Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sociéte - Page 4

  • Etonnement?????

    Témoignage d’un jeune Afghan arrivant à Paris: “j’ai eu un choc en découvrant tous les Noirs qu’il y avait. Je me suis trompé, j’ai pensé, je suis arrivé en Afrique, pas en France !”

    […] Découverte: “Quand j’étais en Afghanistan, la France, pour moi, c’était la tour Eiffel et Paris, la reine des villes dans le monde entier. Arrivé à Paris, j’ai eu un choc en découvrant tous les noirs qu’il y avait. Je me suis trompé, j’ai pensé, je suis arrivé en Afrique, pas en France !”

    Il poursuit avec cette autre révélation: “En Europe, j’ai aussi été étonné par la liberté des femmes. En Afghanistan, elles sont toutes voilées et ne travaillent pas à l’extérieur. Je n’avais jamais vu de femmes sans voile ! […]

    Son intégration en cours d’accomplissement, il la doit en partie à Marie: “Je n’ai pas été étonné de rencontrer des personnes généreuses comme Marie, conclut-il avec candeur, car je sais bien que les personnes gentilles existent, c’est normal “.

    Le midi Libre

    Ce migrant afghan découvre la France. Ce qui le surprend va vous étonner. pic.twitter.com/SaGAJjrfjq

    — Michel Ney (@sidounours) December 15, 2020

     

  • Certains l'aiment tranquille…

    La mairie de Valence (26) supprime des aides familiales pour lutter contre les violences

    Supprimer des aides municipales et sociales familiales: voilà le dernier levier de la mairie de Valence pour enrayer les violences urbaines dans les quartiers. Le conseil municipal a voté une mesure en ce sens ce lundi 14 décembre.

    Plus question pour la municipalité de voir comme aux vacances de la Toussaint des voitures brûlées, des bus caillassés, des attaques contre les forces de l’ordre. L’un des points les plus longuement discutés ce lundi soir, est la suppression des aides à la cantine, à l’achat de ticket de transport ou des chèques Sport et Culture pour les familles dont l’un des membres est impliqué dans des faits de délinquance.

    Trois points sont retenus: si l’un des membres de la famille a été condamné pour des troubles à l’ordre public, s’il a fait l’objet d’un rappel à l’ordre ou si un accompagnement parental a été refusé. Il est temps que les parents prennent leurs responsabilités considère Pierre-Olivier Mahaux, adjoint à la sécurité: “Nous avons eu pour la première fois l’utilisation de mortiers d’artifice contre les forces de l’ordre ou encore une soixantaine de voitures brûlées pendant les deux semaines de vacances de la Toussaint”.

    www.francebleu.fr

  • Amusant!

    Pour ne plus être viré de Facebook, utilisez le HiéroFaf !

    L’ecaffiticé du HiéroFaf est fodneé sur l’alynase sanuivte :

    Texte transformé               Texte normal

    Une étdue de l'uirveistné de Cgbdmirae a mtroné que l'on puet sans plobmère lire un txtee dnot les ltretes sont dnas le drosédre pour peu que la pèiemrre et la dèirenre lertte de cuhqae mot resnett à la bonne pacle. Ccei montre que le cereavu ne lit pas tuteos les lerttes mais prend le mot cmome un tuot. La prueve : aoeuvz que vuos n'avez pas eu de mal à lire ce txete.

    Une étude de l'université de Cambridge a montré que l'on peut sans problème lire un texte dont les lettres sont dans le désordre pour peu que la première et la dernière lettre de chaque mot restent à la bonne place. Ceci montre que le cerveau ne lit pas toutes les lettres mais prend le mot comme un tout. La preuve : avouez que vous n'avez pas eu de mal à lire ce texte.

    Puor étevir à lvena’ir de nveoulles déenconvues, nh’sitéez pas à uistiler le HiéroFaf, un cdoe à prrioi itndércpyable par les aiotgrhelms, mais tuot à fiat lipimde puor le ceervau hmiaun, aevc un miinumm de’nîntrameent.

    Imngiaez une suele de ces phasres en cliar… Cs’et le ban agagvaré, viore dfiétinif ! Edimmveent, si vuos pbliuez des pthoos ou reneprez des txtees en cliar qui “ne rsepcteent pas les Sntadrads de nrote cmmouunaté“», là, le HiéroFaf ne prroua rein puor vuos

    Moins on réfléchit à comprendre ce qui est écrit, plus on peut le lire et le comprendre vite !

    Atiméis à vuos tuoets et tuos, fturu(e)s hreeusues hiérofafeuses et hreeuux hiérofafeurs!

  • Enfin, la gauchiasse se réveille!

    Laïcité: une vingtaine de présidents de département de gauche,

    évoquant le "fondamentalisme religieux" et les "intégrismes religieux", sonnent "l’alerte républicaine"

    A l’occasion de l’anniversaire de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat, 19 présidents de départements de gauche demandent des actes : “Combien de temps encore allons-nous laisser l’intolérance, la haine et le fanatisme mordre sur la République“, écrivent-ils.

    Le 16 octobre dernier, Samuel Paty a été lâchement assassiné plongeant notre pays dans l’effroi et la stupeur. Une nouvelle fois, la République était frappée. Une nouvelle fois la barbarie attaquait nos valeurs, défiait notre devise. Alors que ce 9 décembre marque la date anniversaire de la loi de 1905, combien de temps encore allons-nous baisser la garde. Combien de temps encore allons-nous laisser l’intolérance, la haine et le fanatisme mordre sur la République. […]

    Mais aujourd’hui ce socle est attaqué. Face à des assauts incessants, il s’érode. Alors que partout le fait religieux revient sur le devant de la scène, que les divisions et les fractures minent notre contrat social, aujourd’hui nous lançons l’alerte républicaine. […]

    Nous n’avons pas été assez offensif sur la laïcité nous avons laissé des brèches se former. Mais aujourd’hui ce socle est attaqué. Face à des assauts incessants, il s’érode. Alors que partout le fait religieux revient sur le devant de la scène, que les divisions et les fractures minent notre contrat social, aujourd’hui nous lançons l’alerte républicaine.

    Parce que nous n’avons pas été assez offensif sur la laïcité nous avons laissé des brèches se former. Croyant ce combat définitivement gagné, nous avons laissé la confusion s’installer.

    Certains voudraient nous faire croire que la laïcité a vécue. Qu’il faut la revoir, la rendre “positive”, “inclusive”, “ouverte”. Vouloir qualifier la laïcité c’est déjà la diminuer, la fragiliser. C’est méconnaitre notre histoire et affaiblir notre société. C’est déjà reculer devant les intégrismes de toutes natures. […]

    Le JDD

  • COVID-19, quand les symptômes persistent:

    que sait-on des formes longues de la maladie?

    Alors que la première vague de l’épidémie de Covid-19 en Europe commençait à décroître, un nombre croissant de patients a fait état de symptômes de la maladie tardifs ou résurgents. Jusqu’à présent, seules quelques études descriptives ponctuelles ont porté sur ce sujet, et aucune n’a encore émis d’hypothèses quant aux dérèglements physiologiques à l’origine de ces manifestations. Très invalidants, ces symptômes pouvaient survenir après une apparente rémission.

    Les réseaux sociaux se sont fait l’écho de ces signalements et plusieurs équipes médicales ont mis en place des consultations afin de prendre en charge les patients concernés. En mai 2020, nous avons ouvert à l’Hôtel Dieu de Paris une consultation appelée " post Covid ", spécifiquement destinée à ces patients atteints par de telles " formes longues " de Covid-19.

    Voici ce que nous avons appris jusqu’à présent.

    Lire la suite

  • Douce France…

     

    Un ressortissant libérien naturalisé néerlandais, qui avait rejoint la France en 2016 : jugé pour esclavagisme, pour des viols, des actes de torture, des meurtres, des actes de cannibalisme

    Liberia : un ancien rebelle renvoyé devant les assises en France

    […]

    Un nouveau procès sur les atrocités commises pendant la guerre civile au Liberia se profile hors des frontières de ce pays d’Afrique de l’Ouest : un ex-commandant rebelle libérien, accusé d’avoir commis des actes de torture dans les années 1990, a été renvoyé devant les assises en France, a-t-on appris jeudi 10 décembre de sources judiciaires.

    […]

    Né le 1er décembre 1974, Kunti K. a été commandant au sein de l’ULIMO (United Liberation Movement of Liberia for Democracy), faction de trois groupes armés hostiles au mouvement de l’ex-président libérien Charles Taylor (le Front national patriotique du Liberia, NPFL), lors de la première guerre civile qui a secoué ce pays.

    Responsable d’une faction dans le comté du Lofa, une région stratégique au nord-ouest du Liberia, il a été accusé par plusieurs victimes d’avoir commis des pillages et des viols et réduit à l’esclavage des populations locales. Il est aussi soupçonné d’avoir torturé, tué et commis des actes de cannibalisme. 

    […]

    L’article dans son intégralité sur France 24

     

    Reims : Des jeunes tirent une fusée à l’intérieur d’un magasin et l’incendient

    L’origine de l’incendie ne fait aucun doute : un acte de malveillance commis par un groupe de jeunes qui ont déclenché une fusée, provoquant l’explosion d’autres feux d’artifice puis l’embrasement général du bâtiment. " Une cliente a vu l’un des jeunes prendre une fusée dans les rayons et la faire partir ", confirme une vendeuse. " Ça se passait au fond du magasin. Un monsieur a pris un extincteur mais l’incendie allait trop vite. Il n’a pas pu l’éteindre. "

    (…) L’Union

     

    Policier tué à Villeneuve d’Ascq : la conductrice remise en liberté après 3 semaines de prison

    […]

    Cette nuit-là, deux policiers se trouvaient dans ce véhicule sérigraphié. Vers 23h30, ils se rendaient sur une intervention – un cambriolage en cours – avec les gyrophares allumés, lorsqu’à un carrefour sur le boulevard de Mons, leur voiture a été emboutie par celle de la conductrice. Romain B. était assis sur le siège passager. Âgé de 36 ans et père d’une petite fille, il a été déclaré mort sur place. Son collègue Julien a été blessé.

    La mise en cause était en état d’ivresse au moment des faits et avait consommé du cannabis. Les résultats des analyses toxicologiques n’ont pas encore été dévoilés. Elle conduisait également sans permis de conduire.

    […]

    L’article dans son intégralité sur Actu 17

     

    Liancourt (Oise) : une surveillante pénitentiaire agressée à coups de barre de fer devant son domicile

    Une surveillante gradée du centre pénitentiaire de Liancourt (Oise) a été agressée devant son domicile jeudi soir en rentrant du travail, un acte "probablement en lien avec sa fonction" a indiqué vendredi le parquet d’Amiens. Cette agression, devant son domicile dans le sud du département de la Somme, a entraîné un rassemblement de soutien de ses collègues devant la prison vendredi matin.

    […] Victime de "plaies importantes" au visage principalement, mais aussi au genou et à la tête, cette surveillante de 35 ans a été hospitalisée. "On espère qu’elle pourra sortir aujourd’hui (vendredi" et qu’elle "pourra être entendue" par les enquêteurs de la gendarmerie, a précisé M. de Bosschère.

    Responsable adjointe d’un quartier de condamnés à de moyennes et longues peines, elle a "probablement été frappée par un objet" et par "une seule personne, en présence d’une seconde". Son mari est "intervenu rapidement" pour lui porter secours, a ajouté le magistrat.  […]

    Le Figaro

     

    Etc, etc, etc…….