Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Web - Page 8

  • Toulouse, c'est ma ville... on n'y est plus en sécurité. La faute à qui?

    Toulouse (31): condamné pour viol, il sort et récidive un an plus tard

    "J’étais tellement terrifiée qu’aucun son ne pouvait sortir de ma bouche". Témoignage poignant d’une jeune victime de viol. Le procès de son agresseur (photo) a débuté hier devant la cour d’assises de Toulouse.

    Le 26 novembre 2013, à Cornebarieu, cette jeune femme alors âgée de 18 ans, est sortie tôt, très tôt, prendre son bus qui l’amène au lycée. Il était 6 h 20 lorsque, dans cette froide nuit d’automne, elle a été accostée par un homme. "À l’instinct, j’ai compris qu’il allait se passer quelque chose", explique la victime, assistée de Me David, à la barre.

    Son agresseur l’a alors saisie, puis l’emmenant dans une sombre impasse, lui a ordonné de se déshabiller. Il lui a ensuite imposé, un couteau à la main, une fellation, puis une pénétration, éjaculant au sol. Un indice précieux pour les enquêteurs. L’agresseur, déjà condamné pour un viol en 2001 et donc fiché au FIJAIS (fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles), a ainsi été rapidement identifié par les gendarmes.

    Dans le box, l’homme de 36 ans, défendu par Mes Valayer et Boucharinc, visage fermé et tatoué, survêtement bleu et lunette de soleil, paraît distant, comme absent de son propre procès. Il a reconnu le viol. "Une pulsion", a-t-il expliqué aux enquêteurs, ne pouvant donner plus de détail à ces questions: "Pourquoi cette victime ? Pourquoi ce jour-là ?" La personnalité de cet individu pose question. Sorti de détention en février 2012, il aura fallu seulement un an pour que cet homme, décrit comme "gentil et serviable" par une ancienne compagne, récidive. [...]

     

    http://www.fdesouche.com

     

     

  • Lisez pour comprendre le bitcoin

     

    http://www.contrepoints.org/2015/09/16/221958-qui-gere-le-bitcoin

  • Rétropédalage internet

    15 septembre 1997. Larry Page et Sergey Brin déposent le nom de domaine de "google.com". Le nom "Google" est un jeu de mots venant du terme mathématique "googol" qui désigne le nombre 1 suivi de cent 0 (10100 ).

    ----------------------------------------------

    J'avais internet depuis octobre 1996… on avait deux navigateurs… ils trouvaient pratiquement rien.

    Il n'y avait qu'environ 20 000 internautes (et encore, je suis large) en France, surtout des banques et grosses entreprises; je relevais des adresses de sites sur O1 informatique que j'inscrivais dans un cahier.

    Mon premier site visité? un site belge qui parlait d'Astérix.

    Avec 25 minutes d'attente pour que la page s'affiche bien. Modem 26800

    Mon premier site de voyante: en octobre 1966, sur ODA.

    2 ans plus tard, il faisait dans les 5000 visites par mois. En ce temps-là on disait qu'un site était bien visité s'il faisait 400 visites par mois!

    Mes sites furent réalisés par d'autres jusqu'à l'an 2000 où j'ai pu les réaliser moi-même avec le logiciel Front Page.

  • Ha, l'électromagnétisme!

    29 août 1831. Le physicien et chimiste britannique Michael Faraday invente la dynamo. Au cours d'une expérience, il découvre l’induction électromagnétique qui l'amènera à établir la théorie de l'électrolyse et à créer la dynamo, génératrice de courant continu.

    Savoir plus sur les dangers de l'électromagnétisme?

    www.on2nenocives.com

  • Vers la création de nouveaux sens pour les humains

    Pour le neuroscientifique David Eagleman, les technologies peuvent élargir les perceptions sensorielles humaines.

    Lors de la dernière conférence TED qui s’est tenue du 16 au 20 mars à Vancouver, le neuroscientifique David Eagleman membre du Collège de médecine Baylor (à Houston) est venu présenter ses travaux sur la réparation et l’augmentation des sens. Ce spécialiste de la perception du cerveau est convaincu que les technologies peuvent nous permettre de substituer des sens perdus ou de nous munir de nouveaux sens.

    Durant son intervention, il est tout d’abord revenu sur le fonctionnement du cerveau : un formidable outil d’analyse capable d’extraire des informations à partir des données qu’il reçoit et de leur attribuer des significations précises en se basant sur les données déjà stockées dans les neurones.

    Le cerveau a pour particularité intéressante de pouvoir décrypter des signaux quelle que soit leur origine (après un entraînement), du fait de sa grande plasticité. C’est notamment le cas des aveugles qui apprennent à lire le Braille, ou qui développent un sens du toucher étendu au fil du temps. Dès lors, il serait a priori possible de fournir au cerveau des données provenant de dispositifs de perception artificiels. Autrement dit, d’offrir à l’être humain des sens radicalement nouveaux !

    Pour prouver cette théorie, David Eagleman a lancé un projet de recherche visant à accroître le champ de perception des humains à l’aide d’une veste bourrée de petits nodules motorisés qui convertissent des informations en vibrations : le Versatile extra-sensory transducer (VEST) ou Transducteur de variables extra-sensorielles (en français). Un dispositif de substitution sensorielle qui a d’ailleurs fait l’objet d’une campagne Kickstarter l’année dernière.

    L’un des principaux objectifs de cette "veste" est de permettre aux sourds de retrouver l’ouïe sans passer par la chirurgie (implant cochléaire) en convertissant les mots prononcés en vibrations, que le cerveau apprend à décrypter de la même manière que les aveugles apprennent à lire les lettres en braille. Les essais réalisés jusqu’ici montrent que quelques semaines suffisent pour que le porteur commence à maîtriser au moins partiellement le "langage par vibration" .

    Cependant, cette technologie prometteuse pourrait à terme aller beaucoup plus loin en passant de la simple substitution des sens à leur augmentation :

    Accroître les capacités visuelles des humains en leur permettant de voir en infrarouge ou en ultraviolet, ou en leur offrant une vision à 360 degrés.

    Donner la possibilité aux investisseurs de ressentir les fluctuations boursières en temps réel, aux astronautes de connaître l’état de santé de la Station spatiale internationale ou aux soldats de déterminer la position de leurs alliés les plus proches sur le champ de bataille, etc.

    Durant la conférence TED, David Eagleman a testé lui-même la veste pour ressentir les conversations Twitter relatives à son intervention en direct : les messages postés par les spectateurs lui ont été transmis sous forme de vibrations dont le motif variait selon le caractère positif ou négatif des mots employés !

     

    techno.jpg

     

     

     

     

     

    Par Aymeric Pontier

    Contrepoint.org

  • Le soleil à rendez-vous avec la lune

    Je vous indique une adresse pour voir l’éclipse en direct

     

     

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/champagne-ardenne/2015/03/20/suivez-l-eclipse-partielle-de-soleil-en-direct-sur-france3fr-679045.html