure contre la parole libre, il est bon de rappeler quelques évidences.

    00Poisonantiracisme.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce n’est pas parce que Dominique Sopo est métis qu’on n’a pas le droit de lui dire qu’il est un homme haineux, qui, parce qu’il nie la réalité du racisme anti-Blanc, se fait le complice de toutes les agressions au faciès que subissent trop de nos compatriotes blancs, par des sympathiques membres de la diversité, que chérit tant le président de SOS Racisme.

     

    00Ri7-Sopo-racisme-antiblanc.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce n’est pas parce Lætitia Avia est noire qu’on n’a pas le droit de lui dire qu’elle est haineuse, repoussante, moche, trop grosse, et qu’elle est, outre une femme effrayante, parce que capable de mordre un chauffeur de taxi, un remède à l’amour. Et surtout que la loi qu’elle prépare est digne d’une république bananière, et pas de la France.

    Et d’ajouter qu’en langage populaire, c’est un boudin bien peu appétissant.

    Ce n’est pas parce que Sibeth Ndiaye est noire qu’on n’a pas le droit de lui dire qu’elle fait honte à la France, et se comporte davantage en Africaine musulmane qu’en Française d’origine africaine parfaitement intégrée. Et d’ajouter, comme l’ont fait Nadine et Zohra, qu’elle multiplie les provocations contre la France, et n’a rien à faire dans notre pays, et encore moins comme porte-parole d’un gouvernement dont elle méprise le pays et les habitants.

    Et d’ajouter qu’elle manque quelque peu de charme, et qu’elle aurait le droit, à son âge, de perdre 20 kilos, en découvrant la gastronomie française, au lieu de se bourrer de kebab et de pop corn.

    Ce n’est pas parce que Houria Bouteldja est arabe et musulmane qu’on n’a pas le droit de la qualifier de raciste haineuse, obnubilée par les Blancs et les Juifs.

    Ni de se marrer, quand la LDJ s’occupe de son cas…

    On ne voit pas pourquoi on ne pourrait pas tailler régulièrement, au nom de la liberté d’expression, des costards, ô combien mérités, à la délatrice-fellatrice Marlène Schiappa, à la Nicole Belloubet, à Clémentine Autain, et à tant d’autres têtes à claques, qui sont blanches et surtout dégénérées, et ne pas tailler les mêmes costards à des Africaines haineuses et racistes, sous le prétexte qu’elles sont noires, et donc intouchables, comme des (grosses) vaches sacrées.

    Traiter une femme de conne parce qu’elle est noire, c’est du racisme.

    Mais ne pas qualifier une conne de conne parce qu’elle est noire ou arabe, c’est aussi du racisme.

    Conclusion: ceux qui veulent interdire à Trump de dire à quatre pouffiasses de la diversité de rentrer dans leur pays si elle  ne sont pas contentes de vivre aux États-Unis, parce qu’elles sont femmes et immigrées, sont bien des racistes.

    Ceux qui allument Dominique Sopo, Lætitia Avia, Sibeth Ndiaye, Houria Bouteldja comme Marlène Schiappa, Nicole Belloubet ou Clémentine Autain ne sont pas racistes, puisqu’ils respectent le même traitement à des personnes qu’ils jugent stupides et haïssables, quelle que soit la couleur de leur peau.

    Ceux qui veulent interdire à Nadine Morano d’allumer Sibeth Ndiaye parce qu’elle est noire sont les pires racistes.

    Et comme nous, le racisme est aux antipodes de nos valeurs, faites-nous confiance pour allumer comme il le convient tous les fossoyeurs de notre France, quelle que soit la couleur de leur peau, même quand elle est noire…

    https://ripostelaique.com/le-racisme-cest-ne-pas-dire-a-une-conne-quelle-est-conne-parce-quelle-est-noire.html