Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Opinions - Page 15

  • Des tas de questions sans réponse

    Mais si: il va y avoir une enquête des députées: présidée par qui?

    devinez!

    par un LAREM..... la pignouferie continue

    Heureusement que le Sénat est de droite et que, lui, au moins, c'est du sérieux!

    Comment se fait-il que la "chloroquine", commercialisée sous le nom de " Nivaquine " ou "Plaquenil ", dont l’innocuité est prouvée par le fait même qu’elle a toujours été en vente libre dans les pharmacies, est devenue subitement délivrable seulement sur ordonnance par un arrêté du ministère de la Santé en date du 15 janvier 2020 – médicament désormais classé dans la catégorie des " substances vénéneuses "?

    Comment se fait-il que des voix multiples – qui se prétendent autorisées parmi de prétendus spécialistes – se font entendre dans des journaux, à la TV, pour mettre en garde contre les soi-disant et subits dangers de la chloroquine qui aurait des " effets secondaires graves " (sic)?

    Comment se fait-il que ces mêmes voix, négligeant le protocole proposé par le professeur Didier Raoult, mettent à l’essai d’autres protocoles, " Discovery " pour l’Europe avec un panel de 800 malades et " Solidarity ", essai international réalisé sous l’égide de l’OMS, alors que, d’une part notre temps est compté dans la résolution de cette épidémie, d’autre part, il s’agirait de nouvelles molécules dont on ignorerait les effets secondaires alors qu’un médicament ancien comme la " chloroquine ", assure toute sécurité sanitaire?

    Et " SANOFI " dans tout cela?

    Comment se fait-il aussi que, nous rendant en pharmacie, il nous est répondu que SANOFI, géant mondial de la Santé, avec un chiffre d’affaires annuel de 33,8 milliards d’euros, 81 sites dans le monde dont 18 sites de production en France, a réquisitionné tous les stocks de " chloroquine " existant en pharmacie pour soi-disant faire des essais de traitement, comme si cette entreprise n’était pas apte à fabriquer, dans les plus brefs délais, tout le stock nécessaire pour réaliser des tests et faire face à l’épidémie?

    Pour neutraliser les effets de cette réquisition pour le moins suspecte et maniant très habilement sa communication, SANOFI annonce: sa " mise à disposition gratuite pour traiter 300 000 patients… au vu des résultats qui sont jugés prometteurs ".

    Cette annonce est présentée comme si cette mise à disposition était immédiate et qu’il y aurait un lien entre la réquisition et la mise à disposition: il n’en est rien!

    En effet, alors qu’en raison de l’urgence, il faudrait bousculer les protocoles, SANOFI indique qu’il " soutiendra les essais cliniques qui vont être déployés sur le plan national dès lors que les conditions protocolaires de ces essais seront réunies conformément aux bonnes pratiques cliniques en vigueur et validées par les autorités compétentes "…

    Autrement dit, au lieu de faire face à la situation d’urgence qui voudrait que la diffusion de " chloroquine " se fasse le plus possible et le plus rapidement possible – ce qui se fait dans d’autres pays comme les États-Unis où Donald Trump a annoncé ce jour, la diffusion de chloroquine dès demain – SANOFI laisse passer du temps, un temps précieux pendant lequel les malades ont le temps de " tomber comme des mouches " et que l’isolement général est en train de renforcer dangereusement et la crise sanitaire, et la crise économique!

    Est-ce innocent?

    De plus, SANOFI indique: " en accord avec l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), nous procéderons à une surveillance particulière des commandes qui nous sont adressées relatives à cette spécialité aux fins de les contrôler et de les contingenter, ceci afin de s’assurer que l’utilisation de ce médicament soit bien conforme à ses indications actuellement autorisées: polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux …

    Autrement dit, alors que ce médicament est connu, qu’il ne présente aucun danger pour la santé, qu’il est utilisé pour le traitement d’autres maladies, bénéficiant à ce titre, des validations nécessaires – de l’AMM (autorisation de mise sur le marché) – que le seul risque serait son inefficacité contre le Coronavirus, avec cependant une probabilité très forte que son usage enraye rapidement l’épidémie, SANOFI fait obstacle à la réussite de ce traitement, non seulement en voulant se soumettre à une procédure longue, nous faisant perdre ainsi un temps précieux, mais voulant également surveiller la commercialisation du produit afin de s’assurer que ce médicament n’est pas utilisé contre le Coronavirus! un comble!

    Résumons-nous

    Une procédure inadaptée d’isolement général, d’absence de test à grande échelle mais seulement sur des malades traités à un stade avancé de la maladie, générant une mortalité qui ne cesse d’augmenter, alors même que dépistage à grande échelle, isolement limité aux porteurs du virus et traitement précoce, adoptés par d’autres pays, permettent d’enrayer la maladie.

    Des solutions crédibles méprisées, détournées, alors qu’elles sont proposées par un des plus éminents professeurs en infectiologie au monde, solutions dont le gouvernement ne consent à en permettre l’usage que " pour les cas sévères et sur décision collégiale des médecins, autrement dit, "attendons que la maladie s’aggrave pour donner un traitement!". Du jamais vu! système qui réduit considérablement la portée du protocole et ne permet pas d’enrayer la contagion,

    Des projets de protocoles qui arriveront trop tard et pourront s’avérer dangereux dans la mesure où, comme le souligne le professeur Raoult, les effets secondaires seront méconnus.

    Enfin SANOFI qui, non seulement ne met pas sur le marché un médicament qui a toutes les chances d’enrayer la maladie mais le réquisitionne pour le commercialiser "au compte-gouttes" et à condition que cette molécule ne serve pas au traitement du Coronavirus!

    Conclusion

    Si cela ne traduit pas la volonté manifeste de ceux qui ont le pouvoir de décision, de faire obstacle à la solution, cela y ressemble! Tout ce qui nous sortirait de l’ornière dans laquelle nous ont mis et continuent de nous mettre ceux qui nous gouvernent, tout ce qui permettrait au pays de fonctionner normalement est écarté.

    En réalité, non seulement le gouvernement n’apporte pas la solution mais il crée et il EST le problème!

    Claude Meunier-Berthelot

    https://ripostelaique.com/coronavirus

    Perso, je pense que c'est pour ne pas faire un plan “Alzheimer“ des personnes âgées: s'il n'en reste plus, à quoi bon s'occuper d'eux et payer l'apa et/ou construire des résidences spécialisées pas chères?

    REMARQUE:

    on dit personnes (respirez) âgées

    et NON PAS personnezagées! (façon mitraillette)

    Apprenez à lire et à ne pas dé-lire!!!

    Voilà pourquoi, malgré votre bac (qui équivaut à 0 sur 20 de mon temps), un patron ne va pas vous embaucher... direct paule emploie

    ou vous fera prendre des cours d'orthographe!

  • Les “chances pour l'Espagne“

    On ne les envie pas: on a les mêmes!

    Espagne: des ambulances transportant des personnes âgées contaminées bloquées et caillassées par des jeunes, des engins explosifs artisanaux lancés sur la police

    Un groupe de jeunes d’une ville du sud de l’Espagne a caillassé des ambulances transportant 28 personnes âgées atteintes du coronavirus

    […]

    Cet incident intervient alors que le bilan de la pandémie de Covid-19 en Espagne a dépassé mercredi celui de la Chine, avec 3 434 morts.

    "Plusieurs jeunes se sont rassemblés dans la ville (de La Linea de la Concepcion) pour empêcher l’arrivée du convoi d’ambulances qui amenait les personnes âgées", selon la police.

    Ils ont lancé des pierres et insulté les ambulances à leur passage et ont mis une voiture en travers de la route pour empêcher leur passage, a ajouté la police qui a interpellé deux personnes de 32 et 25 ans.

    […]

    " Les agents ont dû établir un périmètre autour de la résidence pour contrôler un groupe d’une cinquantaine de personnes" , a ajouté la police, selon laquelle deux engins explosifs artisanaux ont été lancés sur les forces de l’ordre et des poubelles brûlées. Ces jeunes ont " provoqué, menacé et insulté la police et ceux qui déplaçaient les malades ", a dit le porte-parole.

    […]

    " Il y a une ambiance tendue car ceux qui font des trafics illégaux de tabac ou de haschich ne peuvent rien faire, ne peuvent pas sortir de chez eux sans justification", a souligné le porte-parole de la police

    […]

    Sud-Ouest

     

  • Le jour d’après le virus, cela sera comme avant, pauvres niais!

    Eu égard à la préparation et à la gestion calamiteuse de la crise du Coronavirus, beaucoup disent sur les réseaux sociaux qu’il faudra demander des comptes, qu’il y aura des comptes à rendre, qu’il va falloir assainir, que maintenant enfin, on va pouvoir revenir dans le bon sens et faire ce qu’il faut comme il faut en séparant le bon grain de l’ivraie.

    Pauvres agneaux! Pauvres naïfs! Pauvres niais! Pauvres imbéciles!

    Tout ça n’aura pas lieu.

    Dès que le confinement sera terminé, les télévisions, chaînes publiques, privées, câblées, les réseaux sociaux vont commencer (poursuivre…?) leur travail de formation des cerveaux, de formatage des esprits, de déculturation par le mensonge, la dérision, le mépris, vont recommencer et vous shooter ces messages au stéroïdes jour et nuit: vous ne pourrez pas y échapper.

    Les éléments de langage et l’ensemble de la communication sont déjà prêts:

        Il n’y a pas eu d’impréparation, ni d’imprévision dans cette crise;

        Le gouvernement s’est fondé sur "la science" et les plus grands experts scientifiques français et internationaux (ce que vous pauvres gueux n’êtes pas…), et sur des protocoles éprouvés;

        Il n’y a eu que X morts, ce qui ne représente que Y % des personnes qui ont été touchées, ce qui est un chiffre remarquable;

        La France a montré que son système de santé est le, ou l’un des meilleurs du monde (comparé à la Somalie et à l’Égypte…);

        L’heure n’est pas à la polémique mais il est plutôt temps de remettre le pays en marche, et ce ne sont pas ces débats stériles qui y contribuent. Le gouvernement a déjà pris toutes les mesures économiques, fiscales, et sociales pour limiter les effets de la crise et amortir avec succès les coûts sociaux (suivi de quelques mesures bidons…);

        Le pays a montré son unité et sa solidarité. Il n’y a pas de place dans notre pays pour les relents racistes qui veulent se faire entendre, qui rappellent "les heures les plus sombres de notre histoire"; on sait bien que le racisme se nourrit des crises, comme dans l’Allemagne de 1933;

        Puisque la crise sanitaire est terminée, il n’y a plus lieu de maintenir la fermeture des frontières. Il est temps au contraire de "retrouver l’autre"; nous pensons que les Français ont été assez longtemps enfermés, qu’ils savent maintenant ce que c’est que le "repli sur soi" et qu’ils veulent aujourd’hui au contraire pouvoir jouir de la liberté d’aller où ils veulent;

        C’est le droit et la loi qui doivent prévaloir, notamment pour toutes les demandes d’asile et de régularisation qui n’ont pas pu être traitées et qui vont faire l’objet d’un traitement accéléré;

        Marlène Schiappa viendra nous dire que les premières victimes de cette crise du Coronavirus sont les femmes qui ont payé un tribut très lourd sous l’explosion des violences conjugales et qu’il est impératif de modifier certaines dispositions légales, afin d’instaurer une présomption de culpabilité "en temps de crise ";

        Rokhaya Diallo viendra dire à quel point la diversité a été exemplaire, alors qu’immunisée en grande partie d’une maladie semblable à la malaria, elle n’avait pas à subir indûment des mesures prises par des hommes blancs hétérosexuels de plus de 50 ans et qu’elle a largement contribué à éviter l’effondrement du pays;

        Caroline de Haas viendra rappeler que si plus de femmes étaient en charge de la gestion de l’État, alors qu’elles sont habituées à prévoir et à gérer des foyers et des enfants, de nombreux disfonctionnement auraient pu être évités, et qu’il faut aujourd’hui accélérer la parité à tous les niveaux, et passer à un stade de 60% de femmes a minima dans certains secteurs, ce qui relève de l’évidence;

    Elle rappellera également qu’il n’a été observé aucun dysfonctionnement sur les enfants de couples homosexuels, transgenre, queer, ce qui prouve que tout se vaut;

        BHL viendra ouvrir sa gueule en scandant avec la main pour dire des conneries;

        Jacques Attali viendra nous exposer doctement que nous avons la preuve de la nécessité d’un gouvernement mondialisé qui aurait pu prendre des mesures plus rapides, plus énergiques et plus efficaces pour gérer une crise de ce type, à une seule condition, qu’il puisse garder le pouvoir;

        Nicolas Hulot viendra dire que la nature a donné une leçon, et qu’il faut accélérer la fermeture des centrales nucléaires, faire la promotion des toilettes sèches, "penser développement durable"; et tout revoir de fond en comble;

        On va vous montrer des dizaines, des centaines, des milliers de reportage, de témoignages, d’images de personnes de "la diversité", comme Ali, qui pendant la crise du Coronavirus a continué à effectuer des livraisons pour que le pays puisse tenir, comme Samira, qui a assuré avec abnégation ses services de soins à domicile auprès de "nos anciens"; comme Abdou qui a continué à assurer le service de la propreté de nos rues, comme Sélim, qui a continué à assurer le service de bus, pour tous ceux qui étaient obligés de travailler et tant d’autres, ces merveilleux travailleurs, ces petites mains qui ont tenu le pays;

        Les sondages vont montrer que la cote du Président Macron est remontée de 37%, et que les Français sont satisfaits de l’action du gouvernement;

        Il conviendra de rappeler opportunément que Donald Trump avait ironisé sur ce virus, ce qui démontre à quel point ce Président est ridicule, qu’il est détesté par les Américains qui attendent avec impatience les élections de novembre pour avoir une alternance;

    Tous les humoristes vont vouloir recommencer à nous faire rire dans cette France du vivre- ensemble, et avec l’été, il sera temps de faire la fête. La morosité et l’austérité du confinement ont assez duré et que les plages, les cafés et les restaurant attendent de pied ferme les vacanciers pour profiter du soleil;

    Vous allez voir, je vous donne une semaine pour tout oublier. Et fermer vos gueules.

    Les stocks de Padamalgame sont prêts, la musique immigrationniste, mondialiste et financière peut reprendre. Tout doit changer pour que rien ne change.

    Depuis Rome, tout est dit: "Du pain et des jeux".

     

    Albert Nollet

    https://ripostelaique.com/le-jour-dapres

     

     

  • Il y a quatre fois plus de morts que les chiffres officiels!

    Les décès dans les Ehpad et à domicile ne sont pas reportés, seuls les décès à l’hôpital sont comptés dans les chiffres officiels!

    Les décès dans les Ehpad et à domicile (de plus en plus nombreux en France!) ne sont PAS comptés dans les décès officiels annoncés par le gouvernement.

    Comme en Italie, le nombre de décès réels en France est donc bien plus important qu’annoncé.

    Les autorités ne testent pas les personnes âgées décédées en Ephad de façon suspecte, ni à domicile. Pourtant, leur nombre est largement plus important que normalement à la même période.

    Voici ce que disait le maire de Bergame, hier: "Pour chaque décès lié au COVID-19, il y a trois morts à la maison qu’on ne détecte pas et qui ne sont pas testés".

    Un nouveau rapport réalisé par le CDC (Center for Disease Control = autorité sanitaire fédérale) américain démontre que le virus peut survivre jusqu’à 17 jours sur certaines surfaces.

    Attention, cela ne veut pas dire pour autant qu’il reste "actif" pendant 17 jours. C’est en voie d’étude. Cependant, il a été détecté sur certaines surfaces du bateau de croisière infecté 17 jours après que les passagers ont quitté les cabines.

    Rappel: Le Coronavirus peut se transmettre jusqu’à 4,5 m de distance et reste 30 minutes dans l’air

    Quelques nouvelles du Coronavirus en Europe et dans le monde.

    Tant qu’un vaccin ne sera pas trouvé, le monde entier connaîtra l’épidémie de Coronavirus avec une alternance de confinement et de liberté conditionnelle.

    On a l’impression que ce qui se passe en Inde, aux États-Unis ou en Malaisie ne nous regarde pas, mais c’est complètement faux car comme le djihadisme, tout ce qui se passe à un endroit du globe peut nous revenir dessus par le prochain avion ou le prochain bateau.

    Surtout avec un gouvernement qui pense que contrôler ses frontières, c’est le comble du nazisme.

    En Inde, explosion à venir

    Rapport interne: l’Inde pourrait avoir " couvé " le SARS-CoV-2 depuis des semaines et des foyers importants pourraient se déclarer dans les jours à venir.

    Le Brésil, confiant, fonce droit vers la catastrophe

    L’OMS exprime ses inquiétudes, car le Brésil ne respecte aucune des recommandations.

    Notons que le Président Bolsonaro a annoncé que "le COVID-19 était une arnaque créée par les médias hystériques", que ce n’était qu’une " petite grippe " exploitée par ses opposants politiques.

    États-Unis: un développement très inquiétant, des dizaines (voire des centaines) de milliers de morts en perspective si rien n’est fait

    Selon des simulations internes du CDC effectuées pour la Floride qui n’applique aucune réelle mesure, une explosion de cas devrait arriver au tour du 2 avril à +/- 1 jour.

    La simulation parle de 35 000 à 45 000 cas autour du 8 avril rien qu’en Floride.

    Le gouverneur de New York confirme mes informations de la semaine passée, à savoir qu’ils utilisent un respirateur artificiel pour deux patients.

    Il explique qu’il manque plus de 35 000 respirateurs rien que pour l’État de New York, il demande l’aide du gouvernement fédéral, il dit que l’aide des grandes entreprises promise par Trump ne sert à rien car ces respirateurs sont requis pour dans deux semaines, d’après leurs projections, donc les entreprises n’auront pas le temps de les produire en masse.

    Partez du principe que le nombre de cas va exploser dans tous les États américains, qui seront tous dans la même urgence, et vous comprenez facilement pourquoi les USA sont dans le top des pays jugés à " RISQUE EXTRÊME " à Genève.

    Le gouverneur de New York demande au gouvernement fédéral d’ignorer le problème en Californie, en Floride, à Washington, car " la priorité est New York qui est le foyer principal".

    En réalité, New York n’est pas le foyer principal, ils ont juste testé beaucoup plus qu’ailleurs.

    Les États commencent donc à se disputer pour les ressources fédérales et cela entraînera probablement de nombreuses catastrophes sanitaires.

    Le monde ne sera plus jamais comme avant

    La crise économique ne fait que commencer. Elle fera beaucoup plus de victimes que l’épidémie proprement dite.

    La banque centrale américaine et la BCE ont déjà imprimé des milliers de milliards de monnaie pour tenter de relancer l’économie. En vain.

    Les États-Unis sont en train de perdre leur atout principal: le dollar. De plus, ils vont à leur tour entrer dans une récession extrêmement grave qui risque de mener par effet de domino le quart des entreprises du monde entier à la faillite.

    L’UE a démontré son incompétence, voire sa nocivité à l’occasion de la crise du Coronavirus. L’UE est morte et ne survit qu’à l’état de cadavre continuant sa marche par entropie.

    L’Afrique va se rendre compte que sans l’aide de l’Europe et des autres pays occidentaux (asphyxiés et paralysés), l’épidémie fera des millions de morts. La Chine en profitera peut-être pour remplacer les Occidentaux et mettre définitivement toute l’Afrique sous sa coupe.

    La France se dirige vers la banqueroute totale et connaîtra des émeutes type guerre civile lorsque les allocations ne tomberont plus et que les Français perdront leurs économies à cause des faillites bancaires.

    Informations: Coronavirus Info Live.

    Julien Martel

    https://ripostelaique.com

     

  • Pendant que vous êtes bloqué-es chez vous...

    ... d'autres vont prendre la poudre d'escampette!

    Coronavirus: Belloubet vise la libération de 5000 détenus

    La garde des Sceaux Nicole Belloubet a annoncé lundi aux organisations syndicales du ministère de la Justice qu’elle visait la libération de 5000 détenus, afin de désengorger les prisons en cas de propagation du coronavirus, a appris l’AFP de sources syndicales.

    "Des ordonnances vont être prises permettant la libération anticipée des détenus en fin de peine. Ce qui permettra la libération d’environ 5000 détenus", a tweeté FO-Pénitentiaire, syndicat majoritaire chez les personnels pénitentiaires.

    www.lefigaro.fr

  • Bientôt danger pour tous!

    Chichon, coco, amphètes: ça va pas être la fête pour bobos et trafiquants…

    Frontières avec l’Espagne, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie fermées, confinement et contrôles partout sur les routes ; faute d’approvisionnement, les stocks vont fondre comme neige au soleil. D’ores et déjà, de rudes pénuries s’annoncent.

    La crise du Coronavirus va asphyxier le commerce. Faute de clients, le chiffre d’affaires va chuter et la manne providentielle qui alimente la racaille des quartiers et leurs familles va durablement se tarir. Ce sont des populations entières qui vont se voir brutalement privées des ressources qui garantissaient une certaine paix sociale. Gros problèmes en perspective.

    Double effet: plus de pognon chez les trafiquants dans les quartiers, plus d’anesthésiques ni de fortifiants pour les bobos dans les villes, ni dans les campagnes où ça consomme tout autant. Un cocktail détonnant pour des populations qui ne supportent aucune frustration.

    On peut s’y attendre, ça va flamber dans les banlieues, ça va déprimer chez les bobos, les taux d’angoisse existentielle vont culminer chez les plus fragiles dans les campagnes. Instabilité sociale et ultra-violence à la clef.

    Décidément, ça se complique sérieusement pour le petit jeune homme arrogant qui va avoir beaucoup de mal à contrôler une crise multi-facteurs qui s’annonce longue et très violente.

    Confinement sévère, privations de libertés, rationnements alimentaires, pertes de revenus, familles les plus précaires privées de moyens de paiement à partir 5 du mois prochain, plus de pognon pour la racaille, plus de chichon, plus de coco, plus d’amphètes, ça va pas être le moment de tomber sur un os. Surtout que les places à l’hosto vont être chères et qu’on va y risquer fort d’y choper ce qu’on n’a pas. Pas le moment de se faire casser la gueule.

    Un conseil, pratiquez l’évitement et partez faire vos courses à plusieurs et en convoi.

    Sortir de chez soi va devenir dangereux. Chichon, coco, amphètes, faites en sorte qu’on ne vous fasse pas votre fête.

    Martin Moisan