Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société

  • Qui est l'ordure?

    Attention, quelques mots ne sont pas très catholiques!

    Un soupçon de décence serait le bienvenu chez les médias serviles.

    Car ce sont ces insanités qu’on chantait sur les marches de l’Elysée en 2018. Je vais y revenir.

    Un doigt d’honneur de Zemmour? Et alors?

    Est-il interdit de répliquer quand une malotrue vous agresse? Fallait-il que Zemmour se couche comme Macron le fait devant toute la planète? Non!

    Ignorer l’agression de cette femme vulgaire, ce serait de la faiblesse, ce serait légitimer une atteinte à la démocratie.

    N’inversons pas la charge de la faute. C’était de la légitime défense après l’agression d’une femme grossière et insolente envers Zemmour.

    Un geste d’exaspération parfaitement compréhensible, une riposte légitime, de la part d’un futur candidat, traité de la façon la plus ignoble qui soit par le système, qui ne cesse de le harceler, quoi qu’il dise et quoi qu’il fasse. Du jamais vu au cours d’une campagne électorale.

    La meute qui s’acharne sur Zemmour, l’écume aux lèvres, en le jugeant indigne de la fonction présidentielle, a la mémoire courte. Il est vrai que de nos jours, l’hypocrisie, le mensonge et la violence sont devenues la norme dans le débat politique.

    Si un doigt d’honneur remet en cause la stature présidentielle de Zemmour, que dire des innombrables dérapages de Macron, tous plus indignes les uns que les autres?

    Il est donc temps de rafraîchir la mémoire de tous ces petits juges qui nous assènent leur morale politique de pacotille et de leur rappeler qui a désacralisé la fonction présidentielle de la manière la plus odieuse et révoltante qui soit.

    Dans mon livre "Macron le pire fossoyeur de la France", je rappelais le mépris de notre Président envers le peuple français, régulièrement insulté depuis 2016.

    "Ouvrières illettrées de Bretagne, alcooliques du Nord, fainéants, multirécidivistes refusant un emploi, moins-que-rien, Gaulois (Français) réfractaires aux réformes et qui foutent le bordel“.

    Est-ce digne d’un candidat et d’un Président d’insulter son peuple?

    Et que dire des accusations gravissimes portées contre la France, ce pays sans culture?

    Macron a d’abord fait le procès de la colonisation, en accusant la France de crime contre l’humanité devant les autorités algériennes, oubliant que les plus grands colonisateurs de l’histoire sont les Arabes, qui ont imposé l’islam par le sabre.

    En Afrique, la France a éradiqué les guerres tribales, l’esclavage, les famines, les épidémies, le cannibalisme et même les sacrifices humains. Où est donc le crime contre l’humanité?

    Macron a ensuite accusé nos soldats de torture en Algérie, passant sous silence les atrocités du FLN, dont la barbarie et la sauvagerie dépassent l’entendement. Est-ce digne d’un chef des armées que de salir les unités combattantes?

    Mais c’est à la tribune de l’ONU, devant 193 États membres, que Macron s’est surpassé, lors de la 73e Assemblée générale des Nations unies, à New York, en déclarant :

    "Je viens d’un pays qui a fait beaucoup d’erreurs, beaucoup de mauvaises choses“.

    Difficile de faire pire dans l’ignominie. Qu’on me cite un seul chef d’Etat à travers le monde, qui a insulté son peuple et son pays comme l’a fait Macron.

    Si quelqu’un a désacralisé la fonction présidentielle comme jamais, c’est bien lui.

    Souvenez-vous de la pitoyable affaire Benalla, souvenez-vous du sinistre épisode de Saint-Martin, souvenez-vous de la scandaleuse Fête de la Musique de 2018.

    L’affaire Benalla a mis au grand jour l’existence d’un pouvoir parallèle et les dérives d’un Etat mafieux.

    Voilà un proche de Macron de 26 ans, sans la moindre qualification, bénéficiant de privilèges exorbitants qu’un ministre n’aura jamais, qui a pu prendre en mains la sécurité du Président, au mépris le plus total des officiers de sécurité du GSPR. L’ancien patron du GIGN résume :

    "Alexandre Benalla. J’ai du mal à comprendre pourquoi on forme des super-gendarmes et policiers du GSPR, alors qu’un ancien vigile militant PS peut assurer la protection du Président de la République“. Où se cache le lézard?

    En tout cas, les humoristes se sont vite emparés du sujet!

    A  Saint-Martin, ce fut le pompon. Un président en transes à la vue d’un jeune Noir dépoitraillé, au torse luisant.

    J’ai consacré un chapitre à ce qui fut l’humiliation suprême pour la République et le peuple français.

    Des images ignobles, qui ont fait le tour du monde, où l’on voit notre Président tout sourire se vautrer dans la fange, ayant perdu tout contrôle de soi. Le comble de la bassesse, de l’indignité et de l’indécence.

    Mais les images valent mieux qu’un long discours. Voir ci-dessus

    Enfin, j’en arrive au summum de l’abjection avec la Fête de la Musique de 2018.

    On croyait avoir touché le fond avec ce Président immature et impulsif. Mais pour ce qui est de salir la fonction présidentielle et de désacraliser l’exercice de la magistrature suprême, Macron est incontestablement le virtuose des comportements dégradants.

    Voici ce qu’une équipe de saltimbanques a chanté sur le perron de l’Elysée, devant le couple présidentiel en extase:

    "Ne t’assieds pas, salop..", "Suce ma bit.. et lèche mes boules", "Danse encu… de ta mère ".

     

    source:

     

    Jamais un Président ne nous aura autant insultés, méprisés et humiliés qu’Emmanuel Macron. Il est le déshonneur de la fonction présidentielle.

    La réplique de Zemmour à une femme qui l’insulte, est-elle plus indigne que tous ces comportements abjects que Macron nous inflige depuis qu’il est candidat?

    La meute médiatique accable un patriote profondément amoureux de la France, un candidat qui se propose de redonner tout son lustre à notre nation millénaire.

    Pas question pour la sphère patriote de se laisser intimider par cette caste au pouvoir qui a trainé la France dans la boue, avec la bénédiction d’une presse servile, gavée de subventions.

    Zemmour et son patriotisme affirmé, c’est l’honneur de la France.

    Rien de comparable avec Macron, qui n’a que mépris pour le peuple gaulois.

    Les turpitudes de Macron resteront une tache indélébile dans son quinquennat. Il a largement démontré qu’il était indigne de la fonction.

    Que les patriotes s’en souviennent en 2022.

    Mais je laisse à Gilbert Collard le mot de la fin. Tout est dit.

        “Est-ce qu'un homme politique, un candidat, peu importe qui, peu importe le parti, n'a pas le droit de se déplacer librement dans ce pays sans se faire insulter, sans se faire cracher dessus, sans se prendre un doigt d'honneur? C'est ça qui est scandaleux! “pic.twitter.com/P8uzH3QLQQ

        — Gilbert Collard (@GilbertCollard) November 27, 2021

     

    Jacques Guillemain

     

    https://ripostelaique.com/suce-ma-bite-et-leche-mes-boules-est-ce-plus-digne-quun-doigt-dhonneur.html

  • Driss Ghali explose Rama Yade!

    Le 19 novembre, Rama Yade accordait une interview à L’Express, dans laquelle l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy n’a pas hésité, à son tour, comme c’est la mode, à cracher sur son pays d’accueil, la France.

    Un pays qui l’avait pourtant faite membre de son gouvernement, alors même que le Sénégal ne compte plus aucun ministre blanc depuis les années 90. Rama Yade eut même cette phrase d’anthologie: " Passer à Paris devant la statue de Colbert est une micro-agression "…

    ***

    Réponse de Driss Ghali (cf. la vidéo en fin d’article: Driss Ghali s’y présente), le "berger francophile", à Rama Yade, la "bergère francophobe":

    Extraits:

    "Madame Yade dit que la statue de Colbert lui est une "micro agression". Si on suit son raisonnement, son indignation, alors tout le Sénégal devrait lui être une "no go zone", une zone de "micro agression", parce que le Sénégal a pratiqué l’esclavage sur lui-même! (…)".

    "J’ai lu des rapports d’ethnographes sur les sociétés sénégalaises anciennes. [En 1880], il y avait notamment chez les Gajaaga du Sénégal, une société de castes, comme en Inde. Trois castes:

        Vous aviez une caste d’élites, maraboutique ou guerrière;

        Vous aviez une caste d’affranchis qui était des clients de ces élites: artisans, collecteurs d’impôts, etc.;

        Et vous aviez une caste d’esclaves.

    "Je parle d’esclaves du Sénégal! Des Noirs [esclavagisés] par des Noirs! Les esclaves domestiques étaient plutôt bien traités. Et puis il y avait des esclaves qui n’avaient même pas le droit de garder leurs enfants! Ils ne transmettaient pas leur patronyme et on prenait leurs enfants qui étaient des espèces de marchandises: on [enlevait] l’enfant à sa maman et on le vendait! Ça, c’est le Sénégal avant l’arrivée de la France! (…) ".

    ***

    "Les tirailleurs sénégalais dont on parle – et que j’admire d’ailleurs –: pourquoi des Noirs ont rejoint la France tellement facilement, quand la France s’est installée au Sénégal ou en Afrique de l’ouest? Parce que c’étaient les anciens esclaves. Ils ont trouvé dans l’uniforme français une manière de se venger de leurs anciens bourreaux. Le caractère vaillant, le courage du tirailleur vient de ça! C’étaient les opprimés de la veille, les damnés de la terre. Ils ont dit: "Voilà, en devenant soldat français, j’ai un statut!". C’est pour ça qu’ils se sont battus avec la France avec l’énergie du désespoir. Parce que c’était soit ça, soit devenir esclave! C’est ça la réalité du Sénégal!".

    "Donc si Madame Yade est indignée par Colbert, elle ne peut plus remettre les pieds au Sénégal! Je n’ai pas vu de Sénégalais faire leur mea culpa sur leur passé d’esclavagistes!".

    "Au passage, c’est la France qui a arrêté l’esclavage au Sénégal, c’est grâce à la France qu’il n’y a plus d’esclave au Sénégal! (…) "

     

    https://senego.com/et-si-la-traite-inter-africaine-etait-beaucoup-grave-que-les-autres-traites-negrieres_229623.html

     

     

    Si Madame Yade ne supporte pas Monsieur Colbert, alors elle ne peut plus avoir d’amis arabes ni musulmans. Tous ses amis algériens, marocains, égyptiens, syriens, qu’elle croise éventuellement à la banque mondiale à Washington [elle y travaille depuis trois ans], elle doit arrêter de leur parler, parce que nous, les Arabes du Maghreb (…), nous avons prélevé des esclaves chez nos amis noirs du Sénégal notamment, et nous les avons vendus à Marrakech, à Fez pour notre propre famille musulmane. Ça, c’est réel".

    "L’esclavage s’est arrêté en Mauritanie [dans les années 60]. L’esclavage en Arabie saoudite (…) a été officiellement banni récemment, dans les années 60 aussi (…) par le roi, le grand roi Fayçal – qui d’ailleurs a été assassiné quelque temps après… "

    "Donc je pense que Madame Yade ne peut plus mettre les pieds à Dubaï, en Arabie saoudite, au Qatar pour la coupe du monde, parce que tout ce monde-là, tout le monde arabe est esclavagiste, et beaucoup plus que Monsieur Colbert. Parce que Colbert – la France de l’époque – a pratiqué l’esclavage, mais nous, les Arabes, nous avons castré les Noirs! Parce que nous, nous ne voulions pas du Grand Remplacement! (…) ".

    "Vous savez quel était le taux de survie à la castration? 10%! Si ça ce n’est pas un crime contre l’humanité commis par les musulmans contre les Noirs animistes, c’est quoi, alors?! "

    [Note de HD: dans la vidéo ci-dessous:

    L’anthropologue, économiste et écrivain franco-sénégalais Tidiane N’Diaye, interviewé pour son livre "Le génocide voilé: enquête historique sur la traite négrière" paru en 2008, parle de la traite arabo-musulmane comme d’un "véritable génocide: le sort qui était réservé aux captifs africains apparaît aujourd’hui -avec le recul- comme une sorte d’extinction ethnique, à terme, programmée par castration massive"].

    ***

    Suite des commentaires de Driss Ghali:

    "Pourquoi les Noirs se sont convertis en masse à l’islam? C’était pour échapper à l’esclavage. Pourquoi les Sénégalais sont devenus musulmans, en grande partie, ou les Maliens, ou le nord du Cameroun, ou au pourtour du Lac Tchad? C’était pour ne plus se faire razzier par les Touaregs musulmans et par les Arabes".

    "Les gens qui ont ma couleur de peau descendaient de Fez, de Marrakech, jusqu’à l’endroit [où sévit] Boko Haram aujourd’hui, jusqu’au nord Cameroun. Pour chercher les Noirs, avec la complicité d’autres Noirs devenus musulmans et qui ont continué la tradition noire d’esclavage intra-africain: ils ont vendu leurs frères!"

    "Les Noirs du lac Tchad ont vendu les Saras, une ethnie qui n’est pas musulmane, le long du fleuve Logone. Ils les ont vendus parce que pour eux, ce n’étaient même pas des Noirs! ".

    " D’ailleurs, qui a inventé la négritude? La race noire? Ce sont les Blancs! Ce sont les Français qui ont inventé la négritude. La négritude a été inventée à Paris! Elle n’a pas été inventée à Dakar à ce que je sache, ou à Abidjan ".

    "Avant la colonisation, il n’y avait pas de race noire! Le Noir ne voyait pas son semblable comme Noir. Quand tu changeais d’ethnie, tu changeais de race et de civilisation! Quand tu traversais la rivière, tu étais dans une zone de non-droit où le Noir était une simple marchandise. C’est pour ça qu’il y a eu l’esclavage en Afrique. Des Africains ont saisi d’autres Africains parce qu’ils ne voyaient pas en eux des hommes, ils voyaient en eux des animaux, des marchandises.

    Ça, Madame Yade devrait s’en souvenir, parce que si elle fait son devoir de mémoire, il faut qu’elle arrête de parler à toute l’Union africaine. Parce que [tous les Africains] ont les mains sales. Tous! Le roi du Bénin, Behanzin (…), c’était le George Soros, le Bill Gates de l’esclavage! [rires]".

    "Certains [Africains] ont eu le courage de reconnaître la responsabilité de leurs ancêtres dans l’esclavage. (…)":

    Source:

    Source:

    ***

    Suite des commentaires de Driss Ghali:

    "La France a interdit, elle a bloqué l’esclavage en Afrique. Elle a bloqué l’esclavage entre Africains, elle a bloqué l’esclavage pratiqué par les musulmans qui envoyaient les Noirs au nord de l’Afrique et en Turquie, en Perse. Les Britanniques aussi ont interdit l’esclavage à Zanzibar, qui était le " shopping center "de l’esclavage. Jusqu’à la fin du 19e siècle, les Arabes de Zanzibar allaient chercher des Noirs au Rwanda! Si le roi des Belges Léopold II a pris le Congo, c’est parce que les Noirs n’en pouvaient plus de se faire razzier par les Arabes qui venaient de Zanzibar, qui montaient le Rift et descendaient pour razzier des Noirs. C’est ça, la réalité! (…) ".

    ***

    " Qui a inventé la négritude? Ce sont les Noirs en France. (…) Elle n’est pas née en Afrique! La condition noire, la conscience d’être africain est née en France [avec des gens comme] le Sénégalais Sédar Senghor ou le Martiniquais Aimé Césaire ".

    " Quand Léopold Sédar Senghor, un Noir sénégalais de l’ethnie Serer, catholique, normalien, agrégé de grammaire, donnait des cours à Louis le Grand, le berceau de l’élite française, en 1932, quand, lui, sélectionnait les Blancs en leur donnant des notes, les Américains, surtout du Mississipi, s’interrogeaient encore pour savoir si les Noirs étaient des êtres humains! J’espère que Madame Yade le sait… Quand les Français donnaient des diplômes de Normale Sup à des Noirs, les Américains hésitaient encore à avoir des Noirs dans leurs universités. En 1932, quand Sédar Senghor prenait son café tranquillement aux Deux Magots, les Noirs américains se faisaient lyncher par le Ku Klux Klan (…) ".

    ***

    " La France a fait le Sénégal. Qu’est-ce qu’était le Sénégal avant la colonisation? (…) Ça n’existait pas! (…) Léopold Sédar Senghor, père de l’indépendance sénégalaise, l’a dit et l’a écrit: sans la France, il n’y aurait pas eu de Sénégal. Il y avait des tribus, il y avait des peuples qui se détestaient, qui se razziaient les uns les autres. (…) Le Sénégal est le fils (lointain) de Colbert. Le Sénégal est l’enfant légitime de Faidherbe. C’est la France qui a donné ses frontières au Sénégal. La France et les grandes confréries sénégalaises, les Tijaniys et les Mourides ".

    " Le Sénégal d’aujourd’hui, ce pays stable, amical, "sérieux" – aucun pays d’Afrique n’est sérieux… parce que si nous nous aimions nous-mêmes, nous ne serions pas pauvres, nous ne serions pas émetteurs d’émigration, nous serons récepteurs d’émigrés – , ce pays sympa, attachant, qui n’a pas connu de coup d’Etat depuis son indépendance, cette exception africaine, ce havre de paix en Afrique, ce pays où il y a encore un peu d’espoir, c’est le fils de Faidherbe (…) ".

    " Le Sénégal a été construit par la France. La France, "méchante", “raciste", a donné au Sénégal la formule magique pour exercer le pouvoir: l’Etat-Nation, l’administration, tatillonne avec les timbres, les préfectures, les conseils municipaux, la police, la gendarmerie, la séparation des pouvoirs… La France a appris ça aux Sénégalais (…) Il faut savoir reconnaître ce qu’on doit à la France. Il y a eu le négatif, mais il y a eu aussi ça! (…) ".

    " Senghor ne voulait pas de l’indépendance: il voulait une association avec la France durant une vingtaine d’années, le temps que le Sénégal mûrisse. L’indépendance a été donnée au Sénégal en 60, et Senghor, contrairement aux indigénistes et aux "woke (éveillés)" que nous avons aujourd’hui, a gardé dans son gouvernement plusieurs ministres blancs, Français.

    Jean Colin a été ministre de l’intérieur du Sénégal jusqu’aux années 90! Les Sénégalais [de cette époque] n’étaient pas des racialistes comme les imbéciles que nous avons aujourd’hui, que nous appelons indigénistes. André Peytavin  a été ministre des finances du Sénégal! (…) Plusieurs conseillers de Senghor et de Mamadou N’Diaye étaient Blancs, Français naturalisés Sénégalais: des binationaux. Monsieur Senghor s’est marié à une Blanche, une Normande: lui, n’était pas racialiste! Et il a pris sa retraite en France! ".

    " (…) En fait, nous sommes des impuissants, nous sommes des "losers", parce que notre génération n’a aucune solution à apporter aux problèmes de l’Afrique: surpopulation, corruption, manque de sérieux. Et nous n’avons aucune réponse à apporter aux problèmes de la France qui sont la décadence, le pourrissement de la civilisation française, et la diversité qui est en train de tuer la France ".

    ***

    "Notre génération doit sauver la France contre la diversité. Je ne dis pas qu’il faut déporter les immigrés. Je dis qu’il faut donner à la France le moyen de rester la France, de rester forte, d’éclairer le monde, de rester un pays prospère, puissant, et de gérer [son] caractère multiracial en même temps. Moi, je n’ai aucun problème avec une France multiraciale [Note de HD: au sens où l’entendait le général De Gaulle], mais il ne faut pas qu’elle devienne une annexe du Zaïre ou de la Somalie. La France n’a pas la vocation d’être un coupe-gorge ni un camp de réfugiés, n’en déplaise à M. Dupond-Moretti ou à M. Mélenchon. (…) ".

    " Ces binationaux [comme Rama Yade], infoutus de trouver des solutions pour leur pays d’origine et pour la France, pour les défis de la France d’aujourd’hui, qu’est-ce qu’ils font ? Ils se réfugient dans les défis d’avant. Ils copient Frantz Fanon ! Or Frantz Fanon est mort en 61: son problème, c’était la colonisation! Elle est finie, les gars: nous ne sommes plus à Bab el Oued! L’Afrique est libre, le Maghreb est libre! (…) Il faut tourner la page de Frantz Fanon! Ces binationaux, quand ils ne vivent pas dans le colonialisme, ils remontent à l’esclavage. L’esclavage est fini, les gars! ".

    ***

    "En fait, l’esclavage, maintenant, est en Libye. J’invite Madame Yade à dénoncer le gouvernement libyen, les mafias libyennes, qui esclavagisent les Noirs, les mafias libyennes partenaires des ONG qui livrent les Noirs à Lampedusa. Madame Yade devrait faire une tournée à Lampedusa et [dénoncer] les ONG européennes subventionnées par les fonds européens qui prennent les Noirs [que leur livrent] les esclavagistes libyens. Il faut voir ce qu’est une prison de Noirs en Libye! Le viol des hommes y est pratiqué de manière systématique. Des viols filmés, et on envoie les vidéos aux familles noires africaines pour leur demander de l’argent! Il faut voir ce que c’est que le sort des Noirs dans les prisons du Sinaï, ce que les bédouins du Sinaï font subir aux Erythréens qui veulent rentrer en Israël! ".

    "Je voudrais bien entendre Madame Yade et toute cette élite binationale parler de ça au lieu de s’acharner sur Monsieur Colbert! (…) ".

    Driss Ghali

    ***

     

    Propos transcrits par

    Henri Dubost

    NB: on peut regretter que, presqu’une semaine après sa publication, l’excellente vidéo de Driss Ghali, en tête de cet article, ne bénéficie que de quelques centaines de vues. Merci, chers lecteurs, d’en assurer la diffusion la plus large.

  • Pourrie jusqu'à la moelle

    A la place du cœur, le porte-monnaie, bien sûr (cf. vous n'avez pas le monopole du cœur…)   quoi attendre d'une socialiste?   

    Tours  la première adjointe PS accusée d’avoir détourné 350 000 euros destinés aux handicapés

    La fraude avoisinerait 350.000 euros. La première adjointe à la ville de Tours, Cathy Münsch-Masset (PS), est poursuivie pour recel d’ abus de confiance aggravé dans un dossier de détournement de fonds impliquant son mari, a-t-on appris ce jeudi de sources proches du dossier. L’élue est soupçonnée d’avoir bénéficié de fonds détournés par son mari, dans le cadre de sa fonction de directeur de l’Association pour adultes et jeunes handicapés d’Indre-et-Loire (Apajh 37).

    Si le directeur, qui a succédé à son épouse à la tête de l’Apajh 37 en janvier 2017, a reconnu les faits, il a toutefois affirmé avoir agi seul. Le fonctionnaire des finances publiques en disponibilité aurait indiqué n’avoir jamais informé son épouse, par ailleurs conseillère régionale de la majorité PS-EELV-PCF en Centre-Val-de-Loire. Il est poursuivi pour faux, usage de faux et abus de confiance au préjudice d’une association faisant appel au don.

    www.20minutes.fr

  • Faire pisser Mirza, c'est pour mon papa…(chanson)

    Aurore Lalucq veut interdire aux hommes de pisser debout!

    GROTESQUES EN FURIE

    L’heure de gloire de la députée européenne Aurore Lalucq, qui vient de chez Benoit Hamon. 10 000 euros par mois pour raconter de telles conneries. Déjà évoquée mais digne d’un second séjour à l’étalonnage de la bêtise. Et puis tout de même, ce sourire… mon Dieu…

        " La nature a doté les hommes d’un immense avantage: celui de pisser debout " disait Philippe Fremeaux.

     

        Ou quand faire la queue aux toilettes est un sujet d’inégalité femmes/hommes. #LaMinuteLalucq#JournéeMondialeToilettes pic.twitter.com/fJbFT25RbZ

        — Aurore Lalucq (@AuroreLalucq) November 19, 2021

    Une parasite de plus.

     

    Dans les années 70, j'étais féministe, j'avais 20 ans: je réclamais seulement la pilule en vente libre et l'avortement…

    Aujourd'hui, les chiennes de féministes ont perdu la raison…

  • Murs et frontières

    Eugénie Bastié: " En 1989, il y avait 11 murs frontaliers dans le monde. Il y en a aujourd’hui environ 80. L’aboutissement de l’abolition des frontières, c’est la restauration des murs"

     

        Eugénie Bastié: "Seuls les progressistes continuent à croire à un monde sans frontières qui n'a plus rien de réel" #PAI pic.twitter.com/Cm2gEt99z8

        — CNEWS (@CNEWS) November 20, 2021

  • L’attirance des Macronescu pour le vaudou béninois.

    Ce n’est plus un secret d’État que Daagbo Hounon, pontife vaudou, est accueilli à l’Élysée avec tous les honneurs dus à un roi nègre. La « restitution » au Bénin des 26 artéfacts « aux pouvoirs magiques » s’inscrit dans le cadre de cette nouvelle politique africaine. Au moins, un pays avec lequel le paltoquet ne nous a pas fâchés.

    Ils sont adeptes d’un culte primitif qui s’imaginent qu’en psalmodiant sans cesse les mêmes mantras inefficaces, ils vont parvenir à un résultat favorable?

    Bien évidemment, mon esprit positif récuse les effets directs de la pensée magique, propre aux enfants, aux primitifs et aux inadaptés. Par contre, on doit constater que nombre de crimes ont été commis dans l’histoire des hommes, par des tyrans qui croyaient s’attacher la faveur des dieux ou des démons par des pratiques occultes.

    Hitler et Staline entre autres, grands amateurs de grimoires et de grigris… Macronescu M’Boulou suit les traces sanglantes de ses aînés.

    Christian Navis

    https://climatorealist.blogspot.com