Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humain? - Page 5

  • La "prière" musulmane, du vendredi

     dans les mosquées se termine par (traduction)!

    • O Allah! Accorde-nous la victoire sur les juifs, qui sont tes ennemis mais aussi les ennemis de notre religion! (Amen),
    • O Allah! Fais périr les mécréants, les polythéistes et les ennemis de l’islam! (Amen),
    • O Allah! Eparpille leur nation! (Amen),
    • O Allah! Disperse leurs troupes! (Amen),
    • O Allah! Détruis leurs édifices! (Amen),
    • O Allah! Fais périr leur récolte! (Amen),
    • O Allah! Rend orphelins leurs enfants! (Amen),
    • O Allah! Rend veuves leurs épouses! (Amen),
    • O Allah! Fais tomber leurs biens et leurs fortunes comme butin entre les mains des musulmans! (Amen)!

    Ceci en langue arabe, (dite langue "liturgique", selon nos critères judéo-chrétiens)

     

    Lu dans les commentaires:

    https://ripostelaique.com/lhallucinant-deni-de-letat-face-aux-crimes-des-musulmans.html

     

    Le coran est enseigné aux jeunes enfants dès l'âge de 4 ans!

     

  • L’hallucinant déni de l’État face aux crimes des musulmans

    Assassinats de quatre fonctionnaires de police à la préfecture de Paris, 3 octobre 2019.

    Parce que les dirigeants politiques français ne veulent pas d’une crise d’embrasement des banlieues qui viendrait les importuner dans leur coma gastrique et glandulaire (voir l’obésité de Gérard Larcher, président du Sénat…), ils préfèrent feindre d’ignorer et de ne jamais rien voir de tout ce qui se passe dans le pays en termes de crimes de l’islam. 

    4 policiers sauvagement assassinés par un de leurs collègues fraîchement converti à l’islam et ensauvagé par la barbarie musulmane, dans leur commissariat, et le gouvernement se précipite pour affirmer que " rien ne permet de faire un lien entre ces crimes abominables et la nouvelle religion de cet individu " qui, pour une fois et par bonheur a été aussitôt abattu par un de ses collègues. Seule réaction saine qui convient dans ce genre de situation, envers un musulman.

    Oh, ce n’est pas comme si c’était la première fois…!

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/prefecture-de-police-attention-aux-elucubrations-sur-les-reseaux-sociaux-20191004

    Chaque jour qui passe sur notre bonne terre de France, sur les 1 000 à 2 000 crimes et délits commis sur le territoire qui endeuillent le pays (vols, viols et assassinats au couteau de citoyens innocents), la plus grande partie est due à des des barbares barbus fanatisés et des empaquetées fantomatiques au QI de bulot.

    Wafa Sultan a écrit un livre titré "Islam, fabrique de déséquilibrés".

    Madame Sultan est une spécialiste mondiale reconnue de l’islam et elle maîtrise parfaitement le sujet.

    En effet, le dogme (satanique) de la secte islamique est tel que l’enseignement de ses préceptes transforme ses élèves ou fidèles en sous-hommes ayant perdu toutes capacités de réflexion et de discernement et à même d’exécuter toutes tâches qui leur sont dictées et imposées au nom du dogme.

    L’enseignement islamique rend idiot et inculte. Mais aussi, de surcroît, extrêmement haineux et violent. La violence est alors suggérée, incitée et exaltée comme un mode de vie. Tuer est de la nature profonde même de l’islam.

    L’islam est une énorme machine à fabriquer et à formater des monstres sanguinaires déshumanisés, dépourvus de la moindre intelligence ou instruction, et à les missionner pour faire le plus de morts possibles.

    Une des prescriptions majeures de cette barbarie repose sur ce verset du Coran (sourate 8, verset 12)

    "Et ton Seigneur révéla aux Anges! Je suis avec vous! affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez-les donc aux cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts. "

    Frappez-les aux cous (au poignard ou au sabre), cela veut dire " égorgez-les " ou " décapitez-les " en français ordinaire. Il n’est pas utile de chercher des subtilités là où il n’y en a pas. Tous les musulmans connaissent cette sourate (Le butin) et ce verset. Ils savent donc que c’est leur idole de pacotille qui leur ordonne de commettre cela sur les infidèles, les mécréants et, en un mot, tous ceux qui ne sont pas musulmans et n’appartiennent pas à leur club.

    Et tous les musulmans intégristes, fanatiques, radicalisés ou endoctrinés jusqu’à l’os, le mettront tôt ou tard en pratique.

    Les autres, les 90% de braves gens qui ont le malheur de vivre sous le joug effroyable de cette secte nauséabonde et déshumanisée, ne le feront pas. Ils vivront cachés, tranquilles, sans se faire remarquer, avec le risque toujours présent de se faire égorger pour manque de zèle et d’empressement à respecter la loi musulmane.

    Dans cette secte immonde qui doit compter quelques 1,3 milliards de soumis (islam signifie "soumission"), la majorité de ces soumis ne sont en fait que de pauvres victimes qui n’ont pas eu de chance de naître là où ils sont nés.

    Et même s’ils ont été maltraités dès leur naissance pour devenir de "bons musulmans", la plupart et les plus intelligents ont bien compris, notamment à notre époque où ils ont accès à l’information mondiale, que cet islam qu’on leur a imposé dès leur naissance est absurde, stupide, violent et sans issue.

    Alors, ils courbent l’échine et font semblant d’accepter, tout en rêvant de partir un jour ailleurs, en des lieux où on ne leur imposera plus cette monstruosité. Ceux-là sont des humains normaux qui sont tout à fait à même de s’intégrer dans d’autres sociétés et d’y vivre normalement, dans le respect des autres.

    Ce sont 90%, au minimum, des musulmans du monde qui sont dans ce cas. Et on peut dire et répéter, comme je le fais régulièrement, que 90% des musulmans sont eux-mêmes les premières victimes de l’islam et de ses lois mortifères et liberticides (statut légal inférieur de la femme et peine de mort appliquée pour critique de la religion et abandon de la religion).

    L’islam n’incite bien évidemment pas à l’instruction ni à la connaissance autre que celle du Coran (et encore) qui sont des facteurs incitatifs à la réflexion, à la critique et donc à l’abandon de la religion.

    L’islam n’incite d’ailleurs pas non plus à s’intéresser aux autres cultures et religions, à ce qui se passe dans le monde, aux sciences, aux mathématiques, aux technologies, au jeu, au plaisir, à la joie, à l’amusement, à la fête, au rire, au spectacle, etc.

    C’est dire sa tristesse…

    Les plus dangereux sont les musulmans nouvellement convertis, parce qu’ils sont très peu intelligents (il faut être très seul, très ignare et ne posséder aucune instruction ni aucun repère social pour se convertir à l’islam, ou bien toucher beaucoup d’argent…) et veulent, a fortiori, montrer leur conviction et leur enthousiasme à leur chefs et s’attachent donc à accomplir les actes d’un " bon musulman ", ce qui se traduit par le respect et l’application des 5 piliers de l’islam incluant, bien sûr, le "djihad", le terrorisme et le meurtre des infidèles.

    Ce fonctionnaire de police se trouvait donc bien dans le contexte du nouveau converti et n’a fait qu’appliquer ce pour quoi il a été formé.

    Le vrai problème et la vraie responsabilité ne sont pas seulement de son fait, mais, comme pour tous les crimes et le terrorisme islamique, de celui de la France gouvernante qui a baissé les bras depuis longtemps et protège par tous les moyens ces criminels, au lieu de protéger son peuple.

    En France, l’islam est roi, les musulmans sont les chouchous de l’État, comme le montrent nos lois, nos ministres et la justice, chaque jour.

    L’État subventionne les mosquées et les salles de prière et, sur les médias tous gauchistes et aux ordres du Président, on ne voit défiler que des musulmans venus pleurer parce qu’on ne les aime pas…

    Depuis 50 ans, les Français mettent au pouvoir des hommes comme Macron qui ne font que détruire la France pour faire disparaître les vrais Français dits de souche, c’est-à-dire blancs, chrétiens, hétérosexuels, démocrates et attachés à nos brillantes valeurs traditionnelles, à notre culture, à notre histoire, à notre drapeau, à notre armée et à toutes nos traditions populaires.

    Pour le pouvoir (provisoirement) en place, aujourd’hui l’urgence se définit comme suit

    1) – Pas d’amalgame, les meurtres commis par cet homme sont sans rapport avec l’islam. C’était probablement un malade mental…

    2) – Comment enterrer le plus rapidement possible cette "pénible" affaire et la faire oublier des médias qui sont pourtant à nos ordres…?

    3) – Très vite donner en pâture un nouvel os à ronger à ces crétins de Français…

    Des milliers de crimes, assassinats et actes de terrorisme musulmans vont encore arriver dans l’indifférence de nos dirigeants qui sont protégés (mais qui ont quand même drôlement la trouille).

    Et des dizaines, des centaines de milliers de vrais Français de souche vont mourir pour rien, à cause de nos dirigeants.

    Croyez-moi, c’est loin d’être fini. Cela ne fait que commencer.

    Vous pouvez d’ores et déjà prévoir des montagnes de fleurs, de photos, de bougies, de peluches et des marches blanches et processions de plusieurs milliers de kilomètres, car les mondialistes et nos gouvernants ont décidé de détruire la France en se servant de l’islam.

    Dernière minute:

    "Tuerie à la préfecture de police! pourquoi la piste terroriste est privilégiée"

    http://www.leparisien.fr/faits-divers

     

    Voir aussi l’article de Marcus Graven:

    https://ripostelaique.com/4-policiers-assassines

     

    Autres articles pour plus de détails:

    https://www.rtbf.be/info/monde/

     

    https://fr.timesofisrael.com/attaque-a-la-prefecture-de-police-de-paris-4-policiers-tues-lauteur-abattu/ 

     

    https://www.lepoint.fr/faits-divers

     

    Éric Zemmour, notre héros:

    https://ripostelaique.com/eric-zemmour-a-la-convention-un-formidable-heros-francais.html

    Pour finir, je vous invite, comme toujours, à lire mon livre "Les ravages civilisationnels régressifs de l’islam", parfaitement d’actualité et en vente sur Amazon

    Vous pouvez lire ici gratuitement les 70 premières pages!

    http://jenmore.free.fr/ravagesdebut.htm

     

    Ivan Bartowski

    D’origine russe, français de cœur avant tout, patriote et combattant de la liberté.

     

    https://ripostelaique.com/lhallucinant-deni-de-letat-face-aux-crimes-des-musulmans.html

     

  • Attaque à la Préfecture

    Damien, major de police, a été égorgé. Anthony, Brice et Aurélia sont les trois autres victimes

        Attaque à la Préfecture de police: les autopsies attestent d’une scène " d’une extrême violence ", affirme le procureur pic.twitter.com/rK8o7geLlz

        — BFMTV (@BFMTV) October 5, 2019

     

    Les proches des quatre policiers tués jeudi à la préfecture de police de Paris témoignent.

    Aurélia, Anthony, Brice et Damien. Leurs prénoms resteront tristement gravés dans l’histoire de la police parisienne. Les quatre victimes de Mickaël Harpon, tuées jeudi peu après 13 heures dans l’enceinte de la préfecture de police de Paris étaient tous en poste depuis plusieurs années.

    Père de deux enfants, le major Damien E. était entré en 1991 dans la police nationale. Comme l’informaticien qui l’a frappé d’un coup de couteau, cet homme de 50 ans était en poste à la très sensible DRPP (direction du renseignement de la préfecture de police de Paris). Le même service, durement touché par la tragédie, accueillait aussi depuis 2003 le gardien de la paix Anthony L., âgé de 39 ans et lui aussi père de deux jeunes enfants.

     (…) Adjoint administratif au sein de la DRPP, Brice L. 38 ans, était lui en poste depuis 2013.

    (…) Engagée dans la police en 2002, Aurélia T., 39 ans, membre du soutien opérationnel à la DSPAP (direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne), assouvissait une véritable passion. "Depuis qu’elle était toute petite, elle ne parlait que de devenir policière, raconte Henriette, sa grand-mère, jointe ce vendredi par téléphone. Ce métier, c’était toute sa vie… "

    Le Parisien

     

    Des policiers de la DRPP subiraient des pressions pour ne rien révéler des alertes passées sur la radicalisation de Mickaël Harpon

    Des policiers évoquent des pressions

     (…) Des policiers, sous couvert de l’anonymat, évoquent en effet des pressions sur des membres de la DRPP pour ne rien révéler des alertes passées sur le comportement de l’adjoint administratif. Quelques-uns en ont fait état à la Crim’, refusant que leurs propos soient consignés sur procès-verbal.

    Les autorités ont-elles cherché à minimiser la réalité ou, à tout le moins, retarder l’échéance de l’annonce d’un acte terroriste commis de l’intérieur? Y a-t-il eu un problème de transmission de ces informations entre la DRPP, la PP et la place Beauvau? Jeudi, peu après les faits, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, affirmait que l’adjoint administratif n’avait "jamais présenté de difficulté comportementale", ni "le moindre signe d’alerte". Sollicité ce vendredi soir, le Parquet national antiterroriste se refusait à tout commentaire.

    Le Parisien

     

  • Combattre Zemmour, c’est se battre POUR la censure

    Mon vieux père, avant de disparaître, m’avait dit un jour que les Français finiraient par se déchirer à cause de l’immigration.

    Nous y sommes. Ce n’est pas encore la guerre civile annoncée par l’ex-premier flic de France, Gérard Collomb, mais la curée lancée contre Éric Zemmour est annonciatrice de lendemains tragiques. Ce qui se passe en France est gravissime.

    Nous assistons à une hystérie collective ahurissante, où les chiens de garde enragés de la pensée unique, qui chassent en meute l’écume aux lèvres, veulent la peau d’un des rares journalistes pour qui les mots "déontologie" et "éthique" ont encore un sens.

    Le "devoir d’informer", pour le journaliste et le "droit de savoir", pour le public, sont systématiquement bafoués, dès qu’il s’agit d’aborder l’immigration et l’islam. Vérité, rigueur, exactitude, intégrité, sont régulièrement passés à la trappe au nom du sacro-saint "vivre-ensemble", imposé par le pouvoir contre l’avis du peuple.

    Car rappelons que dans notre démocratie exemplaire, 66% des Français ne veulent plus d’immigration et jugent que l’islam est un obstacle à l’intégration.

    La furie anti-Zemmour est telle qu’on assiste à une incroyable lutte fratricide au sein de cette corporation, puisque les journalistes du Figaro en sont venus à réclamer la tête de leur illustre confrère! Hallucinant!

    C’est dire l’état de délabrement moral du pays et de cette presse totalement soumise à la pensée unique, qui part en croisade contre sa propre déontologie!

     

    0Zemmour-immonde.jpg

     

    Combattre Zemmour, c’est combattre la vérité et la démocratie! C’est soutenir la dictature du politiquement correct, où la liberté d’expression n’a plus droit de cité. Combattre Zemmour, c’est se battre POUR  la censure!

    Quant aux juges qui s’arrogent le droit de décider de ce qu’on peut dire et ne pas dire, ils mettent en place une justice à deux vitesses, laxiste avec les minorités qui peuvent tout se permettre, mais intraitable avec les identitaires qui clament des vérités qui dérangent.

    C’est ainsi qu’on peut clamer "Pendez les Blancs" sans grand risque. Mais critiquer l’islam peut mener en correctionnelle, puisque cette religion devient de plus en plus protégée par un retour du délit de blasphème qui ne dit pas son nom.

    Par conséquent, dès lors que le parquet ouvre une enquête contre Éric Zemmour pour "injures publiques et provocation à la discrimination", il est clair que c’est à la fois la démocratie et la liberté d’expression qui sont menacées.

    C’est un délit d’opinion qu’on reproche à Zemmour, ce qui est un comble au pays qui se prétend encore le sanctuaire des droits de l’homme et des libertés !

    En diabolisant Zemmour, le pouvoir, la presse aux ordres et la justice, mènent un combat contre la "Vérité“ et donc contre le peuple.

    Ceux qui rêvent d’embastiller Zemmour ne comprennent pas qu’ils seront un jour à sa place, pour avoir simplement exprimé leur opinion.

    Mais quels sont donc ces propos intolérables qui ont ulcéré nos apôtres de la bien-pensance? Des insultes? Non. Des propos diffamatoires? Pas du tout.

    Mais le terrorisme intellectuel est devenu tel que la simple vérité, pour peu qu’elle dérange et conteste les bienfaits du "vivre-ensemble", doit être clouée au pilori par les gardes-chiourme de la pensée unique.

    "En France, comme dans toute l’Europe, tous nos problèmes sont aggravés – je ne dis pas "créés" mais"aggravés" – par l’immigration: école, logement, chômage, déficits sociaux, dette publique, ordre public, prisons, qualifications professionnelles, urgences aux hôpitaux, drogues; et tous nos problèmes aggravés par l’immigration sont aggravés par l’islam. C’est la double peine", a dit Zemmour.

    Où est la haine? Où est le racisme? Zemmour ne dit que des vérités.

    L’école? Faut-il rappeler le rapport Obin de 2004 sur la dramatique islamisation de l’école républicaine? Rapport aussitôt enterré par François Fillon?

    Faut-il rappeler ce cri de vérité de Luc Ferry: "Sans les 15% de quartiers pourris qu’il y a en France, nous serions classés numéro 1 au classement PISA"?

    Le logement? Faut-il rappeler que 2 millions de Français sont en attente d’un logement social alors que 15% du parc sont attribués à des étrangers ?

    Le chômage? Faut-il rappeler que le taux de chômage des immigrés extra-européens est de 19,3%  contre 8,5% au niveau national? Faut-il rappeler que ces mêmes immigrés sont deux fois moins diplômés que les Français? (Insee)

    Les déficits sociaux? Faut-il rappeler que la part de social dans les revenus d’un natif est de 4%, alors qu’elle est de 20% pour un Maghrébin et de 24% pour un Africain ? (Insee)

    Dette publique? Oui, l’immigration nous a ruinés. Elle est la cause essentielle de nos 2 400 milliards de dettes. Faut-il rappeler que plusieurs études, jamais démenties par le gouvernement, ont chiffré le coût de l’immigration au sens large à plus de 100 milliards par an? Faut-il rappeler que la contribution au PIB d’un immigré qui travaille est en moyenne deux fois moindre que celle d’un natif?

    Ordre public? Faut-il rappeler que la délinquance a été multipliée par 5 en 50 ans? Faut-il rappeler que les 2/3 des Français ne se sentent plus en sécurité nulle part avec plus de 1000 agressions gratuites par jour et plus de 100 000 viols par an?

    Prison? Faut-il rappeler les paroles de Jack Lang qui annonçait que les 2/3 des détenus étaient musulmans? Faut-il rappeler que  80% des délinquants sont d’origine immigrée selon les statistiques de la police? (DCPJ et DCSP)

    Qualifications professionnelles? Faut-il rappeler que 43% de nos immigrés ont un faible niveau d’éducation contre 24% chez les natifs? (source OCDE)

    Urgences? Faut-il rappeler la crise des urgences, saturées par les minorités?

    http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2019/02/dans-le-grand-debat-national.html

    Drogues? Faut-il rappeler que la Seine-Saint-Denis est la plaque tournante de la drogue avec Marseille?

    Oui, Zemmour a raison, l’immigration a tout aggravé.

    Mais venons-en au Grand Remplacement qui fait tant grincer des dents.

    Ce n’est peut-être pas un complot mais c’est bien une réalité incontestable.

    Avec une population de souche qui diminue compte tenu de son vieillissement et de son faible taux de fécondité, alors que la population immigrée augmente fortement, compte tenu de son fort taux de fécondité et des flux migratoires massifs, il y a bien un changement de population qui s’opère.

    Avec un taux de fécondité de 1,7 enfant par femme, la population de souche diminue de 15% par génération. Avec un taux de 3,4%, celle des immigrés augmente de 85%. Chiffres auxquels il faut ajouter l’immigration de masse annuelle.

    Nier le Grand Remplacement n’a pas de sens. On peut nier le complot, mais certainement pas la réalité des chiffres!

    Quant à l’islam, qui peut contester que nos banlieues sont soumises à la loi des caïds et des barbus? "La Kalach et la djellaba".

    Qui peut contester que 50% de nos jeunes musulmans, parfaitement manipulés par les islamistes, aspirent à la charia en rejetant la loi républicaine?

    Un commissaire de police rappelait récemment que le nombre de mini-califats explose dans les banlieues, échappant totalement à l’ordre républicain.

    Doit-on fermer les yeux quand un ex-ministre de l’Intérieur, l’homme le mieux renseigné de France sur la face cachée des cités, déclare: "Aujourd’hui on vit côte à côte… Je crains que demain on vive face à face"?

    Doit-on fermer les yeux sur la menace existentielle qui pèse sur la France, quand un président de la République avoue publiquement qu’on se dirige tout droit vers une partition du pays?

    Doit-on fermer les yeux sur les innombrables provocations, prières de rue, sur les abattages rituels qui ont gagné la moitié de nos abattoirs, sur le voile et le burkini  qui envahissent la sphère publique, sur les piscines prises d’assaut par des femmes voilées?

     

    05915843-8814536.jpg

    Doit-on nier les violences que subissent nos policiers, nos pompiers, nos enseignants, nos personnels soignants, de la part de minorités qui se comportent en terrain conquis parce que l’État a démissionné et donne systématiquement tort aux représentants de l’ordre et à ceux n’acceptent plus cette soumission permanente?

    Imagine-t-on des policiers américains se laisser griller dans leur voiture, sans oser se dégager avec leurs armes par peur de l’IGPN? C’est pourtant ce qu’on a vu en France, tant les politiques  et la justice se sont acharnés à priver les forces de l’ordre de toute autorité. L’ordre de laisser faire vient d’en haut.

    Ceux qui veulent la tête de Zemmour ont-ils oublié que l’islam a fait plus de 250 morts et plus de 1000 blessés depuis 2015?

    Tous ces Robespierre ne réalisent pas qu’ils sèment les germes de la guerre civile et de la destruction de la nation, en défendant l’indéfendable.

    Totalement anesthésiés, ils ne comprennent pas qu’ils détruisent l’avenir de leurs propres enfants, qui vont vivre l’enfer dans une France libanisée toujours plus violente.

    Mais quand donc vont-ils se réveiller? Combien de Zemmour faudra-t-il pour que ces illuminés du mondialisme et du multiculturalisme comprennent que l’immigration de masse va tout emporter?

    Oui, il y a bien une majorité de musulmans qui aspirent à vivre tranquillement, mais qu’attendent-ils pour combattre l’islam politique qui ne cesse de s’étendre sur le pays et de provoquer la République? On n’entend que les islamistes qui aspirent au jihad, attendant le jour où ils se sentiront suffisamment forts pour prendre le pouvoir.

    Pour ces derniers, les musulmans d’Europe n’ont pas vocation à s’intégrer. Et ils l’ont toujours dit.

    Rappelons une fois de plus les propos de Youssef al-Qaradawi, le maître à penser des Frères musulmans :

    "L’islam va retourner en Europe, comme un conquérant et un vainqueur, après en avoir été expulsé à deux reprises. Cette fois-ci, la conquête ne se fera pas par l’épée, mais par le prosélytisme et l’idéologie…"

    "Avec vos lois démocratiques, nous vous coloniserons ; avec nos lois coraniques, nous vous dominerons".

    Et que dire des propos tenus par l’ex-président du CCIF, Marwan Muhammad:

    "Qui a le droit de dire que la France, dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman? Qui a le droit? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française. "

    Voilà ce que nos bobos appellent une intégration réussie! Les intégristes nous contestent notre propre identité, mais tout va bien!

    Il est clair que pour bon nombre de musulmans qui n’ont jamais eu l’intention de s’intégrer et se foutent royalement d’un islam de France, le jihad a déjà commencé.

    D’abord silencieux, et ensuite, par la force. Le côte-à-côte avant le face-à-face. Tel est l’objectif de l’islam politique que Macron et nos élites refusent de regarder en face.

    La conclusion de tout cela est que ceux qui font aujourd’hui  le procès de Zemmour, trahissent nos ancêtres, bradent notre héritage culturel et se comportent en dictateurs ignorant la volonté du peuple.

    Jamais de Gaulle n’aurait accepté une telle capitulation de nos élites.

    "Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. "Jamais le peuple français n’acceptera de disparaître pour le bon vouloir de ses élites.

    Jacques Guillemain

    Ex-officier de l’armée de l’air. Pilote de ligne retraité.

    https://ripostelaique.com/combattre-zemmour-cest-se-battre-pour-la-censure.html