Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Education

  • Faire pisser Mirza, c'est pour mon papa…(chanson)

    Aurore Lalucq veut interdire aux hommes de pisser debout!

    GROTESQUES EN FURIE

    L’heure de gloire de la députée européenne Aurore Lalucq, qui vient de chez Benoit Hamon. 10 000 euros par mois pour raconter de telles conneries. Déjà évoquée mais digne d’un second séjour à l’étalonnage de la bêtise. Et puis tout de même, ce sourire… mon Dieu…

        " La nature a doté les hommes d’un immense avantage: celui de pisser debout " disait Philippe Fremeaux.

     

        Ou quand faire la queue aux toilettes est un sujet d’inégalité femmes/hommes. #LaMinuteLalucq#JournéeMondialeToilettes pic.twitter.com/fJbFT25RbZ

        — Aurore Lalucq (@AuroreLalucq) November 19, 2021

    Une parasite de plus.

     

    Dans les années 70, j'étais féministe, j'avais 20 ans: je réclamais seulement la pilule en vente libre et l'avortement…

    Aujourd'hui, les chiennes de féministes ont perdu la raison…

  • Les enfants de la paix et de l'amour des autres

    Hommages à Samuel Paty : 98 incidents dont 7 menaces constatés dans les établissements scolaires vendredi

     " Nous avons relevé 98 incidents" lors des hommages à Samuel Paty dans les établissements scolaires, à affirmé Jean-Michel Blanquer sur RTL ce samedi matin. Des incidents "très variables" a précisé le ministre de l’Education nationale : des insultes ou encore "7 cas de menaces, individuelles ou collectives, qui feront l’objet des sanctions les plus sévères (…). Nous allons convoquer les familles, et voir ce qu’il y a derrière ces propos". Malgré ces incidents "beaucoup moins nombreux que lors des attentats précédents", "cette commémoration s’est déroulée dans un grand calme, une sérénité et dignité", a-t-il tenu à rappeler. 

    Le ministre est également revenu sur la situation des enseignants face aux questions de laïcité : "Ils ne sont pas assez formés pour aborder ces sujets. Avant, la laïcité était quelque chose d’explicite et de partagé par tout le monde. On en a peut-être pas assez parlé. Il y a une pente à remonter, et je considère que nous sommes au début de cette pente".

    En fin de matinée, une plaque en hommage au professeur d’histoire-géographie sera inaugurée à l’entrée du ministère de l’Education nationale. Les parents de Samuel Paty seront présents.

    Le Figaro / RTL

  • Adieux nos ingénieurs et scientifiques

    Les performances des élèves d’un pays en mathématiques, et plus généralement dans les sciences "dures", conditionnent l’aptitude de ce pays à former des ingénieurs et des scientifiques de haut niveau. Or depuis 20 ans, l’effondrement du niveau scolaire français dans l’ensemble des disciplines scientifiques est consternant.

    ***

    Selon la dernière étude internationale TIMSS (Trends In Mathematics and Science Studies) publiée en 2019, les résultats axés sur les élèves de niveau CM1 et 4ème sont sans appel pour notre pays:

    En classe de CM1:

    En mathématiques, les écoliers français obtiennent une moyenne de 485 points, nettement inférieure à la référence TIMSS (500 points) ainsi qu’à la moyenne européenne (527). Ce qui les classe en dernière position dans l’Union européenne (27e/27 donc). Au sein de l’OCDE, ils sont avant-derniers (37e/38), ne devançant que le Chili, 441 points.

    Lors de la précédente étude TIMSS (2015), les écoliers français de CM1 obtenaient en mathématiques une moyenne de 488. Leurs difficultés se sont donc aggravées dans cette discipline. Autre point inquiétant: peu d’écoliers obtiennent un score élevé: ils sont seulement 3  à obtenir plus de 625 points.

    Les écoliers de Singapour, le premier de la classe pour l’OCDE, font figurent de génie par rapport à leurs petits camarades français: leur score moyen est en effet de 625 et plus de 12% d’entre eux dépassent les 700 points… Notons également que les cinq premiers du classement TIMSS 2019 pour l’OCDE sont asiatiques: Singapour donc, suivi de Hong Kong, de la Corée du sud, de Taiwan et du Japon.

    En 6e position, un pays eurasiatique: la Russie, avec un score moyen de 567. Tous présentent une caractéristique essentielle pour la réussite de tout système scolaire: ils sont ethniquement homogènes.

    En sciences, mêmes constats qu’en mathématiques: avec un score moyen de 488 points, la France occupe la dernière place de l’UE et l’avant dernière place de l’OCDE, devançant toujours le Chili, 469 points. Singapour, la Corée du sud, la Russie, le Japon et Taiwan occupent les cinq premières places (Hong Kong "décroche" à la 15ème place, mais avec le score enviable de 531 points)

    En classe de 4e, même son de glas…

    En mathématiques, les collégiens de 4e obtiennent en moyenne 483 points, un score très inférieur à la référence TIMSS (500) et à la moyenne européenne (511). La France est à l’avant-dernière place des pays de l’Union européenne, devant la Roumanie. Au sein de l’OCDE, notre pays est avant-dernier, précédant le Chili (la Roumanie n’est pas membre de l’OCDE).

    On retrouve évidemment le même groupe de tête que pour les mathématiques.

    En sciences, le score moyen de nos collégiens de 4e est de 489 points, toujours très en dessous de la référence TIMSS (500) et de la moyenne européenne (515). La France est en bas du classement des pays de l’UE, devançant seulement Chypre et la Roumanie. Au sein de l’OCDE, elle ne devance que le Chili.

    ***

    Des résultats "beaucoup trop faibles ", convient le ministre Blanquer, lequel semble néanmoins apercevoir le début du commencement d’un "rebond" dans un proche avenir: "Ce rebond se voit parfois (sic) dans nos évaluations nationales, parce que, elles, elles sont en direct (sic). Par exemple des évaluations de début de CP ou de début de CE1 ou de début de 6ème montrent des progrès, ou pas (sic), en français et en mathématiques"

     

        .@jmblanquer: "En matière de savoirs fondamentaux, le français et les mathématiques, nous avons une pente à remonter" pic.twitter.com/0Nb4JH3IHS

     

        — BFMTV (@BFMTV) December 8, 2020

     

    Le ministre, ici en mission de communication sur BFM, ne croit manifestement pas un mot de ce qu’il raconte…

    ***

    Entre 2010 et 2020, le nombre de candidats au Capes de mathématiques a chuté de 30%. Ce qui oblige le ministère de l’Education nationale à recruter des enseignants qui ne sont pas au niveau.

    Le jury du Capes de mathématiques pointe ainsi "beaucoup trop de copies comportant des erreurs de logique grossières". Ce qui n’a pas empêché leurs auteurs, parfois repêchés à des moyennes de 6 ou 7 sur 20, de devenir "professeurs". Comment dès lors s’étonner des contre-performances de nos collégiens?

    ***

    Les étudiants français sont de moins en moins nombreux à se tourner vers des études supérieures en sciences. Et parmi ceux-ci, le nombre de ceux qui optent pour l’enseignement est en chute libre.

    Des salaires peu attractifs (c’est un euphémisme) n’expliquent pas tout: les conditions d’exercice des professeurs se sont, en vingt ans, considérablement dégradées.

    Pour ce qui est des mathématiques et des sciences, on admettra volontiers qu’il est difficile de tirer vers le haut des élèves arrivant de pays dont le QI moyen ne dépasse pas 80:

    Dans cette interview de novembre 2017, Luc Ferry (qui fut ministre de l’Éducation nationale de 2002 à 2004) affirmait sans langue de bois:

    "Si on supprimait les 15% de quartiers pourris qu’il y a en France, avec des établissements dans lesquels il y a 98 nationalités et dont on n’arrive pas à faire cours, nous serions numéro 1 au classement Pisa "

    ***

    Pas d’ingénieurs qualifiés  Pas de scientifiques de haut niveau?

    La France pourra se rabattre sur le tourisme: comme au Maroc, ses enfants feront la manche (voire + si aff.) auprès des riches Chinois ou Coréens qui viendront prendre un bain d’exotisme en visitant les monuments témoignant encore de la grandeur passée de notre pays…

    Henri Dubost

  • Hallucinant!

    Le scandale hallucinant de la fraude sociale que l’État refuse de traquer.

    La France championne des records les plus inattendus:

    On apprend que le record de longévité de Jeanne Calment avec ses 122 ans, est pulvérisé :

    Nous avons 3 vieux bénéficiaires des largesses sociales qui sont âgés de 128 ans, donc nés en 1892! Et 250 assurés dépassent allègrement les 120 ans!

    Autre record toutes catégories :

    Deux couples de Roumains ont déclaré 1200 grossesses et perçu 1,7 million d’allocations diverses! Vous avez bien lu: 1200!

    Les chiffres de Charles Prats sont accablants :

     

    http://r.m.guillaumepeltier.fr/mk/mr/TB4sSm4GluTSMjUI5YCOKrzWf4c0lBEea-USAeyVMWSHJuReFDpOwdqiXZ5FYZ-qVwkEs9tOV3irS0b5wJAtjtHOQc2a6lRV5mzBr9b5f4M4Xeg

     

    5,2 millions de fraudeurs qui perçoivent RSA, retraite, allocations diverses;

    52 milliards de fraude par an ;

    20% de jihadistes français résidant à l’étranger reçoivent des aides sociales;

    1/3 des numéros de Sécurité sociale attribués à des personnes nées à l’étranger, le sont sur la base de faux documents;

    3,1 millions de centenaires reçoivent des prestations sociales, alors que l’Insee n’en dénombre que 21000;

    252 porteurs de cartes Vitale ont plus de 120 ans! ;

    50% des bénéficiaires de l’AME font une fausse déclaration de revenus.

    “Ils pourront par exemple obtenir gratuitement de grandes quantités de Subutex (un substitut de l’héroïne) qu’ils revendront à prix d’or (jusqu’à 400 euros le comprimé) à l’étranger.”

    “Pour bénéficier des mêmes prestations d’assurance maladie qu’un étranger illégal, un salarié français gagnant plus de 1056 euros par mois doit verser 4500 euros de cotisations dans l’année”.

    Tout est bon pour frauder :

    Faux documents, décès non déclarés, fausses résidences, faux trimestres travaillés pour augmenter la retraite, reconnaissances fictives de paternité permettant à la mère de devenir française, fausses déclarations de divorce pour obtenir les allocations de parent isolé, allocations chômage et logement versées à des personnes résidant à l’étranger, soins non remboursables reçus à l’étranger mais remboursés par l’assurance maladie française, faux handicapés, faux chômeurs, 10% de fraudeurs au RSA.

    Il y a 67 millions d’habitants, mais 73,7 millions de bénéficiaires de prestations sociales en 2020 selon Charles Prats. Soit un écart de 6,7 personnes, duquel il faut retrancher les retraités légaux partis à l’étranger. Il reste 5,2 millions de fantômes.

    Mais selon la Cour des comptes, c’est pire. Il y aurait 8,2 millions de fantômes qui fraudent en toute impunité.

    À 10 000 euros par an la moyenne des allocations versées, cela donne une fraude annuelle de 82 milliards !

    Toujours selon la Cour des comptes, sur nos 14,5 millions de retraités, il y en aurait 7,7 millions qui seraient nés à l’étranger.

    À croire qu’au cours de ces 50 dernières années, 50% des travailleurs en France étaient des étrangers!

    Même en ne retenant que les chiffres de Charles Prats, donc 52 milliards de fraude, cela représente 1,25 fois le budget de la défense, alors que nos soldats font la guerre au Sahel avec des véhicules ou des Transall vieux de 40 ans.

    Chaque Français doit savoir qu’il dépense 600 euros par an pour les armées, mais 750 euros pour les fraudeurs, étrangers pour la plupart.

    À titre de comparaison :

    la TVA rapporte 185 mds

    L’impôt sur le revenu 90 mds

    L’impôt sur les sociétés 67 mds

    Les taxes carburant 17 mds

    Divers impôts directs et indirects 57 mds

    Total = 416 mds d’impôts et taxes.

    La fraude sociale représente donc 12% des recettes de l’État.

    Si tous les services publics s’écroulent, si l’hôpital s’effondre par manque de personnels et de matériels, si les routes ne sont plus entretenues, si l’armée et la police se paupérisent, c’est parce que Macron et ses prédécesseurs ont toujours refusé de combattre la fraude sociale.

    En 10 ans, cette ahurissante gabegie que Macron refuse de voir se monte à 500 milliards minimum. Dès qu’un problème touche à l’immigration, c’est l’omerta, c’est la panique chez une classe politique tétanisée.

    On n’en sortira jamais.

    Si on traquait la fraude sociale, on pourrait diviser l’impôt sur le revenu par deux ou porter le budget défense à 3,5 % du PIB.

    La fraude, c’est l’équivalent de 10 porte-avions chaque année. Et voilà 15 ans qu’on nous rabâche que la France n’a pas les moyens de donner un frère jumeau au Charles de Gaulle.

    Ce pays n’est plus gouverné, il est totalement à l’abandon.

    Macron s’en fout totalement. Mais il voulait ponctionner 5 euros sur l’allocation logement étudiant. Quelques millions grattés sur le dos des étudiants mais des dizaines de milliards  abandonnés sciemment aux fraudeurs.

    C’est là un résumé de toute la politique de Macron. Un monument d’irresponsabilité, de gabegie et trahison du peuple français.

    La fraude sociale, c’est un braquage à 50 milliards chaque année. En parler c’est du racisme. Tout ce qui touche l’immigration est mis sous le tapis.

    Le coût de l’immigration, coût légal + fraude, dépasse l’entendement et pulvérise toutes les études sur le sujet. Gérard Pince, qui estime ce coût à plus de 120  milliards doit être en dessous de la vérité.

    Il faut taper sur la table et Macron rase les murs. Les immigrés le paralysent.

    Jamais la France ne pourra se relever d’une telle gabegie, dont les élus sont complices. Seul Éric Zemmour s’y attaquera !

    Jacques Guillemain

     

    Source:

  • Les journalistes ne sont pas des cadors de l'Académie Française

    Ce matin, j'écoute LCI où une fille nous apprends que Bansky a refait des dessins en Angleterre... mais, finalement personne n'en est sûr...

    Elle dit à un certain moment: "on se perd en conjonction...."

    Le présentateur, un vieux de la vieille, âgé d'une cinquantaine d'année ne l'a pas reprise: soit il est aussi ignare soit il est compatissant....

    On se perd en conjectures, voyons! (et toujours au pluriel, ce mot!).