Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LA VERITE! - Page 3

  • Macrouille se débrouille avec nos sous…

    faites ce que je vous dis mais,surtout, ne faites pas ce que je m'autorise, non mais!

    Emmanuel Macron prend l'avion présidentiel pour 110 kilomètres

    Après plusieurs déplacements cette semaine, Emmanuel Macron a utilisé son avion, le Falcon, pour un déplacement de... 110 km.

    Les dépenses de la Présidence sont scrutées dans les moindres détails. Après la vaisselle à 500  000 euros du début de semaine, c'est au tour de ces déplacements d'être pointés du doigt.

    Après son voyage à Montpellier, mercredi, pour son discours devant le 42e congrès de la Mutualité Française, le Président s'est rendu à la Roche-sur-Yon, pour s'entretenir avec son ami Philippe de Villiers, ancien Président du conseil général de Vendée et assister à un hommage à Georges Clemenceau. Enfin, jeudi matin, le chef de l'État est allé visiter la maison de l'écrivain Pierre Loti avant de se rendre à une cérémonie militaire à Rochefort. Pour effectuer son trajet entre les deux villes, il a utilisé le Falcon, l'avion présidentiel. La distance entre les deux villes est de 110 km.

    Selon BFMTV, le trajet a duré 35 minutes, une distance qu'il aurait effectuée en voiture en 1 h 30 environ. Autre choix, le Falcon aurait pu se poser à La Rochelle, ville intermédiaire entre les deux destinations, note BFMTV. Après ses deux déplacements, le Président est rentré à Paris.

    Interrogée par BFMTV, l'Élysée s'est défendue: “C'est la solution la plus économique“. Et en plus, ils se foutent, encore et toujours, de notre gueule! Hormis le coût, la présidence évoque les impératifs de temps du chef de l'État: “Le président n'est pas une personnalité comme tout le monde. Il y a un impératif de sécurité et un impératif de temps“. Ben voyons…

    Ce n'est pas la première fois depuis le début du quinquennat que les déplacements du gouvernement sont décriés. En décembre dernier, Édouard Philipe avait embarqué à bord d'un avion de luxe loué à une compagnie privée, le voyage avait coûté 350 000 €. Matignon avait, alors, expliqué que cet avion avait été choisi dans le but de faire gagner du confort, mais aussi un temps considérable au Premier ministre.

    Pendant la présidence Hollande, celui-ci avait demandé, en 2012, à son gouvernement d'opter pour les trains pour les voyages de moins de trois heures. Comme aujourd'hui, l'Élysée avait vite oublié cette mesure à cause des contraintes de temps et de sécurités.

    www.demotivateur.fr

    Vous vous souvenez du geste de Trump époussetant des pellicules sur le veston de Macrouille?

    Vous vous souvenez de la facture astronomique, dans les premiers mois du quinquennat de coiffure et de “maquillage“… (comme une qui pédale à vélo dans la choucroute (j'en rajoute pour ne pas me retrouver au tribunal)…

    Un an après, Macrouille il pèle encore de la tête… devant le président des USA, encore! sa coiffeuse n'était pas aussi valable que cela si elle n'a pas réussi à sortir les pellicules de la tête à Macrouille… elle aurait dû l'épouiller comme fait un singe!

    Y'a que sa facture qui était valable… celle-là, elle n'a pas pédalé dans la choucroute pour envoyer sa note!

    Au secours, anticor, tu fais quoi?

     

  • Mécontents de père en fils

    ... et, ils commencent à nous gaver cher! ces ponctionnaires.

    Car la France vit en ce moment un moment d’agitation, comme il s’en produit de temps à autre dans notre beau pays. Un Eyjafjallajökull social. Mais curieusement, ce sont toujours les mêmes qui manifestent, qui occupent les écrans, qui battent le pavé, qui hurlent les mêmes slogans éculés et qui nous vaporisent leur rhétorique antédiluvienne.

    Depuis 50 ans, depuis que j’ai commencé à suivre les journaux télévisés, ces gens-là ne sont pas contents. Enfin plus exactement ceux qui n’étaient pas contents en 1968 sont désormais en retraite, après n’avoir pas été contents toute leur vie. Et aujourd’hui, pendant leur retraite, ils ne sont toujours pas contents…. c’est terrible d’être malheureux comme ça toute sa vie. J’espère au moins qu’il y a dans chaque administration une cellule psychologique pour les assister dans cette perpétuelle douleur…

    Désormais ce sont leurs enfants et petits-enfants qui ne sont pas contents. C’est une affaire de famille, que voulez-vous, que de souffrir dans l’Administration de la république …

    Leur slogan numéro 1: ils veulent davantage de monde dans le service public.

    Mais oyez bien, braves gens: ils étaient 500.000 en 1900, pour 40 millions de Français, plus tout l’Empire colonial. Ils sont aujourd’hui 5 millions et demi, 11 fois plus, pour 65 millions de Français. Et ils ne sont pas encore assez… un fonctionnaire pour 11 Français. Diantre, on est bien encadrés avec une telle armée de serviteurs de l’État…

    Leur slogan numéro 2: ils veulent davantage de moyens dans le (s) service (s) public (s). Car ils ne sont pas là pour être rentables, mais pour assurer la reproduction de l’espèce. Et si le budget est trop ric-rac, il n’y a qu’à faire la poche des riches, comme le proclamait un certain Le Manchon. Problème: il n’y a plus beaucoup de riches dans notre pays. À force de leur faire les poches, ils sont ou bien devenus pauvres, ou partis créer des entreprises ailleurs.

    Leur slogan numéro 3: ils veulent garder à tout prix le statut régissant leur profession. On ne change rien à rien. Le monde change mais nous on est pareils…

    Le fer de lance de cette grande bataille sociale, ce sont bien entendu les bataillons de choc de la SNCF. Ce sont les plus malheureux de tous. Des forçats du rail… les conditions de travail de cette entreprise ferroviaire quasi monopolistique sont dantesques: il arrive aux cheminots de travailler le week-end, loin de leur famille éplorée. Certains, plus exploités que les autres, travailleraient même de nuit…

    Les malheureux étudiants

    Parmi les citoyens pas contents, il y a aussi ces gens qu’on appelle étudiants. Ceux-là, zont même pas commencé à travailler que -déjà- ils sont malheureux. Alors, ils se mettent en grève, qu’ils disent… Pendant quelques semaines, ils vont cesser d’étudier pour bivouaquer dans la Fac occupée, peindre des slogans sur les murs, entasser des chaises devant les portes et, surtout, faire la révolution et refaire le monde, partager la planète entre bons et méchants… (voler et casser tout, note de la rédactrice). Quand on a le temps aux frais des autres….

    Ce n’est pas fini… Parmi les travailleurs en souffrance on trouve aussi les pilotes de la compagnie Air France. Ils sont les mieux payés de toutes les compagnies aériennes européennes, mais ce n’est pas suffisant à leurs yeux. À peine leur compagnie renoue-t-elle avec la croissance qu’ils veulent en manger les maigres réserves. Que l’image de marque de l’entreprise prenne une énorme claque auprès des clients, qu’elle risque tout simplement le dépôt de bilan, tout ça ne les concerne pas le moins du monde…

    Tous rêvent de cette convergence des luttes qui n’arrivera pas, car leur prétendu combat est un combat d’arrière-arrière-garde. Ils sont dans un tel décalage avec le reste de la population laborieuse que c’en est pitié.

    Alors, pendant que ces guignols démolissent un peu plus l’image du pays, chaque jour que Dieu fait, je vais à la petite boulangerie au milieu des champs, et je compare…

    Râleurs professionnels

    Les râleurs professionnels se plaignent de travailler le dimanche. Mais ma petite boulangère travaille aussi le dimanche…

    Les râleurs professionnels se plaignent de travailler la nuit. Mais ma petite boulangère travaille aussi la nuit…

    La différence, c’est que ma boulangère, comme un restaurateur ou une infirmière, ne fait pas grève tous les trois mois… Si elle s’amusait à ce jeu, elle perdrait rapidement toute sa clientèle. Alors, par amour de son travail, et par respect de ses clients, elle pétrit et cuit chaque nuit, au feu de bois, un pain à damner un chrétien.

    Et nous, les gens du village, par respect pour son travail, nous allons chaque jour lui dire merci.

    Contrepoints.org

  • Les CPF ne supportent pas les clandés sans papiers…

    Le début de gros emmerdements en France, croyez-moi!

    Bagarre entre une soixantaine de jeunes

    Une quarantaine de jeunes du quartier des Saugeraies auraient pris à partie des migrants alors qu’ils jouaient au foot au stade Nord. Photo Laurent BOLLET

    Une bagarre entre jeunes Mâconnais et des migrants a éclaté, samedi en toute fin de journée. Les faits se sont produits au stade Nord, en marge du challenge Griezmann. Une vingtaine de migrants, mineurs et majeurs, s’adonnaient à un match de football quand un jeune mâconnais se serait immiscé pour en découdre.

    D’après les premiers éléments de l’enquête de police, ces jeunes connaissaient déjà un différend avant l’épisode de samedi. Ce jeune mâconnais aurait reçu un coup de chaise sans que celui-ci ne le blesse. Mais, ne voulant sans doute pas en finir là, il serait allé chercher du renfort dans le quartier des Saugeraies. Si bien qu’une quarantaine de jeunes a déboulé au Pâquier Saint-Antoine à l’aide d’une dizaine de véhicules, et des coups ont été échangés. Les joueurs de foot, en minorité, ont fui en direction du port de plaisance. Certains ont même plongé pour échapper à leurs agresseurs. Au total, cinq personnes ont été très légèrement blessées sans nécessiter de prise en charge hospitalière.

    Prévenus, une quinzaine de policiers sont intervenus pour mettre fin à la bagarre. Aucune interpellation n’a été effectuée, mais une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de ce différend, qui aurait pu terminer très mal.

    J'avais entendu un "expert" dire que les "chances pour la France" n'allaient pas tarder à vouloir marquer leur territoire par rapport aux clandés sans papiers! donc, ça arrive!

     

  • La suite du précédent....

    C’est une habitude de l’extrême droite de colporter rumeurs, fausses nouvelles, etc. Voilà donc un démenti…Ah, suis donc bête! Il s’ agit la d’ un article de la gauche bobo immigrationniste et menteuse

Blog d'une Française de FRANCE: vive la laïcité, vive la FRANCE et la République Française!