Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog

  • C'est très grave: forfaiture de Macrouille

    Faites passer à tous vos contacts

    Le gouvernement livre d’autorité vos dossiers médicaux à Microsoft

    En 2018, Emmanuel Macron recevait discrètement Bill Gates, le fondateur de Microsoft. Un an plus tard, la loi Santé, destinée à "encadrer par l’humain l’emploi de l’intelligence artificielle et du Big data" était adoptée, avec à la clé, un groupement d’intérêt public pour un système de base de données et de services liés: le Health data hub. Celui permet de croiser les bases de données de santé informatisés des hôpitaux, pharmacies, dossiers médicaux partagés et données de recherche. Sans votre consentement!

    Le Centre européen pour le droit et la justice vient de réaliser une enquête très poussée sur ce scandale qui vient s’adosser au scandale politico-sanitaire du coronavirus géré par les équipes de la macronie. Rappelons au passage que les 40 000 morts de l’incurie gouvernementale font l’objet de milliers de plaintes pénales et administratives (voir mes précédents articles sur

    https://ripostelaique.com/author/jacques-chassaing

    Toutes les données sont stockées sur Microsoft Azure, la plateforme de cloud computing du géant américain Microsoft

    "à l’origine de la plateforme Health data hub se trouvent " certains acteurs, proches des Gafam" comme Gilles Wainrib, " le Fondateur de la start-up OWKIN qui lève régulièrement des fonds auprès de Google Venture " [6] (OWKIN a été lancée avec une bourse de Sanford PostDoc en 2016 et qui prospère aujourd’hui grâce à des fonds[7] français et chinois de Cathay Capital[8])".

    Une décision hautement politique de Macron

    Le 18 février 2019, la revue en ligne La Lettre A[9] présentait le HDH comme " un chantier-vitrine de l’intelligence artificielle à la française voulue par Emmanuel Macron ainsi qu’une énorme opportunité pour Google, Amazon et Microsoft ". Alors que des spécialistes défendaient des solutions alternatives, la directrice d’HDH, Stéphanie Combes, a dû admettre dès décembre 2019 [10] que le choix de Microsoft était un " choix d’opportunité " afin " d’aller vite " dans le développement de la plateforme". S’il y avait eu une alternative, nous aurions dû passer par un marché public et la procédure aurait été beaucoup plus longue ", déclarait-elle à un journaliste du magazine Tic Santé [11]".

    "Pour se prémunir de fuites au sein du Health Data Hub, l’accent a été mis sur la pseudonymisation des données, mais l’anonymat complet est impossible: comme le montrent plusieurs études universitaires, il suffit de croiser un nombre limité de données pour réidentifier un patient".

    Pire: "le gouvernement américain a adopté une loi appelée Cloud Act qui permet à la justice états-unienne d’accéder aux données stockées dans des pays tiers".

    Projet de loi Santé: Agnès Buzyn au Sénat. Celle qui fait aujourd’hui l’objet de multiples plaintes au pénal, parlait incomplètement du Health data hub; c’est à la 8’

    https://www.youtube.com/watch?v=ElBN74A4xxw

    Ce système n’est pas à l’abri d’un piratage massif

    "Le HDH se développe sur un modèle centralisé, avec pour conséquence un impact plus élevé en cas de piratage informatique. On pourrait penser que les Gafam proposent des solutions ultra-sécurisées. Or, les attaques viennent souvent de l’intérieur, c’est-à-dire des personnels ayant accès aux données " soulignait dans Le Monde du 10 décembre 2019 un collectif initié par des professionnels du secteur et de l’informatique médicale [13]".

    Karim Khelfaoui, médecin révolté par le contact tracing". Ils sont en train de piller vos données médicales et vos DMP sans votre avis pour alimenter les serveurs de Microsoft "

    https://youtu.be/YjnTKzCQVRU

    lien de secours https://youtu.be/YjnTKzCQVRU

    Edward Snowden avait prévenu

    "Edward Snowden a mis en évidence dans ses révélations de 2013 la porosité entre Microsoft et les agences de renseignement américaines, ce qui avait à l’époque provoqué une crise de confiance des usagers des " clouds " fournis par les opérateurs américains [16]. Ces révélations qui corroborent pourtant les inquiétudes du président de la CNIL évoquées plus haut n’ont manifestement pas inquiété nos décideurs".

    Le Conseil national des barreaux [17], Conseil national de l’Ordre des médecins [18], des collectifs d’éditeurs de logiciels [19], et des professionnels de santé [20] ont attiré l’attention de l’opinion publique sur les dangers que présente le Health Data Hub

    "Ce danger ne doit pas être appréhendé uniquement à partir de l’état actuel des possibilités d’appropriation des données légale ou par voie de piratage, mais aussi à la lumière des projets des grands trusts internationaux.

    Le Forum économique mondial (Forum de Davos), qui s’investit dans des structures sanitaires globales comme la Coalition pour l’innovation dans l’anticipation des épidémies (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations – CEPI) lancée au forum de Davos de 2017[21] ne fait pas mystère de son intention d’instaurer une " traçabilité " de tous les citoyens du monde à partir de leur identité financière digitale (digital financial identity)[22] permettant de dématérialiser toutes les transactions mais aussi de centraliser toutes les informations sur la situation personnelle d’un individu".

    La gravité des enjeux rend d’autant plus surprenante cette hâte du Gouvernement français à céder les données sanitaires des citoyens aux "cloud" de Microsoft, avant même qu’il ne fût question de pandémie, et doit inciter l’opinion publique à la plus grande vigilance.

    "de la collecte de donnée à leur utilisation à des fins de contrôle des comportements il n’y a parfois qu’un pas, comme l’a montré l’exemple chinois [23], ce qui est particulièrement inquiétant quand sont en cause divers éléments couverts par le secret médical, y compris dans certains cas le décodage de l’ADN des individus"..

    Par Frédéric Delorca, auteur invité, juriste, sociologue, auteur de " Les régimes populistes face au mondialisme " (Éditions du Cygne, 2017), article en intégralité sur:

    https://eclj.org/geopolitics/french-institutions/le-gouvernement-francais-livre-les-dossiers-medicaux-des-administres-a-microsoft?lng=fr

    22 juges suspects! ONG/CEDH/Conflits d’intérêts: 6 minutes pour comprendre

    Le Rapport "Les ONG et les juges de la CEDH, 2009 – 2019" de l’ECLJ met en lumière les relations existant entre plusieurs juges de la Cour européenne des droits de l’homme et des ONG actives devant cette Cour. Il analyse les différents problèmes engendrés par de tels liens et cherche à y remédier.

    https://www.youtube.com/watch?v=mUwsyGZi468&feature=youtu.be

    lien de secours https://www.youtube.com/watch?v=mUwsyGZi468&feature=youtu.be

    Toutes les sources citées

    [1] https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/creation-officielle-du-health-data-hub

    [2] AFP, 16 avril 2018 à 11h04, repris par Le Point.

    [3] https://www.innovation-mutuelle.fr/actualite/le-projet-de-loi-bioethique-veut-encadrer-par-lhumain-lemploi-de-lia-et-du-big-data-en-sante/

    [4] https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000041812986&dateTexte=20200421

    [5] https://www.cnil.fr/sites/default/files/atoms/files/deliberation_du_20_avril_2020_portant_avis_sur_projet_darrete_relatif_a_lorganisation_du_systeme_de_sante.pdf

    [6] https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-soignons-nos-donnees-de-sante-1143640

    [7] Le 9 mai, Owkin a reçu un financement de 25 millions de dollars. Les investisseurs de cette ronde de financement comprennent Bpifrance Large Venture, Cathay Innovation et MACSF (Caisse de retraite des médecins-cliniciens français), ainsi que les investisseurs existants GV, etc. Le financement total de la première série de la société a atteint 43,1 millions de dollars américains. Owkin vend une plateforme pour les chercheurs en médecine utilise des algorithmes d’apprentissage automatique et d’apprentissage en profondeur pour permettre aux utilisateurs de créer facilement des modèles prédictifs et de les appliquer dans tous les domaines de la recherche médicale, y compris pour optimiser le développement de médicaments, la prédiction de survie, la découverte de cibles, les essais cliniques et l’analyse du marché des médicaments. (Sina.com, 20 mai 2020, https://cj.sina.com.cn/articles/view/7281584087/1b20427d701900vzs2?from=finance).

    [8] https://www.challenges.fr/finance-et-marche/cathay-capital-le-puissant-fonds-qui-surfe-sur-le-business-franco-chinois_585096

    [9] https://www.lalettrea.fr/action-publique_executif/2019/02/18/comment-les-gafam-et-capgemini-s-invitent-dans-la-mine-d-or-des-donnees-medicales,108345136-ge0

    [10] Mind Health https://www.mindhealth.fr/article/16988/stephanie-combes-health-data-hub-nous-envisageons-un-nouvel-appel-a-projets-d-ici-la-fin-de-l-annee/

    [11] Léo Caravagna, " Microsoft prestataire du Health Data Hub: un choix " d’opportunité " pour " aller vite " ", 27 décembre 2019 https://www.ticsante.com/story/4937/microsoft-prestataire-du-health-data-hub-un-choix-d-opportunite-pour-aller-vite.html

     

    [12] https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/194000532.pdf

    [13] https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/12/10/l-exploitation-de-donnees-de-sante-sur-une-plate-forme-de-microsoft-expose-a-des-risques-multiples_6022274_3232.html

    [14] NSO a été fondé en 2010 par le département informatique des Forces armées israéliennes https://mondointernazionale.com/en/academy/the-nso-group-the-new-israeli-mossad-1

    [15] NBC 27 avril 2020 https://www.nbcnews.com/nightly-news/video/an-inside-look-at-a-new-coronavirus-contact-tracing-tool-as-experts-raise-privacy-concerns-82595397550

    [16] https://www.infoworld.com/article/2610903/the-nsa-s-spying-has-in-fact-hurt-u-s–cloud-providers.html

    [17] https://www.cnb.avocat.fr/sites/default/files/11.cnb-mo2020-01-11_ldh_health_data_hubfinal-p.pdf

    [18] https://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/external-package/edition/od6gnt/cnomdata_algorithmes_ia_0.pdf

    [19] https://www.santenathon.org/

    [20] https://interhop.org/le-gouvernement-contraint-les-hopitaux-a-abandonner-vos-donnees-chez-microsoft_en/

    [21] https://www.weforum.org/events/world-economic-forum-annual-meeting-2017/sessions/cepi-a-global-initiative-to-fight-epidemics Cette structure est largement financée par la Fondation Bill et Melinda Gates.

    [22] https://www.fanniemae.com/portal/research-insights/perspectives/security-concerns-meroz-deggendorf-022018.html

    [23] https://www.lepoint.fr/monde/bons-ou-mauvais-citoyens-la-chine-compte-les-points-02-09-2019-2332904_24.php

    Dans le contexte

    Covid-19: le vaccin sera imposé avec deux fonds soutenus par Bill Gates

    Publié le 15 juin 2020 par Jacques Chassaing https://ripostelaique.com/covid-19-le-vaccin-sera-impose-avec-deux-fonds-soutenus-par-bill-gates.html

    L’offensive contre le vaccineur fou Bill Gates prend de l’ampleur

    Publié le 18 mai 2020 par Jacques Chassaing https://ripostelaique.com/loffensive-contre-le-vaccineur-fou-bill-gates-prend-de-lampleur.html

    Le gouvernement va piller les données médicales confidentielles des Français

    Publié le 9 mai 2020 – par Jacques Chassaing https://ripostelaique.com/le-gouvernement-va-piller-les-donnees-medicales-confidentielles-des-francais.html

    Covid-19: Édouard Philippe a dépensé 20 millions pour mentir aux Français

    Publié le 16 juin 2020  par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/covid-19-edouard-philippe-a-depense-20-millions-pour-mentir-aux-francais.html

    Jacques CHASSAING

    IMPORTANT: Tous les liens et renvois mentionnés dans cet article constituent des éléments factuels corroborés, à l’appui des opinions et des faits exprimés par l’auteur Jacques Chassaing, ici, ainsi que dans tous les articles qu’il signe.

     

     

     

  • Comme j'avais dis

    Cette guerre civile raciale que Macron et la gauche organisent…

    Deuxième manifestation interdite par le gouvernement et son préfet de Paris, deuxième manifestation qui se déroule quand même, avec des milliers de participants, majoritairement d’origine africaine, qui défient l’État français et ridiculisent la France aux yeux du monde entier. Comment ne pas voir dans cette complaisance de nos dirigeants la volonté d’acheter la paix avec les banlieues islamisées, mais surtout d’utiliser le racisme et la haine contre les Français et les Blancs pour préparer une guerre civile raciale, comme c’est en train de se dérouler aux États-Unis.

    Prêts à tout pour éviter une alternative populiste, ils utilisent une immigration de plus en plus nombreuse pour terroriser les Français, désarmés et livrés sans défense aux hordes de racailles et de migrants, de plus en plus menaçantes. La situation est extrêmement grave, les Français vont être tous les jours de plus en plus en danger d’agression et de mort, et ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour s’en sortir.

    https://ripostelaique.com/cette-guerre-civile-raciale-que-macron-et-la-gauche-organisent.html

  • Les mâles blancs doivent mourir!

    pas les CPF! lire le précédent article

    Un homme "malade, cancéreux, âgé, inoffensif" de 90 ans est mort dans sa cellule sans avoir pu bénéficier du dispositif de libération lié au coronavirus

    Le 5 mai, il devait plaider sa cause mais la mort a emporté le 22 avril, dans sa 90e année José Luis Garcia. Le vieil homme avait été condamné, le 31 octobre 2017, à dix ans de réclusion pour tentative de meurtre par la cour d’assises de l’Ain. L’affaire remonte à avril 2014. À un appentis cristallise les tensions entre José Luis Garcia et son voisin, les deux hommes s’estimant propriétaire de cette minuscule remise, le premier à tort.

    Le voisin avait d’ailleurs vissé une planche pour lui en interdire l’accès. Et cela, l’octogénaire, qui avait alors 83 ans, ne l’a pas supporté. Le 6 avril, il se saisit de son fusil chargé en cartouches à sanglier et envoie une volée de plombs à son voisin, le blessant au bras gauche, au visage et au thorax. Sans un poteau de bois qui arrête miraculeusement une partie des projectiles, la victime aurait été mortellement touchée. Mais elle perd un œil.

    (….) Le Progrès

  • Le magistrat Charles Prats dénonce le pillage du pays françois

    Dans un article du 28 avril 2020, j’évoquais le pillage des richesses dont fait l’objet notre pays (RL 28/4/2020, Droits de l’Homme ou survie, il va falloir choisir).

    Quand une nation a les prélèvements obligatoires les plus élevés du monde et des services publics à peine au niveau du standard du quart-monde, il est légitime de s’interroger sur la disparition du pognon, et savoir vers quelles poches les impôts, taxes et prélèvements divers et variés sont fléchés.

    J’estimais le 28/4 que c’est "probablement en dizaines de milliards par an que l’immigration coûte sans rien rapporter, et que les rapports des experts autorisés sont toujours biaisés ou faux à la base par mise à l’écart des coût réels directs et indirects" en soulignant que quelques initiés devraient en savoir un peu plus, mais ils se taisent.

    Ben non. Je m’étais trompé.

    Ils ne se taisent pas tous.

    Dans un article du Figaro Magazine du 1° mai 2020, monsieur Charles Prats, ancien magistrat à la Délégation nationale contre la fraude au ministère du Budget, nous donne un aperçu de la documentation qu’il a remise à l’Assemblée nationale le 3 mars 2020, et de ses calculs estimatifs de la fraude potentielle à la seule "immatriculation sociale".

    Il estime par différence entre ses chiffres de contrôle et ceux de l’Insee et les fichiers des organismes sociaux le nombre d’allocataires fantômes à 2,5 millions de personnes.

    À raison d’une moyenne de 11 800 € par an de prestations, cette seule fraude s’élèverait à 30 milliards par an.

    Si on retient les chiffres qu’il a remis aux élus, 42% des bénéficiaires du système social  (Caf) du pays françois ne seraient pas nés en France !!!!

    Sur l’échantillon de faux papiers qu’il a pu relever en 2011, 47% seraient algériens, 27% marocains, 6% congolais et 3% maliens. Au total, 83% d’Africains, mais monsieur Prats reste prudent sur les nationalités exactes en ajoutant "la nationalité du fraudeur peut être très différente de celle du document falsifié, tout fraudeur pouvant dupliquer de nombreuses identités fictives étrangères pour escroquer la sécu".

    30 milliards par an de détournements pour un seul moyen de fraude, alors que ces moyens sont multiples. C’est dire l’ampleur du pillage organisé du pays mis en place par les politiciens des majorités successives depuis 50 ans.

    On peut alors mieux comprendre la genèse d’un phénomène comme les Gilets jaunes qui s’escriment à travailler pour un salaire de la peur et qui, croulant sous les charges, se retrouvent au 15 du mois le frigo vide.

    Ils peuvent se consoler de savoir que si leurs enfants vont le ventre vide à l’école, 42% de leurs prélèvements obligatoires nourrissent le reste du monde.

    Nos Gilets jaunes l’ignoraient et c’est pour cela qu’il faut le leur faire savoir, ils devraient être fiers d’avoir le ventre vide mais la conscience pleine d’être dans le don permanent.

    Curieusement, on n’a eu aucune réaction des ministères ni des organismes visés par cette fraude massive, et cette gabegie qui dure depuis des décennies maintenant. On est en droit de se demander si ce silence n’est pas une nouvelle preuve de leur complicité.

    Il faut être clair désormais.

    Si notre pays est tant endetté, ce n’est pas pour ses dépenses propres mais pour l’entretien de pays extérieurs.

    2 500 milliards d’endettement: tous les habitants historiques de ce pays français doivent savoir que leurs enfants et petits-enfants sont endettés jusqu’au cou et jusqu’à la fin de leur vie pour des pouvoirs étrangers.

    Voilà ce que les politiciens, avec la complicité des économistes et experts autorisés et des membres du Conseil économique et social, vous cachent: le Français historique n’a jamais vécu au-dessus de ses moyens, contrairement à ce que prétend la propagande de la mafia qui gouverne le pays depuis 50 ans ; c’est la mafia politicienne qui a dépensé l’argent de la France pour des puissances étrangères au-delà de sa capacité de production de richesses.

    Bien entendu, tous les politiciens vont mettre en marche, c’est le cas de le dire, toute une panoplie de contre-offensive, dénigrer ces chiffres et ces estimations, faire venir sur les plateaux TV des experts budgétaires et des conférenciers grassement payés pour exhiber et manipuler devant le citoyen-spectateur d’autres chiffres expressément créés pour l’occasion par des organismes soi-disant labellisés.

    Or la plupart des calculs gouvernementaux sont faux car établis sur la base de données fausses comme je l’indiquais le 27/4/2020:

    "Car comment calculer des montants réels quand le pouvoir et les administrations sont incapables de connaître le chiffre exact de fausses cartes Vitale en circulation?

    Quand un préfet du 93 est incapable, à plusieurs centaines de milliers près, de connaître le nombre exact d’habitants de son département?

    Quand des dizaines de milliards de subventions et aides de toute sorte sont accordées tous les ans au secteur associatif?

    Quand on est incapable, à trois millions près, de connaître le nombre de centenaires?

    Il faut croire qu’il n’y a pas que le service de santé français qui est " out ", tous les outils statistiques semblent aussi largement largués ".

    Le principe numéro 1 qui doit guider tout citoyen, c’est la réalité.

    Si les prélèvements obligatoires les plus élevés du monde ne permettent pas aux administrations de rendre le service minimum attendu, c’est que les chiffres officiels à partir desquels travaillent nos assemblées sont des chiffres soit maquillés, soit issus de données biaisées, soit de données au doigt tellement mouillé qu’elles ne reflètent aucune réalité.

    Il y a des experts-comptables qui passent des écritures de fin d’exercice destinées à donner une apparence cohérente à la comptabilité de leur client, soit indélicat, soit négligent, pour lui éviter les affres du contrôle fiscal.

    L’état de quart-monde du pays oblige à considérer qu’au plus haut niveau de l’État il y a aussi de ces experts-comptables chargés de donner de la cohérence au budget national pour que le réel n’y soit pas apparent.

    Même si on ne peut pas l’affirmer faute de preuve, les organismes de contrôle étant eux-mêmes, il n’y a pas d’autre explication, contrôlés soit pour ne rien voir, soit pour ne rien pouvoir publier de ce qu’ils voient, soit encore interdits d’accès aux pièces réelles, le simple raisonnement conduit inévitablement à cette seule conclusion: si d’autres pays, avec largement moins d’argent public, donc largement moins de prélèvements obligatoires, ont des administrations largement mieux dotées et moins souffreteuses, c’est nécessairement qu’il y a détournements de fonds dans ce pays-ci.

    Mais à l’occasion de la catastrophe économique et financière qui se profile à la suite de la pandémie actuelle et la mise à l’arrêt forcé des entreprises, on peut s’attendre à la colère de nouveaux Gilets jaunes quand ils vont devoir encore passer à la caisse.

    Il resterait bien, pour répondre à cette colère, une proposition à leur faire: saisir tous les biens des politiciens, de leurs conseillers, de leurs amis et de leur famille jusqu’aux derniers de leurs collatéraux, et coller à leur nom propre la dette du pays.

    En partant du principe que c’est eux qui l’ont contractée, et non les habitants historiques de ce pays qui n’ont jamais vu la couleur de cet argent.

     

    Jean d’Acre

    https://ripostelaique.com

  • Faire des masques

    Méthode sans couture utilisant un bandana

    Matériaux

    • Un bandana (ou un carré de coton d'environ 510 mm sur 510 mm)
    • Un filtre à café ou une serviette en papier pliée
    • Des élastiques en caoutchouc (ou des élastiques à cheveux)
    • Des ciseaux (si vous découpez votre carré de coton)

    Instructions

    Étape 1. Découpez un filtre à café horizontalement, d'un côté à l'autre, au milieu. Conservez la partie supérieure avec la partie arrondie.

    Étape 2. Plier un bandana carré en deux.

    Étape 3. Placez la partie supérieure arrondie du filtre découpé au centre du bandana plié. Repliez vers le bas le haut du bandana sur le filtre, puis repliez vers le haut le bas du bandana sur le filtre.

    Étape 4. Insérez le tissu plié dans deux bandes élastiques ou attaches pour cheveux, placées à une distance d'environ 150 mm l'une de l'autre.

    Étape 5. Repliez les côtés vers le milieu, puis faites-les passer autour des élastiques ou des attaches.

    Étape 6. Placez les élastiques ou les attaches derrière les oreilles.

     

     

    Matériaux

    • Deux rectangles de tissu en coton de 255 mm sur 150 mm
    • Deux bandes élastiques de 150 mm (ou des élastiques, de la ficelle, des bandes de tissu ou des attaches pour cheveux)
    • Une aiguille et du fil (des épingles de sûreté ou une agrafeuse fonctionneront également)
    • Des ciseaux
    • Une machine à coudre (si disponible)

    Instructions

    Étape 1. Découpez 2 rectangles de coton de 255 mm sur 150 mm. Utilisez du coton à mailles serrées, comme du coton à matelasser ou des draps en coton. À la rigueur, un tissu de type T-shirt peut faire l'affaire. Superposez les 2 rectangles. Vous allez coudre le couvre-visage comme s'il s'agissait d'un seul morceau de tissu.

    Étape 2. Repliez les côtés longs et cousez un ourlet de 6 mm. Ensuite, repliez la double épaisseur de tissu sur les côtés courts et cousez un ourlet de 12 mm.

    Étape 3. Passez une bande élastique de 150 mm de longueur et de 3 mm de largeur dans l'ourlet le plus large de chaque côté du couvre-visage. Ce seront les boucles latérales du couvre-visage. Utilisez une grosse aiguille ou une pince à cheveux pour enfiler la bande élastique dans l'ourlet. Nouez les extrémités de chaque bande élastique pour en faire des boucles.

    Si vous n'avez pas de bande élastique, utilisez des élastiques pour cheveux ou des bandeaux élastiques. Si vous n'avez que de la ficelle, vous pouvez faire de longues attaches qui se noueront derrière la tête.

    Étape 4. Faites glisser la bande élastique jusqu'à ce que le nœud soit rentré dans l'ourlet. Plissez le tissu sur l'élastique et ajustez le couvre-visage pour qu'il s'adapte à votre visage. Ensuite, faites une petite couture sur l'élastique pour l'empêcher de bouger.

    Méthode sans couture à l'aide d'un T-shirt

    Matériaux

    • Un T-shirt
    • Des ciseaux

    Instructions

    Étape 1. Découpez un morceau mesurant 180 mm à 200 mm au bas du T-shirt.

    Étape 2. À partir de ce morceau de tissu, découpez un rectangle de 150 mm par 180 mm. Commencez à découper le tissu horizontalement depuis l'un des côtés les plus courts, en veillant à ce que l'espace soit égal entre la ligne de coupe et les extrémités longues du tissu. Vous obtiendrez ainsi un morceau de tissu forme de C. Découpez les cordons dans la partie la plus étroite du morceau de tissu en forme de C en coupant verticalement le long du pli du T-shirt. Vous obtiendrez ainsi 2 ensembles de cordons.

    Étape 3. Attachez un ensemble de cordons autour de votre cou. Attachez ensuite l'autre ensemble de cordons sur le dessus de votre tête en faisant passer les cordons le long des joues et au-dessus des oreilles.