Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humain? - Page 9

  • DANGER POUR NOS LIBERTES FONDAMENTALES!

    Je me pose des questions

    Je ne suis pas ingénieur informatique et, même, je n'ai fais aucune étude. MAIS

    Il faut donc, désormais, montrer partout son QR Code. Un patron, commerçant et autres qui doit vérifier votre statut de vaccination impérativement -pour éviter prison et amendes- va sur télécharger l'application tous anti-covid et dans une sous-catégorie récupère le système “vérification“ qui lui permet de scanner votre QR code: en quelques demi-secondes, son flash l'amène sur les serveurs de la sécurité sociale qui lui retourne l'info: nom, prénom, date de naissance et si vous avez reçu une ou deux doses, où, comme dans mon cas, une seule dose de Janssen.

    Déjà, vous avez compris: intrusion dans votre vie privée. Si vous n'êtes pas vacciné à cause de grave problème de santé et déconseillé par votre médecin, c'est indiqué!

    QUESTIONS:

    -est-ce que l'image de votre QR code reste dans son smartphone? et, dans ce cas, peut-il vendre vos données? (après tout, vu ce que certains ont dû subir et subissent encore)…

    Et si, en même temps, le QR code était fabriqué pour envoyer également, sur un autre serveur le lieu où vous êtes, le nom du commerçant, ses coordonnées et la date de votre passage chez lui?

    Dans le passe européen, déjà, figure plus de données personnelles que vous ne pensez! Renseignez-vous en lisant cet article

     

    Source:

     

    EXTRAIT: Le QR code présent sur les attestations de sortie n’avait aucune sécurité, n’importe qui pouvait créer un QR code conforme. Ceci est impossible avec le dispositif européen car il est sécurisé par une signature numérique.

    En cryptographie, on peut signer et vérifier un document. Cela permet de garantir qu’une personne ou un organisme l’a créé et que personne ne l’a modifié. L’organisme possède une clé numérique secrète pour le signer. Ensuite une autre clé publique accessible à tous permet de vérifier la signature.

    Le QR code européen utilise ce mécanisme, personne ne peut créer un QR code conforme sans avoir la clé secrète de signature. Ensuite n’importe qui peut vérifier en utilisant la clé de vérification présente ici.

    Et aussi: “Aussi pour ceux qui souhaitent regarder de plus près, je mets en ligne un site pour décoder le QR code".

    PIRE: sur la dernière carte d'Identité Nationale, format carte de visite, avec une puce et aussi un QR code, il est prévu, plus tard de donner des renseignements sur votre santé!

    VOUS AVEZ DIT LIBERTÉ?

  • DANGER POUR NOS LIBERTES FONDAMENTALES!

    Que contient le QR code du passe sanitaire?

    Plein de choses, mais pas votre anonymat.

    Par François Jolain. - Contrepoints

    Bien que les dernières recherches montrent la perte d’efficacité du vaccin sur le variant delta, la vaccination quasi obligatoire risque de se maintenir dans le plus pur style lyssenkisme où la science doit se conformer à l’idéologie gouvernementale. Ainsi le QRCode européen se généralise.

    Il est temps de l’analyser plus en détails.

    D’où vient le QR code?

    L’histoire a sa part d’ironie. L’invention du QRCode date de 1994. Il servait à Toyota pour traquer ses pièces dans son usine. Avec l’aide du smartphone et d’une bonne dose de peur, le voilà sorti de l’usine, toujours dans le but de traquer.

    Cela pourrait faire sourire, mais ce sont d’honnêtes citoyens qui sont traqués selon leur niveau de conformité, comme de vulgaires pièces détachées.

    Le contenu du QR code européen

    Le QR code européen regorge d’informations personnelles accessibles librement par un simple scan (liste complète).

    Identité civile

    Notre identité civile est présentée en toutes lettres. Le QR code européen partage notre nom, prénom et date de naissance. Aucun semblant d’anonymat avec ce nouvel outil. On remarque le changement de mentalité de nos politiciens depuis un an.

    Les premiers outils, tel le traçage par Bluetooth, ne divulguaient rien de l’identité du porteur. De même pour le QR code disposé à l’entrée des restaurants, bars et salles de sport.

    Le gouvernement assurait :

        Aucune donnée nominative n’est collectée […] Le QR code correspond à un identifiant crypté, il ne permet de retrouver ni le nom, ni l’adresse du lieu, ni l’identité du client.

    Avec ce nouveau QR code nominatif, nous entrons un peu plus sous une surveillance à la chinoise. En fait, il ne reste plus qu’un pas: que le gouvernement rapatrie les résultats des scans sur son serveur central.

    Actuellement, le résultat du scan est juste affiché à l’écran du scanneur. Mais si lors les prochaines mises à jour, l’État décide d’envoyer le résultat sur son serveur, il sera en mesure de traquer tous ces citoyens.

    État de santé

    On pourrait croire que le passe sanitaire est un simple laissez-passer avec une date d’expiration. Mais ce n’est pas ce qu’ont voulu les technocrates européens. Ils ont préféré y placer toutes vos données de santé relatives au Covid:

        êtes-vous vacciné, testé ou guéri du covid

        date du vaccin, du test ou de la guérison

        nombres de doses reçues

        fabriquant du vaccin

        centre de vaccination

        etc.

    Ces données peuvent aisément être interprétées à votre insu. Si vous avez eu trois injections, vous êtes forcément immunodéprimé, si votre date de vaccination est ancienne, vous êtes un patient à risque.

    Accès aux données

    Les données sont écrites en clair dans le QR code sans aucun chiffrement. Ces données seront lues par les restaurants, les agents SNCF, les employeurs.

    L’État, n’oblige pas une femme à déclarer sa grossesse à son employeur, oblige maintenant toute la population à communiquer plusieurs fois par jour ses données de santé à n’importe qui.

    Pour ce manque total d’anonymat et le partage sans consentement de données médicales, La Quadrature Du Net a demandé un référé au Conseil d’État. Celui-ci l’a rejeté.

    Mais si c’est en clair, pourquoi quand je le scanne, je ne trouve rien?

    Alors oui, les données ne sont pas chiffrées mais le format est très particulier et ne peut pas être lu par une application de scan classique. Aussi pour ceux qui souhaitent regarder de plus près, je mets en ligne un site pour décoder le QR code.

    Peut-on falsifier un QR code?

    Le QR code présent sur les attestations de sortie n’avait aucune sécurité, n’importe qui pouvait créer un QR code conforme. Ceci est impossible avec le dispositif européen car il est sécurisé par une signature numérique.

    En cryptographie, on peut signer et vérifier un document. Cela permet de garantir qu’une personne ou un organisme l’a créé et que personne ne l’a modifié. L’organisme possède une clé numérique secrète pour le signer. Ensuite une autre clé publique accessible à tous permet de vérifier la signature.

    Le QR code européen utilise ce mécanisme, personne ne peut créer un QR code conforme sans avoir la clé secrète de signature. Ensuite n’importe qui peut vérifier en utilisant la clé de vérification

     

    https://greenpass.codable.tv/

  • Des “sages“ pas du tout recommandables

    On évoque trop souvent le Conseil constitutionnel comme une entité un peu abstraite.

    Ils sont neuf, neuf décisionnaires, neuf responsables de ce qui est et sera! Pour la plupart, on ne les connaît pas. Ce qui est fort regrettable, tant avec obstination ils portent gravement atteinte à nos vies, nos libertés et viennent finir de nous projeter dans une société discriminante, liberticide, de contrôle absolu.

    Leur salaire est soigneusement dissimulé, on en trouve trace sur Wikipédia qui précise qu’en 2017, il aurait été de 13 300 euros plus des indemnités complémentaires, mieux cachées encore…

    Il nous revient donc de fort bien les connaître, de les placer à notre tour en surveillance et de ne surtout pas les oublier.

    On a plus à présenter le cynique Laurent Fabius, leur président, célèbre pour avoir du sang sur les mains… qui a eu l’impudence, peut-être par concussion… de ne pas se déporter de ce dernier avis scélérat, au motif que son fils, vice président de la société américaine, McKinsey, conseille Macron quant à la  tyrannie vaccinale qui nous est imposée.

    Ce fait est de notoriété publique, ce qui signifie que les huit autres sont de collusion, en accord total avec cette inacceptable magouille sponsorisée par Big Pharma, pour mieux financer la prochaine campagne du Manu et peut-être leurs loisirs…

     

    En fonction depuis mars 2016, Fabius fut nommé par Hollande. Né le 20 août 1946 à Paris, il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’ENA (promotion Rabelais). Ancien président de l’Assemblée nationale, ancien secrétaire du Parti socialiste, ancien Premier ministre de Mitterrand et surtout, responsable de l’affaire du sang contaminé, puis "étrangement" relaxé pour "homicides involontaires et atteintes involontaires à l’intégrité des personnes"… ce qui ne l’empêcha pas d’être le ministre des Affaires étrangères de Hollande, pour mieux devenir président du Conseil constitutionnel.

    Alain Juppé

    Avant de fuir (momentanément) l’opprobre publique, en s’exilant au Canada, en 1999, Juppé fut  mis en examen pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris, puis condamné en appel à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité…

    Né le 15 août 1945 à Mont-de-Marsan, Alain Juppé est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’ENA  (promotion Charles de Gaulle). Ancien Premier ministre, maire de Bordeaux, il a présidé l’UMP, le RPR. Il n’est plus membre du parti Les Républicains depuis janvier 2019, ce qui permit à Richard Ferrand de lui offrir un confortable complément de retraite.

    Claire Bazy-Malaurie

    En fonction depuis septembre 2010, elle fut  nommée par le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer. Née le 14 avril 1949 à Paris, Claire Bazy-Malaurie est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’ENA (promotion Voltaire). Elle a effectué l’essentiel de sa carrière à la Cour des comptes. Spécialiste des questions universitaires, elle avait été choisie en 2009 par Valérie Pécresse comme médiatrice dans le conflit avec les enseignants-chercheurs.

    François Pillet

    Il fut proposé en 2019  par Gérard Larcher. Né le 13 mai 1950 à Bourges, François Pillet fut avocat et sénateur. Il fut président du comité de déontologie du Sénat en 2015.

    En 2011, il fit partie des principaux opposants au fichage biométrique de la population.

    Il a curieusement changé d’avis. Big Pharma ayant dû le convaincre du bien-fondé d’un passe sanitaire au profit d’une "vaccination" altruiste et patriote…

    Nicole Maestracci

    Cette figure du Syndicat de la magistrature… est en fonction depuis mars 2013, nommée par  Hollande. Née le 3 février 1951 à Paris, Nicole Maestracci est diplômée de l’École nationale de la magistrature. Ancien juge pour enfants, elle a été première présidente de la cour d’appel de Rouen et présidente de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie. Elle a notamment piloté la Conférence de consensus sur la prévention de la récidive, quand Christiane Taubira était ministre de la "Justice".

    Jacques Mézard

    Proposé le 13 février 2019 par Macron, en échange de son éviction du gouvernement, car considéré comme un peu trop "rural". Né le 3 décembre 1947 à Aurillac, Jacques Mézard est diplômé d’études supérieures en droit privé à Assas. Ancien sénateur, membre du Parti radical de gauche, il a rejoint le premier gouvernement d’Édouard Philippe, en 2017, comme ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Un mois plus tard… il devint ministre de la Cohésion des territoires, avant de quitter le gouvernement en octobre 2018.

    Corinne Luquiens

    En fonction depuis  mars 2016, elle fut nommée par le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone. Née le 28 août 1952 à Paris, Corinne Luquiens est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et d’études supérieures de droit public. Elle a été secrétaire générale de l’Assemblée nationale et a secondé Claude Bartolone.

    Dominique Lottin

    En fonction depuis novembre 2017, elle fut nommée par Gérard Larcher, en remplacement de Nicole Belloubet, de sinistre mémoire. Née le 18 août 1958 à Paris, Dominique Lottin est diplômée de l’ENA, de l’École de la magistrature et de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN). Elle a été première présidente de la cour d’appel de Douai avant de prendre la première présidence de la cour d’appel de Versailles, en 2014.

    En fait, elle fut nommée par défaut, Larcher prévoyant initialement de placer Michel Mercier, ancien garde des Sceaux, visé par une enquête du Parquet national financier, après avoir employé ses deux filles à des postes d’assistantes parlementaires…

    Michel Pinault

    En fonction depuis mars 2016., il fut nommé par Gérard Larcher. Né le 9 mai 1947 à Paris, Michel Pinault est diplômé de HEC et de l’ENA (promotion Guernica). Il a présidé la section honoraire du Conseil d’État et celle de la commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF), après avoir beaucoup donné dans le meilleur des assurances: UAP, AXA…

    Cinq énarques plus loin… Voilà donc qui sont ces neufs  "Sages", du moins, ce que l’on peut en savoir, tant il est certain, qu’à nos frais, sous les ors et épais tapis de la République, la poussière se dissimule tellement plus facilement…

    À constater que deux anciens ministres, enorgueillissant leur CV de très sales affaires… appartiennent au Conseil d’État, l’on ne peut, à juste titre, que s’interroger quant à la probité des sept autres. D’autant plus, en considération de l’alacrité avec laquelle, ils saccagent nos libertés depuis nombre d’années.

    Mitrophane Crapoussin

     

    Source:

  • La Liberté n'a pas de prix!

    Conseil constitutionnel: pourquoi Fabius validera le passe sanitaire Macron

    Tous ceux qui mènent le combat contre la dictature sanitaire, le passe vaccinal et autres mesures liberticides impulsées par Macron ont noté cette date: jeudi 5 août! C’est ce jour que le Conseil constitutionnel, présidé par Laurent Fabius, rendra son verdict, et validera, ou pas, le projet de loi voté par à peine 20% de députés et de sénateurs collabos, avec 60% d’absentions.

    Certains, se souvenant de la bonne surprise qui avait été la leur, lors de l’épisode de la loi Avia, retoquée de manière spectaculaire par le Conseil constitutionnel, se prennent à rêver ; et si l’instance dirigée par Laurent Fabius faisait son travail, en retoquant un projet de loi incompatible, notamment au niveau de l’égalité due à l’ensemble des citoyens, avec la Constitution française?

    Quitte à doucher l’enthousiasme des plus optimistes, nous leur répondrons qu’il n’y a rien à attendre du verdict de cette institution, tout simplement parce que Macron, habilement, a acheté le président, en faisant bosser le fiston Fabius.

    Pas le repris de justice, Thomas, qui défraie régulièrement la chronique pour ses escroqueries à répétition, des cambriolages suspects et autres bizarreries. Le seul mec qui est sorti vivant de Las Vegas après y avoir planté 3,2 millions d’euros de chèques en bois auprès des casinos. C’était en 2012. Devinez pourquoi le père ministre des affaires étrangères s’est ensuite systématiquement rangé derrière les états unis au Moyen Orient.

    Donc, pas Thomas, l’autre, Victor, que Macron a eu l’intelligence de promouvoir à la tête d’une société américaine, McKinsey, pour élaborer la stratégie vaccinale de la France. Avec tous les bureaucrates inutiles de la médecine que nous payons avec nos impôts, le fait de confier cette mission à une entreprise étrangère, qui plus est américaine, constitue un scandale de plus à mettre au crédit du régime de Macron.

    On n’imagine donc pas le père Fabius, président du Conseil constitutionnel, couper la branche sur laquelle est assis le fiston Victor, pour organiser, à terme, la piqûre de tous les Français.

    Laurent Fabius, du haut des ses 74 ans, a passé sa vie à œuvrer contre la France et les intérêts de nos compatriotes. C’est lui qui a installé la rigueur en 1983, et qui a bouclé sa carrière au Quai d’Orsay en aidant l’État islamique à déstabiliser Bachar el Assad! Sans oublier bien sûr le sang contaminé!

    Source

    Et c’est lui qui a été victime d’un curieux malaise, à Prague, qui a suscité les commentaires les plus divers…

    Pour Laurent Fabius, qui pourrait statuer contre son fils, il y a un conflit d intérêt manifeste qui devrait valoir sa récusation conformément aux articles 668 et suivants du Code de procédure pénale;

    source

    2e source

     

    Mais nous sommes dans la République bananière de Macron. Nous préférons donc dire à nos compatriotes qu’ils doivent s’attendre au pire, le 5 août. Il est possible que ceux qu’on appelle les “Sages” retoquent un ou deux articles secondaires, mais l’esprit de la loi Macron, et de la chasse aux non vaccinés, demeurera. Alors, préparez, les Français vont descendre dans la rue.

    C’est le séisme de l’été qui est en train de se dérouler. Macron comptait sur la torpeur des vacances pour passer en force, et il a réussi à réveiller des Français bien assoupis depuis un an. Selon les chiffres de la police, largement sous-estimés, nous étions 114.000 le 17 juillet, 161.000 le 24 juillet, et 204.000 le 31 juillet, pourtant le plus mauvais jour pour la mobilisation. Et nul doute que cela va continuer à monter.

    Les Français ne croient plus Macron et sa clique, ils savent qu’ils ont affaire à de cyniques menteurs, prêts à toutes les bassesses pour humilier notre pays et son peuple.

    On sait que les chiffres du ministère de l’Intérieur sont faux, comme ceux des organisateurs.

    Et après le 9 août, date de mise en place du passe sanitaire, la colère va exploser. 

    Ce pourrait être pire que les Gilets jaunes. Un mouvement d’ampleur aussi durable.

    De plus, plus personne ne sait qui dit vrai, ce qui amplifie la détermination et la radicalisation des antivax. Le gouvernement a trop menti et trop trompé le peuple depuis janvier 2020. Il y a ce qu’on sait et ce qui se dit

    La seule solution pour Macron serait qu’il avale son chapeau, reconnaisse l’ampleur de ses erreurs criminelles dans la gestion de la crise, et réintroduise l’ensemble des libertés qu’il a confisquées aux Français, depuis dix-huit mois.

    Mais pour cela, face à l’appareil d’État du régime de plus en plus dictatorial que Macron met en place, il faudra gagner la guerre que le tyran nous a déclarée le 12 juillet dernier.

  • Pas très intelligents!

    Des touristes consomment sans payer en Belgique, mais oublient leur carte d’identité

    En Belgique, un couple qui s’éclipsait de restaurants avant que lui soit amenée l’addition a pu être identifié grâce à une carte d’identité oubliée. Ce n’est pas la première fois que des escrocs se montrent si distraits.

    Alors que l’extension du passe sanitaire aux restaurants continue de diviser en France, en Belgique, le gérant d’une brasserie s’est livré à un contrôle d’identité d’un genre un peu différent. Il a en effet retrouvé la carte d’identité d’un couple parti sans payer de son établissement situé à Houffalize, rapporte le Nieuwsblad.

        "Ils ont passé toute l’après-midi sur notre terrasse et ils avaient bien mangé et bien bu […] Puis, soudainement, alors que je préparais un cocktail derrière le bar, je les ai vus partir. J’ai essayé de les rattraper, en vain", a ainsi expliqué le gérant au quotidien.

    Le restaurateur a retrouvé le document d’identité sous une table. Il a alors tenté de se mettre en relation avec les fuyards, qui lui ont promis de revenir payer. Une promesse jamais tenue, qui a poussé la victime à afficher les resquilleurs sur Facebook, pour mettre en garde ses collègues de la restauration et de l’hôtellerie. Il s’est d’ailleurs avéré que le couple avait déjà agi de la sorte, partant au moins trois fois sans payer d’autres établissements d’Houffalize.

    Le gérant de la brasserie a finalement retiré sa publication Facebook, après que le couple et leurs proches aient reçu des menaces.

    Des étourderies déjà vues

    Ce n’est pas la première que des malfaiteurs se montrent étourdis au point de laisser noms et prénoms sur les lieux de leur forfait.

    En mars dernier, un cambrioleur avait ainsi oublié sa carte d’identité dans un hôtel d’Albi, après y avoir dérobé de la petite monnaie et des pots de confitures, rapportait La Dépêche du Midi. Pris au dépourvu, il s’était finalement rendu de lui-même au commissariat, avant d’écoper de huit mois de prison ferme.

    Même scénario à Lannion (Côtes-d'Armor), où un voleur multirécidiviste a pu être identifié après une course non payée en taxi. L’étourdi avait oublié son sac-à-dos avec sa pièce d’identité dans le coffre du véhicule, selon l’hebdomadaire Le Trégor. Les forces de l’ordre ont facilement pu l’interpeller, puis faire le lien avec plusieurs vols commis précédemment, dont l’auteur était resté introuvable.

    Durant le confinement, les contrôles ont également pu jouer des tours aux délinquants distraits. Près de Toulouse, un individu a ainsi été contrôlé par la police pour non-respect du couvre-feu, début janvier. Ayant oublié sa carte d’identité chez lui, il a dû y retourner en compagnie des agents, qui ont finalement découvert dans son appartement 6 kilos d'herbe et un demi-kilo de cocaïne, selon La Dépêche du Midi.

    De nouvelles cartes d’identité électroniques ont été lancées sur le territoire français en mars dernier. Plus petites et présentées comme "inviolables" par les autorités, elles ont vocation à remplacer les anciens

    https://fr.sputniknews.com/europe/202108021045953538-des-touristes-consomment-sans-payer-en-belgique-mais-oublient-leur-carte-didentite/