Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LA VERITE! - Page 4

  • La honte de nos élites françaises...

    Mais, NON, ils n'ont pas honte, ils vivent dans les ors de la République, bien au chaud, avec leurs prébendes payées par nos impôts et toutes taxes qu'ils inventent chaque jour pour "plumer l'oie": "en France, c'est le seul pays au monde où l'on plante des p(f)onctionnaires et où poussent des impôts!". Georges Clémenceau

    Il faut "plumer l'oie" chaque jour un peu plus afin qu'elle ne crie pas trop!

    Nièvre: Martin, un agriculteur trop français, trop blanc qu’on laisse crever

    Villapourçon, Jean-François Martin, un agriculteur laissé à l’abandon depuis 11 ans sans ressources

    J’ai déjà parlé de lui… (C'est le rédacteur de l'article qui parle…)

    Il n’a plus de revenus, ses comptes sont bloqués, il ne peut plus disposer de ses biens, l’électricité dans son logement est coupée depuis plus d’un an…

    Nous voilà bientôt à l’entrée de l’hiver, il a à nouveau accepté ma présence et je vous livre notre entretien vidéo du 27 octobre 2021.

    Jean-François Martin, éleveur, Avaux, 58370 Villapourçon, est fier, buté, " tête de cochon " la plupart du temps et rejette le plus souvent une aide devenue pourtant vitale.

    Hommes et femmes politiques en mal de notoriété sont passés chez lui.

    Réduit à la mendicité, affaibli physiquement, certains aimeraient le faire passer pour fou.

    J’aime à penser que cette vidéo où l’on voit cet homme au milieu de sa misère s’exprimer avec fierté et sobriété puisse décourager les nuisibles qui voudraient le voir disparaitre et puisse susciter au contraire des soutiens dans cette région et au-delà…

    Mon sentiment: le principal défaut de Jean-François Martin est d’être français, de type caucasien, âgé, de culture chrétienne…

    Il serait faux mineur, isolé, venant de "pétaouchnok", faux demandeur d’asile venant d’outre méditerranée ou vrai délinquant multi récidiviste d’une quelconque banlieue, les télévisions seraient à sa porte et son cas serait réglé…

    Didier Labaune

     

    Historique des liens précédents:
    https://ripostelaique.com/montebourg-politique-toc.html
    Montebourg ou la politique du toc…
    http://saintdenislabauneump.blogspot.fr/2015/06/ces-derniers-agriculteurs-bien-francais.html
    ces derniers agriculteurs- bien francais, bien blancs- qu’on abat !!!
    http://saintdenislabauneump.blogspot.fr/2015/09/jean-francois-martin-na-jamais-vu-la.html
    Jean-Francois Martin n’a jamais vu la mer, faut-il qu’il creve sur une plage pour etre reconnu de ses pairs?

    http://saintdenislabauneump.blogspot.fr/2015/10/nicolas-dupont-aignan-avec-jean.html
    Nicolas Dupont-Aignan avec Jean- Francois Martin…

    http://www.liberation.fr/france/2016/05/16/avec-montebourg-au-mont-beuvray-c-est-bien-beau-mais-comment-on-fait-maintenant_1452998

     

    https://youtu.be/C0NCXgQWXOo
    Le lien vidéo à été oublié dans l’article…

  • Enfin: pas trop tôt!!!

    Scandale Soros : La CEDH réforme discrètement son code de déontologie

    En février 2020, l’ECLJ publiait un rapport qui fit le tour du monde sur Les ONG et les juges de la CEDH révélant qu’au moins 22 des 100 derniers juges de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) sont d’anciens collaborateurs de sept fondations et ONG, et qu’ils ont jugé à de très nombreuses reprises des affaires soutenues par leurs propres organisations, en situation flagrante de conflits d’intérêts. Parmi ces organisations, l’Open Society de George Soros se distingue par le fait que douze de ses collaborateurs sont devenus juges à Strasbourg, et qu’elle finance les six autres ONG mises en cause, parfois très largement. La présence massive de juges issus d’un même réseau témoigne de l’emprise de grandes fondations et ONG privées sur le système européen de protection des droits de l’homme et met en cause son impartialité. Ce rapport souleva une série de questions en matière de procédure et d’éthique judiciaires, qui furent soumises à l’attention des instances du Conseil de l’Europe.

     

    (…)

    Peu après, le 20 avril 2021, l’Open Society échoua pour la première fois à faire élire l’un de ses salariés candidat à la fonction de juge à Strasbourg. Le barrage, suscité par le rapport de l’ECLJ, fut trop fort.

     

    (…)

    Enfin, autre fruit important, et non des moindres, du rapport: la CEDH a publié le 2 septembre une nouvelle version de sa "résolution d’éthique judiciaire" adoptée le 21 juin 2021. Il s’agit d’un texte interne qui précise le règlement de la Cour et les obligations déontologiques des juges. Le texte précédent datait de 2008; en le comparant au texte nouveau, il apparaît que la révision est profonde et répond partiellement aux mises en causes de la Cour par le rapport de l’ECLJ.

    Le nouveau texte “serre la vis”: il renforce les obligations d’intégrité, d’indépendance et d’impartialité des juges. En écho au rapport de l’ECLJ, la résolution oblige à présent les juges à être indépendants de toute institution, y compris de toute " organisation " et " de toute entité privée ", en référence aux ONG et autres fondations telles que l’Open Society. Le texte ajoute que les juges " doivent être libres de toute influence injustifiée, qu’elle soit interne ou externe, directe ou indirecte. Ils s’abstiennent de toute activité, de tout commentaire et de toute association, refusent toute instruction et évitent toute situation pouvant être interprétés comme nuisant à l’exercice de leurs fonctions judiciaires ou comme étant de nature à nuire à la confiance que le public se doit d’avoir en leur indépendance ". Le texte précédent était beaucoup plus succinct.

    Sur l’impartialité, le nouveau texte ajoute l’interdiction explicite de "participer à aucune affaire qui pourrait présenter un intérêt personnel pour eux", renforçant ainsi la prévention des conflits d’intérêts. Les juges doivent en outre s’abstenir "de toute activité, de tout commentaire et de toute association pouvant être interprétés comme étant de nature à nuire à la confiance que le public se doit d’avoir en leur impartialité".

     

    (…)

     

    Source:

  • Salo….ards d'élites françaises!

    privé de son allocation aux adultes handicapés, il se nourrit avec les croquettes de son chien

    Un imbroglio administratif et des lenteurs dans le traitement de son dossier mettent un sud-Tarnais de 52 ans dans une situation très compliquée. Sans ressource ou presque, il tente de survivre. (…)

    www.ladepeche.fr

  • Il a osé insulter!

    De toutes les manières, à quoi s'attendre de ce gus???

    Dans les coulisses de la démission du général de Villiers: l’achat de son silence par Emmanuel Macron

    14 juillet 2017. Le mandat d’Emmanuel Macron débutait à peine, mais celui-ci s’annonçait déjà jupitérien. Nul n’a oublié les déboires du président de la République avec son chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers. Cette confrontation avait fait couler beaucoup d’encre.

    Sur fond de baisse du budget des armées et de crise d’autorité, l’animosité entre les deux hommes entraînait la démission du général.

    À l’occasion de la sortie de leur dernier ouvrage, le Traître et le néant, les journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme reviennent sur cet incident. Bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron, le livre dévoile les coulisses de cette relation particulièrement houleuse.

    Si le général de Villiers n’a pas donné suite à la demande d’interview des journalistes, son frère Philippe est revenu en détail sur la nature de cette inimitié. Au cours de ces pages, on apprend que l’actuel président de la République a tenté d’acheter le silence de son chef d’état-major des armées pour que sa démission ne s’ébruite pas.

    Les deux auteurs révèlent qu’au cours d’un déjeuner au restaurant La Lanterne, Emmanuel Macron a tenté de soudoyer Pierre de Villiers pour que celui-ci ne quitte pas son poste. Fidèle à ses convictions, le général n’a pas changé d’avis. Le chef de l’État lui a alors proposé un parachute doré.

    Davet et Lhomme rapportent les propos hallucinants d’Emmanuel Macron: “Si vous partez, moi, je vous nomme dans un poste qui vous permettra d’avoir d’importants émoluments“.

    Choqué par cette pratique, Pierre de Villiers lui aurait alors répondu: “Monsieur le président, ma décision était prise, mais là, vous venez de franchir la ligne rouge, parce que vous ignorez tout de ce que je suis et de ce qu’est ma famille. Nous sommes une vieille famille de chevaliers français. Et donc, là, vous venez de m’insulter“.

    La suite des événements, vous la connaissez.

    Valeurs actuelles

    En tant que voyante, professionnelle depuis 1983, j'ai “vu“ descendre en command-car sur les Champs Elysées, le nouveau président -élu le 27 avril 2022: ce n'était pas Macron!

  • Il va oser se représenter, ce pitre?

    59 % des Français ne veulent plus de ce pitre en 2022.

    On les comprend!

    Personnellement j’ai vraiment honte pour lui! Il salit la France avec ces photos qui font le tour du monde. On nage dans le sordide et le glauque.

     

    source:

    En toute logique, avec autant de citoyens qui le jugent incapable de nous sortir de l’ornière, Macron ne devrait même pas se représenter s’il avait un soupçon de respect pour le peuple français.

    Mais comme il le méprise au plus haut point, il y a peu de chances pour qu’il jette l’éponge. Il est le contre-modèle d’un vrai démocrate. Macron sait très bien qu’entre le peuple et lui, le torchon brûle depuis juillet 2017, quand il a eu l’audace d’humilier publiquement son chef d’état-major des armées.

    Son comportement incontrôlé, aussi puéril que colérique, a montré l’arrogance et la prétention du monsieur, des tares que le peuple français exècre par dessus tout. Il voudrait être aimé, il est détesté. Il voudrait réussir, il échoue partout.

    Avec Macron, chaque Français, bébés compris, a 45 000 euros de dettes!

    Seule la clique LREM feint de juger son bilan positif alors qu’il a tout aggravé, ruinant le pays avec 3000 milliards de dettes et le menant au bord du chaos racial avec une immigration démentielle aux conséquences funestes dans le futur.

    Depuis ce pitoyable épisode, il n’a su qu’étaler son arrogance, son dédain et ses insultes à l’égard d’un peuple qui a derrière lui 20 siècles de grandeur, une fabuleuse Histoire que Macron balaie d’un revers de la main. Ce Président n’a qu’une obsession: effacer notre roman national et détruire la nation.

    Il n’a toujours pas compris que les Français aiment la France!

    Pour nous débarrasser de ce Président dangereux, qui d’autre que Zemmour? Qui d’autre qu’un patriote qui parle vrai? Qui d’autre qu’un amoureux de la France qui entend redonner au peuple la maîtrise de son destin? Qui d’autre qu’un citoyen courageux qui n’a d’autre ambition que de sauver la France en perdition, bien loin de toute considérations personnelles?

     "Le pouvoir pour ce qu’il permet, pas pour ce qu’il apporte"

    C’est toute la différence avec ses concurrents tous avides d’honneurs et de privilèges, tous soumis à l’idéologie mondialiste et aux diktats de Bruxelles.

    Il faut donc que Zemmour l’emporte.

    Au RN, on zigzague. Marine, qui a dédiabolisé le parti voudrait maintenant diaboliser Zemmour.

    Mais ça ne marche pas car chacun sait que Zemmour dit vrai. Et les recettes utilisées contre JMLP sont éculées.

    Plus on l’attaque sur les enfants juifs, sur les harkis, sur Pétain, sur les femmes, et plus Zemmour devient un candidat potentiel respectable. Ses adversaires n’ont plus aucune prise sur lui.

    Le peuple a confiance en Zemmour, pas en ceux qui mentent et trahissent depuis 40 ans.

    Plus on le diabolise et plus il grimpe. Avec 17 %, en un mois, le novice en politique, le lapin de 6 jours qui suscitait les ricanements, fait trembler le système.

    Tous sont paniqués, désemparés. Zemmour, c’est Goupil qui vient d’entrer dans le poulailler.

    Celui-ci poursuit sa tournée.

    Après la Corse, ce sera Nîmes puis Béziers. Gilbert Collard sera présent à Nîmes et Robert Ménard accueillera notre champion à Béziers.

    Ménard a enfin compris qu’il avait tout faux. Il y aura mis le temps! Comme JMLP, il appellera à voter au premier tour pour le mieux placé, entre MLP et Zemmour. J’espère qu’il a conscience de la stupidité de ses appels à renoncer, lancés à Zemmour pendant des semaines.

     

    Enfin je terminerai ce tour d’horizon avec Marion, laquelle, interrogée par Mathieu Bock-Côté sur les chances de victoire du camp patriote, répond, sans se positionner pour Zemmour ou Marine:

    " Le fait d’avoir deux candidatures ne facilite pas les choses. À un moment, il faudra bien constater qui est le mieux placé. "

     

    https://www.dailymotion.com/video/x84rb40

     

    La conclusion de ce rapide tour d’horizon est qu’on voit mal qui pourrait battre  Zemmour dans la course à la deuxième place au premier tour.

    La gauche fait de la figuration avec des candidats sur le retour ou totalement farfelus dans leurs propositions. Tous sont des immigrationnistes islamophiles qui nous amèneront le face-à-face annoncé par Gérard Collomb.

    La droite est éclatée et n’a pas intégré la hauteur des enjeux pour la France.

    Le RN a été coulé par Marine, devenue aujourd’hui politiquement plus proche de Valérie Pécresse que de sa nièce Marion.

    L’avenir de la France se jouera donc avec Zemmour, Marion, Wauquiez et tous les patriotes qui ont compris que le mondialisme était un fléau mortel.

    Par conséquent, tous les adversaires de Zemmour sont les démolisseurs de la France. En 40 ans, ils ont détruit le pays. Un monumental coup de balai s’impose.

    Après les Trente Glorieuses initiées par de Gaulle, les patriotes attendent les Trente Mémorables impulsées par Éric. Tout est possible.

    Jacques Guillemain

    source

  • La vérité qui fait mal aux islamo-gauchistes!

    Bernard Lugan : “cette version des événements du 17 octobre 1961 à Paris relève de la légende et de la propagande”

    Publié le 12 octobre 2021 sur le blog de Bernard Lugan, historien spécialiste de l’Afrique

     

    Le 17 octobre prochain, comme chaque année, les autorités françaises, les islamo-gauchistes et le " Système " algérien vont commémorer un massacre qui n’a pas eu lieu…
    Sur ce blog, ayant périodiquement à la même date déconstruit l’histoire officielle de ce prétendu " massacre ", je me contenterai de renvoyer au chapitre IX intitulé " 17 octobre 1961, un massacre imaginaire " de mon livre " Algérie l’Histoire à l’endroit " en ajoutant ici quelques éléments essentiels à la compréhension du montage culpabilisateur qui nous est imposé : 

    1) La guerre d’indépendance algérienne se déroula également en métropole. Pour la période du 1er janvier 1956 au 23 janvier 1962, 10 223 attentats y furent ainsi commis par le FLN. Pour le seul département de la Seine, entre le 1er janvier 1956 et le 31 décembre 1962, 1433 Algériens opposés au FLN furent tués et 1726 autres blessés. Au total, de janvier 1955 au 1er juillet 1962, en Métropole, le FLN assassina 6000 Algériens et en blessa 9000 autres. 

    2) Face à ces actes de terrorisme visant à prendre le contrôle de la population algérienne vivant en France, le 5 octobre 1961, un couvre-feu fut imposé à cette dernière afin de gêner les communications des réseaux du FLN et l’acheminement des armes vers les dépôts clandestins. 

    3) En réaction, le 17 octobre 1961, le FLN décida de manifester afin de montrer sa force, et pour tenter d’achever sa prise de contrôle des Algériens vivant en métropole. 

    4) Assaillis de toutes parts, les 1658 hommes des forces de l’ordre rassemblés en urgence, et non les 7000 comme cela est trop souvent écrit, sont, sous la plume de militants auto-baptisés "historiens", accusés d’avoir massacré des centaines de manifestants, d’en avoir jeté des dizaines à la Seine et d’en avoir blessé 2300. Or, cette version des évènements du 17 octobre 1961 à Paris relève de la légende et de la propagande. Tout repose en effet sur des chiffres inventés ou manipulés à l’époque par le FLN algérien et par ses alliés communistes. Jouant sur les dates, additionnant les morts antérieurs et postérieurs au 17 octobre, pour eux, tout Nord-Africain mort de mort violente durant le mois d’octobre 1961, est une victime de la " répression policière "… Même les morts par accident de la circulation comme nous le verrons plus loin !!!

    […]

    La suite sur le blog de Bernard Lugan