Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société - Page 3

  • La vérité!

    Pont Neuf: les 2 morts sont de la "diversité", le policier est Réunionnais

    L’interview d’un responsable syndical Alliance-Police nationale réalisée jeudi soir dernier sur BFMTV révèle, d’une part que les deux hommes – tués par un policier – qui, à bord de leur véhicule, ont foncé sur la patrouille dans une intention clairement meurtrière, faisaient partie de la "diversité", et d’autre part que le policier qui a fait feu sur le véhicule pour empêcher le carnage est Réunionnais.

    ***

    Dimanche 24 avril dernier vers 23h45, cinq policiers du "Groupe d’appui de la sécurisation de la Cité", une unité mobile d’intervention et de protection créé après la tuerie survenue à la préfecture de police de Paris en octobre 2019, sont intrigués par une Polo qui fait une marche arrière sur le quai des Orfèvres, à côté du Pont-Neuf. Le véhicule s’arrête sur un passage clouté. Un piéton se présente alors à sa hauteur, discute avec les deux hommes et monte à l’arrière.

    Les policiers, qui sont à pied, décident de procéder à un contrôle. Deux d’entre eux – l’un est équipé d’un fusil d’assaut HK G36 – se placent à quelques mètres à l’avant du véhicule ; deux autres se placent à l’arrière. Une fois ce dispositif habituel mis en place, le chef de la patrouille, une jeune femme, se dirige vers la portière du conducteur.

    Au moment où elle ouvre la portière, l’homme appuie à fond sur l’accélérateur afin de prendre la fuite, traînant la jeune policière sur plusieurs mètres. Les deux policiers stationnés devant le véhicule n’ont eu quant à eux la vie sauve que parce que celui qui était en possession du HK G36 – un jeune policier de 24 ans, 18 mois de police, donc encore stagiaire, jugé exemplaire par sa hiérarchie – a immédiatement fait feu sur le conducteur.

    ***

    Dès le lendemain, le Parquet de Paris le mettait en examen pour " violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner "et" violences volontaires avec arme par personne dépositaire de l’autorité publique".

     

    Mercredi 27 avril, des magistrats, allant au-delà de la réquisition du Parquet, décidaient de ne pas retenir la légitime défense et tranchaient pour une mise en examen du jeune policier sur la base de l’" homicide volontaire", une qualification passible de 30 ans de réclusion criminelle.

    Pour Me Liénard, avocat du policier, "un policier qui fait usage de son arme administrative pour arrêter un délinquant, ne veut pas le tuer : il veut arrêter une action dangereuse. L’intention homicide n’est pas dans l’état d’esprit du policier quand il ouvre le feu".

    De manière surprenante, l’avocat ne plaide pas lui non plus la légitime défense, ajoutant : " la qualification retenue dans cette affaire devrait être "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Une qualification criminelle quand même passible de quinze ans de réclusion…

    ***

    Au micro de BFMTV, ce jeudi, Yann Maras, responsable départemental adjoint du syndicat Alliance – Police nationale, laisse éclater sa colère et son incompréhension :

    "Ce policier est exemplaire : on doit être fiers d’avoir des policiers comme ça dans nos rangs. Et là, le message qui est envoyé par la justice, c’est que ce serait un meurtrier ! Ce collègue-là, je l’ai rencontré à la sortie du bureau des magistrats (…) Pour nous tous, ça ne fait pas de doute : la légitime défense, elle est là : quand vous avez un véhicule qui fonce sur vous à quelques mètres de vous, le texte de la légitime défense vous autorise à ouvrir le feu (…) Une voiture qui redémarre à vive allure, sept ou huit mètres, c’est quelques secondes, et l’action de feu, c’est [aussi] quelques secondes "

    Le journaleux, putassier à souhait: "Ils [les policiers] n’auraient pas pu se jeter sur le côté ? Parce qu’il y a deux morts, quand même! Tués au volant de la voiture!"

    Yann Maras: "Il y a un drame derrière tout ça. Maintenant, les morts, il aurait pu être de l’autre côté si mon collègue n’avait pas fait feu. Aujourd’hui, il a sauvé sa vie et celle de ses collègues [NdA: rappelons que la jeune policière aurait pu être traînée sur plusieurs centaines de mètres, comme l’a été cette jeune femme en juillet 2020 dans le 5ème arrondissement de Paris]. Ils auraient été clairement écrasés par le véhicule (…) "

    Le journaliste: "Pourquoi le magistrat n’a pas retenu l’hypothèse que vous nous expliquez [mais] celle de l’homicide volontaire?"

    Yann Maras: " C’est une très bonne question. Il va falloir poser la question à la magistrature. Parce que nous, on ne la comprend pas, cette décision-là!"

    Le journaliste: "Peut-être que la magistrature a des éléments que vous n’avez pas. Pourquoi ne pas faire confiance à la justice? Quand l’enquête sera achevée, ça peut se terminer par un non-lieu… "

    Yann Maras: "Mais dans ce cas-là, pourquoi prendre cette qualification et aller au-delà des réquisitions du Parquet, la qualification [pour homicide involontaire] était largement… [NdA: le représentant syndical est interrompu par le journaliste]"

    Le journaliste: "Ça ne veut pas dire condamnation, cette qualification [NdA:" homicide volontaire"]

    Yann Maras: Non bien sûr, elle peut varier à la hausse comme à la baisse. Mais pourquoi avoir pris la qualification la plus haute? "

    ***

    Et le délégué d’Alliance-Police nationale de préciser:

    "Nous, aujourd’hui, on espère juste une chose dans tout ça, c’est qu’on n’essaie pas d’acheter une certaine paix sociale avec une décision comme celle-ci "

    Le journaliste: " C’est pour calmer les choses que… ? "

    Yann Maras: " e ne l’espère pas, je vous le dis encore une fois. Mon collègue, tout l’équipage et même sa hiérarchie qui sont intervenus ce soir-là, tout le monde pense qu’il a juste " fait le job" comme on dit "

    ***

    Le journaliste: "Dans votre tract, vous dites que votre collègue est victime du système judiciaire"

    Yann Maras: " Bien sûr ! Regardez: aujourd’hui, on est en train de discuter sur un plateau-télé… [NdA: Yann Maras est de nouveau interrompu par le journaliste]"

    Le journaliste, toujours putassier à souhait: "Parce que les victimes, ce sont les deux morts qui étaient au volant! "

    Yann Maras: "Aujourd’hui, j’ai un collègue qui est poursuivi…. [NdA: Yann Maras est encore une fois interrompu par le journaliste] "

    Le journaliste : "Il est en liberté, il est toujours policier… "

    Yann Maras: " Il est toujours policier sous contrôle judiciaire très très contraignant : il n’a pas le droit de résider à Paris, il n’a pas le droit de porter une arme, il n’a pas le droit d’être en contact avec le public. C’est un jeune fonctionnaire, qui vient de l’Île de la Réunion, qui est tout seul, qui n’a pas le droit de prendre contact avec son service, il n’a même pas le droit de rentrer dans Paris! Il est seul face à tout ça. Je pense que ce dont on ne se rend pas bien compte, c’est que le choc psychologique que, lui, a eu. Il n’a pas décidé de faire feu pour tuer. Il a fait feu pour stopper le véhicule. Aujourd’hui, les fonctionnaires qui l’accompagnent, toute sa hiérarchie, tout le monde lui a dit : " Tu as fait ton travail, mon garçon ! Tu as fait ton travail : tu as sauvé la vie de tes collègues, et la tienne ! "

    ***

    Il y a un mois, ce jeune policier s’est illustré par un acte héroïque : il n’a pas hésité à se jeter dans les eaux glaciales de la Seine pour aller sauver une femme qui tentait de se suicider. Alors qu’elle était au milieu du fleuve, il est allé la chercher et l’a ramenée au bord, il lui a donc sauvé la vie. C’est cet homme qui est aujourd’hui traîné dans la boue par un quarteron de magistrats kollabos. La France est décidément bien malade de sa magistrature de gauche.

    ***

    Henri Dubost

  • Ados transgenre: des "dommages irréversibles"

    EXTRAITS EXCLUSIFS – Dans Dommages irréversibles, un saisissant essai jamais idéologique mais purement factuel, la journaliste au Wall Street Journal, Abigail Shrier, montre comment des adolescentes américaines décident de changer de sexe sous l’influence d’internet. Un phénomène qui pourrait bientôt toucher la France où le livre paraît la semaine prochaine. (…)

    En 2016, Lisa Littman, gynécologue-obstétricienne devenue chercheuse en santé publique et mère de deux enfants, parcourait les réseaux sociaux lorsqu’elle a remarqué une singularité statistique: plusieurs adolescents, pour la plupart des filles, de sa petite ville du Rhode Island se déclaraient transgenres – tous au sein du même groupe d’amis […]. Le Dr Littman ne connaissait pratiquement rien à la dysphorie de genre. […] Mais elle en savait suffisamment pour constater que les chiffres étaient beaucoup plus élevés que la prévalence attendue. […] La hausse, effectivement, s’est révélée sans précédent. Aux États-Unis et dans le monde occidental, on constatait un pic soudain d’adolescentes déclarant une dysphorie de genre – la pathologie associée à la désignation sociale "transgenre".

    Entre 2016 et 2017 aux États-Unis, le nombre d’interventions en chirurgie transgenre pour les jeunes femmes a quadruplé, cette population représentant soudain – comme on l’a vu – 70% de toutes les interventions en chirurgie transgenre. […] La prévalence a augmenté de plus de 1000%. 2% des lycéens s’identifient aujourd’hui comme "transgenres", selon une enquête menée en 2017 auprès des adolescents par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies. En 2016, les personnes assignées femme à la naissance représentaient 46% de toutes les chirurgies de réattribution sexuelle aux États-Unis. Un an plus tard, ce pourcentage était de 70%.(…)

    Tous les vlogueurs trans ne partagent pas la modération de Chase. Le gourou Instagram MtF (Male to Female, NDLR) Kaylee Korol, femme frêle aux cheveux bleus comme ses yeux et qui ressemble à une adolescente ordinaire, offre ce "conseil trans": "Vous n’avez pas besoin d’être sûrs à cent pour cent d’être trans pour essayer les hormones, vraiment, assure Kaylee à ses followers. Vous pouvez essayer les hormones pendant trois mois. Après cette période, il commence à y avoir des effets permanents, mais avant, vous pouvez simplement tester et voir comment vous vous sentez.

    C’est génial, c’est aussi simple que ça. Les hormones ne doivent pas vous effrayer."Inutile, donc, d’avoir la certitude d’être trans pour prendre des hormones. En fait, Kaylee ajoute que le traitement hormonal est "probablement le meilleur moyen de savoir si vous êtes trans ou non". Il est prouvé que la testostérone a des effets secondaires néfastes, mais vous en entendrez rarement parler. Les gourous de YouTube et d’Instagram sont là "pour le fun", et les risques accrus de divers cancers et d’hystérectomie prophylactique ne sont pas vraiment fun.(…)

    Presque toutes les détransitionneuses à qui j’ai parlé sont percluses de regrets. Si elles ont pris de la testostérone quelques mois seulement, elles ont une voix étonnamment masculine qui restera grave.

    Si elles ont été́ sous T pendant plus longtemps, elles souffrent de la gène d’avoir une géographie intime inhabituelle: un clitoris élargi qui ressemble à un petit pénis. Elles détestent leur barbe naissante et leur pilosité corporelle. Elles vivent avec une poitrine lacérée et des tétons masculins (oblongs et plus petits) ou des rabats de peau qui ne ressemblent pas à des tétons. Chez celles qui ont conservé leurs ovaires, une fois privé de testostérone, le tissu mammaire se gonfle au retour des règles d’un liquide qui, souvent, n’est pas correctement drainé. […] Les désisteuses et détransitionneuses à qui j’ai parlé m’ont toutes dit qu’elles étaient sûres à 100% d’être trans à vie – jusqu’à ce que, soudainement, elles ne le soient plus. Presque toutes reprochent à leur entourage adulte, en particulier les professionnels de la santé, d’avoir encouragé et facilité leur transition.

     

    Le Figaro

  • Le gauchisme? Une imposture, une sinistre farce!

    Hier ces grandes consciences politiques, ces "mutins de Panurge", nous chantaient "combattons" quand nous n’avions en France aucun dictateur à combattre et aujourd’hui c’est "courage, fuyons Le gauchisme? Une imposture, une sinistre farce!
    Hier ces grandes consciences politiques, ces " mutins de Panurge ", nous chantaient "combattons" quand nous n’avions en France aucun dictateur à combattre et aujourd’hui c’est "courage, fuyons" quand le pouvoir en place est chaque jour plus menaçant. Ah, ils ont fière allure nos "rebellocrates"!

    Dans les "m’as-tu-vu" ridicules, obsédés par leur apparence, leur image commerciale, il y a un bel exemple:

    Bernard Lavilliers qui, se trouvant par hasard assis dans un avion à coté de Salvatore Adamo et passant en sa compagnie un excellent voyage, lui demande à l’arrivée de ne pas sortir à ses cotés, obnubilé par son image de baroudeur d’opérette. Il ne participe pas aux Enfoirés car il "n’aime pas l’assistanat". Lui, en cas de besoin, "prendra un flingue et braquera une banque"! Oui, vous avez bien lu, il se croit sur un plateau de cinéma! C’est ce que devrait faire Bernadette 86 ans et ses six-cents euros de retraite, au lieu de fouiller dans les poubelles de supermarchés pour pouvoir manger! Ce qui n’empêche pas Nanard-le-guignol de déclarer en 2021: "Les politiciens sont hors sol".
    Se soucier de la misère à l’autre bout du monde est une noble cause et ne prend que le temps d’écrire une chanson rémunératrice, mais le désespoir de Lucienne et de Raymond, prisonniers de banlieues pourries et dangereuses, n’a aucune importance.

    Bien entendu tout cela n’est que du vent, du bidon, du toc, de la façade. Cet artiste engagé (dans quoi ?) est celui qui s’exprime toujours sur les plateaux de télévisions en penchant la tête du coté de son gros anneau. Les apparences, toujours les apparences. Des soignants, des pompiers, des milliers de salariés courageux sont jetés à la rue par un covidiste en chef hystérique. Des gens acclamés et applaudis hier sont bannis aujourd’hui. Rien à dénoncer à ce propos Bernard? Non, trop risqué, pas rentable! Et tes gros muscles alors, c’est pour la scène, la galerie? Le président est "agaçant", mais "personne ne s’en rend compte" dit-il. Seules les manières de Macron le dérangent, mais pas l’immense souffrance d’une partie des Français qu’il provoque. Mais qui est hors-sol Nanard? La France et son peuple, ce n’est pas ton niveau, car toi tu entends "le cœur du monde battre de plus en plus fort". Au passage je te signale que cette phrase ne veut rien dire, mais elle épatera ton public car le vide est votre "matière". C’est ça, la gauche!

    Renaud, fils d’enseignants, prolo pour l’image commerciale, les pochettes de disques et l’alimentation du compte en banque, bobo dans le privé, s’est imaginé en Gainsbourg, le ridicule ne tuant – c’est bien dommage – personne. Gainsbourg-Gainsbarre est devenu Renaud-Renard, toute honte bue. Vit-il en HLM blême? J’en doute. Se déplace-t-il sur une mobylette? J’ai du mal à y croire. Le "Putain de camion" de Nice ne t’a rien inspiré Renaud? Simplement la recette de ta prestation niçoise reversée aux victimes, mais aucune prise de position politique sur ce sujet de fond qui demande un courage que tu n’as jamais eu et que tu n’auras jamais.

    "Miss Maggie" n’est plus là, c’est dommage car elle se trouvait de l’autre coté de la Manche, aucun risque donc. Le matamore en cuir sur-mesure préfère maintenant l’éborgneur du petit peuple en gilets jaunes, l’arracheur de mains prolétariennes pour qui il a appelé à voter en 2017. Aucune chanson à écrire sur le sujet, Renaud, et sur celui qui permet cette violence inouie? Tu aurais pu écrire "Mister Manu" si tu "en avais". Non, rien de rien, non cela ne rapporte rien! Oui, c’est vrai, une chansonnette médiocre, le minimum syndical quoi, mise en scène dans une vidéo ridicule et s’en prenant au "connard de virus" mais pas à celui pour qui il a voté et qui l’a exploité politiquement. Au passage, un coup de griffe à Trump, destiné à rassurer ceux qui pourraient le soupçonner de vouloir abandonner le bord politique de collabos auquel il a toujours appartenu. Petite promotion de la laideur, aussi, en exhibant une partie de son vieux corps bedonnant recouvert de tatouages. Tu es répugnant Renaud, comme les musiciens qui t’accompagnent et, je te rassure, toujours de gauche. En France "les cons sont légion", tu as raison, Renaud, comme toi ils votent Macron. Tu étais un jeune rebelle de plateaux de télévision et d’émissions de variété, tu es devenu un vieux larbin du système.

    Alain Souchon, le gentil garçon, annonce par un coup de gueule qu’il quitte Paris, capitale devenue invivable, sans s’étendre sur le sujet. Dire que la gauche, en l’occurrence la Dingo, détruit tout ce dont elle a la charge est au dessus de ses forces et surtout en contradiction avec son idéologie bornée, mondialiste et multiculturelle. Peu importe, il en a largement les moyens. Le peuple de France a du, il y a déjà vingt ans, fuir les banlieues avec les moyens du bord mais il s’en est d’autant moins aperçu qu’il n’en avait rien à faire. Mais où est donc cette "Foule sentimentale" si fructueuse, Alain? Elle ne l’est plus, sentimentale, à moins qu’elle ne soit plus…rentable?

    Francis Cabrel, combien t’a rapporté "Saïd et Mohamed"? Combien t’ont rapporté toutes tes dénonciations musicales? Tu ne veux pas nous le dire? Et combien te rapporterait une chanson dont je t’offre le titre: "Christiane et Jean-Paul" salariés smicards vivant chacun de leur coté dans leur voiture déglinguée été comme hiver? Tu aurais pu écrire aussi "Mauranne et Laura" égorgées et éventrées à Marseille mais cela demande du courage et ne rapporterait rien, tu le sais, sinon un bannissement de ce showbiz puant d’égoïsme, de conformisme, et surtout de lâcheté. Tu as raison, tu lui ressemble.

    Maxime Le Forestier est "Né quelque part" en France, pays devenu dangereux et dictatorial. Albert aussi est "né quelque part" à Bondy dont il a été chassé car "mangeur de porc ". Monique "née quelque part" à Trappes a réussi à échapper à une attaque au couteau, mais c’est banal. Tiens Maxime, toi, l’admirateur de Brassens, tu as chanté avec talent, comme d’habitude, et avec ta guitare magnifiquement jouée, comme il se doit, " Tant qu’il y aura des Pyrénées ". Qu’as-tu à dire de la macronie, de sa violence, qu’as-tu a dire de l’état de la France et de la terrible souffrance de son peuple, rien? Serais-tu, maintenant toi aussi un artiste "dégagé"? Le maître Brassens -que je mets personnellement au dessus de tous- semble avoir écrit cette chanson pour toi. N’aurais-tu pas cette vague impression? J’ai le sentiment qu’il a écrit aussi pour d’autres, suivez mon regard: "Je, tu, il, elle, nous, vous, ils, tout le monde le suit docile, il y a peu de chances qu’on détrône le roi des cons". Et ça ne rime ni avec Pompidou ni avec De Gaulle!

    Voilà pour les lopettes d’hier, il y en a beaucoup d’autres.
    Les chanteurs d’aujourd’hui sont dignes de leurs devanciers, ils sont de la même " trempe ", du même tonneau, artificiels, superficiels, lâches et moutonniers. Ils n’ont plus rien à dénoncer, à combattre, juste une chose à défendre: leurs situations privilégiées. La dictature est là alors, on baisse la tête et on collabore. Oubliés les mains arrachées, les yeux crevés, les salariés jetés à la rue, les humiliations, les insultes, les restrictions de libertés, l’obligation déguisée de s’injecter une saloperie dans le corps, malgré le code de Nuremberg. Une collaboration active, honteuse, dégueulasse, puisqu’ils sont allés jusqu’à appeler à voter Macron.

    Thomas Dutronc, fils de son père et aussi fils de sa mère, astrologue pour les benêts, a appelé à voter pour celui qu’il devrait haïr, s’il avait la moindre conscience. "L’opportuniste" était-elle aussi une chanson prémonitoire, fiston à son papa? Se ranger dans le camp de celui qui cogne n’est pas très glorieux, n’est-ce pas! Ton père a chanté "Merde in France". A l’évidence ces effluves probablement agréables pour toi ont guidé ta prise de position.

    Lulu Gainsbourg qui n’est pas digne d’être le fils de son père, soutient celui qui considère les chômeurs comme des fainéants refusant de traverser la rue pour trouver un emploi, lui, né avec une cuillère d’argent dans la bouche. "Ceux qui ne sont rien", "les sous-citoyens", les non vaccinés "qu’on emmerde", il n’en a rien à cirer, le rejeton. Le monde des salariés, des ouvriers, ce n’est pas son monde.

    Matthieu Chedid, autre lavette et miauleur professionnel, fils de… oui, d’accord. Sais-tu qu’il n’y a pas de culture française, Matthieu, comme l’affirme ton président chéri, Moumoute 1er, qui ne sera jamais le mien? S’il n’y a pas de culture française, c’est quoi ton monde, le néant? Quoique … quand on écoute sur Youtube ton hommage à Christophe avec "Les mots bleus", nous n’en sommes pas loin … du néant!

    Davy Sardou -que des grands noms- et ses collègues sont, entre autres, les hommes d’aujourd’hui qui ont appelé à faire barrage à Marine Le Pen. Des hommes d’aujourd’hui qui ont eu peur de maman-chats! La France est foutue. "Ne m’appelez plus jamais France" mais Frankistan. Sois rassuré, Davy, c’est pour demain. Un futur proche dans lequel la peau de tous ceux de ton monde arrogant, suffisant, subventionné et couard ne vaudra plus grand chose et ce ne sera que justice. A moins que vous ne vous aplatissiez, que vous ne courbiez l’échine, que vous ne vous soumettiez bref, que seule votre incommensurable lâcheté guide, une fois de plus, votre conduite.

    La quasi-totalité de la classe politique est à vomir. Les medias d’état, radios et télévisions, gavés d’argent public, ne sont aujourd’hui composés que de caniches aboyant tous la même propagande. Quant aux artistes, mis à part une minuscule minorité (Brigitte Bardot, Nicoletta, Annie Duperey, Véronique Genest, Laurent Voulzy, Jean-Jacques Goldmann, Michel Polnareff, Francis Lalanne, et quelques autres), nous savons maintenant ce qu’ils valent.
    "Les Enfoirés" étaient sans aucun doute une noble cause, malheureusement constituée en quasi-totalité d’enfoirés vénaux, voyant en elle un magnifique support publicitaire.

    Cela fait vingt ans que je ne regarde plus la télévision; je n’irai plus jamais au concert ni au cinéma. Le monde artistique me dégoûte, me répugne et ne mérite qu’un définitif mépris.
    Une partie du peuple de France, abrutie par les médias, manipulée par tous ces politicards pourris jusqu’à la moelle et bouffant tous au même râtelier, hypnotisée par cette méprisable clique de saltimbanques parasites -pléonasme- a voté pour sa disparition. Cette clique n’a aucun scrupule à travestir son égoïsme, son égocentrisme démesuré, en humanisme. L’autre partie de ce peuple, encore lucide, sera livrée à elle-même pour, probablement, le pire.
    Le constat est sans appel: les veaux sont largement majoritaires. Moumoute 1er est ré-élu.

    Bon quinquennat à tous!

    Jim Jeffender

  • Résultat des élections

    Vous voulez savoir le résultat des élections dans votre commune? Cliquez sur le lien ci après et choisissez votre département et la commune

     

    https://www.resultats-elections.interieur.gouv.fr/presidentielle-2022

  • La France d'en-bas

    J’ai décidé de reprendre la plume, parce que la haine que les médias français déversent sur les honnêtes gens qui votent pour Zemmour et pour Marine Le Pen me choque profondément.

     

    Montluçon: Deux musulmanes voilées rêvent à voix haute de la disparition des Blancs

    Scandale: À Montluçon, les clandestins mangent gratuitement au Flunch!

     

    J’habite, avec mon mari et mes enfants, dans un petit village des Combrailles, une région charmante située au sud de Montluçon, ma ville natale.

    Ne disposant que de peu de temps, – car je ne suis pas au chômage et ne touche pas d’aides sociales, moi, – je vous propose des témoignages sur les gens que je connais personnellement, qui vont voter pour Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, le 24 avril: des témoignages venus de la France d’en bas, que l’anti-français haineux Macron déteste tellement.

    JACQUES, MAÇON

    Jacques, un artisan maçon de notre village, a dû liquider son entreprise unipersonnelle et s’est retrouvé au chômage. Il vit maintenant dans un village voisin, dont le maire est communiste. En 2015, quand la chancelière allemande, Angela Merkel a autorisé l’entrée de 1,5 millions de clandestins musulmans en Allemagne (quelle folie!), cet élu a déclaré qu’il voulait accueillir une vingtaine de ces clandestins dans son petit village (600 habitants). Résultat, une vingtaine de ces individus, entrés illégalement en France, vivent maintenant dans le même lot de logements sociaux que Jacques: ils viennent d’Afrique noire, ils ne parlent pas français, ils commettent des larcins, et ils sont récompensés de leurs crimes en étant logés et nourris gratuitement – pendant que Jacques, lui, habitant dans les mêmes logements, doit payer son loyer et sa nourriture avec son argent, alors qu’il est Français, lui, et alors qu’il a travaillé (donc payé ses impôts et autres prélèvements obligatoires) pendant plus de 20 ans. Eh bien, Jacques vote pour Marine Le Pen, ce qui n’est pas étonnant: comment pourrait-il accepter cette injustice choquante, qui consiste à loger, nourrir, chauffer, blanchir, etc., gratuitement des envahisseurs venus du Tiers Monde, en abandonnant les Français qui ont travaillé pendant des dizaines d’années?

    NICOLAS ET MARIE, ÉLEVEURS

    Un de nos voisins, Nicolas, un éleveur qui possède 120 hectares sur lesquels paissent 350 vaches laitières, a 58 ans. Il travaille depuis ses 18 ans. Quand il sera à la retraite, il touchera le minimum garanti dans la branche agricole, qui est d’à peine 900 euros mensuels. Pendant ce temps, il voit les immigrés légaux et illégaux, qui n’ont jamais travaillé en France, être dorlotés par Macron et sa clique. A tel point qu’en 2017, sur ordre de Macron, l’État a acheté 62 hôtels "Formule 1" (par l’intermédiaire de la Caisse des Dépôts et Consignations), pour y loger des clandestins et autres demandeurs d’asile, aux frais de l’État, donc aux frais des Français.

    Quand je lui ai parlé de ce scandale, Nicolas a protesté avec véhémence, car il paye ses impôts et taxes depuis ses 18 ans et il n’est pas logé gratuitement, lui. Sa mère, Marie, une charmante vieille dame que je connais bien, qui a 85 ans et qui dirigeait une petite exploitation de 30 hectares avant de prendre sa retraite, ne chauffe que la pièce principale de sa petite maison en hiver, car elle n’a pas les moyens de chauffer le reste, alors que Macron chauffe gratuitement des centaines de milliers d’immigrés venus de pays africains. Sans surprise, Nicolas et sa mère ont voté Zemmour au premier tour et ils vont voter Marine Le Pen au second. Pourquoi? Parce que ce sont les seuls candidats qui s’opposent à l’immigration destructrice et aux injustices scandaleuses commises par Macron contre les Français.

    MONIQUE ET CHRISTOPHE, RESTAURATEURS

    Il y a quelques années, mon mari et moi avons sympathisé avec un couple (Monique et Christophe) qui a repris un restaurant de qualité, dans la Creuse voisine. Ils nous ont raconté que leur fille, Caroline, est allée à Châteauroux pour ses études.

    Eh bien, en 2019, la mairie de cette ville a accueilli plusieurs dizaines de clandestins d’Afrique, et les a logés gratuitement. Pendant l’hiver 2019-2020, elle leur a octroyé gratuitement plusieurs stères de bois pour leur chauffage, au grand dam de Caroline qui, parce qu’elle est Française et non immigrée du Tiers Monde, doit faire des petits boulots pour payer sa minuscule chambre d’étudiante et son chauffage. Résultat, Caroline et ses parents vont voter pour Marine Le Pen, car ils veulent que l’État cesse de favoriser les immigrés, légaux et illégaux, au détriment des Français.

    NATHALIE ET JEAN-FRANÇOIS, MARAICHERS

    Nathalie, la femme de Jean-François, un couple de maraîchers amis, qui ont une petite exploitation agricole de 22 hectares, m’a raconté récemment comment elle a été rayée des statistiques du chômage: " Il y a un an, j’ai reçu un courriel de Pôle Emploi, me disant que, comme je n’avais pas répondu à leur précédent courriel, ils me supprimaient… or, je l’ai vérifié, je n’avais reçu aucun courriel de leur part… ".

    Des cas de ce genre, il y en a des milliers et des milliers, chaque mois. Depuis que Macron a été nommé ministre de l’Économie et des finances (en 2014), Pôle Emploi a reçu l’ordre de rayer en masse les chômeurs et de créer des centaines de milliers de stages, financés par l’État, pour faire passer les chômeurs de la catégorie A (la seule dont les médias parlent) à la catégorie D (qui a explosé depuis 2014), afin de faire baisser les chiffres officiels du chômage publiés par l’Insee.

    Résultat, Macron a le culot de prétendre que le chômage baisse, alors qu’il y a en ce moment 6 millions de chômeurs inscrits à Pôle Emploi, si l’on compte toutes les catégories de chômeurs (A, B, C, D et E), soit un million de plus qu’à son arrivée, en 2014! Cette falsification à grande échelle des statistiques officielles rappelle celle que pratiquait l’Union Soviétique, avec ses plans quinquennaux, dont les résultats étaient fabriqués selon les volontés du pouvoir. Écœurés par le comportement de Macron et de sa clique, qui mettent les Français au chômage et ensuite falsifient les statistiques pour les effacer, Nathalie et Jean-François ont voté Zemmour au premier tour et vont voter Marine Le Pen au second.

    STEPHANE, MENUISIER

    Récemment, le frère de Nathalie, Stéphane, qui est menuisier, a eu une pleurésie, qui l’a envoyé à l’hôpital pour une dizaine de jours. En sortant, il a dû payer plusieurs milliers d’euros, car il n’avait pas de mutuelle (la Sécurité Sociale prend en charge 80% des frais d’hospitalisation, alors qu’une journée coûte 1300 à 1700 euros). Quand il a protesté en voyant la note, la secrétaire médicale de l’hôpital lui a répondu:

    "C’est vrai que ça fait beaucoup, si vous aviez été étranger, vous n’auriez rien payé".

    En effet, les immigrés sont soignés gratuitement grâce à l’AME (Aide Médicale d’État), une aide qui est destinée exclusivement aux clandestins (donc à des gens qui violent la loi). Stéphane étant un Français, qui travaille depuis plus de 20 ans, et non un envahisseur venu du Tiers Monde, il a dû payer cette facture élevée, bien qu’il ait cotisé toute sa vie à la Sécurité Sociale – alors que les clandestins ne paient rien, bien qu’ils ne soient pas français et n’aient jamais cotisé. Faut-il s’étonner, si Stéphane s’apprête à voter pour Marine Le Pen?

    Voter pour Macron, c’est être un ennemi de la France!

    Bien que je sois de nature pacifique, j’avoue que j’en ai par-dessus la tête des donneurs de leçons des grandes villes, qui crachent sur les Français travailleurs, sérieux, honnêtes, décents, modestes, qui votent pour Zemmour et pour Marine Le Pen, – ces Français durs à la tâche, qui travaillent depuis des dizaines d’années, qui payent leurs impôts, qui ne commettent pas de crime, qui ne brûlent pas de voiture, qui ne saccagent pas de commerces, qui n’attaquent pas la police, qui n’agressent personne – qui veulent juste pouvoir vivre du fruit de leur travail et ne pas voir leur argent leur être volé par l’État, pour être donné à des immigrés dont la France, par définition, n’est pas le pays.

    Cette attitude des gens des grandes villes, qui votent pour Macron et plus largement pour la gauche, j’appelle cela du racisme: car ces gens prennent systématiquement parti en faveur des immigrés (surtout ceux dont la peau n’est pas blanche) contre les Français (surtout ceux dont la peau est blanche).

    Disons-le clairement: Macron et sa clique mènent une politique raciste contre les Français de souche, c’est-à-dire contre les citoyens français qui ont le malheur d’avoir la peau blanche. Notre pays nous est volé sous nos yeux, et les envahisseurs arabes et noirs sont engraissés avec l’argent que l’État nous vole à nous, Français! Comment ne pas être révolté par cette injustice? Pour la première fois de l’histoire, les dirigeants d’un pays prennent ouvertement parti contre leur propre peuple, et favorisent délibérément les étrangers au détriment des citoyens de leur pays!

    A cause de ce Macron, la France est maintenant endettée à hauteur de 113% de son PIB (une véritable catastrophe), la balance commerciale a enregistré un déficit record de 80 milliards en 2021 (contre un bénéfice de 250 milliards pour l’Allemagne), mais cela n’empêche pas ce scélérat de débloquer chaque semaine des millions d’euros pour nourrir, loger, soigner, chouchouter tous les clandestins entrés illégalement dans notre pays, à nos frais, ainsi que toutes les familles de racailles musulmanes qui infestent les banlieues de nos villes, devenues des zones étrangères où règne la charia!

    Voter pour Macron, c’est donc voter pour la préférence étrangère, pour l’immigration de masse (2 millions d’immigrés de plus pendant son quinquennat!) et pour l’islamisation, bref pour la destruction de la France!

    Voilà pourquoi les gens qui votent pour Macron sont des ennemis de la France!

    Et voilà pourquoi la France d’en bas va voter pour Marine Le Pen!

    Geneviève Clovis

    Source:

     

  • France Orange mécanique

    Semaine 15: du 16 au 22 avril.

    16/04 – Paris (75): Messieurs les voyous, les délinquants, nous ne sommes plus d’accord "Restez dans vos quartiers et ne venez pas troubler les nôtres, par exemple le "Champ-de-Mars "avec vos vols à la tire, vos rixes, vos trafics, vos drogues. Monsieur le ministre de l’Intérieur, sauvez-nous, nous sommes terrifiés, exaspérés, nous qui vivions tranquilles à l’ombre de la tour Eiffel et, s’il le faut, fermer le Champ-de-Mars la nuit".

    Paris n’est plus Paris! Qu’on se le dise!

    Nevers (58): "Il voulait faire couler du sang blanc!". Abususfyan, un migrant d’origine soudanaise, a pénétré dans un sauna "gay" en brandissant un couteau et tenté de poignarder le gérant. Objet d’une OQTF, il était toujours chez nous… et il le restera puisqu’il a été condamné à trois mois de prison.

    Lodève (34): A cause d’un mauvais regard, échangé dans le centre-ville, un homme a été poignardé au niveau du flanc gauche. Ses jours ne sont pas en danger.

     

    17/04 – Châtillon-sur-Chalaronne (01): Insulté par une bande de voyous, alors qu’il se trouvait dans la caserne, après une intervention des gendarmes contre un rodéo à moto, ce jeune pompier a été violemment jeté au sol et tabassé par trois d’entre eux.

    Nice (06): Dans le quartier de l’Ariane, des policiers procèdent à une interpellation: " Ce n’est pas normal, en plein Ramadan "objecte le voyou, avant de s’en prendre à l’un des policiers " Je vais violer ta mère, la putain". Nous ignorons s’il a été interpellé et encore moins s’il sera condamné?

    Asnières (92): Deux femmes voilées traversent la route. Interpellées par les policiers, elles refusent d’être contrôlées et insultent les représentants de l’ordre. Immédiatement une foule s’interpose et accuse les policiers " d’islamophobie ". Bien entendu, la scène filmée sur les réseaux sociaux, offre une tout autre version.

     

    18/04 – Aulnay-sous-Bois (93): Pris dans un guet-apens (cela devient quotidien), les policiers ont été visés par des tirs de mortiers et des cocktails Molotov par une centaine d’individus hurlant "Bande de fils de putes, on va vous tuer!".

    Même scénario à Plaisir (78): C’est une vingtaine d’individus qui a attaqué le commissariat avec des mortiers. Des voitures ont été incendiées dans la cour. Cela a débuté quand un véhicule de police a "osé" circuler dans la rue Bad-Aussée, accueillie avec des pierres.

    Cela également devient quotidien dans notre pays: Saint-Denis (93): Une enseignante d’un collège a été agressé en plein cours par l’un de ses élèves de 4e "à qui elle avait demandé de quitter la classe". Il s’est levé et a asséné plusieurs coups à l’enseignante qui a été transportée à l’hôpital. Ce voyou a été placé en garde à vue et sera probablement condamné à " un rappel à la loi "!

    Bressuire (79): Un père de famille d’une trentaine d’années, qui se promenait avec sa fille de 10 ans, a été agressé en pleine rue par deux jeunes de 17 et 19 ans qui l’ont roué de coups. Blessé au visage, il a été pris en charge par le centre hospitalier nord Deux-Sèvres. Les deux voyous ont été appréhendés et placés en garde à vue.

    Laval (Mayenne): Dans le quartier Saint-Nicolas, suite à l’interpellation d’un jeune de 18 ans " auteur de délits et d’outrage envers les forces de l’ordre ", une bande de voyous s’est livrée à des actes de vandalisme: détérioration du mobilier urbain, incendie d’une trentaine de voitures, d’abri bus et de poubelles. Le maire de gauche a condamné ces actes et dénoncé cette violence "source d’interrogation des politiques à mener".

     

    19/04 – Paris sera toujours Paris… que nenni! Même la Foire du Trône n’est plus ce qu’elle était: un rendez-vous familial. Des bandes de "racailles" pillent les stands et dépouillent les visiteurs. On ignore leurs origines bien sûr!

    Aubervilliers (93): Retrouvée nue en pleine rue, une femme d’une trentaine d’années, originaire du Sri-Lanka, totalement " déboussolée ", avait été séquestrée et torturée dans un appartement. La victime avait subi des sévices particulièrement atroces: les lèvres de son vagin été collées avec de la glue. Elle a été conduite aux urgences de l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis.

    Tours (Indre-et-Loire): Dans le quartier des Prébendes, à quelques jours d’intervalle, trois femmes ont été menacées et agressées en pleine rue par un individu armé d’un couteau de type Laguiole, qui exigeait "un kiss": "Il a approché son couteau à hauteur de ma poitrine…j’ai eu de la chance, je crois. ", témoigne l’une d’elles. Un migrant clandestin a été interpellé…puis relâché! Il faisait pourtant l’objet d’une OQTF.

    Lyon (69): Toujours dans le quartier de la Guillotière, place Gabriel-Péri, une patrouille de policiers qui interpellait un vendeur de cigarettes de contrebande, migrant clandestin en situation irrégulière, a été encerclée par une cinquantaine de "racailles" et a dû utiliser des grenades lacrymogènes pour se dégager.

    Osny (95): Sur les bords de la Viosne, alors qu’elle se dirigeait vers la gare pour rejoindre son lieu de travail, une jeune femme de 21 ans a été très violemment agressée à coups de couteau et risque de perdre un œil. Transportée vers l’hôpital Pitié-Salpêtrière, l’enquête déterminera les circonstances exactes et s’il y a eu viol?

     

    20/04 – Grenoble (Isère): Pour une raison inconnue un individu a assené des coups de poings et de pieds à une conductrice de tram qui a dû être conduite à l’hôpital dans un état sérieux. Le syndicat FO a demandé à tous les conducteurs de rentrer au dépôt immédiatement.

    Toujours à Grenoble, des militants de l’UNI ont été violemment agressés en pleine rue par des "antifas". Une jeune femme a été frappée au visage, transportée en sang vers les urgences.

    Moins (69): Sur le parvis de la mairie, le maire et ses élus menacés par un individu alcoolisé et armé d’un couteau qui leur a expliqué " Qu’il était le caïd de Vénissieux ".

    Vaulx-en-Velin (Rhône): Place Guy-Moquet une vingtaine de jeunes voyous se sont amusés à envoyer des cocktails Molotov sur les policiers. Une voiture a été incendiée. Un suspect de 16 ans a été placé en garde à vue. Un cocktail Molotov est destiné à " brûler " celui qui le reçoit, mais, dans ces cas, il n’y a pas de légitime défense!

    **Un week-end calme en Seine-Saint-Denis (93), seulement 13 policiers blessés et 9 voitures de police dégradées!

    21/04 – Nantes (44): Des bandes qui se bagarrent à coups de barres de fer et de matraques et 15 voitures vandalisées rues Pierre-Roy et Alain-Gerbault: "On a peur, la ville se voile la face. Cette délinquance pourrit notre vie quotidienne", explique un riverain. Aucune interpellation!

    Saint-Pargoire (34): Il y a deux ans, Pauline et Laurent investissent leurs économies en achetant le snack " Le Cocagne ", près de Pézenas. Finis les petits trafics, l’établissement devient un restaurant familial, mais cela ne plait pas à quelques voyous: régulièrement insultés et vendredi ils ont été tabassés en pleine rue par une vingtaine de " jeunes " et ils n’ont pas pu ouvrir le restaurant: " On croyait ce village tranquille et on vit l’enfer depuis deux ans".

    Longjumeau (91): A la sortie du lycée Jean-Perrin, un adolescent de 15 ans, bien connu des services de police, se trouve entre la vie et la mort après avoir été poignardé (plaie de 10 centimètres au thorax) lors d’un affrontement entre deux bandes rivales.

    Moissac (82): Les enseignants du collège François-Mitterrand, excédés par la détérioration du climat scolaire et les incidents en série, ont refusé de faire cours une matinée, après que l’une des enseignantes ait été menacée par un élève armé d’une arme à impulsion électrique. Depuis deux mois, et plusieurs plaintes déposées, la direction est interpellée pour des défaillances dans la politique disciplinaire. Les services de gendarmerie ont dû intervenir.

     

    **Ce n’est pas nous qui l’affirmons mais " Frontex ", responsables des frontières de l’Union Européenne: Les flux de clandestins (hors Ukrainiens) sont les plus élevés depuis 2016: + 445% de Géorgiens – + 248% d’Albanais (le prix d’un vol Tirana/Beauvais dès 20 euros explique ces arrivées massives. Ils savent qu’ils n’obtiendront pas le droit d’asile mais les 426 euros mensuels immédiats (majorés en fonction du nombre d’enfants) est une raison suffisante. Plus de 40.300 franchissements illégaux ce premier trimestre 2022 (+ 57% par rapport à 2021). Pour la zone Méditerranée ils ont plus que doublé (+ 132% – 7000 clandestins), notamment à Chypre, où ils ont triplé par rapport à 2021 (+ 5100) et l’Afrique occidentale, environ 5850 soit + de 70%. Trois fois plus de migrants ont tenté de traverser la Manche vers l’Angleterre au cours du premier trimestre 2022, environ 8900, en hausse de + de 190% sur 2021. La moitié en ont été empêchés, recueillis en mer.

     

    22/04 – Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme): " Il a un doux visage et l’allure timide ", soupçonné de viol aggravé sur une jeune femme, les juges du tribunal de Riom laissent en liberté cet étudiant de 23 ans. Le parquet a fait appel de cette décision ahurissante.

    Dijon (Cotes d’Or): Près de la gare, une jeune femme a été victime d’une agression. L’auteur, un adolescent de 12 ans, lui a placé un couteau sous la gorge pour lui extorquer 40 euros.

     

    **Condamné pour des agressions sexuelles relevant d’une cour d’Assises, un migrant clandestin d’origine turque, âgé de 35 ans, s’est vu accorder une permission de sortie du centre de détention de Joux-la-Ville. Il en profite pour agresser violemment et tenter de violer une jeune femme dans une forêt de l’Yonne, puis de s’enfuir. Selon les enquêteurs: il serait en Turquie aujourd’hui!

     

    Le Havre (Seine Maritime): Délinquant multirécidiviste et chômeur, un Algérien de 29 ans, venu en France pour " se faire soigner ", agresse sexuellement une jeune collégienne de 14 ans. Il a été condamné à 12 mois de prison.

    Brest (Finistère): Place Guérin, dans la matinée, une personne âgée qui donnait à manger aux oiseaux a été rouée de coups par un individu de 42 ans, trainant régulièrement dans le quartier. Des témoins ont pu intervenir pour lui porter secours. L’agresseur a été appréhendé.

     

    ** 700.000 euros, c’est le montant de la subvention accordée par le Fonds Européens de Développement Régional pour un partenariat entre le gouvernement de Catalogne et la région Occitanie " visant à repeupler les Pyrénées avec des migrants mineurs clandestins non accompagnés ". Ils sont dix à être logés dans cette ville de 6000 habitants, Tremp, en bordure des Pyrénées, dans l’objectif de dynamiser ce territoire dépeuplé et ils sont encadrés par une équipe de 7 professionnels "qui les aident dans leurs tâches quotidiennes". (C’est grand, c’est généreux, la France… mais pas pour les mineurs français non accompagnés!)

     

    Pays-Bas – Dans le célèbre quartier rouge d’Amsterdam, deux touristes français, âgés de 22 et 27 ans, ont été agressés à coups de couteau. Le suspect a pris la fuite, on ignore donc son identité et ses origines, indique la police.

     

    Suède – Dans plusieurs villes des émeutes coraniques ont éclaté après la venue du militant danois " anti-islam " Rasmus Paludan. Notamment dans la banlieue de Stockhlom, à Rinkeby, où hurlant " Allah Akbar ", les manifestants ont blessés plusieurs policiers. A Orebro, des islamistes se sont attaqués à un groupuscule qui s’était rassemblé pour " brûler un Coran ". Jamais ce pays n’avait connu de tels évènements: 40 blessés dont 26 policiers.

     

    Irlande – A Sligo, non loin de la frontière avec l’Irlande du Nord, deux hommes ont été assassinés à leur domicile et un troisième a échappé de justesse (blessé et poignardé à l’œil), par un migrant iranien, Yousef Palani, 22 ans, qui "ciblait les homosexuels sur des sites de rencontre". Il a été arrêté et placé en détention.

     

    Allemagne – à Halle: En plein jour, dans le quartier sud, dans le jardin de sa maison, une femme âgée de 77 ans a été agressée, transportée à l’intérieur, dépouillée puis violée, par un migrant gambien de 23 ans. Il a pu être rapidement appréhendé et placé en détention provisoire. Tout le quartier est en état de choc!

     

     Espagne – Grenade: Une bande de mineurs isolés clandestins a caillassé une procession catholique, alors qu’elle descendait " La cuesta del Chapiz " et passait devant le foyer Bermudez de Castro, où ils étaient hébergés. Une attaque de plus contre les catholiques durant cette Semaine Sainte fêtée dans tout le pays avec ferveur. La police est intervenue rapidement afin d’éviter de graves incidents. Le parti VOX exige des mesures exemplaires.

    Ceuta et Melilla: Suite aux derniers accords entre l’Espagne et le Maroc, concernant le Sahara, le royaume marocain a pris la décision de " déplacer les migrants subsahariens, stationnés près des frontières espagnoles, de leur rendre la vie plus difficile et de les transférer "de force" vers d’autres régions". (Le robinet est donc momentanément fermé sur cette frontière, reste l’Algérie, mais cela prouve qu’il est possible d’agir" quand la volonté est présente!)

    Manuel Gomez