Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Hommage à la plus grande Française du XXe siècle: celle qui nous a rendu-es fier-es!

     

    asimone.jpg

     

     

     

     

     

     

     

  • L'intégration des uns passe par la désintégration des autres.

    Bac : une correctrice dénonce la médiocrité des copies et l’obligation d’augmenter les notes

    Dans un post publié sur Facebook, une correctrice du bac de français se désole du niveau des copies et de l’obligation qui lui est faite d’augmenter les notes. Son message a été partagé des milliers de fois.

    Un post, intitulé "Désolation d’une correctrice du bac en détresse..", a été largement partagé sur Facebook. L’auteur s’appelle Audrey, elle est professeur de français. Dans ce texte, l’enseignante, qui a 55 copies du bac 2017 à corriger, se désole du niveau des copies et surtout que les notes soient augmentées de manière artificielle. Elle décide alors de refuser de "cautionner" les consignes qui lui ont été données d’atteindre la moyenne sur l’ensemble des copies qu’elle corrige. "Vous distribuerez vous-mêmes, en haut lieu, les notes qui arrangent votre politique" écrit l’enseignante. Découvrez l’intégralité de son message.

     "Je corrige des copies de l’écrit du bac de français pour des séries technologiques. C’est affligeant de médiocrité. Dans 90 % des cas les méthodes ne sont pas appliquées, les réponses ne sont pas trouvées, les textes ne sont pas compris, les outils d’analyse ne sont pas connus, pas utilisés, l’expression est déplorable avec beaucoup de phrases sans verbe, l’orthographe est un lointain souvenir d’une autre époque, les majuscules… un soldat inconnu.

    Sincèrement je jette les points, histoire d’en mettre. Parce qu’il faut le savoir, la commission d’entente EXIGE que mon paquet de 55 copies dont certaines font 15 lignes ait 10 de moyenne.

    Si je n’atteins pas ce quota, mes notes seront augmentées. Alors à quoi bon? À quoi bon passer plus de temps sur une copie que l’élève lui-même ? À quoi bon toute l’année transmettre conseils, leçons, connaissances? À quoi bon exiger rigueur et culture ? Et surtout comment faire comprendre que ce lynchage du niveau du bac affaiblit nos jeunes pour l’avenir? Pour les exigences de concours et de métiers où, oui, c’est dingue non, il faut savoir écrire, raisonner et analyser. Pauvre France… Pauvre éducation… " […]

    etudiant.lefigaro

    COMMENTAIRE D'UN PROF

    Je me souviens d'une réunion d'harmonisation BTS qui a eu lieu en 2015. Les moyennes de nos douze commissions évoluaient autour de 8/20. Il nous a été demandé de remonter ces moyennes jusqu'à un seuil minimal de 12/20. Bronca. Pressions. Intimidations. Menaces. Certaines commissions ont rajouté 4 points à tout le monde. D'autres ont transformé des 12/20 en 20/20 pour ne pas avoir à remonter les notes les plus faibles. Ceux qui ont refusé n'ont pas été autorisés à quitter la salle et ont du justifier individuellement chacune de leurs notes devant leur Inspecteur. Trois jurys ont maintenu leurs notes : ils ont tous fait l'objet d'une inspection-sanction dans l'année qui a suivi. L'un d'entre eux a perdu son service en BTS. Depuis cette année, la commission d'entente a donné la consigne d'éviter de délivrer les notes de 7/20, 8/20 et 9/20. Les candidats qui méritent ces notes devront être sanctionné par un 6/20 ...ou bien recevoir automatiquement un 10/20.

    Une mère

    Ca fait vingt ans que c'est comme ça.

    Il y a ce qui s'appelle pudiquement des "commissions d'harmonisation" où les correcteurs regroupent leurs copies et, recoupant la moyenne de leurs corrections, tirent les notes vers le haut de la moyenne du correcteur la plus haute. Ca, c'est le principe en vigueur depuis un bail. Maintenant il y a d'autres pratiques: la consultation du dossier de l'élève. Je connais le cas vécu d'un gars qui s'est planté le jour du bac et n'a pas fait un exercice noté sur six. Sa note maximale ne pouvait donc pas en toute logique dépasser 14. Or il a eu 16. "On" m'a explique que cela était possible: la commission regarde les dossiers des élèves et "sur-note" en fonction de la moyenne de l'élève pendant l'année. Dans notre cas le gars avait 17 de moyenne sur l'année et ils lui ont mis 16.

    Une autre maman

    Ce qui m'inquiète le plus ce n'est pas le français ou les maths. Non, je pense que j'arriverai à combler le retard. C'est plutôt l'Histoire Géographie qui me préoccupe. Car j'ai pu voir que c'est à travers cette matière que se distille toute la perfidie du système éducatif. Toute cette année (et l'année dernière) j'ai lutté contre la propagande de l'éducation nationale.

    Quelques exemples: les "Celtes étaient des migrants" comme ceux d'aujourd'hui, dans la période des guerres de religion les catholiques étaient forcément les méchants et ils ont tué les "centaines de milliers" de gentils protestants, les Rois de France étaient tous des "criminels", la Révolution Française s'est faite en douceur et le plus naturellement du monde, rien sur Louis XVII, Napoléon est quasi inexistant, Napoléon III est inconnu, Pétain n'est pas cité en tant qu'acteur de la 1ere guerre mondiale et la France (à l'issue de la 2nde guerre mondiale) fut libérée le jour du débarquement en Normandie... C'est donc bien en histoire géo que je rame le plus.

    Par contre les chansons de John Lennon et Bob Dylan ils les connaissent par cœur!

    ET POUR FINIR ET AFIN D'ENFONCER LE CLOU

    mais, c'est effrayant!!!!!

     

     

  • Des idiots dangereux

    Par Paul Robinson – Le 17 mai 2017 -– Source Irussianality

    À un moment donné, pendant la campagne présidentielle américaine de l’année dernière, le parti Démocrate a décidé qu’il jouerait la carte russe et accuserait Donald Trump d’être au mieux un idiot utile du Kremlin, au pire un agent russe. Les Démocrates ont ensuite transformé cette carte pour en faire quasiment la pièce maîtresse de leur campagne, répétant sans arrêt ces accusations. Je n’arrive pas à comprendre comment ils pouvaient penser que cette stratégie était la bonne, car elle ne fait que renforcer leur manque de lien avec les électeurs ordinaires américains, mais je suppose qu’après l’avoir répété si souvent ils ont fini par y croire.

    Nous savons maintenant qu’après la défaite de Hillary Clinton, ses conseillers se sont réunis pour discuter de la façon de réagir à cette catastrophe électorale et qu’ils ont décidé que la meilleure option était de dire que c’était de la faute des Russes. Encore une fois, je n’arrive pas comprendre pourquoi, sauf peut-être que a) c’est devenu une question de foi, et b) cela leur a permis d’éviter d’avoir à examiner leurs propres faiblesses.

    Depuis lors, le parti Démocrate mène une guerre sans fin contre le président Trump, en l’accusant, lui et ses proches, de relations prétendument douteuses avec la Russie. Des membres des services de sécurité et de renseignement sont complices et font fuiter à la presse toutes les informations pouvant aller dans ce sens afin de faire dérailler toute tentative de rapprochement entre les États-Unis et la Fédération de Russie. L’" État profond " (si vous croyez en une telle chose) y travaille dur.

    Vous pourriez dire que " tous les coups sont permis, en amour comme à la guerre ", et qu’il est tout à fait normal d’utiliser n’importe quelle arme pour attaquer vos adversaires politiques. Mais dans ce cas je pense que ces attaques sont non seulement, et ce depuis longtemps, complètement hors de toute réalité, et qu’elles font également preuve d’une irresponsabilité flagrante.

    Prenez, par exemple, les dernières allégations disant que Trump divulgue des secrets aux Russes. Horrifiés par ce supposé abus de pouvoir, des officiers du renseignement anonymes ont divulgué ces secrets, avec l’aide du Washington Post, non seulement aux Russes, mais au MONDE ENTIER.  Personnellement, cela ne me dérange par tant que cela; ma propre courte carrière dans le monde du renseignement m’a persuadé que c’est un monde beaucoup moins important que ne le pensent les gens. Néanmoins, il est extraordinairement hypocrite que les critiques de Trump se plaignent de violations du secret d’État tout en enfreignant ce secret à une échelle beaucoup plus grande. Les ennemis de Trump l’accusent d’être irresponsable, mais qui est vraiment irresponsable dans ce cas?

    Ensuite – et je vais oser rendre le fond de ma pensée très clair – je suis fermement d’avis que c’est positif si les États ont de bonnes relations les uns avec les autres. Et il est particulièrement important que les États puissants le fassent. Qu’est ce qui est le mieux? Un monde dans lequel les grandes puissances sont en conflit les unes avec les autres ou un monde dans lequel elles s’accordent entre elles? Évidemment, le deuxième choix. Ainsi, l’amélioration des relations américano-russes est une bonne idée. Lorsque Trump a déclaré cela pendant la campagne électorale, il avait tout à fait raison. Cependant, ses ennemis font le maximum pour obtenir le résultat inverse. Dans le but de saper leur président, ils font tout leur possible pour saboter les relations américano-russes. En d’autres termes, ils mettent en danger les intérêts de leur propre pays, et plus largement la sécurité du monde entier, car ils pensent que c’est un bon moyen pour obtenir un avantage politique national. Encore une fois, je pose la question : qui est irresponsable ici?

    Enfin, en cherchant à détruire Trump de cette façon, ses adversaires menacent l’ordre interne de leur propre pays. Une autre explication pour l’obsession de la Russie serait que les " Jamais Trump " ne recherchent pas tant un avantage électoral qu’une forme de " coup d’état rampant " ou de révolution de palais. L’espoir n’est pas tant de nuire aux perspectives électorales de Trump pour 2020 que de le forcer à démissionner ou le faire destituer. Dans le fond, ils essaient d’invalider le processus électoral.

    Ce qui rend cette histoire dangereuse, c’est que de nombreux partisans de Trump sont déjà convaincus que les élites qui gouvernent les États-Unis ne se soucient pas de leurs intérêts et ont manipulé le système pour les écraser. Maintenant qu’ils ont finalement élu leur dirigeant, ils ne vont pas trop aimer le voir destituer d’une telle manière. Si cette tactique devait réussir, cela mécontenterait une grande partie de la population encore plus fortement qu’elle ne l’est déjà, et pourrait même, dans les pires scénarios, avoir des conséquences violentes (les milices d’extrême-droite sont déjà responsables de beaucoup plus de violence aux États-Unis que tout autre type de groupe politique). Les Démocrates et leurs alliés dans les services de sécurité et de renseignement jouent avec le feu. Encore une fois, qui est irresponsable ici?

    Parlant à Sotchi aujourd’hui, Vladimir Poutine a bien résumé l’affaire :

     " Ils déstabilisent la situation politique aux États-Unis en utilisant des slogans anti-russes. Soit ils ne comprennent pas les dommages qu’ils font à leur propre pays, auquel cas ils sont complètement idiots, ou ils les comprennent tout à fait, et ils sont alors tout simplement dangereux et sans scrupules. "

    Quant à moi, je pense qu’ils sont les deux.

    Paul Robinson

    Traduit par Wayan, relu par nadine pour le Saker Francophone

    http://lesakerfrancophone.fr/des-idiots-dangereux

  • La vérité c'est??????

    0.jpg

     

     

     

     

     

     

    Flamme d’Udun  nous dit :

    Nos élites font semblant de ne pas croire au grand remplacement.
    En réalité, elles le dirigent de main de maître.

    J’ai déjà exposé ma théorie sur une alliance entre le grand capital et l’islam conquérant, le premier ayant tout à gagner à l’abrutissement généralisé des masses (et a la soumission de l’esprit à un Dieu qui interdit de réfléchir) que produit le second.

    Je ne crois pas au hasard.

    je pense que tout ça est programmé.

    Tout ça est voulu car si on raisonne en terme de marché, l’islam est plus porteur que la liberté de penser.

    Et je suis sûre qu’économiquement parlant, mieux vaut une grosse masse qui consomme des choses pas chères qu’un petit groupe qui consomme des choses chères.

    Or les musulmans sont de grands consommateurs d’huile de palme, de poissons et fruits de mer, la souffrance animale ils s’en cognent, les OGM ils ne connaissent pas, le plastique, ils en raffolent, les médicaments, ils en prennent sans se poser de question, la pollution généralisée n’est pas encore arrivée à leurs oreilles et n’y arrivera jamais, le tabagisme est un problème de santé publique dans beaucoup de pays musulmans, le haschich est très consommé (le prophète n’ayant pas interdit les drogues), bref, toutes les prises de conscience occidentales concernant la santé de notre environnement, grâce auxquelles les peuples occidentaux commencent à fragiliser l’establishment capitaliste, disparaîtront de facto avec le grand remplacement, car les populations qui arrivent n’ont pas droit à la prise de conscience.

    Soit dit en passant, les seuls qui sont en marche actuellement sont les envahisseurs, la France de macron, elle, est soit assise devant son écran soit vautrée sur une plage…
    Il mérite bien son nom le mouvement em !

     Je pense à peu près la même chose.
    Remplacer une population qui a pris conscience de la surconsommation, de l’épuisement des réserves, de la nécessité d’économiser l’eau, de la nécessité de supprimer les pesticides, et même pour beaucoup des dangers des médicaments et des vaccins (vous imaginez la trouille des labos pharmaceutiques),  une population qui limite raisonnablement ses naissances et refuse de consommer n’importe quoi, sans conscience et sans restriction…
    Cette population là n’a aucun intérêt pour le grand capital,

    Ceux qui vivent selon les préceptes du VIIe siècle, ça ne réfléchit pas, ça consomme le plus possible et avec un grand gaspillage, ça ne pense pas à l’avenir, ça vit dans l’instant, ça laisse traîner ses déchets n’importe où, quelle importance ! Ils ne les voient même pas.

    C’est du pain béni pour les gros trusts de l’agro-alimentaire qui voyaient leur part de marché diminuer au profit des produits bio, c’est du pain béni aussi pour les labos, car ceux qui veulent vivre comme à l’époque de Mahomet avalent toutes les médications sans se poser de question…

     résistance-républicaine