Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Web - Page 6

  • il faut bien que ça soit la faute aux autres!

    TOUS SUR LE FILLON!

    j'espère qu'il a les reins solides! la chasse de la gauchiasse est ouverte!

     

    Haro sur l'idiote qui se défausse sur les autres....

     

    http://www.fdesouche.com/794791-najat-vallaud-belkacem-les-eleves-ont-un-mauvais-niveau-cause-du-gouvernement-fillon

     

     

  • Savez-vous que les " migrants " ont plus de droits et de libertés que vous? Même celle d’enfreindre la loi

    J’ai trouvé sur Internet la charte de fonctionnement des CAO (Centres d’Accueil et d’Orientation) et le communiqué de presse qui s’y rapporte:

    http://www.logement.gouv.fr/IMG/pdf/20160801_centre_d_accueil.pdf

    "Cette charte édicte des règles claires de fonctionnement et décrit les principales prestations délivrées aux migrants sans-abri qui y sont accueillis".

    La charte est sur le site du GISTI (désolé, je n’ai pas trouvé mieux ; aucun site gouvernemental ne semble la mettre en ligne étonnamment): http://www.gisti.org/IMG/pdf/min_int_logement_2016-07_charte_fonctionnement_cao.pdf

    Je ne sais pas si elle est à jour, puisqu’elle date de trois mois désormais.

    Rien ne me permet de penser, à sa lecture, que les CAO sont chargés d’identifier les migrants pour qu’ils puissent être reconnus en cas d’infraction pénale et punis en conséquence… ou même que ceux qui seraient interdits de territoire en raison d’une condamnation judiciaire en France puissent être identifiés. On peut donc se demander si les migrants ne vont pas se trouver dans une situation plus favorable que le citoyen lambda à cet égard, enserré dans le fichage administratif et les réseaux de collègues, voisins, connaissances, etc.

    Le document est ambigu: il est question de l’identification des migrants volontaires pendant les maraudes, ce qui ne signifie pas cependant qu’ils feront l’objet d’un document relatif à leur identité. Il s’agit simplement de distinguer, de visu, les volontaires et ceux qui ne veulent pas aller en CAO. J’ai cru comprendre en effet qu’un migrant peut se faire loup solitaire, totalement clandestin, sans que cela entraîne la moindre réaction des pouvoirs publics…

    Il est question dans ces documents des prestations, donc des droits, mais bien peu des devoirs, notamment d’un devoir de donner tous les éléments permettant d’établir l’identité du migrant et de contribuer à faciliter son identification à des fins de surveillance ou de répression, notamment grâce à des photos.

    Il est certes question, dans cette charte, d’établir un règlement comportant des obligations quant à la vie collective, mais on ne peut guère en espérer grand-chose pour la protection de la population en général:

    "Le gestionnaire établit un règlement intérieur de la structure. Ce règlement définit les droits de la personne accueillie et les obligations et devoirs nécessaires au respect des règles collectives".

    Il serait intéressant d’en savoir davantage… il y a sans doute là un argument important à faire valoir, à moins que notre protection dépende du paragraphe suivant:

    "Le gestionnaire participe au pilotage mis en place au niveau local par les autorités administratives pour assurer le suivi de la situation des personnes de manière partagée entre les services de l’État compétents (préfecture, DDCS), l’OFII, les associations menant des actions auprès des personnes hébergées au niveau local et les autres organismes participant le cas échéant à la prise en charge. La place des associations locales de la société civile doit permettre une insertion adaptée dans la vie locale". Mystère…

    Cependant, si le migrant est récalcitrant et ne veut pas être pris en charge, il semble qu’il est "laissé dans la nature" et donc concrètement impossible à identifier. Comment peut-on s’en accommoder?

    Il semblerait normal que le migrant n’ait pas d’autre choix que d’être hébergé dans un lieu déterminé et obligatoire pour lui, et suivi par l’Etat et ses partenaires, sauf à être expulsé, puisque clandestin, s’il enfreint ses obligations. J’ai cru comprendre qu’une telle obligation n’existe pas.

    La charte reconnaît que les migrants sont majoritairement des jeunes hommes isolés:

    "La taille des structures doit être suffisante pour permettre la prise en charge dans des conditions satisfaisantes des migrants, généralement des jeunes hommes isolés, en recherchant un coût à la place le plus proche du coût cible".

    Par ailleurs, la charte fixe à 25 euros par jour le coût par personne hébergée. 750 euros par mois, c’est la retraite de ma grand-mère agricultrice, après une vie de dur labeur qui lui a laissé des séquelles physiques irréparables. Cela correspond aussi à l’indemnité journalière d’un chômeur ayant travaillé au SMIC à plein temps et sans interruption pendant les 3 années prises en considération pour déterminer le montant de l’indemnisation. Dans ces conditions, la moindre des choses serait que le migrant fasse l’objet de mesures d’identification et soit obligé de demeurer sur place, dans le centre, puisque, s’il n’est pas reconnu comme réfugié, il devra faire l’objet d’un arrêté d’expulsion, étant clandestin, et sera susceptible d’assignation à résidence ou de placement en centre de rétention le temps d’organiser son expulsion vers un pays où sa vie n’est pas menacée.

    Il me semble qu’à cet égard, il y a un problème:

    – si on ne peut identifier le pays de destination faute de coopération du migrant ou de preuve certaine, le placement en CRA est limité dans le temps: en gros, deux mois maximum (https://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_de_r%C3%A9tention_administrative_en_France#Diff.C3.A9rences_avec_une_prisonet

    http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/24/francais-on-vous-ment-on-peut-expulser-les-migrants-meme-sans-connaitre-leurs-pays-dorigine/) mais j’ai cru comprendre que l’assignation à résidence pourrait prendre le relais pour une durée pratiquement indéterminée (comme il en va actuellement pour les personnes " soupçonnées " de liens avec le terrorisme djihadiste) ;

    – si on peut identifier ce pays mais que pour diverses raisons, il est dangereux (guerre notamment), la CEDH (jurisprudence fondée par la Cour EDH sur l’article 3 de la convention) nous interdit d’expulser le migrant. Là encore, je ne vois pas d’autre solution que des assignations à résidence en attendant que l’expulsion devienne possible.

    Dans ces situations compliquées et vu le nombre de personnes concernées, les assignations à résidence de migrants devraient se multiplier. Or, j’ai l’impression qu’on n’en entend jamais parler…

    http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/01/savez-vous-que-les-migrants-ont-plus-de-droits-et-de-libertes-que-vous-meme-celle-denfreindre-la-loi/

    Lisez les commentaires: édifiants et horrifiants!

  • Depuis le temps que je vous que nous sommes entrés dans un monde de ténèbres!...

     

    Ecoutez ce qui attends la France et les Français

    TOUT EST DIT!

    et moi, j'ai peur!

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=75&v=La_xEDPGIYY

     

     

  • Ce n'est pas Juppé qu'il nous faut! LA PREUVE!

    Ali Juppé veut plein de migrants pour repeupler et re-dynamiser nos campagnes!

    C’est dans la deuxième partie de son entretien avec Ruth Elkrief, à partir de la minute 4

    Première partie

    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/alain-juppe-face-a-ruth-elkrief-12-875105.html

    Seconde partie

    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/alain-juppe-face-a-ruth-elkrief-22-875089.html

    Il se paye ouvertement notre tête.

    Son programme prévoit de sauver et développer le monde rural en plein désarroi. Et comme il faut repeupler les campagnes pour y ramener écoles et autres services publics, cela sera fait grâce aux migrants.

    CQFD.

    Cet imbécile ne sait sans doute pas qu’il y a des milliers de Franciliens  qui mènent une vie horrible, passant des heures chaque jour dans les transports en commun toujours en retard, vivant dans l’insécurité en banlieue qui rêvent de s’installer dans des petits villages afin que leurs enfants vivent en sécurité et avec une vraie qualité de vie.

    Or, il se trouve que dans ces petits villages… il n’y a pas d’emploi.

    Sans emploi, on ne peut pas vivre, dans un petit village. Sans emploi on nourrit comment les enfants qui vont permettre d’ouvrir à nouveau l’école?

    Mais ce qui est vrai des Français ne le serait pas des migrants? Et pour quelle belle et bonne raison, Ali Juppé?  Parce que vous savez pertinemment que l’immense majorité de ces gens-là ne sont pas employables et qu’ils resteront A NOTRE CHARGE, avec une pension de réfugié, un RSA et les allocations reçues pour les multiples enfants qu’ils ne manqueront pas de faire à de pauvres filles, sans se soucier de leurs autres épouses restées au pays sous les bombes. En attendant de faire venir ces autres épouses, d’ailleurs.

    Il est vrai que de multiples écoles vont pouvoir ouvrir à nouveau avec ce système… mais ça va coûter très cher au village et à la France. D’autant qu’avec l’apport de musulmans, c’est notre art de vivre, notre patrimoine et notre culture qui vont disparaître. Re-dynamiser nos villages? Non, Juppé veut les dynamiter.

    Quant au reste… Chez Ali rien de nouveau.

    Problèmes avec l’islam? Super Ali va tout résoudre avec son « code de la laïcité » que LES religions devront respecter. Exactement comme sont respectés sans doute la Charte de la laïcité à l’école et dans les hôpitaux. La Main d’Ali Juppé sur le papier affiché et la face de la France sera changée…

    Non respect de l’égalité hommes-femmes? Super Ali va résoudre cela avec sa baguette magique: il lui suffit de dire en fronçant le nez "toutes les religions doivent respecter l’égalité hommes et femmes" pour que les femmes musulmanes soient libres, épanouies, et que les non musulmanes soient bien considérées…. Jamais Ali Juppé ne met l’islam à part… Ça étonne quelqu’un?

    Le salon de la femme musulmane? Super Ali ne répond pas à la question pourtant répétée… Super Ali ne pense pas. Super Ali ne pense rien de la femme musulmane. Il assène je suis contre le communautarisme et pour la diversité. Nous voilà sauvés… D’autant qu’on a appris quelque chose d’important: la diversité n’a de sens que si on va vers l’unité…  Unité avec son grand ami Tarek Oubrou?

    Pour le reste, gloubi-boulga habituel: il est criminel d’attaquer l’Europe, il faut juste l’améliorer (vous reprendrez bien un petit peu de délocalisations, d’amendes pour avoir aidé nos agriculteurs et autres PME en détresse, de directives imbéciles, de Tafta, d’immigration et de droit des minorités…), son ennemi majeur c’est le FN (ben tiens, on ne s’en doutait pas) et son credo est « je suis patriote« . Mince alors, cela ne nous avait pas sauté aux yeux. Et il paraît que le regroupement familial ce n’est pas un problème, étant insignifiant (il ne doit pas se balader souvent à Paris ou Marseille, entre autres). Quant aux lendemains qui chantent qu’il nous prépare dans les entreprises… Retraite à 65 ans, 39 heures payées 39 (encore moins d’emplois pour nos jeunes et nos chômeurs, sans parler des immigrés légaux qui continuent d’arriver ; mais c’est pas grave, ils auront le RSA…).

    Naturellement il a réitéré sa crainte de guerre de civilisation. Si il arrive au pouvoir, tireurs sportifs et chasseurs, vous pourrez planquer vos armes, ça va être encore plus chaud qu’avec Hollande-Cazeneuve. Je ne veux pas de guerre de civilisation, je ne veux pas de guerre des cultures. Comme la méthode Coué risque de ne pas fonctionner, Ali Juppé va nous casser la tête. J’ai bien dit la tête, pas les pieds.

    http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/30/juppe-est-pret-a-negocier-avec-oubrou-lislamisation-rampante-pour-echapper-a-la-guerre-civile/

    Collusion de Juppé avec les islamistes: un membre de son équipe accuse.

    ___________________________________________________________________

    Amine Elbahi a annoncé retirer son soutien à la candidature d’Alain Juppé. Le jeune garçon ne pèse pas lourd dans l’appareil LR, mais il incarne un symbole fort: Amine s’est en effet engagé en politique après que sa sœur soit partie en Syrie.

    J’ai beaucoup réfléchi ces derniers temps concernant mon engagement dans le cadre de la primaire de la droite et du centre. En 2014, j’avais été l’un des premiers à répondre à l’appel au rassemblement voulu par Alain Juppé qui a été le premier à déposer sa candidature à la primaire de la droite et du centre.

    Le temps est venu pour moi de réfléchir quant au projet que nous voulons réellement présenter aux Français. Mes valeurs, mes convictions et ma loyauté vis-à-vis de ma famille politique restent intactes.

    La primaire est un renouveau des pratiques politiques et doit permettre de réunir des femmes et des hommes qui se reconnaissent dans les idées défendues par la droite et le centre. La crise politique qui touche notre pays ne doit pas permettre la remise en question du clivage entre la gauche et la droite. Je crois encore au clivage. Le clivage est nécessaire dans notre démocratie.

    “Je vous annonce mon départ de l’équipe d’Alain Juppé car je ne me sens plus en adéquation avec ses idées et ses positions. Je reste attaché au candidat pour qui je me suis beaucoup battu mais rester à ses côtés serait renier mes convictions“.

    Nous ne pouvons plus affirmer d’un côté combattre le salafisme et de l’autre travailler à leurs côtés, notamment l’UOIF, présidée par Amar Lasfar et dont les dirigeants sont Tareq Obrou, Hassan Iquouissen ou encore Ahmed Miktar, qui prône comme Rachid Abou Houdeyfa un islam politique incompatible avec les valeurs de la République.

    La société française vit une crise identitaire sans précédent. La France ne peut se satisfaire d’une « identité heureuse » à l’heure où la crise profite aux salafistes et permet la radicalisation des esprits.

    Malgré leur papier d’identité, leur culture, leur histoire, de nombreux jeunes ne se sentent pas Français. Le repli identitaire va de soi. Qui peut croire que la religion n’a aucune influence dans les quartiers abandonnés de la République? Les débats imposés par les salafistes prennent en otages les millions de musulmans français et perturbent le débat politique qui doit se tenir.

    Les récents événements qui ont frappé notre pays en son cœur doivent nous permettre de nous réunir. La République est défiée. Je crois au combat républicain et à un sursaut citoyen!

    Je me laisse le temps de la réflexion pour choisir le candidat qui réunira la plus grande part de mes convictions. Mon choix dépendra du candidat qui:

    Affirmera clairement vouloir éradiquer le salafisme et anéantir les recruteurs de Daech dans nos villes, parce qu’en tant que citoyen engagé contre la radicalisation aux côtés de nombreuses familles et de la Brigade des Mères, nous nous battons pour remettre nos quartiers au cœur de la République.

    Agira aux côtés des forces de l’ordre pour faire revenir l’autorité de l’État et la sécurité des Français parce que la ville de Roubaix, dont je suis originaire, est la plus grande zone de sécurité prioritaire du pays.

    Exprimera des propositions concrètes pour réaffirmer l’autorité du professeur et ramener la mixité sociale dans nos écoles, parce qu’en tant que Réserviste de l’Éducation Nationale, je me bats au quotidien pour la réussite de tous.

    Je soutiendrai le candidat favorable à une véritable politique de prise en charge et d’accompagnement des familles parce qu’en France, 13000 enfants handicapés se trouvent sans solution éducative, dont mon petit frère.

    Je garde un excellent souvenir de mes déplacements, des personnes rencontrées et remercie l’ensemble des militants pour leur reconnaissance.

    Mon adversaire reste la politique laxiste de François Hollande et du gouvernement. Mon ennemi déclaré est le Front National!

    Amine Elbahi.

     

  • Vite, la République a besoin de nous!

    Ivan Rioufol:  "la nation ‘une et indivisible’ s’est transformée en un territoire multiculturel explosif"

    Extraits du Bloc-notes d’Ivan Rioufol intitulé "Seul le peuple pourra sauver la démocratie".

    La colère française est un feu qui couve et s’étend. Elle fera descendre dans les rues, dimanche avec la Manif pour tous, ceux qui protestent contre les atteintes à la famille et à l’enseignement. Mais la révolte gagne également les professionnels de l’ordre public, foulé aux pieds par la racaille. Les policiers, dont quatre ont failli être brûlés vifs, samedi, par des encagoulés de la Grande Borne à Viry-Châtillon (Essonne), ne veulent plus être des cibles : 3 267 d’entre eux ont été blessés au premier semestre. Une grève du zèle a été entamée, mardi, pour demander une adaptation de la légitime défense, dans les cités qui font la guerre aux flics. Même l’armée gronde face aux violations de l’État de droit. Le général Antoine Martinez vient de prendre la tête du comité de soutien au général Christian Piquemal, radié des cadres alors qu’il avait été relaxé pour sa participation, en février, à une manifestation contre la chienlit à Calais, assiégée par les clandestins. La Grande Muette aussi a les nerfs à vif.actualité

    Et la France silencieuse n’est pas la moins remontée contre ses dirigeants, qui ont si mal géré le pays ces quarante dernières années. Les faillis ne peuvent plus prétendre être les seuls leaders. Les citoyens qui se réveillent découvrent un abus de confiance quand ils constatent qu’ils n’auront jamais été consultés sur leur modèle de société ni sur leur destin.  C’est en catimini, en effet, que la nation "une et indivisible" s’est progressivement transformée en un territoire multiculturel explosif, avec l’aval d’une Union européenne postnationale. 

    Or cette maltraitance contre la patrie, en voie de libanisation, doit être stoppée. Il reste possible de limiter les dégâts en décidant de suspendre l’immigration de masse, d’accroître les exigences pour l’accès à la nationalité, de restreindre les périmètres de la solidarité nationale, de faciliter le retour des immigrés illégaux et des indésirables.  C’est auprès du peuple que la démocratie malade doit se ressourcer.

    La République est devenue trop faible, lâche, cynique, immature pour se passer du constant appui des Français en vue d’une renaissance.

     

  • ALERTE MONDIALE: SI VOUS VOYAGEZ!

    Une amie médecin m'envoie ceci (elle a traduit rapidement de l'anglais).

    Pour les voyageurs ou ceux qui connaissent des voyageurs "jeunes" .... en âge de procréer.. regardez sur une carte  (ci dessous) si vous allez en zone " contaminée" par ZIKA

    il existe une épidémie surtout aux Amériques dont on parle peu dans la presse française, mais qui crée de gros problèmes (l'épidémie est en train de " revenir" en Afrique et en Asie)

    voir lien vers la carte mis plus bas.

    pour les couples en âge de procréer :  ne pas avoir de rapports sexuels non protegés jusqu'à 6 mois après l'exposition au virus zika .

    Zika, virus transmis par les moustiques et aussi  par voie sexuelle ( surtout de l'homme à la femme, femme à homme existe aussi mais moins ou moins documenté pour l'instant ) : voie vaginale ou buccale ou anale ( tout a été vu ), un cas par les larmes, sanguin ( transfusions )

    virus ayant un neurotropisme (va "attaquer" les cellules nerveuses)

    le risque de ZIKA est surtout pour les femmes enceintes: malformations extrêmes du fœtus (avec microcéphalie et plein d'autres malformations neurologiques ) surtout si atteinte au premier trimestre, mais pas que..

    Je ne vous mets pas les photos, c'est horrible...pas besoin d'avoir fait "médecine" pour voir le pbe

    certains autres BB ont l'air "normaux", mais ont des retards cérébraux et des malformations oculaires

    le risque pour l'adulte : 80% des gens n'ont pas de symptômes, quelques autres ont quelques petits symptômes... d'autres rarement, surtout les hommes font un guillain barré  assez cogné  (paralysie progressive pouvant durer un an).

    on ne connait pas encore exactement les autres séquelles possibles chez l'adulte ( à part les lésions séquellaires neurologiques du guillain barré) disons, qu'elles sont à l'étude.

    bref : OMS et CDC donnent la recommandation suivante:

    pour les couples en age de procréer , ne pas avoir de rapports sexuels non protegés jusqu'à 6 mois aprés l'exposition au virus ( si pas de préservatifs, il est recommandé de s'abstenir )

    ex si un homme a été symptomatique zika, ou si a eu une exposition à zika sans avoir eu de symptômes ( par ex, simplement en étant allé dans un pays où zika sévi ), il doit utiliser des préservatifs pd 6 mois.

    des hommes peuvent avoir zika dans le sperme pendant des mois, meme s'ils n'ont pas été  " malades"..une étude francaise en parution avancée vendredi dans le lancet montre qu'en plus, on retrouve aussi  le virus DANS les spermatozoïdes

    on va donc passer au screaning les sangs (pour ne pas transfuser du " zika ) et les spermatozoïdes et spermes obligatoirement

    les recommandations : anglais

    http://www.cidrap.umn.edu/news-perspective/2016/09/cdc-updates-zika-guidance-couples-trying-conceive

     

    le fait que les publications sur zika soient tout azimut et pour la plupart "gratuites", mises en ligne directement, montre que le sujet est grave et que tout le monde est sur le pont (normalement un article de recherche coute 30 à 40 dollars si on veut le lire)

    les parutions se font même en "ligne avancée", c'est à dire "avant" la date de parution prévue... ( ahead of print , publi en mode " dégradé etc...)

    une course folle est entamée.. pour comprendre ce virus et les dégats qu'il commet.

    pas de traitement et pas de vaccin..

    si BB trop atteints in utéro : avortement provoqué ( pour certains BB morts que l'on a autopsiés ou passés au scanner, on ne reconnait meme pas les structures cérébrales, il manque des structures, il y a des calcifications dans le cerveau... c'est pétrifiant )

    carte des pays atteints: ici : avec les derniers cas en dessous dans le texte ( liste des pays)

    http://www.healthmap.org/zika/#timeline

    le problème est la masse de femmes voulant procréer qui pourraient entrer en contact avec zika

    Les plus vieux se souviennent peut être des problèmes créés par la rubéole... et pourquoi on vaccine contre la rubéole, qui n'est qu'une petite maladie peu symptomatique... mais qui crée des malformations fœtales terribles.