Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sociéte

  • Décret "Sapin de Noël": bienvenue en Absurdie

    Et la valse continue… Voilà maintenant que l’on peut acheter son sapin de Noël, mais surtout pas les décorations ! Cela en devient comique.

    Par Johan Rivalland.

    On se croirait dans un mauvais film. Ou une pièce de théâtre comique, ou je ne sais quoi encore. En tous les cas, bien dans un domaine où l’imagination n’est certainement pas en panne pour trouver des idées plus farfelues les unes que les autres.

    Le décret sapin de Noël est de sortie

    J’en ai un peu honte: on va finir par croire que je suis un spécialiste de la période de Noël. Mais pas du tout. C’en est risible, mais c’est une sorte de hasard. Il faut dire que ce qu’on découvre depuis quelques temps est tellement drôle ou folklorique, que cela en devient irrésistible.

    Parfois un peu plus polémique, il est vrai, comme dans le cas du " Noël sans Amazon ", mais toujours le reflet d’une époque un peu folle où certaines choses finissent par ne plus avoir grand sens ou devenir un peu absurdes quand on y pense.

    Dernier exemple en date, donc, mais pas des moindres: le " décret sapin de Noël ". Ou comment la bureaucratie dans toute sa splendeur arrive à nous concocter un texte qui nous mène à des situations étonnantes et bien amusantes (car rassurons-nous, ce n’est pas très grave en soi ; en ce moment il y a bien pire).

    Le sapin oui, les décorations non

    Car, en des temps où un gouvernement s’arroge le droit de décider quels biens ou services nous sont essentiels ou non essentiels – vaste sujet à dimension philosophique (vous avez quatre heures) – on se doit de constater que le sapin semble faire partie des biens dits " essentiels ", mais les décorations non.

     

    De quoi allez-vous vous plaindre? C’est déjà pas mal. Le gouvernement a décrété (au sens propre du terme) que le sapin est désormais autorisé. Quant aux décorations, il ne faudrait tout de même pas perdre la boule: c’est purement accessoire et vous pouvez très bien reprendre celles des années antérieures, il ne faut tout de même pas exagérer ! Il ne s’agirait pas de se faire enguirlander (cela dépend par qui… Les écolos, je ne sais pas. Aïe, je vais me faire des ennemis).

    Il y a comme quelque chose qui cloche dans cette affaire… Mais ainsi va la vie, en 2020. Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Quels cadeaux nous réservera encore ce beau gouvernement jamais à court d’idées, mais sans doute pas né sous la bonne étoile? Nous verrons bien.

    Au moins, on ne s’ennuie pas. Et que l’on me pardonne ma mauvaise langue. En ces temps difficiles, où je sais bien que la tâche est difficile pour le gouvernement, avec de nombreux plats au menu et un parcours semé d’embûches, on peut bien prendre le parti de rire un peu, non?

    Contrepoints

  • Pauvre gauchiasse!

    Agressée, la réalisatrice à migrants Jeanne Labrune appelle au secours!

    On ne peut même pas, tant la stupidité de cette dame lui éclate enfin à la figure, se réjouir d’un tel retour de bâton.

     

        1997: Jeanne Labrune signe une pétition pour les migrants

        2007: Jeanne Labrune signe une pétition pour les migrants

        2020: Jeanne Labrune se fait agresser à Barbès et lance une pétition contre l'insécurité pic.twitter.com/R3LcPbjGHG

        — Michel Ney

    Lire la suite

  • Heu… quand même!

    Logiciel Dominion: – 2,7 millions de voix pour Trump, + 500 000 pour Biden!

    Tandis que le camp démocrate s’entête à nier la fraude, qui s’avère chaque jour plus gigantesque, Trump et ses enquêteurs ne lâchent rien.

    Les magouilles frauduleuses qui ont sévi dans plusieurs États, évidemment à sens unique, pour dépouiller Trump et lui voler la victoire.

    Suite aux révélations faites par Sydney Powell quant à la gigantesque fraude informatique, capable d’inverser le verdict, Trump a twitté dimanche soir:  “J’ai gagné l’élection”, affirmant que Dominion Voting System avait truqué le résultat avec son logiciel de dépouillement.

    “Donald Trump a relayé jeudi dans un tweet, en lettres capitales, des informations de la chaîne conservatrice One America News Network (OANN) selon lesquelles le logiciel Dominion aurait          "effacé 2,7 millions de votes Trump à travers le pays", et que des centaines de milliers de votes qui lui étaient destinés avaient été attribués à Joe Biden dans des États utilisant la technologie Dominion.”

    Mais niant la machination à l’échelle nationale, puisque 28 États ont utilisé le logiciel Dominion, la gauche américaine, ainsi que ses valets européens, osent encore affirmer que “L’élection du 3 novembre a été la plus sûre de toute l’histoire des États-Unis”! Les tricheurs, ça ose tout!

    Trump, parfaitement au fait de ce qui l’attendait dans ce combat truqué, nous avait prévenus qu’il ne gagnerait pas dans les urnes, mais seulement après un long combat judiciaire. Nous y sommes et le rusé milliardaire, si décrié en Europe, sait parfaitement où il va, malgré les innombrables obstacles que le système mondialiste met sur son chemin.

    Pendant quatre années, la gauche a tout fait pour le déboulonner, l’accusant des pires turpitudes et lançant contre lui une procédure de destitution qui a pitoyablement échoué.

    Cette fraude électorale, hallucinante par sa dimension, n’est donc que l’arme ultime que le camp mondialiste utilise pour écarter cet ennemi du politiquement correct, qui défend le peuple de l’Amérique profonde.

    Mais cette arme pourrait bien se retourner contre les ennemis de la démocratie, qui ont essayé de trahir le peuple en falsifiant l’élection. Une ignominie sans nom.

    Et la presse a beau brailler “pas de preuves”, suite aux terribles accusations de Sidney Powell, celles-ci sont d’abord réservées à la justice qui se met en marche.

    Évidemment, avec une telle machination qui n’a été possible qu’avec des complicités à tous les niveaux de l’administration, le combat est long et difficile. Mais Trump le savait.

    Selon Sydney Powell, des membres éminents du FBI et de la CIA sont mouillés. Une enquête criminelle s’impose pour débusquer ces complices de la conspiration.

    Il reste près de quatre semaines pour confondre les tricheurs et annuler les élections partout où la fraude a été aussi massive qu’incontestable.

    C’est à la justice et aux enquêteurs de livrer les preuves et à la Cour suprême de trancher.

    Mais dans cette course à la vérité et à la justice, un deuxième élément interpelle. C’est la visite de Mike Pompeo en Europe.

    En effet, que viendrait donc faire cet émissaire de Trump en Europe et au MO, si le sort de celui-ci est définitivement scellé et si Biden est d’ores et déjà le 46e président des États-Unis? Cela n’a aucun sens.

    Source:

    Une tournée diplomatique sans lendemain, pour une administration qui ne sera plus là dans deux mois? Foutaises que tout cela!

    Rappelons-nous la petite phrase de Pompeo, l’air narquois, à ceux qui s’impatientent  et réclament la transition en douceur depuis le 4 novembre.

    “Il y aura bien une transition en douceur… vers un deuxième mandat de Donald Trump”.

    Nul n’est devin, mais je ne serais pas surpris que Pompeo soit venu voir les dirigeants européens pour leur signifier, preuves à l’appui, qu’ils ont adoubé Biden un peu vite. On imagine la gueule de bois de Macron et des médias si Trump est finalement consacré pour un deuxième mandat!

    Chez RL, le champagne coulera à flots.

    Car si les dirigeants et journalistes européens ne détiennent aucun élément prouvant la fraude, il serait tout de même consternant que le président des États-Unis, l’homme le plus puissant du monde qui met 60 millions de dollars dans la bataille judiciaire, n’ait aucun élément sérieux pour refuser la défaite depuis le 4 novembre.

    Ses chance de l’emporter sont donc bien réelles.

    Patience, les amis, l’avenir pourrait être des plus réjouissants… même si les forces du Mal sont toutes- puissantes.

    Jacques Guillemain

    Source:

     

    Je l'appelle Joe Bidet…. mais, je n'étais pas loin de la réalité!

     

  • IMPORTANT!

    APPEL du professeur Paul Trouillas, Neurologue à LYON.

    "

  • Le courage! sentiment inconnu aujourd'hui...

  • Elu, Joe Bidet???

    Etats-Unis : 18 nouvelles infos capitales sur les fraudes électorales !

    Pour en apprendre plus sur les Démocrates et leur longue tradition de fraude électorale, n’oubliez pas de lire notre article suivant :

    États-Unis : les fraudes électorales, spécialité des Démocrates !
    https://ripostelaique.com/etats-unis-les-fraudes-electorales-specialite-des-democrates.html

    Le point sur l’élection présidentielle

    Avant de commencer, faisons le point sur l’état de l’élection présidentielle américaine, en ce 11 novembre 2020 :

    A) Hier, les médias ont annoncé que le Président Trump a remporté la Caroline du Nord et ses 15 grands électeurs. En Alaska, les médias américains refusent toujours de déclarer Trump vainqueur, alors que cet Etat vote largement Républicain à chaque élection, et alors que Trump a obtenu environ 60% des suffrages déjà dépouillés. La victoire du Président Trump en Alaska est inéluctable, et cela ajoute 3 grands électeurs dans son escarcelle.

    B) Il reste donc, en ce moment, 6 Etats dans lesquels les résultats sont contestés: Pennsylvania, Georgia, Michigan, Wisconsin, Arizona, Nevada. Dans 4 de ces Etats, les décomptes ne sont pas encore achevés, et dans les 2 autres (Wisconsin, Georgia), des recomptages sont en cours. Ensuite, grâce aux procédures judiciaires, les Républicains vont probablement obtenir un “audit” (examen manuel) de tous les bulletins de vote, soit dans certains “county” (circonscription), soit dans l’ensemble d’un ou de plusieurs de ces Etats.

    C) Dans les 44 autres Etats, les résultats de l’élection ne sont contestés par aucun camp. La situation est donc la suivante :

    Trump

    232

    Biden

    227

    Pennsylvanie

    20

    Georgia

    16

    Michigan

    16

    Wisconsin

    10

    Arizona

    11

    Nevada

    6

    TOTAL

    538

     

    D) Comme nous l’avons rappelé dans notre précédent article, l’avance totale du sénile Biden, dans ces 6 Etats non-décidés, est inférieure à 280.000 voix

    E) On voit donc que, contrairement à ce que les grands médias prétendent, rien n’est joué.

    18 informations sur les fraudes électorales

    1) Dans une conférence de presse tenue mardi 10 novembre, le ministre des Affaires Etrangères, Mike Pompeo, a assuré qu’il y aura une “transition en douceur” vers la seconde administration Trump en janvier prochain.

    Pompeo: ‘There Will Be a Smooth Transition to a Second Trump Administration’
    https://www.breitbart.com/2020-election/2020/11/10/pompeo-there-will-be-smooth-transition-second-trump-administration/

    2) Le Bureau de la Gestion et du Budget (OMB) de la Maison Blanche vient de donner l’ordre aux agences fédérales de préparer un budget pour l’année fiscale 2022 pour le second mandat du Président Trump.

    White House Budget Office Preparing for Second Term Budget
    https://www.breitbart.com/2020-election/2020/11/10/white-house-budget-office-preparing-second-term-budget/

    3) Dans un mémorandum envoyé aux procureurs fédéraux des 50 Etats américains et au directeur du FBI, le ministre de la Justice, William Barr, autorise ces derniers à enquêter officiellement sur les “irrégularités” survenues lors de l’élection présidentielle, si elles peuvent impacter le résultat dans l’un des Etats.

    Attorney General William Barr Authorizes DOJ to Look into Voting Irregularities
    https://www.breitbart.com/2020-election/2020/11/09/attorney-general-william-barr-authorizes-doj-look-voting-irregularities/

    Le mémorandum du ministre de la Justice sur les “irrégularités électorales” peut être téléchargé ici :

    Barr Memo to DOJ on voting irregularities

    4) Le lieutenant-gouverneur (adjoint du gouverneur) du Texas, Dan Patrick, annonce qu’il vient de créer un fond doté de 1 million de dollars, pour récompenser les lanceurs d’alerte qui apporteront une preuve de fraude électorale, dans n’importe quel Etat. Toute personne apportant une information débouchant sur une condamnation pour fraude électorale recevra au minimum 25.000 dollars.

    Texas Lt. Gov. Dan Patrick offers $1 million reward for evidence of voter fraud
    https://www.houstonchronicle.com/politics/texas/article/Texas-Lt-Gov-Dan-Patrick-offers-1-million-15716973.php

    5) Jenna Ellis, avocate du Président Trump, annonce que le FBI a déjà ouvert 3 enquêtes différentes pour fraude électorale ; que les erreurs du logiciel électoral Dominion pourraient avoir impacté au moins 500.000 votes dans 28 Etats (dont tous les “Swing States”) ; et que l’ensemble des plaintes, dans chacun des 6 Etats contestés, sera probablement réuni en un seul procès massif (un par Etat) avec recours devant la Cour Suprême des Etats-Unis.

    Trump Attorney Jenna Ellis Has An Update On The Election Challenges In Various States (The Eric Metaxas Radio Show)

    https://www.youtube.com/watch?v=Zco_Y0o55jk

    6) Rudy Giuliani, avocat du Président Trump, annonce qu’à Philadelphie, plus de 50 scrutateurs Républicains ont signé des déclarations sous serment (affidavit) attestant qu’on les a empêchés de vérifier les bulletins de vote, et qu’au moins 300.000 d’entre eux sont illégaux ; qu’au moins 400.000 bulletins de vote ont été illégalement antidatés dans tout l’Etat ; que ses équipes ont récolté, dans plusieurs Etats, les témoignages d’au moins 100 employés électoraux  et postiers auxquels leurs superviseurs ont ordonné d’antidater illégalement les bulletins de vote.

    “We have the evidence” – Rudy Giuliani Says Dead People Voted Big Time In Election 2020 (NewsNOW from FOX)

    https://www.youtube.com/watch?v=uaVEppGkTQw

    7) Detroit (Michigan) : Rudy Giuliani annonce que ses équipes ont récolté le témoignage sous serment d’un témoin, qui atteste que, au milieu de la nuit des élections (donc après la clôture du suffrage), plus de 100.000 bulletins de vote, tous au nom de Biden, ont été apportés dans la salle de dépouillement de la ville.

    Giuliani presents evidence for Trump’s legal battle (Newsmax TV)

    https://www.youtube.com/watch?v=0xurB9TiCWE

    8) Wayne County (Michigan) : Kayleigh McEnany, porte-parole nationale de la campagne de réélection du Président Trump, déclare à la télévision que, dans un seul “county” du Michigan, son équipe a récolté 234 pages d’affidavits (témoignage sous serment) signés par des témoins de fraudes commises dans l’enregistrement des bulletins de votes. Parmi ces fraudes dénoncées par les témoins : 60% des bulletins de vote sortis d’un carton portaient la même signature ; 50 bulletins de vote ont été enregistrés à de nombreuses reprises dans la même machine électorale.

    Kayleigh McEnany runs through voting allegations in 234 pages of affidavits (FoxNews)

    https://www.youtube.com/watch?v=88jWxiC9orM

    9) Pennsylvanie : le Sénateur Républicain Lindsey Graham (Caroline du Sud) annonce qu’il a appris (auprès de l’équipe de campagne de Trump) que 25.000 pensionnaires de différentes maisons de retraite ont demandé un bulletin de vote par correspondance le même jour, et qu’une enquête est lancée à ce sujet, car il est interdit dans cet Etat de collecter les bulletins de vote (ballot harvesting).

    Lindsey Graham: Possible ballot harvesting in Pennsylvania involving 25,000 nursing home residents
    https://www.washingtonexaminer.com/news/lindsey-graham-possible-ballot-harvesting-in-pennsylvania-involving-25-000-nursing-home-residents

    10) Georgia : Doug Collins, Représentant Républicain de la Géorgie, annonce que tous les bulletins de vote vont devoir être recomptés manuellement pour supprimer les votes en double, les bulletins déposés par des personnes inéligibles (prisonniers), par des morts, etc., et demande officiellement au Secrétaire d’Etat un “recompte manuel de tous les bulletins de vote enregistrés”.

    Rep. Doug Collins Demands Georgia Secretary of State Announce a ‘Full Hand-Count of Every Ballot Cast’
    https://www.breitbart.com/politics/2020/11/10/rep-doug-collins-demands-georgia-secretary-of-state-announce-a-full-hand-count-of-every-ballot-cast/

    11) Georgia : en annonçant le début du recomptage des votes dans tout l’Etat, le directeur des élections, Gabriel Sterling, qui avait jusqu’ici prétendu que le processus électoral avait été exemplaire, annonce que “il est certain que nous allons trouver des personnes qui ont voté illégalement”.

    GA Election Official Dismisses Rumors of Widespread Fraud, Says We Will Find Illegal Votes
    https://www.breitbart.com/politics/2020/11/09/ga-election-official-dismisses-rumors-of-widespread-fraud-but-says-we-are-going-to-find-that-people-did-illegally-vote/

    12) Georgia : des Républicains de la Chambre des Représentant des États-Unis (équivalent de notre Assemblée Nationale) demandent officiellement au Secrétaire d’Etat de Georgia des informations sur les nombreuses irrégularités constatées lors des élections.

    Georgia’s GOP Congressional Reps Demand Answers About Alleged Voter Irregularities
    https://www.breitbart.com/2020-election/2020/11/10/georgia-gop-congressional-delegation-demands-answers-about-alleged-voter-irregularities/

    13) Michigan : un scrutateur Républicain, Zachary Larsen, ex-assistant au procureur général du Michigan, atteste sous serment qu’il a vu des superviseurs de la salle de dépouillement de Detroit enregistrer de nombreux bulletins de vote provenant d’électeurs qui n’étaient pas mentionnés dans les listes électorales dont il s’occupait, et qu’après avoir protesté auprès de ces superviseurs, il a été expulsé de la salle.

    Detroit Poll Challenger Witnessed Election Workers Counting Ballots For ‘Non-eligible’ Voters, Then Kicked Out For Noticing
    https://thefederalist.com/2020/11/09/detroit-poll-challenger-witnessed-election-workers-counting-ballots-for-non-eligible-voters/

    14) Michigan : la Législature (Chambre des Représentants et Sénat) émet une assignation en justice exigeant que les responsables des élections de l’Etat leur transmettent de nombreux documents sur le processus électoral dans cet Etat et sur le logiciel électoral Dominion.

    Michigan Legislature Holds Rare Emergency Session to Investigate Possible Election Irregularities
    https://bongino.com/michigan-legislature-holds-rare-emergency-session-to-investigate-election-irregularities/

    15) Wayne County (Michigan) : l’équipe d’avocats et de juristes du Président Trump dépose une plainte pour demander un “audit” des bulletins de vote enregistrés dans la ville de Detroit, et pour demander des informations sur le logiciel électoral Dominion qui a donné 6000 voix de Trump à Biden dans le “county” d’Antrim.

    Trump campaign files federal lawsuit in Michigan over fraud allegations
    https://www.washingtonexaminer.com/news/trump-campaign-files-federal-lawsuit-in-michigan-over-fraud-allegations

    16) Pennsylvanie : plus de 23.000 bulletins de vote par correspondance ont été réceptionnés par les autorités à une date antérieure à la date à laquelle ils ont été envoyés ; 35.000 ont été réceptionnés le jour même de leur envoi ; et 51.000 ont été réceptionnés seulement 1 jour après leur envoi, alors que le délai moyen d’acheminement d’un courrier est de 2,5 jours dans cet Etat ; ce qui met en doute la validité de ces 109.000 bulletins de vote.

    Tens of Thousands of Pennsylvania Ballots Returned Earlier Than Sent Date: Researcher
    https://www.theepochtimes.com/pennsylvania-100000-ballots-with-implausible-return-dates_3572942.html

    17) Erie (Pennsylvanie) : après un article du “Washington Post”, qui prétendait, sans aucune preuve, qu’il était revenu sur son témoignage fait sous serment (affidavit), un employé de la poste dénonce les mensonges de ce journal, et répète ses déclarations, comme quoi ses supérieurs ont donné l’ordre d’antidater des milliers de bulletins de vote par correspondance.

    USPS whistleblower denies report he recanted voter fraud claims
    https://nypost.com/2020/11/11/usps-whistleblower-denies-wapo-claim-he-recanted-allegations/

    18) Une étude de l’organisation “Judicial Watch” révèle que, dans l’ensemble des Etats-Unis, 352 “county” (circonscription) comptent plus d’électeurs inscrits sur leurs listes électorales qu’ils n’ont d’habitants en âge de voter.

    On Electoral Fraud in 2020
    https://amgreatness.com/2020/11/09/on-electoral-fraud-in-2020/

    La plus énorme fraude électorale de l’Histoire

    Les preuves qui s’amoncellent démontrent que l’élection présidentielle américaine de 2020 a donné lieu à la plus énorme fraude électorale de l’Histoire.

    Les procédures judiciaires se multiplient à tous les échelons (local, fédéral, FBI, législatures, etc.).

    Dans les jours qui viennent, nous pouvons nous attendre à de nombreux développements, dont certains risquent de choquer la planète entière !

    Maxime Lépante

    Source: