Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

france - Page 4

  • Très fort, ce Macrouille!

    On a un vrai président, énergique, dynamique et tout et tout.

    Quelques exemples:

    Une attitude très ferme face au terrorisme islamique. Le lâcher de ballons d’avant-hier en est une nouvelle preuve. Un signal fort a été adressé aux terroristes: " Si vous continuez à commettre des attentats, nous continuerons à lâcher des ballons. On verra bien qui se lassera le premier. C’est vrai, ça, non mais sans blague".

    a.png

     

    Une initiative astucieuse en faveur de l’environnement et pour se débarrasser de Ségolène. Il a nommée la chabichoute ambassadrice des pôles (une manière, comme je l’ai lu quelque part dans un commentaire, de reconnaître officiellement qu’elle est bipolaire). Ségo est une preuve vivante du fait qu’on peut bien travailler à l’école et être folle à lier (sans parler d’être une emmerderesse militante). Voici donc confortablement recasée grâce à Macron une énarque dont on ne savait plus quoi faire et qu’on ne voulait plus avoir dans les jambes.

    Une idée très originale qu’ont eue avant lui tous les gouvernements depuis des décennies et qui, toujours annoncée à sons de trompe, s’est à chaque fois révélée inefficace dans son application tout en coûtant la peau du dos: un nouveau " plan banlieues ". Là aussi, comme avec Ségo, Macron fait d’une pierre deux coups (il y a là une contrepèterie), en recasant Borloo, un autre personnage encombrant que n’intéressait plus l’électrification de l’Afrique et qui, grâce à Ségo (cf le paragraphe précédent) pourra trouver des glaçons pour son whisky.

    Comme on le voit, Macron est un grand homme d’Etat. Il n’a pas fini de nous étonner. Quelle chance nous avons!

     (photo piquée chez Corto)

    https://panglosshuron.wordpress.com/2017/11/15/il-est-tres-fort-ce-macron

  • Sur les prières de rues...

    Prières de rue : Pour Ferjou, les décisions du Conseil d’Etat (croix, crèches) favorisent la colère contre les musulmans

    Jean-Sébastien Ferjou (Atlantico) sur la manifestation anti prières de rue : "Les tensions montent partout dans la société française. Il ne faut pas sous-estimer les risques que les gens commencent à en avoir assez. Il y a eu la décision du Conseil d’Etat qui vient d’interdire définitivement la crèche de Noël à la mairie de Béziers de Robert Ménard qui n’est pas une cérémonie religieuse, c’est pas une prière, ça relève plus de la tradition que d’un symbole sacré (…) Il faut éviter qu’on en arrive à des revendications concurrentes parce que certains peuvent avoir l’impression qu’on leur refuse tout (les catholiques) quand on cède beaucoup à d’autres (les musulmans)."

    – LCI, 10 novembre 2017, 17h51

     ------------------------------------------------------

    Aveu de Bastien

    il y a quelques temps de cela, je suis passé dans une rue de...et là, j'ai vu une urne appelant à un don pour la grande mosquée de...

    j'ai filé immédiatement au supermarché du coin pour faire achat de jambon et d'enveloppes...et je vous laisse deviner la suite...

     

  • Des centaines de Marocains occupent les Champs-Élysées et bloquent la circulation

    Face à l’afflux de supporteurs sortis fêter la victoire du Maroc, tous les accès au rond point de l’Etoile ont été fermés. Des camions de CRS ont également bloqué l’accès aux Champs-Elysées. (Le Parisien)

    L’Arc de Triomphe et la tombe du soldat inconnu piétinés par des supporters marocains un 11 novembre … Quelle indécence ! Ici c’est la France, pas le #Maroc ! pic.twitter.com/aJIeHrFTHl

     — Julien Leonardelli (@jleonardelli_fn) November 11, 2017

     

    Des heurts entre supporteurs marocains excités et notre police, un #11Novembre, devant la Tombe du Soldat inconnu : quelle indignité… Le " multiculturalisme " est une grande machine à souiller nos symboles nationaux ! #ChampsElyséespic.twitter.com/rntE1vnYB9

    — Stéphane Ravier (@Stephane_Ravier) November 11, 2017

     

    Quand des marocains crient "on est chez nous !" sur les Champs-Élysées pour fêter leur qualification à la coupe du monde. ?

    (Source https://t.co/sYeDxm2b6Z) pic.twitter.com/XtLh6I4gcS

      — Hérisson Dissident (@Herissident) November 11, 2017

     

    Ce jour où nous aurons France-Maroc … Ces " Français " soutiendront ? #CIVMApic.twitter.com/1l9YrboyFg

     — Léa ن

  • Manif des élus

    Les photos et vidéos sont sur le site: lien en bas

    Ils sont une centaine d'élus de la droite francilienne, en écharpes tricolores, à avoir répondu à l'appel du maire de Clichy, Rémi Muzeau, à manifester contre une prière de rue organisée à la mi-journée dans sa commune ce vendredi 10 novembre. Parmi eux, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse.

     "La République n'est pas un rapport de force. Il y a eu beaucoup de discussions. Maintenant, il faut prendre des décisions. On ne peut pas accepter que l'espace public soit ainsi occupé. Le maire est impuissant. A l'Etat d'agir!", explique-t-elle au Parisien.

     "Ces prières de rues sont illégales, et il faut que le préfet entende l'appel des élus", a déclaré Grégoire de la Roncière, maire divers-droite de Sèvres.

    Étaient également présents des élus d'extrême-droite. "Trois conseillers régionaux d'Ile-de-France du groupe Front National, Mathilde Androuet, Audrey Guibert et Aurélien Legrand, ainsi que Laurent Salles élu de Suresnes, se sont joints aujourd'hui aux élus rassemblés à Clichy-la-Garenne pour protester contre les prières de rue", affirme dans un communiqué le président du groupe FN au conseil régional d'Ile-de-France, Wallerand de Saint Just.

    Plusieurs journalistes sur place ont fait part d'une ambiance particulièrement tendue, marquée notamment par une opposition entre chants religieux d'un côté, et Marseillaise de l'autre. Les forces de l'ordre ont dû s'interposer entre les élus manifestant et les fidèles (vidéos).

    Les fidèles musulmans qui se sont réunis ce vendredi protestent depuis la fin du mois de mars contre la fermeture de l'ancienne mosquée de la ville. Mercredi 22 mars, la police avait évacué leur salle de prière rue d'Estienne d'Orves, au terme d'un long bras de fer entre la mairie LR qui veut en faire une médiathèque et l'Union des associations musulmanes de Clichy (UAMC) qui la gérait et refusait de quitter les lieux malgré une injonction de justice.

    Auprès du HuffPost, une fidèle faisait part à l'époque de son désarroi face à cette situation. "Prier dans la rue, c'est un déshonneur pour nous, de l'humiliation. La religion musulmane demande d'être discret mais là on n'a pas le choix" (vidéo).

    Et pourquoi ils ne prient pas, tranquillement, chez eux, comme font beaucoup d'autres pratiquants: ce sont des moutons incultes, pire des provocateurs: ras le bol!

    La mairie avait proposé aux clichois musulmans de pratiquer leur culte dans une autre mosquée inaugurée en mai 2016 et située rue des Trois Pavillons (en périphérie), mais celle-ci est jugée par les protestataires "excentrée" et "trop exiguë" pour offrir tous les services religieux et culturels à la communauté.

    Ben voyons, les mecs ont des exigences d'égoïstes, des caprices de vierges effarouchées plutôt!

    Les chants qu'ils couinent appelle au meurtre! On va plus continuer à se laisser faire!

     

     

    http://www.huffingtonpost.fr/2017/11/10/manifestation-des-elus-de-la-droite-francilienne-contre-une-priere-de-rue-a-clichy_a_23273142/

Blog d'une Française de FRANCE: vive la laïcité, vive la FRANCE et la République Française!