Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 3

  • Bravo!

    Covid-19: une faille informatique fait fuiter les données privées de 700 000 personnes

     

    Noms, prénoms, dates de naissance, adresses, numéros de téléphone, numéros de Sécurité sociale, adresses e-mail et résultats de tests…

    La semaine dernière, à la faveur d’une faille informatique, les données personnelles de près de 700 000 personnes étaient disponibles en accès public sur FranceTest, a révélé Mediapart hier.

    Sur ce site non agréé par le ministère de la Santé, ayant vocation à transmettre les résultats des tests au coronavirus vers la plate-forme gouvernementale SI-DEP, les internautes ont pu accéder à ces informations privées grâce à “un mot de passe trouvable, en clair, dans un dossier accessible à tous“, relate à son tour l’Obs.

    Un scandale qui n’a pas manqué d’irriter Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, qui rappelle: “Cela fait des semaines et des semaines que nous alertons les autorités sur ces sociétés qui se présentent comme labellisées et facilitent la tâche des pharmaciens pour aller sur le SI-DEP“.  

    Entre le passe sanitaire qui viole allégrement le secret médical, voire même un certain nombre de libertés publiques, et l’exposition de la vie privée des personnes testées aux quatre vents sur Internet, comment ne pas se sentir épié de toutes parts en France?

    Voilà qui devrait garnir les rangs des manifestations du samedi: après les anti-passe, les anti-tests !

    Valeurs Actuelles

  • Les contres-indications à la vaccination

    Le point sur les contre-indications à la vaccination contre la covid 19

    Auteur : Jean-Louis KOECK

    A partir du moment où la vaccination contre la covid 19 devenait obligatoire pour certains professionnels et indispensable en pratique à la population générale pour accéder à des activités courantes, il devenait indispensable d'en définir précisément et sans ambiguïté les contre-indications.

    L'autorisation de mise sur le marché (AMM) de chaque vaccin contre la covid 19 est délivrée par l'Agence européenne des médicaments (European Medicines Agency, EMA) pour tous les pays de l'Union européenne. Cette autorisation est accompagnée d'un "résumé des caractéristiques du produit" (RCP) à l'intention des professionnels de santé, qui contient les éléments d'appréciation du rapport bénéfice-risque et détermine les indications, le schéma vaccinal, les contre-indications, les précautions d'emploi et les interactions possibles avec d'autres médicaments en fonction des données d'efficacité et de sécurité obtenues lors des essais cliniques, puis lors de l'utilisation "en vie réelle" du vaccin. Un résumé de ces informations est également publié à l'intention du public.

    Ces consignes de bonne utilisation du vaccin peuvent être complétées et précisées par les autorités de santé de chaque pays. C'est ainsi que la Haute Autorité de santé (HAS) ou le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale (COSV) ont pu proposer, au-delà des résumés des caractéristiques des produits, des adaptions des schémas de vaccination (augmentation ou réduction de l'intervalle entre les doses), une optimisation de la sécurité vaccinale (par exemple, la recommandation d'utiliser les vaccins à vecteur viral à partir de l'âge de 55 ans), ou encore des précisions sur les contre-indications vaccinales (par exemple la conduite à tenir face au risque d'allergie). Le RCP des vaccins stipule d'ailleurs de manière générale que "le vaccin doit être utilisé selon les recommandations nationales".

    Les cas de contre-indication médicale "faisant obstacle à la vaccination contre la covid 19" sont les suivants :

    1° Contre-indications inscrites dans le résumé des caractéristiques du produit :

    • antécédent d’allergie documentée (avis allergologue) à un des composants du vaccin, en particulier aux polyéthylène-glycols, et par risque d’allergie croisée aux polysorbates ;
    • réaction anaphylaxique au moins de grade 2 (atteinte au moins de 2 organes) à une première injection d’un vaccin contre la covid posée après expertise allergologique ;
    • personnes ayant déjà présenté des épisodes de syndrome de fuite capillaire (contre-indication commune au vaccin Vaxzevria et au vaccin COVID-19 Vaccine Janssen) ;
    • personnes qui ont présenté un syndrome thrombotique et thrombocytopénique (STT) suite à la vaccination par Vaxzevria.

    2° Recommandation médicale de ne pas initier une vaccination (1ère dose) :

    • Syndrome inflammatoire multi systémique pédiatrique (PIMS) post covid 19.

    3° Une recommandation établie après concertation médicale pluridisciplinaire de ne pas effectuer la seconde dose de vaccin suite à la survenue d'un effet indésirable d'intensité sévère ou grave attribué à la première dose de vaccin signalé au système de pharmacovigilance (par exemple : la survenue de myocardite, de syndrome de Guillain-Barré).

    4° Situations de contre-indication temporaire à la vaccination contre la covid 19 :

    • traitement par anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2 ;
    • myocardites ou péricardites antérieures à la vaccination et toujours évolutives.

    Le certificat attestant d’une contre-indication médicale est remis par un médecin à la personne concernée. Il permet de déroger à l’obligation vaccinale professionnelle mais il dispense aussi de la présentation du passe sanitaire dans les lieux, services, établissements et événements où le passe sanitaire est exigé. Pour l'instant, le certificat de contre-indication délivré par le médecin ne remplace pas le passe sanitaire et ne contient pas de QR code. Cependant, le Gouvernement a indiqué qu'un certificat de contre-indication médicale au même format (QR code) que les autres preuves (certificat de vaccination, de test négatif ou de rétablissement) sera intégré dans le passe sanitaire. Il devra pour cela être transmis à l'assurance maladie.

    Les femmes enceintes peuvent désormais se faire vacciner dès le premier trimestre de leur grossesse. Toutefois, leur vaccination ne peut être requise dans le cas de l'obligation faite aux professionnelles avant le début du deuxième trimestre.

    La concertation médicale pluridisciplinaire (point 3 des cas de contre-indication) a pour objectif de consolider la décision médicale dans les cas les plus délicats.

    Le contenu du décret a pris en compte les modifications suggérées par la Haute Autorité de santé (HAS), dans son avis du 4 août 2021. On relèvera les éléments suivants apportés par la HAS.

    • Il ne faut pas confondre le syndrome de Kawasaki et le syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (PIMS) faisant suite à une covid 19 : seul ce dernier est un motif de contre-indication à la vaccination contre la covid 19 (voir cet article). 
    • De même, le contexte d'apparition des péricardites ou myocardites est déterminant : leur survenue après l'administration d'un vaccin contre la covid-19 contre-indique l'administration ultérieure de ce vaccin, tandis que leur survenue avant la vaccination contre la covid n'est pas une contre-indication si l'affection est guérie.
    • En cas de contre-indication à un vaccin à ARNm (Comirnaty ou Spikevax), il n’est pas possible de contraindre les personnes âgées de moins de 55 ans à recourir à un vaccin à adénovirus (Vaxzevria ou COVID-19 Vaccine Janssen). Il est seulement envisageable, dans ce contexte, de proposer un vaccin à adénovirus après une évaluation de la balance bénéfice/risque, dans le cadre d’une décision médicale partagée et après leur avoir apporté une information claire sur la connaissance des risques liés à l’administration de ce vaccin, en particulier sur la survenue de cas graves de syndrome de thromboses associées à une thrombocytopénie. 
    • La HAS note que les alertes ou signaux de pharmacovigilance (dont nous rendons compte périodiquement sur MesVaccins, exemple ici) peuvent précéder les modifications du résumé des caractéristiques du produit ; elle estime donc que le recours aux vaccins doit être conforme à la fois aux mentions légales du résumé des caractéristiques du produit et aux alertes émises par les autorités compétentes en matière de pharmacovigilance (avis du 15 juillet 2021).

    Référence 

    Maladie : Covid 19

    Vaccins : COMIRNATY Pfizer-BioNTech COVID-19 Vaccine Janssen SPIKEVAX - COVID-19 Vaccine Moderna VAXZEVRIA - COVID-19 Vaccine AstraZeneca

     

  • C'est totalement fou!

    Manif parisienne: j’ai vu des policiers interdire des drapeaux français!

    Les manifestations parisiennes anti-passe – et pas vaccin, contrairement aux affirmations des sectateurs macronistes éructant, la bave aux lèvres! – du 27 août 2021 m’auront au moins appris une chose essentielle: le drapeau national fait peur à Macron. Par contre, les oriflammes des pays à fort potentiel terroriste (Palestine) ou qui vomissent la France (Algérie) sont autorisées, n’ayez crainte! Oriflammes qui gonflent pas mal de manifestants au passage, lesquels se demandent de plus en plus ce qu’ils foutent là…

    Mais d’abord ces propos énormes recueillis auprès d’un groupe d’hommes et de femmes très paisibles, de retour de la manifestation toute proche de Florian Philippot: ils ont été sommés par les " courageux " cerbères de la Brav – brigade de répression de l’action violente – de faire disparaître des drapeaux français qu’ils tenaient à la main dans un silence monacal sur l’esplanade des Invalides. Prétexte invoqué: ce serait (je cite) " un signe distinctif des manifestants "…! Je rappelle que l’esplanade des Invalides se trouve en face du saint des saints de l’Armée française, où trône un autre " signe distinctif ". L’histoire ne dit pas si la Brav a ordonné au gouverneur des Invalides de faire disparaître le drapeau bleu-blanc-rouge de l’édifice…

     

    Je lis en ce moment Mesure de la France, de Pierre Drieu La Rochelle. Je ne m’étendrai pas sur certains choix de l’auteur, mais force est de reconnaître que ce qu’il écrivait jadis vaut encore aujourd’hui: " La réalité nous démentit brutalement mais nous la taisons. Nous avons perdu le sens de notre grandeur et de certaines valeurs humaines. Il faut donc que nous apprenions la honte pour retrouver la noblesse. Voyons ce qui nous est arrivé. Appelons les choses par leur nom. Il ne sera pas dit que nous sommes devenus une nation hypocrite. "

    Il nous appartient donc de recouvrer notre force et ne plus abandonner notre volonté à des apatrides qui vont jusqu’à nous interdire de brandir notre drapeau!

    Charles Demassieux

    (Photos & vidéo: Charles Demassieux pour Riposte laïque)

     

    750 ans avant J.-C., le prophète Amos déclarait: "En ces temps difficiles, l’homme prudent gardera le silence, car c’est un temps de malheur".

     

    0Libertemasque.jpg

     

  • Macrouille et sa clique coulent la France

    Déjà 100 000 Afghans en France, et les pépites arrivent!

     

    Après une discussion serrée de la Rédaction, et faisant suite à une demande pressante des maires de Grenoble, Strasbourg, Bordeaux, Rennes, Marseille parmi quelques villes importantes de notre France bien-aimée, nous avons finalement décidé d’offrir à ce remarquable spécimen d’intellectuel pachtoun un aller simple  pour la bonne ville de Paris, où ce très certainement architecte-médecin-chercheur-préfet honoraire-vigile-et-gendarme-instructeur trouvera, dans le cabinet de madame Anne Hidalgo, la place et l’emploi que ses talents imposeront d’emblée à tous. 

    Est-ce à cause de ce genre d’exploit que les musulmans vivant en France ne se montrent guère empressés de recueillir la manne pourtant coreligionnaire qui va nous arriver de ce fascinant Orient?

    Ont-ils peur, en ouvrant la porte de leurs maisons à ce genre d’hôte, pour leurs femmes, leurs filles, leurs mères?

    Préfèrent-ils voir la dinguerie de ces potentielles chances pour la France se porter vers des cibles du genre blondes aux yeux bleus ou jolies brunes piquées de roux vivant et se vêtant librement loin des contraintes d’une religion portée à l’incandescence?

    On peut raisonnablement le supposer.

    Près de 100.000 Afghans sont déjà réfugiés en France dont 45.000 ont obtenu un titre de séjour. Les Afghans sont les premiers bénéficiaires du droit d'asile. Et on voudrait nous faire croire que les Français sont insensibles et racistes?

    https://t.co/yTJW6HdsPc

    — Clément Weill-Raynal (@CWeillRaynal) August 20, 2021

    GUERRE ET GUÉRILLAS DIVERSITAIRES

    Le Paris d’Hidalgo. Barbès dans le 13e

    http://www.lefigaro.fr/faits-divers/c-est-comme-ca-tous-les-jours-un-marche-clandestin-exaspere-les-habitants-du-13e-arrondissement-de-paris-20210819

    Le quotidien des Françaises. Et la venue de milliers d’Afghans supplémentaires va tout arranger.

     http://www.lamontagne.fr/saint-germain-des-fosses-03260/actualites/tentative-de-viol-a-saint-germain-des-fosses-allier-le-suspect-reste-incarcere_13999279/

    Tiens donc, il y aurait aussi de jeunes clandos à Lyon?

     https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2021/08/19/colliers-arraches-le-phenomene-qui-inquiete-a-lyon

    Bite et couteau, deux symboles forts qui te permettront de deviner facilement l’origine du frappadingue. "L’homme, connu des services de police pour son comportement agressif, a été hospitalisé puis placé en garde à vue“.:

     https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2021/08/19/colliers-arraches-le-phenomene-qui-inquiete-a-lyon

    Marseille, la routine:

     https://www.lefigaro.fr/faits-divers/marseille-une-fusillade-eclate-pres-d-un-centre-commercial-au-moins-deux-blesses-20210820

    Tours, ça défouraille! Et un Congolais "bien connu" transformé en passoire:

     Tours: un homme tué par balles au volant de son véhicule – Le Parisien

    Montpellier, union des compétences:

     Montpellier: des pickpockets bosniennes assurent voler pour des migrants mineurs dits MNA, la police observe un rapprochement entre eux – Fdesouche

    INVASION-SOUMISSION-VITRIFICATION

    Sauver les femmes, vraiment? La proportion des femmes au sein des primodemandeurs majeurs a baissé, de 32,5 % en 2019 à 27,4 % en 2020. Elle est particulièrement faible pour les nationalités du continent asiatique, avec seulement 8 % pour

     les femmes afghanes

    " https://fr.sputniknews.com/societe/202108211046030503-sauver-les-femmes-plus-de-90-des-afghans-ayant-obtenu-lasile-en-france-en-2020-sont-des-hommes/

    Danielle Moulins et Jean Sobieski

     

    Désespérant! Les mots me manquent!

  • Les journalistes ne sont pas des cadors de l'Académie Française

    Ce matin, j'écoute LCI où une fille nous apprends que Bansky a refait des dessins en Angleterre... mais, finalement personne n'en est sûr...

    Elle dit à un certain moment: "on se perd en conjonction...."

    Le présentateur, un vieux de la vieille, âgé d'une cinquantaine d'année ne l'a pas reprise: soit il est aussi ignare soit il est compatissant....

    On se perd en conjectures, voyons! (et toujours au pluriel, ce mot!).

  • Stèle dégradée par un conn....

    Biographie de Simone Veil

    Simone Veil est née en 1927, à Nice. Issue d'une famille bourgeoise, elle est élevée en compagnie de son frère Jean et de ses sœurs Madeleine et Denise. En pleine Seconde Guerre mondiale, alors qu'elle n'a que 16 ans et qu'elle vient de passer son Bac, Simone est arrêtée par les Allemands en 1944. Sa vie prend alors une tournure dramatique. Toute la famille est déportée dans des camps de concentration. Pour Simone, sa mère et Madeleine, la destination est le camp d'Auschwitz-Birkenau. La famille est décimée puisque seules Simone et ses sœurs survivent, son père, sa mère et son frère, ne revenant jamais.

    Après ce drame, Simone Veil reprend ses études et étudie à la faculté de droit et à l'institut d'études politiques de Paris. C'est là qu'elle rencontre Antoine Veil, qu'elle épouse en 1946 et avec qui elle aura trois garçons. En 1956, elle tourne le dos au métier d'avocate pour devenir magistrale. Elle mène une brillante carrière au ministère de la Justice et intègre, en 1970, le Conseil supérieur de la magistrature. En 1974, le grand public la découvre lorsqu'elle est nommée ministre de la Santé par Valéry Giscard d'Estaing.

    C'est à ce poste qu'elle mène le grand combat de sa vie politique en étant à l'origine de la loi dépénalisant l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Elle subit alors de violentes critiques, mais elle tient bon. Cette action reste gravée dans la mémoire des Français et fait d'elle une de leurs personnalités préférées durant de très nombreuses années. Pro-européenne absolue, Simone Veil devient présidente du Parlement européen en 1979. En 1993, Édouard Balladur la nomme à son tour ministre de la Santé et de la Ville, poste qu'elle occupe jusqu'en 1995, avant de se retirer peu à peu de la vie politique. Toujours active néanmoins, elle occupe la fonction de présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah de 2000 à 2007. En 2008, elle devient la sixième femme élue à l'Académie française.

    Lors de sa déportation à Auschwitz-Birkenau, Simone Veil était dans le même convoi que la cinéaste Marceline Loridan-Ivens. Les deux jeunes femmes ont fait connaissance au sein même du camp de la mort. Elles se sont ensuite perdues de vue, avant de se retrouver dans les années 1950 et de lier une amitié indéfectible malgré leurs opinions politiques parfois divergentes.

    Simone Veil a toujours voulu témoigner de l'horreur de la Shoah. Une volonté qui se retrouve sur l'épée faisant partie de son uniforme de l'Académie française. Ainsi, en plus de la devise de la France, «liberté, égalité, fraternité», et de celle de l'Europe, «unis dans la diversité», elle a tenu à faire graver le nombre 78 651, son matricule tatoué sur le bras au camp de concentration.

    Son mari, Antoine Veil, a toujours soutenu son épouse. Lui-même engagé dans une carrière politique, il n'a pas hésité à la mettre de côté lorsque sa femme est devenue ministre de la Santé.